A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Juin 2018 13:32

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Fin du passé simple
Message Publié : 19 Fév 2018 0:38 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1255
Je viens de tomber sur cela : https://www.herodote.net/Le_passe_simple_a_la_poubelle_Baudelaire_avec_-article-1711.php

Citer :
Rappelez-vous : lorsque, encore en culottes courtes ou jupe plissée, vous découvrîtes le passé simple, vous vous enamourâtes aussitôt de ce temps étrange, un peu désuet certes mais tellement original !

Eh bien, sachez que vos enfants et petits-enfants n’auront pas ce plaisir, si l’on en croit le Bulletin officiel de l’Éducation nationale du 26 novembre 2015...

Relisons ensemble ce petit article discret concernant le « programme d'enseignement du cycle de consolidation [CM1-6e] » : il y est question d'« observer le fonctionnement du verbe et l'orthographier » grâce à une « mémorisation des verbes fréquents […] et des verbes dont l'infinitif est en -er […] aux 3es personnes du passé simple ».

Vous avez bien lu : pour notre passé simple, il n’y est question que des 3es personnes. Exit, les je et les tu, les nous et les vous ! Le grand coup de balai est une fois de plus entré en action !


Citer :
les éditeurs du Club des Cinq ont décidé de « simplifier » leurs histoires en enlevant toute trace du passé simple


C'est triste.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Fin du passé simple
Message Publié : 19 Fév 2018 2:25 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6673
Mouais... Le passé simple a disparu de la langue parlé et n'est plus guère utilisé par les écrivains.

Je ne suis pas choqué que les IO mettent l'effort sur d'autres choses.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Fin du passé simple
Message Publié : 20 Fév 2018 14:56 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 01 Jan 2012 11:57
Message(s) : 557
J'utilise encore le passé simple.
Sans doute parce que j'ai entendu parler "patois" dans ma jeunesse.
Le gallo utilise le passé simple

Le passé simple s'utilise pour une action bien précise.
Par exemple: Il vint à Paris pour le salon de l'Agriculture

Le passé composé pour une action plus longue dans le temps, voir même jusqu'à maintenant.
Il est venu à Paris pour travailler


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Fin du passé simple
Message Publié : 20 Fév 2018 16:02 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6673
Tolan a écrit :
J'utilise encore le passé simple.
Sans doute parce que j'ai entendu parler "patois" dans ma jeunesse.
Le gallo utilise le passé simple

Intéressant, ce cas d'espèce ! (quand les langues régionales concourent à la sauvegarde... du français ! 8-| )

Citer :
Le passé composé pour une action plus longue dans le temps, voir même jusqu'à maintenant.
Il est venu à Paris pour travailler

Dans la langue courante, aujourd'hui, toute action au passé est conjuguée au passé composé. Parfois au conditionnel passé. Quand au subjonctif passé, il est passé... de mode.

C'est pourtant bien élégant, parfois, quand vous sentez la nécessité d'un imparfait du subjonctif.

Dans les citations de courriers de l'époque de Napoléon tels qu'en donne souvent Drouet Cyril (orthographe ?) , je suis souvent impressionné par le niveau de langage utilisé. En même temps, c'était le langage d'une certaine élite...

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Fin du passé simple
Message Publié : 20 Fév 2018 16:52 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4666
Localisation : Bade-Württemberg
Pour ceux qui font de l'Histoire, ce niveau de maîtrise du langage est une exigence. Je préfère savoir qu'on l'apprend, même de manière partielle, dans les écoles de la République, plutôt que de devoir ajouter un énième cours de faculté pour que l'on soit capable de le comprendre.

Cet affaiblissement de notre langue sous prétexte de simplicité, qui n'est en fait que de la facilité pour refuser de nommer le véritable problème, n'est qu'une absence d'ambition et une gestion de court terme qui refuse de poser le bon diagnostic et donc d'apporter les bonnes solutions. Si l'école de la République n'apprend plus le passé simple, entre autres choses, je l'apprendrai donc moi-même à mes enfants, qui ont la chance d'avoir des parents qui en sont capables. Avec pour résultat, une fois de plus, de creuser le fossé social par la capacité des uns et l'incapacité des autres à maîtriser la langue, fossé que l'on s'est pourtant évertué pendant plus d'un siècle à réduire. Mais voilà, à l'époque, on l'a fait avec ambition, par le haut, en pensant qu'à force de détermination et d'efforts un enfant d'ouvrier réussirait aussi bien que celui d'un banquier, et non par le nivellement qui n'est qu'une manière masquée de juger qu'une fraction conséquente de la jeunesse de France en est incapable.

Ce n'est qu'une mauvaise décision de plus dans ce qui n'est qu'un concert assourdissant du genre...

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Fin du passé simple
Message Publié : 20 Fév 2018 17:33 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 1992
Bonjour

N'oublions pas, quand même, que les langues restent des "choses vivantes" et qu'elles ont toujours évolués à travers les siècles.

Que l'on ne parle plus le français au 21ème siècle comme on le parlait au 16ème ou au 14ème siècle et que le français est le fils du latin.

Et que, ( oui, j'ose le dire et peut être au grand dam des profs de ce forum) le passé simple ne me manquera pas.

Bien à tous.

_________________
Hugues de Hador.
Au service des Mongols de la "Horde d'Or" entre 1350 et 1360.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Fin du passé simple
Message Publié : 20 Fév 2018 17:37 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4666
Localisation : Bade-Württemberg
Chacun voit bien entendu midi à sa porte. Si les langues sont vivantes, leur complexité fait partie de leur richesse, et comme le disait Tolan plus haut, le passé simple a une utilité, un rôle, autre que de "parler riche" : celui d'exprimer une action du passé qui est terminée. En le condamnant à dépérir ou à être une connaissance d'érudits, on perd aussi un moyen d'exprimer cette complexité.
Pour ma part, je regrette profondément cette décision pour ce qu'elle implique, et n'y voit qu'un renoncement de plus au milieu de tellement d'autres...

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Fin du passé simple
Message Publié : 21 Fév 2018 16:24 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2640
Localisation : Versailles
Hugues de Hador a écrit :
Bonjour

N'oublions pas, quand même, que les langues restent des "choses vivantes" et qu'elles ont toujours évolués à travers les siècles.

Que l'on ne parle plus le français au 21ème siècle comme on le parlait au 16ème ou au 14ème siècle et que le français est le fils du latin.

Et que, ( oui, j'ose le dire et peut être au grand dam des profs de ce forum) le passé simple ne me manquera pas.

Bien à tous.


Je pense que cette observation pose le problème fondamental de savoir si une langue écrite est sujette à évolution. Cela peut sans doute s'envisager mais à un rythme probablement très lent et certainement plus lent que pour la langue orale et surtout que la langue orale populaire.
On peut aussi se demander si l'enseignement de la grammaire a pour but de faciliter la compréhension du langage parlé dans les émissions de télé réalité - ou doit donner accès au patrimoine littéraire français. Lire Racine (ou Zola, Proust, Mauriac ou Sartre) implique de maitriser la grammaire classique !
On peut en outre se demander s'il est justifié pour l'Education nationale en particulier, et pour la société française dans son ensemble, d'admettre voire de favoriser une évolution de la langue vers une plus grande simplicité, voire une plus grande pauvreté - et si au contraire, s'il est envisagé de faire évoluer la langue, nous ne devrions pas appeler de nos voeux une langue plus précise et plus riche quant à sa grammaire et à son vocabulaire.
Et enfin, n'est il pas certain que ce genre de réforme ne fera qu'accroître les inégalités sociales? Il y aura encore demain des familles qui emploieront la langue classique. Il y aura des écoles (par exemple privées hors contrat) qui l'enseigneront. Bref , il n'est besoin d'aucun dessin pour dresser le portrait des élèves qui seront l'objet (la cible ?) de cette réforme.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Fin du passé simple
Message Publié : 21 Fév 2018 17:30 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1255
Jerôme a écrit :
Il y aura encore demain des familles qui emploieront la langue classique.
Il y en a encore. Je me souviens en particulier d'un officier servant dans la Légion parlant, au moment du café, d'une personne rencontrée au cours des derniers jours : " Nous aurions aimé qu'elle restât. " Il n'y avait aucune affectation. Il parlait toujours ainsi, en toute simplicité.

Tolan le dit très justement. En abandonnant le passé simple, on se prive de la possibilité d'exprimer une nuance. Les deux temps ne sont pas strictement équivalents. Grammaticalement, le passé simple est un temps du présent et la règle de la concordance des temps doit être suivie en conséquence. En anglais, le preterite reste d'usage courant à côté du present perfect.

Toutes les langues évoluent. L'évolution du français est suffisamment lente pour que nous puissions lire sans aucune difficulté un texte écrit il y a trois siècles et cela même dans l'orthographe de l'époque. C'est une chance que tous les locuteurs d'autres langues n'ont pas. Inutile d'accélérer le mouvement.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Fin du passé simple
Message Publié : 21 Fév 2018 19:21 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6673
Barbetorte a écrit :
En anglais, le preterite reste d'usage courant à côté du present perfect.

C'est vrai, et il est même bien pratique. Curieux que la passé simple français n'ait pas subi la même évolution.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Fin du passé simple
Message Publié : 22 Fév 2018 7:57 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 1992
Dictes-moy où, n’en quel pays,
Est Flora, la belle Romaine ;
Archipiada, ne Thaïs,
Qui fut sa cousine germaine ;
Echo, parlant quand bruyt on maine
Dessus rivière ou sus estan,
Qui beauté eut trop plus qu’humaine ?
Mais où sont les neiges d’antan !

Où est la très sage Heloïs,
Pour qui fut chastré et puis moyne
Pierre Esbaillart à Sainct-Denys ?
Pour son amour eut cest essoyne.
Semblablement, où est la royne
Qui commanda que Buridan
Fust jetté en ung sac en Seine ?
Mais où sont les neiges d’antan !

La royne Blanche comme ung lys,
Qui chantoit à voix de sereine ;
Berthe au grand pied, Bietris, Allys ;
Harembourges, qui tint le Mayne,
Et Jehanne, la bonne Lorraine,
Qu’Anglois bruslèrent à Rouen ;
Où sont-ilz, Vierge souveraine ?…
Mais où sont les neiges d’antan !

Envoi

Prince, n’enquerez de sepmaine
Où elles sont, ne de cest an,
Qu’à ce refrain ne vous remaine :
Mais où sont les neiges d’antan !



Mais où sont les neiges d'antan ??????

Mais mon pauvre monsieur, disparues et c'est à cause du réchauffement climatique !! :mrgreen: :mrgreen:

_________________
Hugues de Hador.
Au service des Mongols de la "Horde d'Or" entre 1350 et 1360.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB