Forum Histoire - Passion Histoire
http://passion-histoire.net/

Passion-Histoire sur Facebook
http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=108&t=18100
Page 6 sur 7

Auteur :  Leonidas-Ier [ 29 Mai 2010 9:03 ]
Sujet du message :  Re: Passion-Histoire sur Facebook

Savinien toute chose a une fin, je rejoins Polycarpe un jour cette saloper*e de FB s'éteindra comme les Dinosaures et ses membres abrutis avec! >:) . Décadence d'un société en crise.....le seul gagnant dans l'histoire c'est son pseudo créateur (pseudo car celui-ci a copié l'idée de FB d'un de ses camarades). Quand vous voyez qui sont les membres de FB en racontant leur pourriture de journée/week-end.........L'apocalypse n'est pas loin..(bon je m'arrête là car je pourrais encore rager longtemps sur ce FB!!!!)

:mrgreen: >:)

Auteur :  Mécène [ 29 Mai 2010 10:02 ]
Sujet du message :  Re: Passion-Histoire sur Facebook

Citer :
Savinien toute chose a une fin, je rejoins Polycarpe un jour cette saloper*e de FB s'éteindra comme les Dinosaures et ses membres abrutis avec! >:) . Décadence d'un société en crise.....le seul gagnant dans l'histoire c'est son pseudo créateur (pseudo car celui-ci a copié l'idée de FB d'un de ses camarades). Quand vous voyez qui sont les membres de FB en racontant leur pourriture de journée/week-end.........L'apocalypse n'est pas loin..(bon je m'arrête là car je pourrais encore rager longtemps sur ce FB!!!!)


Mouais enfin bon, c'est de la psychose là. Si vous n'aimez pas, n'y allez pas, pas la peine de gloser indéfiniment sur les divers problèmes que l'on peut rencontrer sur ce site. Si l'on met le moins d'informations possibles sur sa personne, il n'y a aucune raison de s'en faire.
Non Facebook n'est pas une secte de centaines de millions d'utilisateurs idiots. Il peut être utilisé bêtement et intelligemment.

Auteur :  Leonidas-Ier [ 29 Mai 2010 10:13 ]
Sujet du message :  Re: Passion-Histoire sur Facebook

Je suis pas prêt d'y aller, j'aime juste insister sur le point que sur FB la plupart des utilistaeurs sont des idiots (pas tous LA plupart) :P B) ( Vous n'êtes aucunement visé Mécène au cas où hein! :P )

Auteur :  Savinien [ 29 Mai 2010 10:18 ]
Sujet du message :  Re: Passion-Histoire sur Facebook

:rool: Cool la discussion

Auteur :  Cuchlainn [ 29 Mai 2010 12:38 ]
Sujet du message :  Re: Passion-Histoire sur Facebook

Leonidas-Ier a écrit :
Je suis pas prêt d'y aller, j'aime juste insister sur le point que sur FB la plupart des utilistaeurs sont des idiots (pas tous LA plupart) :P B) ( Vous n'êtes aucunement visé Mécène au cas où hein! :P )


Vous l'avez répété au moins vingt-cinq fois, vous n'avez pas une meilleure utilisation à faire de votre haute intelligence et de votre si riche et précieux temps ? Je passe sur le procédé "je n'y suis pas, je n'y vais pas, je ne vois pas, je ne regarde pas, mais je sais quand même tout".

Auteur :  Sven [ 29 Mai 2010 12:44 ]
Sujet du message :  Re: Passion-Histoire sur Facebook

Tous les gens qui critiques Facebook que je connais, même les plus virulents, ont tous fini par s'y inscrire "pour voir". Au final, ils ne se désinscrivent pas et font comme tout le monde, ce sont même parfois devenus des membres actifs. :wink:

Je pense donc qu'il est inutile de donner des leçons à ce sujet.

Auteur :  Mécène [ 29 Mai 2010 12:51 ]
Sujet du message :  Re: Passion-Histoire sur Facebook

Tout à fait d'accord avec Cuchlainn et Sven.
D'ailleurs, j'ai pu contacter une de mes profs (je n'avais pas son adresse e-mail) grâce à Facebook ! Il n'est, à ce sujet, intéressant de voir que plusieurs enseignants-chercheurs, dans mon université du moins, y sont. Pour beaucoup, Facebook joue le rôle du site "Copains d'avant" et permet de se retrouver.

Auteur :  Vindex [ 29 Mai 2010 13:02 ]
Sujet du message :  Re: Passion-Histoire sur Facebook

Sven a écrit :
Tous les gens qui critiques Facebook que je connais, même les plus virulents, ont tous fini par s'y inscrire "pour voir". Au final, ils ne se désinscrivent pas et font comme tout le monde, ce sont même parfois devenus des membres actifs. :wink:

Je pense donc qu'il est inutile de donner des leçons à ce sujet.


De toute façon il est très difficile de supprimer son compte facebook.

Auteur :  Polycarpe de M. [ 29 Mai 2010 13:09 ]
Sujet du message :  Re: Passion-Histoire sur Facebook

La nuance dans toute critique est mère de sûreté et amie de l'intelligence.

Le réel problème plus grave que ceux que j'ai énoncés (parce qu'ils ne sont pas nouveaux et ne sont pas inhérents à facebook, dont on fait souvent un bouc émissaire), c'est réellement le problème de la sécurité des données, la question des droits d'auteur des images, et en géénral le caractère privé d'internet. Encore une fois le débat sur le public/privé se dessine sur une zone internet que de trop nombreuses personnes, appuyées par l'inconsistance en matière de sécurité des concepteurs, pensent comme une zone de non-droit. Là est je pense la question la plus grave et qui est sûrement déjà tombé sur la thématique.

Après comparer la critique de Facebook à la critique du chemin de Fer me paraît disproportionné. Si on comparait Internet au chemin de fer, là la comparaison serait plus juste.

Dans tous les cas, bien que j'ai énoncé mon point de vue, les autres ayant énoncé le leur, je ne crois pas qu'un rétrécissement spirituel (la majorité des gens de facebook sont stupides) soit très approprié, ni même très constructif dans un débat d'idées.

Mais pour en revenir au thème originel, moi qui ne suis pas et ne veux pas être sur Facebook, quels sont les différences entre le facebook passion-histoire et la rubrique agora ? Ce n'est pas parce qu'on a une opinion négative sur un objet, qu'il faut faire preuve de sectarisme et se former à toute nouvelle information instructrice.

Auteur :  Val10 [ 29 Mai 2010 13:15 ]
Sujet du message :  Re: Passion-Histoire sur Facebook

Franchement c'est un faut débat, car ceux qui aiment y vont, ce qui aiment pas n'y vont pas. Sa n'a aucune (ou peu) d'utilité pour l'histoire, mais sa a beaucoup d'autres avantages, très importants, notamment pour les jeunes, comme pouvoir organiser des beuveries géantes, draguer les filles de notre classe quand on ne va jamais en cour, ou encore pouvoir retrouver une fille qu'on a rencontré lors d'une soirée ou on était trop bourré pour noter son numéro.

Désolé de mon intervention stérile, mais que de souvenirs !

Auteur :  Mécène [ 29 Mai 2010 13:19 ]
Sujet du message :  Re: Passion-Histoire sur Facebook

Polycarpe a écrit :
Mais pour en revenir au thème originel, moi qui ne suis pas et ne veux pas être sur Facebook, quels sont les différences entre le facebook passion-histoire et la rubrique agora ?


Très grande différence. L'agora de PH sert à discuter de ce que l'on veut, ou presque. :wink:
Tandis que le groupe PH sur Facebook sert juste à y adhérer... Certains ont indiqué, dans le groupe, leur pseudo sur le site, ce que je ne ferai pas pour ma part, par souci de confidentialité (sur Facebook, la majorité des gens sont inscrits avec leur véritable nom et je ne souhaite donc pas que l'on sache qui je suis quand je surfe sur un forum, sinon quelle est l'utilité du pseudonyme ?).

Auteur :  Cuchlainn [ 29 Mai 2010 13:25 ]
Sujet du message :  Re: Passion-Histoire sur Facebook

Facebook pose en fait un double problème. D'une part, il est un révélateur particulièrement visible - et donc critiquable - de l'attitude qui consiste à "se donner en spectacle" sur Internet. Il est de bon ton d'énoncer d'un ton pénétré que cette frénésie d'étalage de l'ego est propre à notre société, décadente, bien entendu. Ainsi a-t-on pu lire dans l'éditorial d'un grand quotidien français que le simple fait de tenir un blog, quelle qu'en soit la teneur, révélait "de façon dramatique un ego particulièrement masturbatoire et surdimensionné" (sic). Bien. Je serais curieux de lire une analyse autre qu'un pamphlet moralisateur et de savoir dans quelle mesure ce n'est pas la puissance sans limites de l'outil qui révèle une propension, jusque-là bridée par les simples limites techniques. Les générations de nos parents et grands-parents rêvaient bien "d'avoir leur photo dans les journaux". Bon. Admettons cependant que ce soit notre époque. Facebook n'est qu'un outil commode pour le faire et aussi pour en éprouver les risques.

L'autre problème de Facebook, et ce pourquoi il fait peur même à ses usagers, c'est que ce site a cette propriété amusante, et à la légalité de plus en plus douteuse, de changer les règles du jeu sans arrêt et sans vous avertir : dans l'intérêt du site, du commerce, et soi-disant "des utilisateurs" (pour nous donner des publicités intéressantes, des contacts etc), il est possible, même en ayant soigneusement réglé ses paramètres de confidentialité, d'apprendre aux détours d'un site d'actualité informatique, qu'a été ajoutée en douce une option autorisant FB à diffuser des données expressément déclarées comme privées au partenaire de son choix. Les règles de confidentialité ont déjà été réécrites une demi-douzaine de fois, je ne me rappelle que d'une qui se soit traduite par un message automatique invitant l'utilisateur à aller lire la nouvelle version. ça, c'est un autre problème du Net : il ne suffit pas de refuser de s'étaler pour ne pas se faire étaler.

Pour le reste, ce n'est pas demain que je changerai d'avis sur l'attitude consistant à dénigrer en permanence quelque chose dont on se vante de se tenir loin et d'ignorer. Ni à la pratique de l'insulte collective que l'on assène protégé par la piteuse pirouette "j'ai pas dit tous, j'ai dit la majorité" ou "il y a des exceptions", "tiens vous vous sentez visé" ?, pirouette qui rend, en fait, le procédé encore pire.

Auteur :  Narduccio [ 29 Mai 2010 13:37 ]
Sujet du message :  Re: Passion-Histoire sur Facebook

Cuchlainn a écrit :
Pour le reste, ce n'est pas demain que je changerai d'avis sur l'attitude consistant à dénigrer en permanence quelque chose dont on se vante de se tenir loin et d'ignorer. Ni à la pratique de l'insulte collective que l'on assène protégé par la piteuse pirouette "j'ai pas dit tous, j'ai dit la majorité" ou "il y a des exceptions", "tiens vous vous sentez visé" ?, pirouette qui rend, en fait, le procédé encore pire.


Tout a fait d'accord et si certaines attaques personnelles et/ou puériles continuent, la modération se devra d'intervenir.

Auteur :  Mécène [ 29 Mai 2010 13:52 ]
Sujet du message :  Re: Passion-Histoire sur Facebook

Cuchlainn a écrit :
le simple fait de tenir un blog, quelle qu'en soit la teneur, révélait "de façon dramatique un ego particulièrement masturbatoire et surdimensionné" (sic).


Ça signifie quoi avoir un "ego particulièrement masturbatoire et surdimensionné" ? :rool:
Si celui qui tient un blog a cet ego là, alors celui qui accuse cela, nécessairement sur un blog ou sur Internet, l'a lui aussi. Du grand n'importe quoi en somme. Tiens, et puisque je tiens un blog, mon ego est incommensurable.
L'auteur de cette phrase accuse tout de même des milliers de personnes qui tentent de faire partager leur savoir, car un blog n'est pas nécessairement un journal intime, il convient de se le rappeler. De facto, le blog est d'usage beaucoup plus simple que le site, et c'est pourquoi il est populaire.

Auteur :  Cuchlainn [ 29 Mai 2010 17:12 ]
Sujet du message :  Re: Passion-Histoire sur Facebook

En lisant l'article qui contenant cette élégante formule, écoeurant de morgue élitiste, on ne se posait pas longtemps la question. C'était un autre exemple très ordinaire de la condamnation à l'emporte-pièce de ce qu'on se déclare fier de ne pas connaître parce que c'est pour les gueux ou les imbéciles.

Maintenant, au début de ce fil j'ai dit que le groupe PH sur Facebook ne servait "comme Facebook, à rien" et je ne change pas trop d'avis. Les groupes Facebook, dans leur immense majorité ne servent à rien au sens où personne ne s'occupe de les faire vivre en tant que lieux de rencontre de personnes ayant un dénominateur commun (fût-ce un trait d'humour). La seule chose qui intéresse l'adhérent est de diffuser aux lecteurs de son profil son adhésion à une cause, un point c'est tout. De toute façon, en quelques semaines ils sont infestés de robots spammeurs.

Je suis sur Facebook, et il me sert à échanger très brièvement des nouvelles rudimentaires avec les amis (tous mes amis FB sont des connaissances bien réelles). Dès qu'on a besoin de plus, on passe à d'autres modes de communication. Il m'a servi à retrouver des gens, c'est vrai - comme Copainsdavant.com - pour constater que nous n'avions strictement rien à nous dire, que le fait d'avoir fréquenté un même établissement scolaire ou universitaire ne suffisait pas à motiver un vrai échange. Il n'y a qu'une exception notable (cela suffit pour justifier le reste, vous me direz). Il y a beaucoup de modes FB dont je ne comprends pas l'intérêt, comme la course au nombre d'amis, dans l'ensemble, je trouve que dans mon cas, Facebook c'est un peu comme ce qu'on dit de l'Ipad : l'intérêt réel est loin de justifier un battage pareil, mais j'imagine que c'est aussi une affaire de génération. Pour qu'un tel outil fonctionne vraiment en réseau, il faut l'utiliser tous de la même manière, or personne n'utilise FB de la même manière.

Page 6 sur 7 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/