A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 28 Juin 2017 11:33

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 56 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur Message
Message Publié : 16 Nov 2016 12:15 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 25 Avr 2011 17:49
Message(s) : 134
Pour alimenter les réflexions sur la définition ou la place de l'homme, discutées abondamment dans ce fil, puis-je vous signaler un article en ligne de la revue Science (en anglais) très intéressant :
Defining the genus Homo, par Jeffrey H. Schwartz et Ian Tattersall


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Nov 2016 12:45 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15154
Localisation : Alsace, Colmar
Et comme nous sommes sur un forum francophone, un peu avoir un petit résumé ?

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Nov 2016 18:58 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Déc 2011 12:34
Message(s) : 2611
Localisation : St Valery/Somme
Concernant la parenté genetique bonobo-hommes il y a une proximité génétique forte 90% très superieure à la parenté cheval-zèbre ou chat-lion par exemple. Ensuite il y a un continuum de niche écologique occupée entre homo et australopitheques : bipèdes vivant dans la savane avec un régime omnivore pour shematiser . Il est donc normal que les deux lignées soit arrivé par convergence à la fabrication d'outil. Le mode de vie arboricole avec utilisation de 4 mains est moins propice à cet évolution. L'intelligence n'a rien à voir dans cette évolution même si elle en est le produit dans le cas d'homo.

_________________
Lietz her heidine man. Obar seo lidan.
Thiot urancono. Manon sundiono.
(Il permit que les païens traversassent la mer, Pour rappeler aux Francs leurs péchés)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Nov 2016 20:09 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 329
Almayrac a écrit :
Concernant la parenté genetique bonobo-hommes il y a une proximité génétique forte 90% très superieure à la parenté cheval-zèbre ou chat-lion par exemple. Ensuite il y a un continuum de niche écologique occupée entre homo et australopitheques : bipèdes vivant dans la savane avec un régime omnivore pour shematiser . Il est donc normal que les deux lignées soit arrivé par convergence à la fabrication d'outil. Le mode de vie arboricole avec utilisation de 4 mains est moins propice à cet évolution. L'intelligence n'a rien à voir dans cette évolution même si elle en est le produit dans le cas d'homo.


Je pense qu'il faut rester très méfiant envers ces pourcentages, qui laissent, quelque part, penser que la progression génétique est aussi linéaire que 1 à 100. Ce n'est pas le cas, l'homme a 70% de gènes communs avec l'oursin et environ un tiers avec les plantes et je pense que personne n'affirmera que nous ressemblons à 70% à un oursin.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Nov 2016 5:01 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 16 Nov 2016 11:13
Message(s) : 8
Bonjour
Merci de toute ces information...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Nov 2016 8:20 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Déc 2011 12:34
Message(s) : 2611
Localisation : St Valery/Somme
ThierryM a écrit :
Almayrac a écrit :
Concernant la parenté genetique bonobo-hommes il y a une proximité génétique forte 90% très superieure à la parenté cheval-zèbre ou chat-lion par exemple. Ensuite il y a un continuum de niche écologique occupée entre homo et australopitheques : bipèdes vivant dans la savane avec un régime omnivore pour shematiser . Il est donc normal que les deux lignées soit arrivé par convergence à la fabrication d'outil. Le mode de vie arboricole avec utilisation de 4 mains est moins propice à cet évolution. L'intelligence n'a rien à voir dans cette évolution même si elle en est le produit dans le cas d'homo.


Je pense qu'il faut rester très méfiant envers ces pourcentages, qui laissent, quelque part, penser que la progression génétique est aussi linéaire que 1 à 100. Ce n'est pas le cas, l'homme a 70% de gènes communs avec l'oursin et environ un tiers avec les plantes et je pense que personne n'affirmera que nous ressemblons à 70% à un oursin.

En fait c'est 98.5 % de génome recombinant. Mais la différentiation des espèces repose également sur l'interfécondite. Or un âne et un cheval plus éloigné génétiquement sont interfeconds même s'il donnene des descendant stérile. Au niveau de la classification génétique les deux espèces sont très proche en tout cas.

_________________
Lietz her heidine man. Obar seo lidan.
Thiot urancono. Manon sundiono.
(Il permit que les païens traversassent la mer, Pour rappeler aux Francs leurs péchés)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Nov 2016 22:29 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 329
Almayrac a écrit :
ThierryM a écrit :
Almayrac a écrit :
Concernant la parenté genetique bonobo-hommes il y a une proximité génétique forte 90% très superieure à la parenté cheval-zèbre ou chat-lion par exemple. Ensuite il y a un continuum de niche écologique occupée entre homo et australopitheques : bipèdes vivant dans la savane avec un régime omnivore pour shematiser . Il est donc normal que les deux lignées soit arrivé par convergence à la fabrication d'outil. Le mode de vie arboricole avec utilisation de 4 mains est moins propice à cet évolution. L'intelligence n'a rien à voir dans cette évolution même si elle en est le produit dans le cas d'homo.


Je pense qu'il faut rester très méfiant envers ces pourcentages, qui laissent, quelque part, penser que la progression génétique est aussi linéaire que 1 à 100. Ce n'est pas le cas, l'homme a 70% de gènes communs avec l'oursin et environ un tiers avec les plantes et je pense que personne n'affirmera que nous ressemblons à 70% à un oursin.

En fait c'est 98.5 % de génome recombinant. Mais la différentiation des espèces repose également sur l'interfécondite. Or un âne et un cheval plus éloigné génétiquement sont interfeconds même s'il donnene des descendant stérile. Au niveau de la classification génétique les deux espèces sont très proche en tout cas.


Ce que je voulais surtout souligner, c'est que les pourcentages qui sont donnés ne correspondent pas à une échelle linéaire. 1% de variation entre deux espèces ne "vaut" pas 1% autre de variation entre deux autres espèces. Parce que, justement, tous les gènes ne pèsent pas identiquement. Du coup, des formules comme "l'homme est plus proche du cheval que du chien" (qu'on a pu lire sur certains articles) n'a pas de sens, de même que celle du genre "la variation de l'homme et du bonobo est inférieure à celle du cheval et du zèbre" parce que toute la question est de savoir quels sont les rôles et l'impact des gènes qui varient.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Nov 2016 7:59 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Déc 2011 12:34
Message(s) : 2611
Localisation : St Valery/Somme
Exact
et également la distribution des gènes sur les chromosomes. La méiose qui est un élément clé de la reproduction nécessite un appariement parfait des 2 jeu de chromosomes.

_________________
Lietz her heidine man. Obar seo lidan.
Thiot urancono. Manon sundiono.
(Il permit que les païens traversassent la mer, Pour rappeler aux Francs leurs péchés)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Nov 2016 9:00 
idume a écrit :
Pour alimenter les réflexions sur la définition ou la place de l'homme,
Au passage, puisque ce fil ressort, la discussion n'est pas que biologique. L'écrivain Vercors a publié en 1952 un roman, Les animaux dénaturés, qui date terriblement sur le plan strictement scientifique (cela permet d'ailleurs de voir le chemin parcouru depuis), mais pas, à mon humble avis, sur les interrogations philosophiques sous-jacentes.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Animaux_d%C3%A9natur%C3%A9s
Un résumé de mon crû :
http://bouquinsblog.blog4ever.com/les-animaux-denatures-vercors
Pas sûr que ce soit la bonne rubrique, j'ai réagi au message tel que publié...


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Nov 2016 18:11 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Déc 2011 12:34
Message(s) : 2611
Localisation : St Valery/Somme
Jean R a écrit :
idume a écrit :
Pour alimenter les réflexions sur la définition ou la place de l'homme,
Au passage, puisque ce fil ressort, la discussion n'est pas que biologique. L'écrivain Vercors a publié en 1952 un roman, Les animaux dénaturés, qui date terriblement sur le plan strictement scientifique (cela permet d'ailleurs de voir le chemin parcouru depuis), mais pas, à mon humble avis, sur les interrogations philosophiques sous-jacentes.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Animaux_d%C3%A9natur%C3%A9s
Un résumé de mon crû :
http://bouquinsblog.blog4ever.com/les-animaux-denatures-vercors
Pas sûr que ce soit la bonne rubrique, j'ai réagi au message tel que publié...

En fait cette interrogation c'est le sujet de la controverse de valadolid .
Le mouvement antispeciste qui refuse la consommation de viande animale par principe de précaution pour ne pas avoir à décider de la superiorite dune espèces, résout ce dilemme de façon radicale.

_________________
Lietz her heidine man. Obar seo lidan.
Thiot urancono. Manon sundiono.
(Il permit que les païens traversassent la mer, Pour rappeler aux Francs leurs péchés)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Nov 2016 20:14 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 329
Almayrac a écrit :
Jean R a écrit :
idume a écrit :
Pour alimenter les réflexions sur la définition ou la place de l'homme,
Au passage, puisque ce fil ressort, la discussion n'est pas que biologique. L'écrivain Vercors a publié en 1952 un roman, Les animaux dénaturés, qui date terriblement sur le plan strictement scientifique (cela permet d'ailleurs de voir le chemin parcouru depuis), mais pas, à mon humble avis, sur les interrogations philosophiques sous-jacentes.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Animaux_d%C3%A9natur%C3%A9s
Un résumé de mon crû :
http://bouquinsblog.blog4ever.com/les-animaux-denatures-vercors
Pas sûr que ce soit la bonne rubrique, j'ai réagi au message tel que publié...

En fait cette interrogation c'est le sujet de la controverse de valadolid .
Le mouvement antispeciste qui refuse la consommation de viande animale par principe de précaution pour ne pas avoir à décider de la superiorite dune espèces, résout ce dilemme de façon radicale.


Sauf que, comme les humains carnivores, le fait est qu'ils décident bien d'une supériorité d'un règne (animal) sur les autres... Fondamentalement, ce n'est donc qu'un déplacement de décision bien plus qu'un refus strict de décision.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 56 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB