A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Oct 2018 21:09

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 21 Avr 2011 4:49 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 26 Fév 2011 9:10
Message(s) : 680
Localisation : france
Tentative de synthèse: :mrgreen:
-----------------------

Partie 1

La decouverte de Göbleki Tepe situé dan la province d' Urfa ( sud est Turquie) dont le caractère architectural pourrait indiquer l'un des premiesr centre religieux de l' humanité, dont l'analyse de l'industrie lithique confirme une datation comprise entre - 9130 et -8790 av JC - nous a obligé à reconsidérer tous les modèles jusqu' alors accepté de diffusion du néolithique dans cette région du monde. Les decouvertes faites à Hallan Cemi , Canöyu, Nevali çori, Gürzi Hoyuk , Demerci tepe indiquent qu'une sequence continue d'evolution de caractère PPNA s'est produite en anatolie du Sud est pendant la période néolithique.
Du fait de ces nouvelles découverte , J. Cauvin du reformuler son modèle diffusioniste via le Levant et accepta l'existence d'un néolithique propre à cette région , qu'il appella "Taurus Neolithique" ou " Mureybetien".
Cette culture (et non civilisation par convention) néolithique se developpa en parallèle de celles mieux connues du Proches Orient (Levant), developpant des caractéristiques propres du à un environnement différent , site situé en moyenne à 800 Mètres d'altitude alors que les sites du levant sont en moyenne à 300 mètres. Les Montagnes du taurus sont riches en matières premières et ressources biologique favorisant un developpement autonome.
On peut distinguer 3 cultures distinctes: Une du PPNA de l' anatolie du Sud Est , une PPNA Syro - Levantine , une PPN d'anatolie centrale (Catal Hoyûk, Can Hasan, Hasikili). durant le PPN un commerce intensif d'obscidienne entre l' anatolie centrale vers le proche orient levantin a été identifié. Mais ce commerce ne semble pas avoir eu d'impact culturel car les mode d'habitations et d'architecture restent très distinct.
Hormis des exception dans la zone d'anatolie du Sud est , les villages ne présentent pas de preuve d'agriculture (ou extremement limitée), le modèle "economique" predominant restant la chasse en 9000 av JC.

Si dans le moyen Orient , l' apparition de l' agriculture est considéré comme un composant essentiel explicant la sédentarisation de l' homme, ce n'est pas forcement le cas en Anatolie qui bénéifice d'un environnement naturel plus riche en ressources. Durant la periode PPN , l'agriculture devient plus intense, mais la chasse et la cueillette reste encore la ressource majoritaire. On peut parler de société d'economie mixte agricole-chasse -cueillette. la transition ne se fait que progressivement.
Cependant à la fin du PPNB apparait un phenomène radical qui va faire que l'agriculture devient dominante dans l' economie: Ce phénomène s'appelle la domestication animale.

A quoi ressemblait cette société du PPNA en anatolie du Sud Est :
Les premiers village indiquent une société de chasseur cueilleur. Mais on voit dès le niveau I , que ces sociétés ont construit un culte (les sanctuaires de Çayönü, Nevalı Çori and Göbekli Tepe). Les recherches et etudes sur le site de àHallan Cemi indique qu'on a déjà à faire à une communauté non egalitaire !(indices par rapport à l'architecture et la repartition de L'obsidienne) . Le Niveau de developpement semble identique à celui des cultures syriennes, mais l'art lithique diffère et démontre qu'on est pas en présence de la même culture.
Au PPN la différence est encore plus visible : en anatolie du sud est les constructions sont espacées et dans un espace ouvert , alors qu' en anotolie centrale les batiments sont aglutiinnés les uns contre les autres ( cf catal Huyuk presenté dans ce sujet).
On a aussi a faire à une culture qui planifie de façon stricte son developpement: Durant le PPNB la forme "grill" des villages est appliqué structement (de même à Catal Hoyuk en anatolie centrale).
Cette société est déjà fortement structurée à l'image des differents cultes qu'elle developpe (culte du sol, des cranes, peut etre des vautours également) et des immenses sanctuaires qu'elle erige et qui demande une planification collective du travail importante et sans doute une forte stratification sociale pour mener à bien et diriger les travaux.
Par contre à la fin du PPNB , on assiste à l' arret de ce type de constructions et à l'abandon de ces sanctuaires ( voire même à Gobleki Tepe , le site est ensevelli !)
L'explication la plus plausible est l' apparition de turbulences sociales et/ou le changement de valeur de cette société.
Dans les villages où ces sanctuaires continuent à etre en "activité" comme à Cayonü , on assite à une reduction progressive de leur surface "allouée". leur presence semble etre toléré pour deenir au final marginale et etre abandonné.
De même les pratiques funéraires semblent evoluer : là où on trouvait des ossements enterrés sur ces sanctuaires , à la fin du PPNB on n'en retrouve plus (ce qui n'ets pas le cas en anatolie centrale ou les corps continuent à etre entérrés "intra muros" , sous le plancher des maisons même !)

Je fais la synthese en plusieurs partie parce que c'ets assez long et ça permettra une première vague de réactions et commentaires :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Avr 2011 6:19 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Août 2007 11:04
Message(s) : 544
Localisation : Göbekli Tepe
Citer :
Cependant à la fin du PPNB apparait un phenomène radical qui va faire que l'agriculture devient dominante dans l' economie: Ce phénomène s'appelle la domestication animale.

Et l'agriculture à proprement parler, puisque les traces de plantes domestiquées n'apparaissent qu'au PPNB.

_________________
"Passa corselet d'or Et luisant haubert, Mit heaume sur sa tête En main prit une épée. Se jeta sur l'épée, Et s'écroula, blessée."
« Je parle espagnol à Dieu, italien aux femmes, français aux hommes et allemand à mon cheval. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Avr 2011 6:49 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 26 Fév 2011 9:10
Message(s) : 680
Localisation : france
Esther a écrit :
Citer :
Cependant à la fin du PPNB apparait un phenomène radical qui va faire que l'agriculture devient dominante dans l' economie: Ce phénomène s'appelle la domestication animale.

Et l'agriculture à proprement parler, puisque les traces de plantes domestiquées n'apparaissent qu'au PPNB.


Je pense (apres c'est plus diffcile a prouver) que c'est la domestication animale qui va permettre le developpement agricole intensif. Dans la mesure où dans une société à la base de chasseurs , la domestication animale fait gagner du temps. le "gibier" est sous la main et n'ets plus chassés. Ce temps là a pu etre investit (peut etre) pour developper l' agriculture ?
De plus ça assure une permanence de nourriture "riche" qui favorise les travaux demandant beaucoup d'energie ( cultiver le sol). Dans un systeme qui s'auto alimente .
Pour domestiquer les animaux , il faut les nourrir avec du vegetal , donc faire de l' agriculture. L'animal est d'abord la ressource viande qui permet de depenser plus d'energie dans l'explotation des sols, et apres devient une autre source d'alimlentation et d'augmentation du "niveau de vie" (lait, lainage etc... qui permet de travailler la terre même qund il fait froid etc...). Le premier cercle vertue en quelque sorte :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Avr 2011 10:44 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3214
Suivant le schéma classique la sédentarisation vient avant la domestication des plantes qui elle-même précède celle des ongulés (vache, mouton, chèvre et porc). Les causes de la domestication des animaux sont elles-mêmes très débattues, le processus étant assez complexe.

Si on a certaines ambitions sur ce sujet on ne doit pas faire l'économie de lire des livres pour éviter des approximations, parce que internet et même les encyclopédies numériques sont loin d'être suffisante. Donc voici quelques références utiles sur le néolithique proche-oriental, en français uniquement, même si seules les plus récentes peuvent prendre en compte Göbekli Tepe :
* J. Cauvin, Naissance des divinités, naissance de l'agriculture, Paris, Flammarion, 1998 et Editions du CNRS, 2010 : un classique, peut-être un peu dépassé mais toujours une bonne lecture ;
* O. Aurenche et S. Kozlowski, La naissance du néolithique au Proche-Orient, Paris, Ellipses, 1999 : une bonne synthèse universitaire, très pratique ;
* Surtout deux synthèses pratiques dans la collection "Les origines de la culture" de la Cité des sciences : J.-P. Demoule, La révolution néolithique, Paris, Éditions du Pommier, 2008 (l'auteur n'est pas un spécialiste du Proche-Orient) ; J.-D. Vigne, Les débuts de l'élevage, Paris, Éditions du Pommier, 2004.
* Voir aussi les ouvrages publiés par ou sous la direction de Jean Guilaine, ou ceux sur le néolithique européen pour l'aspect théorique et le comparatisme, notamment N. Cauwe et al., Le Néolithique en Europe, Armand Collin U, Paris, 2007. Je mentionne également La révolution néolithique dans le monde publié sous la direction de J.-P. Demoule aux éditions du CNRS en 2010. Le sujet a fait l'objet de nombreuses publications récentes, autant en profiter.
* Je rappelle aussi pour le sujet de l'Anatolie néolithique l'existence du Dossier d'archéologie déjà mentionné ici : Néolithique, Découverte d'un berceau anatolien, n° 281, mars 2003 ; il a été publié en grande partie pour diffuser les découvertes sur Göbekli Tepe, dont on peut toujours s'étonner du faible relais médiatique qu'elles ont eu au vu de leur importance. Une bonne mise au point sur le sujet, même si depuis 8 ans de nouvelles découvertes ont été faites.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Avr 2011 11:41 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Août 2007 11:04
Message(s) : 544
Localisation : Göbekli Tepe
Citer :
O. Aurenche et S. Kozlowski, La naissance du néolithique au Proche-Orient, Paris, Ellipses, 1999

Est-ce que celui-ci est indispensable si on a lu des ouvrages plus récents ?

Zunkir, vous pourriez noter votre bibliographie dans La bibliothèque du forum Préhistoire qui manque cruellement de titres :
http://www.passion-histoire.net/n/www/viewtopic.php?f=1&t=10922&start=0&st=0&sk=t&sd=a

En fait le sujet devrait être rangé en Préhistoire et non dans Monde antique.

_________________
"Passa corselet d'or Et luisant haubert, Mit heaume sur sa tête En main prit une épée. Se jeta sur l'épée, Et s'écroula, blessée."
« Je parle espagnol à Dieu, italien aux femmes, français aux hommes et allemand à mon cheval. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Avr 2011 13:08 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3214
Esther a écrit :
Citer :
O. Aurenche et S. Kozlowski, La naissance du néolithique au Proche-Orient, Paris, Ellipses, 1999

Est-ce que celui-ci est indispensable si on a lu des ouvrages plus récents ?


A mon avis il est conseillé d'y avoir jeté un œil. Disons que c'est la synthèse la plus complète sur le sujet : il détaillant les différentes phases, point sur lequel d'autres livres seront plus actualisés ; et surtout il comporte une seconde partie constituée de deux mini-dictionnaires listant les sites archéologiques et des sujets thématiques (animaux, outils, plantes, etc.) qui restent toujours très pratiques. Il est donc indispensable de l'avoir lu si on travaille sur le sujet dans les premières années de fac, où il est toujours conseillé aux dernières nouvelles. Si on s'intéresse au sujet en amateur, il est utile de l'avoir parcouru, mais il n'est pas forcément indispensable d'autant plus que son approche de manuel universitaire le rend moins agréable à lire que les synthèses de Cauvin ou Démoule.

Pour le reste je vais recopier la liste des titres dans la discussion biblio du forum préhistoire. Pour le déplacement du sujet je suis assez d'accord.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Avr 2011 14:01 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Août 2007 11:04
Message(s) : 544
Localisation : Göbekli Tepe
Citer :
et surtout il comporte une seconde partie constituée de deux mini-dictionnaires listant les sites archéologiques et des sujets thématiques (animaux, outils, plantes, etc.) qui restent toujours très pratiques.

Ah, oui, c'est intéressant. Mais le livre n'existe plus que d'occasion.

_________________
"Passa corselet d'or Et luisant haubert, Mit heaume sur sa tête En main prit une épée. Se jeta sur l'épée, Et s'écroula, blessée."
« Je parle espagnol à Dieu, italien aux femmes, français aux hommes et allemand à mon cheval. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Avr 2011 20:43 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 28 Jan 2011 2:34
Message(s) : 225
Au risque de paraître un rien stupide, mais il est tout de même plus difficile de trouver en abondance fruits, légumes, graines, racines (remèdes) pour alimenter un groupe, humain en l'occurrence, que des animaux (soit un apport en protéine animale).

Si on soutient que l'humain est apparenté aux singes, logiquement (et en principe), il sera plus "végétarien" que carnivore: manger de la chair animale (poissons ou autres) est complémentaire à son régime "normal".
Soit il migre suivant les saisons (ou complète en hiver avec la chasse), soit il commence à faire des réserves (il faut les transporter éventuellement en cas de migration saisonnière), et/ou il se sédentarise en cultivant.
Rien n'empêche de faire de la "petite chasse" (collets, glu, nasses ou filets pour poissons, autres). Finalement les "grosses pièces" sont un "plus".

Par contre, domestiquer des animaux qui fournissent viande, lait et textile par le poil est plus utile en complément de l'agriculture.

L'un n'empêche pas l'autre: domestication des plantes et domestication animale. :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2011 6:08 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
isatis a écrit :
Au risque de paraître un rien stupide, mais il est tout de même plus difficile de trouver en abondance fruits, légumes, graines, racines (remèdes) pour alimenter un groupe, humain en l'occurrence, que des animaux (soit un apport en protéine animale).

Cela dépend du milieu. Les humains qui ont vécu durant les périodes glaciaires avaient un régime carnassier à presque 100%. Ceux qui vivent dans les régions équatoriales à la végétation luxuriante peuvent avoir un régime presque exclusivement végétal.

isatis a écrit :
Si on soutient que l'humain est apparenté aux singes,

Désolé de vous contredire, mais l'homme est un singe.

isatis a écrit :
logiquement (et en principe), il sera plus "végétarien" que carnivore: manger de la chair animale (poissons ou autres) est complémentaire à son régime "normal".

Depuis les 4 à 5 millions d'années qui ont vu l'individualisation de la branche humaine, de nombreux choses ont changée. Les ancêtres de certains animaux qui sont perçus de nos jours comme exclusivement carnivore ne mangeaient encore que des végétaux à l'époque.

Et, nous serions issus d'une lignée plutôt frugivore et insectivore que strictement herbivore.

isatis a écrit :
L'un n'empêche pas l'autre: domestication des plantes et domestication animale. :mrgreen:


Apparemment, l'élevage est apparu quelques milliers d'années avant la culture des plantes.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2011 6:59 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 26 Fév 2011 9:10
Message(s) : 680
Localisation : france
Merci pour les bases sources documentaires sur la connaissances des periodes néolithiques. C'ets toujours bon de pouvoir s'appuyer sur des bases. Mais de ne pas s'en contenter non plus :wink: et de les confronter aux découvertes récentes et sur le terrain.

Par exemple à Göbleki (et sur les principaux sites d'anatolie du sud est) plusieurs specialistes ont étudiés les ossements des animaux retrouvés dans les excavations (j'insiste toujours en cours) de ce chantier. Avec des datations au C14 corrigé (en tenant compte des différents taux de carbone posisble dans ces periodes et cette région) , avec une grille precise de critères qui permettent de determiner si on a affaire à des ossements et groupes d'animaux sauvages ou domestiqués.
Il en ressort que sur des sites du PPNA (Gobleki, Halan Cemi, Canoyu)

A Gobleki : Moutons sauvages - pas de chevre (ni sauvage , ni domestiquée) - porc sauvage - Bovin sauvage
=> aucune trace de domestication sauf du chien.

A Halan Cemi: Mouton sauvage - Chevres sauvages - Porcs sauvages - doute sur porcs domestiqués - 1 seul crane de bovin sauvage
=> pas de domestication mais un doute sur première tentative de domestication de porc

A Cayönü : Moutons sauvages - Chevres sauvages - Porcs sauvages - Bovin sauvages

au debut du PPNB : Pas de domestication non plus . il faut attendre le milieu du PPNB pour trouver essentiellement des moutons et des chevres dometiqués. Les bovins semblent etre domestiqués après.

A la fin du PPNB toutes les espèces sont domestiquées.

ZOOM su Gobleki et Nevali Cori:

Göbekli Tepe daté C14 entre 9.130–8.790 (av JC) pour la phase PPNA et 7.590–7.370 (av JC) pour la phase PPNB moyen.
Dans l'assemblage des ossements du PPNA :
- Gazelle subgutturosa 40 % du total des ossements retrouvés
- Bovin sauvage 20 %
- Equus Hemonius (ane sauvage) 10 %
- cochon sauvage 7.7 %
- mouton sauvage ( % nc)
- renard (5%)
- chien ( % nc)
- divers oiseaux
A l'exception des chiens , tous les ossements retrouvés proviennent de mamifaires sauvages.
scapula, humerus, radius, ulna, pelvis, femur et tibia sont preponderant indicant que les chasseurs ramenait sur sites les pièces ou il y avait le plus de viandes. des ossements comme les cranes ne sont pas ou tres peu presents.

Nevali cori : fin du PPNA - debut du PPNB. L' etude sur 4 niveaux est intéressante pour voir la transition dans les ossements animaux ( 2 niveaus sont en PPNA , 1 niveau au debut PPNB, 1 niveau au PPNB moyen)
On constae que progressivement les os de gazelles sauvages , lapins et renards diminuent au profit des os de moutons, chevres et cochons sauvages en PPNA. Il semble qu'il y ait une premiere selection des individus au debut du PPNB , une grande proportion des os de mouton / chevre trouvés à cette periode (72 %) provenant d'individus jeunes. Des Os d'indivodus de taille plus petite (indice de domestication) commence àà apparaitre chez les moutons , chevres et cochons.

Au debut du PPNB on peut considerer que la domestication animale commence à Nevali Cori tandis que Gobleki reste exclusivement dans son schema "chasse".

première conclusion grace à cette etude:

Imaginons qu'un site come Gobleki (et vu le bestiaire representé) soit un centre rituel de chasse (ce que nous prouve la épartition des ossemenst) , sans doute le centre reference de cette culture sud est anatolienne. Etant donné le processus de domestication amorcé ailleurs , ce centre va progressivement perdre de son influence ( à l'image de l' activité chasse) au point d'etre au PPNB moyen, abandonné et enterré au sens propre comme au figuré, parce que ses pratiques , valeurs, fonctions ne correspondent plus à l'evolution domestique et agricole de cette culture du sud est anatolien.

Ma conclusion personnelle est que grace a ce type de sujet et d'etudes on se doit de réévaluer notre vision des culture de chasseurs du néolthique (en particulier pour cette région) qui sont déjà de sociétés organisés , complexes , capables de batir et de maitriser une technologie avancée par rapport aux peirres (et pas que de tailler des fleches en silex), d'organiser des cultes, etc... Mais que ce modèle de société a été supplanté , voir effacé par une autre société qui a decidé de se lancer dans la revolution agricole et la domestication animale , et dans un sens plus large inverser notre rapport à la nature, en l'exploitant pour ces besoins. Il y a 12 000 ans l' humanité avait déjà fait un choix primordial entre 2 modele possible de vie, et que nous vivons (subissons parfois aujurd'hui avec la degradation de notre environnement) au présent.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2011 7:30 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Août 2007 11:04
Message(s) : 544
Localisation : Göbekli Tepe
Citer :
Apparemment, l'élevage est apparu quelques milliers d'années avant la culture des plantes.


D'après Aurenche, il n'y a pas de domestication animale achevée avant -8500 (si on excepte le chien). Les premières traces de céréales domestiquées datent sensiblement de la même époque (milieu IXè siécle). Mais il est tout à fait possible qu'il y ait eu des tentatives avortées de mise en culture et de domestication animale pendant des siècles voire 2 ou 3 millénaires.


Concernant Göbekli Tepe, y a-t-il des habitats humains (des maisons semi-enterrées par exemple) autour du sanctuaire datant du PPNA ? Ou les traces de consommation des produits de la chasse ou de la cueillette ont-elles été retrouvées dans des campements autour du site ?

_________________
"Passa corselet d'or Et luisant haubert, Mit heaume sur sa tête En main prit une épée. Se jeta sur l'épée, Et s'écroula, blessée."
« Je parle espagnol à Dieu, italien aux femmes, français aux hommes et allemand à mon cheval. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2011 7:43 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 26 Fév 2011 9:10
Message(s) : 680
Localisation : france
Esther a écrit :


Concernant Gobleki Tepe, y a-t-il des habitats humains (des maisons semi-enterrées par exemple) autour du sanctuaire datant du PPNA ? Ou les traces de consommation des produits de la chasse ou de la cueillette ont-elles été retrouvées dans des campements autour du site ?


A ma connaissance , il n' a pas été excavé à Gobleki d'habitats humain en dur. Il me semble qu'ils ont decouverts des structures semi enterrées aussi, mais pas classés comme "habitat". Par contre les traces d'activités humaines sont très nombreuses autour des "sanctuaires" de pierres, dont les ossements, pointes de fleches ,etc... Le responsable archeologique du site Schmidt, pense qu'ils s'agissaient d'occupations humaines type campements.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2011 7:59 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Août 2007 11:04
Message(s) : 544
Localisation : Göbekli Tepe
D'accord, c'est plus clair.
Hauptmann dit que le sanctuaire devait jouer le rôle de grottes type Lascaux pour des chasseurs cueilleurs qui contrôlaient le gibier de la région et que le site servait non seulement à conserver des objets de culte mais aussi à entreposer des vivres. Dans des silos ? Dans ce qu'on considère comme le sanctuaire ?
On y exploitait aussi le silex.

_________________
"Passa corselet d'or Et luisant haubert, Mit heaume sur sa tête En main prit une épée. Se jeta sur l'épée, Et s'écroula, blessée."
« Je parle espagnol à Dieu, italien aux femmes, français aux hommes et allemand à mon cheval. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2011 8:13 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 26 Fév 2011 9:10
Message(s) : 680
Localisation : france
Esther a écrit :
D'accord, c'est plus clair.
Hauptmann dit que le sanctuaire devait jouer le rôle de grottes type Lascaux pour des chasseurs cueilleurs qui contrôlaient le gibier de la région et que le site servait non seulement à conserver des objets de culte mais aussi à entreposer des vivres. Dans des silos ? Dans ce qu'on considère comme le sanctuaire ?
On y exploitait aussi le silex.


Tres intéressant Esther ce que dit hauptmann. ca recoupe ce qu'en dit Schmidt aussi , qui confirme que ce n'etait pas un lieu de vie , même si occupé par des hommes:

"There are no traces of daily life," he explains. "No fire pits. No trash heaps. There is no water here." Everything from food to flint had to be imported, so the site "was not a village," Schmidt says. Since the temples predate any known settlement anywhere, Schmidt concludes that man's first house was a house of worship: "First the temple, then the city," he insists.

traduction: Il n' ya pas de trace de vie courante , il explique. Pas de foyer (feu) , pas d'ordure, pas d'eau. Tout ce qui concernait la nourriture etait importé (apporté sur le site) , le site n'etait pas un village.[...] Il insiste sur le fait que ce lieu etait un temple par contre.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2011 9:00 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 26 Fév 2011 9:10
Message(s) : 680
Localisation : france
Excusez moi je réagi en 2 temps... :mrgreen:
Haupmann dit il bien " qui contrôlaient le gibier de la région" :?: ça veut dire qu'il pense qu'il ya une organisation centralisée de la chasse dans cette culture du sud est anatolien ? Si c'etait le cas ça serait une revolution...
C'ets juste la piece du puzzle qui manque pour que soit une... civilisation: Une preuve de centralisation 8-| .
Par ce que pour le reste on a tous les ingredients: architecture monumentale, reseaux de sites homogenes , urbanisation (village et implantation des maisons planifiés) , cultes , evolution d'une société qui rejette progressivement les valeurs "chasses" (et/ou chasse + shamanisme) (sites progressivement abandonnés, sanctuaires volontairement enterrés) pour se lancer dans la domestication / agriculture intensive.
Juste pour rappel au PPNA et debut PPNB ! avoir un tel matériel (aussi bien conservé en plus) a etudier est ...inespéré. 8-|

PS: ne pas oublier le site Karahan Tepe ( à 60 Km d' urfa ) dans les monts Tektek ou affleurent du sols les mêmes piliers en T qu' à Gobleki. Ce site là devrait nous en apprendre enormement aussi , car en superficie il relègue Gobleki tepe au rang de timbre poste...
Si certains mécènes veulent financer le chantier archeologique à mon avis ils ne seront pas déçus des resultats !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB