Nous sommes actuellement le 14 Août 2020 3:16

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 187 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 9, 10, 11, 12, 13
Auteur Message
Message Publié : 05 Juil 2020 18:11 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 13 Juin 2017 15:04
Message(s) : 1049
.
"Les Barbaresques" - J. Heers - Perrin - 2001 (310 pages)

L'introduction est intéressante. J'ignorais le passage "croisade" d'Henri de Grosmont, 4e duc de Lancastre et demi-frère de Jeanne de Navarre (reine de France) ainsi que l'essai de croisade initié par le beau-frère de Philippe II "le Bon", ce qui mène droit à la naissance de l'ordre de la Toison d'or. Anecdotes sympathiques.

Il est question des barbaresques de la page 25 à la page 67 (avant l'ère de Khair ed-Din).

Ensuite ce n'est plus cela. Rien à voir avec les barbaresques mais est évoquée la force navale de Sélim Ier puis Suleyman II (Soliman).
Les échanges passés avec la France de François Ier.

[… Fernand Braudel puis Jean Dumont et, tout récemment, Pierre Chaunu ont fait un sort à cette hypothèse d'école toute simpliste :
"L'Hydre de la Maison d'Autriche n'est que roman historique"
...la politique du roi ne fut pas dictée par le souci de protéger les frontières d'un royaume qui n'étaient nullement menacées mais par une volonté de conquérir des territoires en Italie.]

Le coût des échanges (envoi d'or et d'armes), les envois d'or en Hongrie afin de créer des foyers de révoltes contre les Habsbourg etc.
1543 où le roi de France se voit contraint d'abriter la flotte ottomane commandée par Khair ed-Din à Marseille, de payer la solde des janissaires et des marins, de vider Toulon pour les quartiers d'hiver ottomans.
L'envoi de nourriture et de cadeaux. Puis pour le départ de Kheir ed-Din 800 000 écus d'or. L'amiral ottoman quitte avec à son bord l'ambassadeur de France qui sera présent lors des razzias animant le retour et 52 vaisseaux français.
La France doit encore de l'argent à Suleyman mais le roi réussit le tour de force d'obtempérer aux demandes d'allègements fiscaux de ses sujets à cause de l'épisode.
Durant ces passages Doria et autres grands marins sont évoqués. Ensuite prise de Malte, "Sainte Ligue" et la victoire de Lépante.

De la page 137 à la fin :
- l'Afrique des corsaires
- les esclaves
- Frayeurs et propagande + "Turqueries à tous vents".

Agréable à la lecture : les seules pages à garder en tête sont celles des échanges franco-ottomans.
Une petite erreur concernant Ibrahim Pacha et sa "mise au pas" en Egypte ; d'autres dans la chronologie des faits sous Suleyman.

6 heures de lecture.
Pour qui a lu "le Clan Médicis" du même auteur, on sent tout de même que là, Heers se fait plaisir et lâche un peu-beaucoup de sa rigueur.
Le style change : moins raide, moins serré, c'est l'effet croisière. Aucun regret.
:wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Juil 2020 11:36 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1543
Localisation : Vienne (86)
Je revisite les classiques de la littérature Russe en lisant d'une traite (on est loin du feuilletonnage de l'époque) Anna Karénine et j'enchaîne sur l'idiot.
Pour ce dernier le prince Mychkine me déçoit et la versatilité de la belle Anastasia m'insuporte.
Mais n'est ce pas à l'image de la Sainte Russie. Démesurée et traversée par des forces centrifuges contradictoires.

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Juil 2020 18:00 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 24 Juil 2010 17:07
Message(s) : 76
Bonjour à toutes et à tous,


En ce moment, je lis Le goût de l'ivresse. Boire en France depuis le Moyen Âge. (Ve - XXIe siècle), éd. Belin, 2017, de Matthieu Lecoutre.

L'auteur est historien de l'alimentation.
Ce livre est une mine d'informations et se lit très facilement.
Par exemple, la plupart des vins consommés étaient blancs et pas rouges, et ce depuis l'époque gallo-romaine jusqu'au XVème siècle.
Du Xème au XVème siècle, le vin rouge était surtout consommé par le peuple.
L'augmentation de la consommation de vin rouge sera due au développement de l'utilisation de pressoirs, qui permettent de produire un vin rouge de qualité.
Un lieu pionnier dans l'utilisation des pressoirs sera... Beaune !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Juil 2020 7:54 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 1162
Quant à moi, au milieu d'autres, je viens de recevoir le 4e opus sur ce thème des couleurs de Michel Pastoureau, Rouge. Histoire d'une couleur aux Points Seuil collection Points Histoire.
Il a déjà publié dans cette collection Bleu (H362), Noir(H446) et Vert(H528). devrait paraître un 5e opus sur la couleur Jaune.

Je l'ai juste entamé, j'en ferai état un peu plus tard... :rool:

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Juil 2020 8:03 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1543
Localisation : Vienne (86)
Michel Pastoureau, très bon choix de lecture.

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Août 2020 10:42 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 17 Juin 2020 17:41
Message(s) : 3
Je viens de terminer Le mythe de la guerre-éclair : La campagne de l'Ouest de 1940 de Karl-Heinz Frieser.

Très intéressant, il faut dire que je n'avais qu'une connaissance superficielle de la bataille de France. Assez convaincant dans sa démonstration que la "Blitzkrieg" n'avait pas vraiment été prévue en amont, et que la victoire rapide allemande doit finalement beaucoup à quelques fortes têtes visionnaires telles que Guderian, et à la chance !
Et sans surprise des paragraphes sur le commandement français à s'étouffer, entre les erreurs stupéfiantes (absence de réserves stratégiques), la doctrine en retard d'une guerre et sa lenteur générale... C'est une chose de savoir qu'il manquait de réactivité, c'en est une autre de lire dans le détail les raisons stupides pour lesquelles tel ordre critique a mis 15 heures pour être transmis (pendant qu'en face ça ne prenait que quelques dizaines de minutes), avec des conséquences dramatiques.

La formule de l'auteur "mai 1940, Blitzkrieg non planifiée mais réussie, invasion de l'URSS, Blitzkrieg planifiée mais ratée" m'a donné envie de lire le Barbarossa publié l'année dernière. J'espère qu'il sortira en version poche, j'ai de moins en moins de place pour de tels pavés !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Août 2020 14:43 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 1162
Pour ce qui est de la communication lors de la Campagne de France en mai 1940, un des faits qui a permis une communication plus effiace car plus rapide, c'est l'installation dans chaque char allemand (ou en tout cas de commandement) d'un émetteur-récepteur radio, qui permettait de communiquer en direct quasiment avec l'arrière et donc le Haut commandement. Ce dont n'étaient pas équipés les chars français... mais ce n'est qu'un aspect des choses surement.

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 187 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 9, 10, 11, 12, 13

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB