Nous sommes actuellement le 25 Mai 2020 14:35

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 14 Sep 2019 17:16 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 07 Mars 2009 10:13
Message(s) : 35
Localisation : Burdigala
Bonjour à tous,

Je viens d'acquérir le livre de Georges Minois : "Histoire du Moyen Âge, Mille ans de splendeurs et misères" [collection tempus, Perrin, 2016].

Je vous explique ma démarche :
Simple passionné d'histoire, mon sujet de prédilection, celui sur lequel je "travaille" le plus, est la guerre de Cent ans et, plus largement, la période qui va du règne de Philippe le Bel à celui de Louis XI. Jusqu'à ces derniers temps, je ne m'étais pas intéressé plus que ça (hormis quelques lectures, essentiellement dans des magazines) aux autres périodes du Haut ou du Bas Moyen-Âge. Je me suis rendu compte de mon erreur : ne serait-il pas plus facile de comprendre et d'aller plus au fond des choses sur le sujet qui m'intéresse si j'avais une vision plus globale et une connaissance plus large des siècles précédents ?... D'où l'achat de l'ouvrage précité.
Cependant... :oops: :
J'ai beau être un passionné d'histoire, d'un tempérament curieux (dans le sens constructif du terme) et avide d'enrichir ma culture, je souffre cependant d'un gros handicap : le fruit d'un scolarité désastreuse (je l'avais déjà évoqué ailleurs...) fait que je manque cruellement de méthode.
Je suis presque persuadé d'avoir fait le choix de l'ouvrage idéal. Un coup d’œil sur la table des matière (démarche que je fais toujours avant d'investir dans un ouvrage autre que roman) ma rassuré. Sentiment confirmé, de retour chez moi, à la lecture de l'avant-propos de l'auteur.
Cependant... :oops: :
J'ai aussi de grosses lacunes en matière de vocabulaire "technique". Imaginez vous que, dès le premier paragraphe du premier chapitre, je suis tombé sur cette phrase (p. 23): "[...] encombrés de merveilleux et de visées eschatologiques et apologétiques, tels que les hagiographies." ... 8-| ... Vite, un dictionnaire !

La question que je me pose est simple : si, à toutes les pages, je bute sur des termes trop complexes qui m'obligent à me référer au dictionnaire, ne vais-je pas être très vite rebuté... voire dégoûté ?
Certes, certains vont me conseiller de me diriger vers des ouvrages d'historiens qui font dans la "vulgarisation" !
Des livres comme ceux-là (Petitfils, Bordonove, Blond, etc...) occupent déjà les trois-quarts de ma bibliothèque... Je ressens vraiment le besoin de passer au degré supérieur !

Les bon conseilleurs seraient les bienvenus... :wink: !

Cordialement, Daniel

_________________
" Ce n'est pas nous qui faisons l'histoire. C'est l'histoire qui nous fait." - Martin Luther King


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Sep 2019 19:53 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 22 Juil 2019 16:18
Message(s) : 2
Salut !
Je suis étudiant en Histoire, et je comprends votre situation. La lecture d'ouvrages rédigés par des spécialistes n'est pas toujours évident. J'ai pris l'habitude de presque toujours m'accompagner de lexiques historiques pendant mes lectures à la bibliothèque (à savoir le lexique de François-Olivier Touati pour l'histoire médiévale). Ce genre d'ouvrages se différencient des dictionnaires classiques, en se concentrant davantage sur l'aspect historique des termes. Je les consulte à chaque doute, à chaque incompréhension de ma part, et je me suis petit à petit constitué un véritable petit cahier de définitions que je "révise" régulièrement, pour ne pas oublier. Je trouve cette démarche assez instructive, puisque chaque définition recèle de toute une quantité d'informations toujours utiles à la bonne compréhension d'un sujet. Mais il s'agit bien sûr d'un procédé chronophage, qui s'inscrit également dans le cadre d'un cursus universitaire. J'imagine bien qu'une telle démarche peut vous paraître rébarbative.
En outre, on m'a toujours conseillé d'aller du général au particulier. Vous avez donc fait, selon moi, le bon choix en optant pour cet ouvrage qui me semble assez généraliste au vu du titre. Vous pouvez également opter pour des manuels, régulièrement présentés aux étudiants pour bien appréhender une période donnée et en acquérir les bases (événements, dates, personnages). Ce type d'ouvrage se destine à un public étudiant mais pas seulement. Mais je ne peux que vous conseiller de compléter la lecture d'un manuel (ou d'un ouvrage généraliste) par des lectures plus spécialisées, sur des sujets davantage pointilleux et qui ne sont souvent évoqués que succinctement dans ces manuels.
En espérant vous avoir éclairé !
Cordialement.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Sep 2019 3:04 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9215
Localisation : Région Parisienne
C'est en forgeant qu'on devient forgeron . Le vocabulaire technique s'apprend, au départ, on passe beaucoup de temps à décrypter, puis au fur et à mesure du temps, on a appris les termes, on avance plus vite et on passe au niveau supérieur. J'ai aussi commencé par Decaux et Castelot, puis j'ai acquis des livres un peu plus compliqué, puis encore plus complexes. Il faut du temps, ne pas se presser, suivre son instinct et sa curiosité. Aujourd'hui, il y a Internet pour échanger, progresser, ce qui n'existait pas lorsque j'ai commencé. Il ne faut pas hésiter à demander des explications, vous gagnerez du temps.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Sep 2019 8:18 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 13 Oct 2016 8:18
Message(s) : 118
Procure-toi une liseuse et lis en numérique: les liseuses (la Kindle par exemple) ont des dictionnaires intégrés: on effleure le mot et la définition apparaît immédiatement, ce qui facilite et accélère grandement les choses. De plus les livres numériques sont moins chers, si tu lis beaucoup, tu as vite fait de rembourser l'appareil.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Sep 2019 8:22 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Jan 2009 15:49
Message(s) : 1443
"Passer au niveau supérieur" nécessite justement d'acquérir un vocabulaire spécifique. C'est normal de buter sur des mots inhabituels si vous lisez des ouvrages spécialisés. Comme le dit Jean-Marc, donnez-vous du temps et suivez votre curiosité. Les termes ne sont pas si nombreux, vous allez les apprendre petit à petit et progressivement avoir moins besoin du dictionnaire, surtout si vous avez un domaine de prédilection. Vous pouvez aussi passer par l'étape intermédiaire "manuels du supérieur", type U Colin ou Hachette Supérieur, où vous aurez des définitions et des glossaires. Cela vous permettra ensuite de mieux comprendre ce que vous lisez dans des ouvrages plus corsés.
(Par contre, si vous tombez sur un livre où il y a des mots inconnus à chaque phrase, c'est juste un ouvrage jargonnant, et probablement pas très bon.)
Et faites-vous plaisir avant tout :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Sep 2019 22:11 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 02 Août 2019 13:11
Message(s) : 27
Vieillescazes a écrit :
Je viens d'acquérir le livre de Georges Minois : "Histoire du Moyen Âge, Mille ans de splendeurs et misères" [collection tempus, Perrin, 2016].

Je l'ai et je suis moi-même plus que dilettante.
Vous pouvez faire le choix de "La Guerre de Cent Ans" du même auteur.
Le livre que vous avez acheté me semble plus "ardu" et surtout c'est une bonne base dans un style "livre/dictionnaire synoptique".
Ceci commence -autant qu'il m'en souvienne- avec Théodose mais comme si tout ce qui était antérieur était un acquis. Comme si vous vous baladiez dans l'antiquité tardive après avoir gardé bien en tête "Rome" etc.
Et puis, il y a des bonds de wallabies : Frédéric II "l'antéchrist" ? Ce qui signifie que :
- la "construction" du SERG
- avant Frédéric II
- les problèmes récurrents avec la papauté etc.

Ceci aussi vous l'avez bien "calé" en tête. Frédéric II, vous voyez lequel (pas "le Grand"), pas non plus le pénitent de Canossa bref, vous avez le déroulement tant des hommes (noms, maisons etc.) et des faits bien mémorisés...
Et puis, il y a les "Fatimides" ailleurs. Là encore, ce n'est pas ex nihilo -il faut avoir en tête les débuts de l'islam, le déroulement, les querelles intestines, pourquoi des Fatimides à cet endroit etc. ?

Citer :
J'ai aussi de grosses lacunes en matière de vocabulaire "technique". Imaginez vous que, dès le premier paragraphe du premier chapitre, je suis tombé sur cette phrase (p. 23): "[...] encombrés de merveilleux et de visées eschatologiques et apologétiques, tels que les hagiographies." ... 8-| ... Vite, un dictionnaire !

Non, pas "vite un dictionnaire" ; deux clics et vous avez la définition. ;)
Je vous donne un passage de "La Guerre de Cent Ans" où nous retrouvons un de vos mots de prédilection :

[1348 : la peste perturbe la guerre
... bla bla bla ... Le gouvernement est désorganisé, le roi erre pendant plusieurs semaines dans le Gâtinais et la Brie, sans chancellerie, les clercs étant morts ou en fuite. Les répercussions financières sont considérables : baisse du nombre de contribuables, désorganisation des communautés, migrations de population, abandon des cultures, morts des collecteurs. Les revenus des seigneuries s'effondrent et la main d'oeuvre manque : la crise de la noblesse s'accentue tandis que les salaires bondissent à cause de la pénurie de travailleurs. Les tensions sociales s'aggravent, dans un climat d'exacerbation des peurs eschatologiques qui entretiennent des conduites irrationnelles ... bla bla bla]

Le style est aisé, fluide et tout est explicité auparavant. "Les tensions sociales s'aggravent...", plus haut elles vous sont servies ainsi que les causes et le sous-chapitre donne le ton : "La peste perturbe la guerre".
J'ai lu les historiens que vous qualifiez d'un peu vulgarisateur ; je suis étonnée que vous butiez sur deux ou trois mots dans un livre où l'on se promène.
Concernant la Guerre de Cent Ans, plus aisé serait difficile à trouver. Tout est mâché. Minois est réputé pour ce style et une construction qui facilite la compréhension.

Maintenant en vous attaquant à un livre un peu "encyclopédie", ceci va vous faire partir dans tous les sens, vous éparpiller surtout si -comme moi- la méthode est votre difficulté.
Perso, je n'ai lu que ce qui se rapportait à mes "préférences" et je suis restée dans "ma zone de confort". Je n'ai fait que conforter mes acquis mais pour avancer, ce n'est pas le top.

Il faut déjà être bien conscient de ses limites. De Philippe IV "le Bel" à Louis XI c'est déjà une vaste tranche car l'histoire n'est pas et est même loin d'être franco-française.
Vous allez donc vous promener sur le "vieux" continent et devoir mémoriser des choix politiques, des constructions, des conflits, de la géopolitique, des équilibres, des ruptures etc. Déjà dans ce choix d'un roi à un autre, vous allez être confronté à ce qui se passe en Angleterre, dans ce qui n'est pas encore l'Espagne, le problème écossais, celui des Pays-Bas, le Saint Empire, les multiples "Italie" etc. Autres dynasties, autres moeurs, autres sociétés...

J'ai fait le choix d'abandonner certaines "tranches" car qui "trop embrasse, mal étreint" et une étreinte pas trop jouissive, là commence le début de la fin...

Nul conseil à vous donner sinon de bien posséder ce qui vous agrée, ensuite vous avancerez vers tel ou tel autre sujet (ils sont nombreux) en sachant que les mots "Moyen Âge" ne sont qu'une coupure "virtuelle", une balise qu'il a fallu poser alors ensuite continuer ? Remonter ? A vous le choix. Mais déjà bien posséder 1 sujet, c'est "marquer" une pierre, ensuite vous tracerez votre chemin dans l'édifice "Histoire".
Bon choix et il sera bon puisque vous en êtes l'initiateur.
:wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Sep 2019 8:11 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 07 Mars 2009 10:13
Message(s) : 35
Localisation : Burdigala
Bonjour,
Bond007 a écrit :
je me suis petit à petit constitué un véritable petit cahier de définitions que je "révise" régulièrement, pour ne pas oublier. Je trouve cette démarche assez instructive, puisque chaque définition recèle de toute une quantité d'informations toujours utiles à la bonne compréhension d'un sujet. Mais il s'agit bien sûr d'un procédé chronophage, qui s'inscrit également dans le cadre d'un cursus universitaire. J'imagine bien qu'une telle démarche peut vous paraître rébarbative.
C'est un procédé certes chronophage mais que je ne juge pas du tout rébarbatif puisque, par le passé, j'avais déjà utilisé un répertoire sur lequel je notais les définitions des termes que j'allais chercher dans un dictionnaire. Aujourd'hui, c'est sur mon ordinateur que j'ai ouvert un fichier destiné à cette démarche.
Citer :
Vous pouvez également opter pour des manuels, régulièrement présentés aux étudiants pour bien appréhender une période donnée et en acquérir les bases (événements, dates, personnages). Ce type d'ouvrage se destine à un public étudiant mais pas seulement.
À proximité immédiate de ma table de travail se trouve le "Dictionnaire du Moyen Âge" (dir. C. Gauvard, A; de Libera, M. Zink) chez Quadrige/PUF - 2006. Un ouvrage que je consulte non pas pour des définitions relatives au vocabulaire, mais pour compléter mes connaissances sur le fonctionnement de la société de l'époque (l'économie, les institutions, les mœurs, etc...). Je dispose également des mêmes ouvrages dédiés à "l'Ancien Régile" et à la "Révolution Française".

Jean-Marc Labat a écrit :
C'est en forgeant qu'on devient forgeron
... C'est une maxime qui m'est familère parce que mon père me la rabâchait sans arrêt... :mrgreen:
Citer :
Il ne faut pas hésiter à demander des explications, vous gagnerez du temps.
Comptez sur moi pour utiliser la bonne volonté des contributeurs de Passion-Histoire... ;)

Cordialement

_________________
" Ce n'est pas nous qui faisons l'histoire. C'est l'histoire qui nous fait." - Martin Luther King


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Sep 2019 8:41 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 07 Mars 2009 10:13
Message(s) : 35
Localisation : Burdigala
Bonjour

Hubris a écrit :
Procure-toi une liseuse et lis en numérique
Oh, que non ! Question de génération, sans doute, mais je suis bien trop attaché au livre papier. Autant je ne rechigne pas à utiliser internet pour avoir un accès rapide à des informations complémentaires, où encore échanger avec vous par exemple, autant je n'ai jamais mieux assimilé qu'en consultant des ouvrages, que je peux toucher, humer, corner, annoter ; ce n'est pas du virtuel, et ça me rassure. Et puis, renoncer à mon rituel hebdomadaire d'aller chiner chez les bouquinistes... Jamais :!:

calame a écrit :
Et faites-vous plaisir avant tout :wink:
Oh, que oui ! Ce que je regrette aujourd'hui, c'est de m'être rendu compte que bien des années après la fin de ma scolarité que l'acquisition du savoir pouvait être un véritable plaisir !... :rool:

Cordialement

_________________
" Ce n'est pas nous qui faisons l'histoire. C'est l'histoire qui nous fait." - Martin Luther King


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Sep 2019 9:30 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 07 Mars 2009 10:13
Message(s) : 35
Localisation : Burdigala
Bonjour,

Bodiguel a écrit :
Vous pouvez faire le choix de "La Guerre de Cent Ans" du même auteur. [...] Concernant la Guerre de Cent Ans, plus aisé serait difficile à trouver. Tout est mâché. Minois est réputé pour ce style et une construction qui facilite la compréhension.
Concernant la Guerre de Cent ans, je possède déjà l'ouvrage de Jean Favier. Je l'avais lu une première fois il y a une bonne vingtaine d'années. Je l'ai ressorti récemment, et l'étudie en profondeur. Ce ne sont pas seulement les "faits de guerre" qui m'intéressent, mais le fonctionnement de la société de l'époque, les rivalités, de territoire, les contraintes de la féodalité, etc...
Mais je crois qu'il me sera nécessaire, après cette étude, d'acquérir l'ouvrage de G. Minois, afin de comparer les points de vues, d'autant que j'ai déjà lu, dans un autre fil de Passion Histoire, que ces derniers, bien que différents dans leur approche du sujet, pouvaient être complémentaires.
Citer :
Maintenant en vous attaquant à un livre un peu "encyclopédie", ceci va vous faire partir dans tous les sens, vous éparpiller surtout si -comme moi- la méthode est votre difficulté.
M'éparpiller... c'est un de mes défauts fâcheux dont je m'efforce de me débarrasser !
Citer :
Perso, je n'ai lu que ce qui se rapportait à mes "préférences" et je suis restée dans "ma zone de confort". Je n'ai fait que conforter mes acquis mais pour avancer, ce n'est pas le top.
Je pense qu'il faut sortir de sa "zone de confort", et que si conforter ses acquis est une chose, il est essentiel de pouvoir les confronter... d'où ma présence sur ce forum ! ;)
Citer :
Nul conseil à vous donner sinon de bien posséder ce qui vous agrée, ensuite vous avancerez vers tel ou tel autre sujet (ils sont nombreux) en sachant que les mots "Moyen Âge" ne sont qu'une coupure "virtuelle", une balise qu'il a fallu poser alors ensuite continuer ? Remonter ? A vous le choix. Mais déjà bien posséder 1 sujet, c'est "marquer" une pierre, ensuite vous tracerez votre chemin dans l'édifice "Histoire".
Bon choix et il sera bon puisque vous en êtes l'initiateur.
:wink:

Merci pour le conseil et l'appréciation. B)

Cordialement

_________________
" Ce n'est pas nous qui faisons l'histoire. C'est l'histoire qui nous fait." - Martin Luther King


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Sep 2019 17:45 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1387
Vieillescazes a écrit :
Bonjour

Hubris a écrit :
Procure-toi une liseuse et lis en numérique
Oh, que non ! Question de génération, sans doute, mais je suis bien trop attaché au livre papier. Autant je ne rechigne pas à utiliser internet pour avoir un accès rapide à des informations complémentaires, où encore échanger avec vous par exemple, autant je n'ai jamais mieux assimilé qu'en consultant des ouvrages, que je peux toucher, humer, corner, annoter ; ce n'est pas du virtuel, et ça me rassure. Et puis, renoncer à mon rituel hebdomadaire d'aller chiner chez les bouquinistes... Jamais :!:

calame a écrit :
Et faites-vous plaisir avant tout :wink:
Oh, que oui ! Ce que je regrette aujourd'hui, c'est de m'être rendu compte que bien des années après la fin de ma scolarité que l'acquisition du savoir pouvait être un véritable plaisir !... :rool:
C'est un pied total, une richesse incommensurable ! :wink:
Idem pour les voyages. Et ça me rappelle cette citation appropriée de St Augustin : "Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page.”
Je pourrais aussi citer "Martin Eden" de Jack London.

La culture, le savoir, c'est l'anti-TF1. Et aussi une arme contre le(s) fanatisme(s).

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Sep 2019 18:54 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6735
Robert Spierre a écrit :
Je pourrais aussi citer "Martin Eden" de Jack London.

Jolie la citation de St Augustin.

Pourquoi "Martin Eden" ? (Même si je ne conteste pas sa thèse, le côté rabâchage marxiste m'a saturé au bout d'une centaine de pages et je ne l'ai pas terminé, ce qui est assez rare chez moi. Hors vous n'êtes pas le seul à le tenir en haute estime, et j'aimerais comprendre.- Sachant que j'aime beaucoup Jack London, par ailleurs, au point de lire "White fang" et "The call of the wild" en VO, un vrai régal. Mais sur Martin Eden, en français pourtant, j'ai calé...)

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Sep 2019 19:45 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1720
Localisation : Lyon-Vénissieux
Citer :
Idem pour les voyages.


Effectivement !
Comme le disait Mark Twain, « Voyager est fatal aux préjugés, au fanatisme et à l'étroitesse d'esprit"
:mrgreen: :mrgreen:

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvée dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Sep 2019 19:49 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 07 Mars 2009 10:13
Message(s) : 35
Localisation : Burdigala
Bonsoir,
Robert Spierre a écrit :
C'est un pied total, une richesse incommensurable ! :wink:
Idem pour les voyages. Et ça me rappelle cette citation appropriée de St Augustin : "Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page.”
Je pourrais aussi citer "Martin Eden" de Jack London.
C'est la première fois que j'entends parler de cette citation. Je la trouve sublime car, pour ma part, je n'ai jamais autant voyagé que dans les livres ! Je trouve que, à la différence de l'écran (numérique ou télé), le livre permet vraiment de s'imprégner d'un récit. Certes, il nous manque les images ; tant mieux alors, car cela nous permet de choisir la vision que l'on se fait de ce que l'on lit, et non celle qu'on veut nous imposer !

Pierma a écrit :
Pourquoi "Martin Eden" ?
"Martin Eden" est disposé sur ma table de chevet depuis... une éternité ! Je me retrouve complètement dans ce roman autobiographique de London. Ce qui me fascine aussi chez lui, c'est que, pour quelqu'un qui est décédé à tout juste quarante ans, il a eu une vie d'une intensité exceptionnelle.
Pour ceux qui ne connaissent pas, je recommande cette biographie illustrée :
Pièce jointe :
Les vies de Jack London - Michel Viotte - ed La Martinière 2016.jpg
Les vies de Jack London - Michel Viotte - ed La Martinière 2016.jpg [ 13.25 Kio | Consulté 2431 fois ]

Cordialement

_________________
" Ce n'est pas nous qui faisons l'histoire. C'est l'histoire qui nous fait." - Martin Luther King


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Sep 2019 20:42 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1986
Localisation : Nanterre
Pour progresser dans la compréhension du Moyen Age et s'éclater dans la littérature, je conseille de lire les oeuvre de l'époque.

La Légende Dorée est une bible d'histoires que l'on retrouve dans bien des églises. Plus au nord, l'Edda de Snorri, la Geste des Danois... permettent de redécouvrir ce qu'on sait des vikings.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Sep 2019 12:23 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Mars 2019 12:34
Message(s) : 52
Ne pas oublier les oeuvres de Chrétien de Troyes, qui aident beaucoup à comprendre la mentalié de l'époque. Ou la vie de charlemagne d'Éginhard.

Attention à être familier du contexte de l'époque toute fois, pour pouvoir remttre les choses en perspectives.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB