A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 18 Juil 2018 0:05

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 04 Mai 2018 22:08 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 02 Avr 2018 11:35
Message(s) : 248
Bonsoir,

Je me pose la question sur la recherche en Histoire: Faut-il créer des postes de chercheurs en histoire dans les centres d'archives? La grande ville près de chez moi a un stock d'archives non étudiés, et en fait… c'est laissé de coté, car il faut que quelqu'un s'y interesse… peut-être passe t-on à coté du document qui changera la face du monde car personne ne le verra jamais!

Si un chercheur avait un poste, avec comme objet de sortir de la connaissance depuis les archives, et qui en gros prennent les documents un par un et des qu'il trouve qu'il y a matière à en faire qqc, hop, il fait un article en peer review sur le sujet, avec tout ce qui va avec… ou une conférence dans la société savante du coin (où celle qui serait pertinente) … enfin qui fait le travail de recherche que personne ne fait…

Vous en pensez quoi?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Mai 2018 11:23 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 19 Oct 2009 19:57
Message(s) : 86
Localisation : Nanterre
Le document qui changera la face du Monde ? Le testament de Jésus oublié dans un coin de la série J des archives départementales de Haute-Saône ? Je m'excuse de ce brin d'ironie initial qui ne se veut en aucun cas méchant.

Peut-être, pour commencer, que votre conception de l'Histoire en tant que champ d'études ne correspond pas tout à fait à celle de ceux qui la pratiquent : ils ont conscience que leurs travaux ne changeront pas la face du Monde (même s'ils nourrissent peut-être l'espoir que leurs travaux à tous contribueront un temps soit peu, par une connaissance plus riche et nuancée du passé, à éclairer leurs contemporains et - qui sait - influer positivement sur leur(s) horizon(s) d'attente. Mais ce sont de vastes questions que celles des ambitions et de l'utilité de l'Histoire !).

Il se peut aussi que l'idée que vous vous faites de la pratique de la recherche en archives soit quelque peu, disons, optimiste. L'immense majorité des documents d'archives, sinon leur totalité, n'ont de valeur - ou, en tous cas, ne prennent toute leur valeur - que confrontés à d'autres, mis en séries... Ce qui m'amène à dire - mais c'est une banalité - que les documents ne deviennent franchement intéressants - en-dehors de leurs valeurs esthétiques, anecdotiques... - que lorsqu'ils peuvent nous aider à répondre à des questions posées au préalable (étant entendu que les questionnements peuvent évoluer au fil de l'étude des sources). C'est là une des raisons qui expliquent que des fonds d'archives restent largement inexploités : ils n'entrent pas en adéquation avec les questions qu'on se pose... Mais peut-être que ce sera le cas un jour ! Il faut aussi bien dire que, aujourd'hui, les fonds d'archives traditionnels, nos chers vieux papiers, qui constituent l'essentiel des fonds conservés dans les centres d'archives ne constituent pas, et de loin, les seules sources de l'historien !

Pour expliquer cette subsistance de fonds relativement ou totalement inexploités on peut évidemment aussi invoquer les manques de moyens bien réels de la recherche comme celui des centre d'archives. L'explication méthodologique reste cependant plus stimulante à mon goût.

Si un archiviste tombe sur quelque chose comme un nouveau rapport khrouchtchev il est quand même fort possible qu'il le signale... Les rapports entre archivistes et chercheurs existent bien et les progrès dans le signalement des ressources archivistiques facilité évidemment les mises en rapport. Les publications et conférences dans les sociétés savantes locales existent également... Et ces mises en valeur de fonds peuvent effectivement attirer l'attention de chercheurs...

... Maintenant, pour conclure, créer des postes de chercheur pour rechercher systématiquement ce qui peut révolutionner notre connaissance mais que personne n'a remarqué me semble passablement illusoire pour les diverses raisons évoquées plus haut. A défaut de problématique pour orienter ses recherches il en serait réduit à chercher des documents fantasmés tels que le testament du Christ ou la recette de la pierre philosophale...

_________________
"Tout détruire, c'est se vouer à construire sans fondations ; il faut ensuite tenir les murs debout, à bout de bras." (Albert Camus, L'homme révolté)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Juin 2018 23:10 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 02 Avr 2018 11:35
Message(s) : 248
Justement, les documents qui correspondent à votre question de recherche peuvent exister quelquepart, et être inconnu, car si vous vous interessez à une question précise, qui n'interesse pas grand monde, alors… l'archiviste qui tomberait dessus ne va pas forcement comprendre la valeur du document pour vous.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Juin 2018 11:30 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 19 Oct 2009 19:57
Message(s) : 86
Localisation : Nanterre
Même un chercheur ne pourra pas avoir en tête tous les usages potentiels d'un document ou d'un ensemble de documents... Je ne vois pas quelle serait la plus-value en fait (d'autant que les archivistes eux-même, de par le travail qu'ils effectuent sur les fonds, ont souvent pas mal d'idées sur leurs exploitations possibles).

_________________
"Tout détruire, c'est se vouer à construire sans fondations ; il faut ensuite tenir les murs debout, à bout de bras." (Albert Camus, L'homme révolté)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Juin 2018 18:45 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 02 Avr 2018 11:35
Message(s) : 248
Maddy a écrit :
Même un chercheur ne pourra pas avoir en tête tous les usages potentiels d'un document ou d'un ensemble de documents... Je ne vois pas quelle serait la plus-value en fait (d'autant que les archivistes eux-même, de par le travail qu'ils effectuent sur les fonds, ont souvent pas mal d'idées sur leurs exploitations possibles).

Simplement de rendre "visible" des documents qui peuvent intéresser certains chercheurs…


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2018 10:12 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 19 Oct 2009 19:57
Message(s) : 86
Localisation : Nanterre
En fait, l'une des idées que je tente assez laborieusement de faire passer c'est que tous les documents sont susceptibles d'intéresser, un jour ou l'autre, l'un ou l'autre chercheur.

D'où le rôle de l'archiviste : mettre à disposition des chercheurs des outils qui leur permettent, lorsqu'il leur vient une question, de trouver les documents susceptibles de les aider à y répondre. Même à considérer que votre chercheur ait, à un instant donné, une connaissance absolue du paysage de la recherche en Histoire, je peine à voir où serait la plus-value.

En fait, s'il faisait ce que vous dites, déterrer des documents supposés plus intéressants que ceux tout autour, votre chercheur ne serait plus vraiment un chercheur au sens où on l'entend aujourd'hui (mais plutôt, finalement, un chercheur d'or).

_________________
"Tout détruire, c'est se vouer à construire sans fondations ; il faut ensuite tenir les murs debout, à bout de bras." (Albert Camus, L'homme révolté)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB