A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 25 Sep 2018 22:35

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 29 Août 2017 10:45 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 25 Juil 2017 11:20
Message(s) : 13
Bonjour,

Depuis peu, je me suis lancé dans la réalisation de mon arbre généalogique. Après avoir recueilli des informations auprès de mes grands-parents, j'aimerais parfaire mes recherches en remontant plus loin que mes arrières grands-parents. Auriez-vous des astuces, des méthodes à me faire part pour que je puisse compléter mon arbre ?

Merci,

Bourbon (comme la dynastie) :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Août 2017 11:03 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10272
Localisation : Région Parisienne
Il existe des sites comme Généanet qui mutualisent les recherches. Tous les départements ont aussi numérisé les Etats civils par commune. C'est assez facile de remonter jusqu'à la Révolution, ensuite il faut de la patience.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Août 2017 16:23 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 25 Juil 2017 11:20
Message(s) : 13
Bonjour,

Tout d'abord, permettez-moi de vous remercier de m'avoir répondu.

Geneanet est un site ne fonctionnant qu'à partir des arbres créés par les utilisateurs et quelques articles de presse.

N'existe-il pas un site regroupant les registres communaux ?

En outre, connaissez-vous un excellent site sur la généalogie russe ?

Merci,

Bourbon (comme la dynastie) :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Août 2017 16:52 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Jan 2007 15:49
Message(s) : 371
Localisation : Lyon
Pour les registres communaux il vous faut faire la recherche à partir des AD ( archives départementales ) de chaque département.
Ils ont pratiquement tous été numérisés jusqu'à 1885.
Après 1885 on ne trouve pas tous les registres, cela dépend des départements.

Recherchez aussi parmi les associations de généalogie. Il y en à peu près une pour chaque département ou pays.

D'autres sites.
https://www.familysearch.org/ Le site des Mormons permet de nombreuses découvertes.

http://www.guide-genealogie.com/guide/internet.html

_________________
Il est beau de suivre sa pente, pourvu que ce soit en montant . André Gide .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Sep 2017 8:54 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 01 Jan 2017 16:12
Message(s) : 19
Bonjour

Etant généalogiste amateur moi-même, je vais vous décrire ma méthode, mais il existe autant de méthodes que de généalogistes.

Je me sert de généanet pour avancer rapidement dans mes recherches. Etant tous cousins, on peut trouver très rapidement des personnes qui possèdent des branches communes. Il faut ensuite repérer les références des actes d'état-civil ou registres paroissiaux qui ont permis de construire l'arbre. Il est important d'aller vérifier ces actes sur les sites internet des archives départementales (AD) concernées car des erreurs existent et certains recopient les arbres automatiquement. C'est très rapide et pratique (j'ai commencé mon arbre dans les années 80 et je passais mes samedis dans les salles de lecture à l'époque).

Reprenant mes travaux, il y a environ 4 ans, grâce à internet, j'ai pu ainsi remonter la quasi-totalité de mes branches ascendantes à la période de début de la traçabilité des sacrements, c'est à dire 1550-1600 (application des ordonnance de Villers-Cotterêts). Pour l'une de ces branches, j'ai réussi à aller plus loin mais là, il faut être très prudent car certains échafaudent des généalogies sur des périodes où aucun écrit contemporain n'existe, se basant donc sur des récits postérieurs de plusieurs siècles, voire des justifications de notoriété complètement bidons. J'en ai vu qui remontent aux pharaons ou à certains personnages mythologiques, c'est pour dire...

Pour les périodes les plus récentes, vous pouvez consulter également sur les sites internet des AD les recensements et les livrets matricules militaires. L'étape suivante, et j'espère encore être de ce monde pour le voir, c'est la mise en ligne des archives notariales, source de multiples détails sur la vie de nos ancêtres. Car au-delà de mettre des noms dans des cases, il me parait important de mieux cerner là où ils vivaient et de quelle façon et de faire le lien entre la petite histoire et la grande.

Bon courage, c'est une démarche passionnante mais vite addictive.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Sep 2017 16:50 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 13 Nov 2015 14:53
Message(s) : 6
Bonjour,

J'ai moi aussi fait mon arbre généalogique et c'est vrai qu'après avoir interrogé mes grands parents jusqu'à la dernière bribe d'information et bien, j'étais bloquée.
J'ai fini par chercher les actes de naissance/mariage/décès de chacun afin d'avoir des informations sur la personne mais aussi sur ses parents, puis je cherchais les actes concernant les parents, ce qui me donnait le nom/les dates/le lieu ect de leurs propres parents et ainsi de suite... Ces actes peuvent être trouvés dans les archives municipales/départementales du lieu de naissance/mariage/mort de la personne. Il y a désormais des archives qui proposent leur contenu en ligne, ce qui évite de se déplacer mais plus tu remonteras, plus il faudra aller passer la tête là-bas ^^

Bon courage dans tes recherches,

Sienna


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Sep 2017 19:50 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Juin 2012 17:37
Message(s) : 97
Passer par un club de généalogie local peut être une très bonne idée: ces groupes ont souvent déjà fait des relevés des différents états civils et relevés paroissiaux (voir de tout un tas de document notariaux, terriers et autres chirographes de la zone permettant de remonter encore plus loin que les relevés paroissiaux), ENORME gain de temps assuré!

En plus c'est l'occasion de rencontrer des gens, et d'avoir énormément de conseil. Dans ma région, un village S'y ajoute souvent des bibliothèques d'histoire locale qui permettent de "mettre en contexte" ou de généalogie de "grandes familles" locales.

_________________
TBPLTNT Chic à Cyr!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Sep 2017 20:00 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Jan 2007 15:49
Message(s) : 371
Localisation : Lyon
Vous avez ouvert 2 sujets semblables.

Des réponses ont été données viewtopic.php?f=59&t=40254

_________________
Il est beau de suivre sa pente, pourvu que ce soit en montant . André Gide .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Sep 2017 10:06 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juil 2009 11:27
Message(s) : 29
Bonjour, je fais également mon arbre généalogique depuis plusieurs mois, et internet est super pour cela. En effet, les archives départementales sont, pour nombre d'entre elles, en ligne. Et il est facile de remonter avant la Révolution. Par contre il faut savoir chercher et avoir beaucoup de patience :wink:

Bon courage !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Oct 2017 11:37 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mai 2005 12:40
Message(s) : 3386
Aujourd'hui, la majorité des départements ont scannés leurs archives d'états civils. Il suffit de pouvoir commencer avec les infos sur ses grands parents et/ou arrières grands parents. Cela permet d'aller facilement jusqu'à la révolution.

Voici l'accès facile aux archives départementales:
https://fr.geneawiki.com/index.php/Archives_d%C3%A9partementales_en_ligne

Après, je crois qu'effectivement le site Geneanet est un incontournable car il regroupe les arbres de milliers de personnes dont... des caïds de la généalogie. Il suffit de rechercher l'ancêtre à partir du quel l'on est coincé et si l'on peut se rattacher à l'arbre généalogique d'un de ces caïds alors là on peut remonter beaucoup plus loin que la révolution : XVII, XVI voir XVe siècle. Les actes paroissiaux de ces époques sont en effet très difficiles à lire... et certains font des recherches auprès des archives des notaires qui peuvent remonter très loin.

Et maintenant de plus en plus de départements numérisent les archives des registres militaires jusqu'à la 1ère guerre mondiale. Vous pourrez ainsi en apprendre plus sur le parcours en 14/18 de vos ancêtres. Dans ce cas il faut partir du principe que l'année de conscription correspond à l'année des 20 ans de votre ancêtre. Un ancêtre né en 1884 sera de la classe 1904.

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Oct 2017 11:21 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 01 Jan 2012 11:57
Message(s) : 582
tet2lar a écrit :
Bonjour

Etant généalogiste amateur moi-même, je vais vous décrire ma méthode, mais il existe autant de méthodes que de généalogistes.

Je me sert de généanet pour avancer rapidement dans mes recherches. Etant tous cousins, on peut trouver très rapidement des personnes qui possèdent des branches communes. Il faut ensuite repérer les références des actes d'état-civil ou registres paroissiaux qui ont permis de construire l'arbre. Il est important d'aller vérifier ces actes sur les sites internet des archives départementales (AD) concernées car des erreurs existent et certains recopient les arbres automatiquement. C'est très rapide et pratique (j'ai commencé mon arbre dans les années 80 et je passais mes samedis dans les salles de lecture à l'époque).

Reprenant mes travaux, il y a environ 4 ans, grâce à internet, j'ai pu ainsi remonter la quasi-totalité de mes branches ascendantes à la période de début de la traçabilité des sacrements, c'est à dire 1550-1600 (application des ordonnance de Villers-Cotterêts). Pour l'une de ces branches, j'ai réussi à aller plus loin mais là, il faut être très prudent car certains échafaudent des généalogies sur des périodes où aucun écrit contemporain n'existe, se basant donc sur des récits postérieurs de plusieurs siècles, voire des justifications de notoriété complètement bidons. J'en ai vu qui remontent aux pharaons ou à certains personnages mythologiques, c'est pour dire...

Pour les périodes les plus récentes, vous pouvez consulter également sur les sites internet des AD les recensements et les livrets matricules militaires. L'étape suivante, et j'espère encore être de ce monde pour le voir, c'est la mise en ligne des archives notariales, source de multiples détails sur la vie de nos ancêtres. Car au-delà de mettre des noms dans des cases, il me parait important de mieux cerner là où ils vivaient et de quelle façon et de faire le lien entre la petite histoire et la grande.

Bon courage, c'est une démarche passionnante mais vite addictive.


Bonjour,
Ce n'est pas parce que vous trouvez un acte de baptême dans un registre, à la date et au lieu indiqués sur un arbre geneanet, que vous avez le "bon acte".
Il faut circonstancier l'acte: expliquer pourquoi cet acte est le bon.
C'est surtout valable pour le XVIIème siècle, lorsque les actes de mariages n'étaient pas filiatifs.
Je ne vois pas 36 méthodes:
- Récupérer tous les parrains et marraines des enfants du couple dont on cherche les parents, afin de trouver les frères et soeurs des parents.
-Chercher ensuite les mariages des frères et soeurs, et récupérer les parrains et marraines de leurs enfants.

Il est beaucoup plus sûr d'avoir les bons parents si on cherche les baptêmes d'une fratrie, plutôt que le baptême d'un seul individu. Et par chance, vous aurez peut-être le nom du GP ou de la GM sur un des actes de baptême.
Et d'une manière générale, il faut faire une lecture exhaustive de toutes les pages des registres. Des infos peuvent se cacher dans des actes qu'on n'aurait pas pensé chercher...

Je suis en train de mettre à jour une filiation fraîchement trouvée du début du XVIIème siècle.
Une vingtaine d'arbres sur geneanet ont mis les mauvais parents. Personne les bons!
En fait, un généalogiste trouve un baptême qui pourrait correspondre et sans preuve considère que c'est son ancêtre.
19 autres qui ne cherchent pas mais qui recopie, mettent pareil.
15 vont se donner bonne conscience en allant vérifier que l'acte de baptême existe, et puisqu'il existe, alors c'est bon!
Ben non!
Des exemple de ce type j'en ai une vingtaine, et je ne cherche que mes ancêtres. Alors imaginez sur l'ensemble des arbres geneanet, le nombre d'erreur qu'il y a!

A la prochaine mise à jour, je serais le seul qui aura mis les bons parents.
Lorsque d'autres vont recopier, recopieront-ils le mien? Bien que sûr que non, ils recopieront ce que les 20 autres ont mis.
Et penseront que je me suis trompé

Il y a un proverbe qui dit: Il vaut mieux avoir tord à plusieurs que raison tout seul!
Et ben même ça, je ne suis pas d'accord! lol


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB