A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 14 Nov 2018 14:27

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 46 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Fév 2008 20:17 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2007 13:17
Message(s) : 911
Localisation : Var
Un merci très sincère à l'ensemble des intervenants. Une de mes difficultés sur ce forum quand je crée un topic est de lancer un sujet qui puisse susciter un intérêt relatif chez nombre de participants, sans provoquer une polémique. Bref, nous sommes parvenus à construire un topic intéressant (à partir de pas grand chose, je vous l'accorde) et vraiment historique.

Je me demandais si ce modèle avait été "exporté" vers d'autres pays. Aux Etats-Unis, le recours aux "cow-boys" du cinéma ne date pas de Reagan. Mais je ne vois pas d'exemples similaires (je ne parle pas bien sûr d'après 1989 :wink: ). Pour résumer, est-ce que d'autres pays, d'autres dirigeants ont accompli un parallèle entre leur "Rambo" (certes Rambo est unique mais vous avez compris) et leur politique internationale?

_________________
"Si, dans la pratique démocratique anglaise, l’opposition, selon un mot admirable, remplit un service public, dans les États totalitaires, l’opposition devient crime ", Raymond ARON.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Fév 2008 20:37 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 31 Déc 2007 17:46
Message(s) : 369
Localisation : 43"32'25 Nord 6"28'00 est
Je pense qu'il faudrait peut etre envisage cette serie de films 'Rambo' dans le contexte des films américains consacrés à la Guerre du Vietnam...

Je ne suis pas un spécialiste du cinéma mais je pense qu'il y aurait peut etre matière a etudier la façon dont le cinéma américain a pu évoluer dans sa présentation de la guerre du vietnam et les themes qu'ils abordent...

Je me souviens en avoir vu un certain nombre...

"Les Berets verts" de john WAYNE et sa célèbre balade...c'etait pas encore les années reagan REAGAN mais le contenu etait assez significatif
Qaund on connais le" résultat;";c'est 'gratiné"

"Apocalypse now" 'platoon' " full metal jacket" et j'en oublie surement beaucoup d'autres;..

Cette guerre a marque toute une génération et pas seulement les Americains

_________________
"FORTUNA PERIT, FAMA MANET"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Fév 2008 20:58 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2005 20:03
Message(s) : 1831
Localisation : Tournai
Je crois que ce genre de films est une auberge espagnole .
Chacun y trouve ce qu'il est venu y chercher .

Personelement je trouve que Rambo I illustre on ne peut mieux la dépression nerveuse de la personne à personalité "forte" .

Il n'y a pas effondrement immédiat mais effondrement après une crise de sursaut psychologique énorme mais brève suivi d'une léthargie prolongée .

Les considérations qui suivaient sur les bars à narguilé turcs (!) n'ayant rien à voir avec ce sujet, ont été effacés (P.M.).

_________________
A Berthold le Noir,
Et Hiram Maxim ,

L'Humanité reconnaissante !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Fév 2008 21:48 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2007 13:17
Message(s) : 911
Localisation : Var
Le sujet n'est pas "Rambo et le Vietnam". Si la guerre du Vietnam dans le cinéma vous intéresse Roch Donzella, vous trouverez votre bonheur, ici:
http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?t=7635
et même là:
http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?t=7737

_________________
"Si, dans la pratique démocratique anglaise, l’opposition, selon un mot admirable, remplit un service public, dans les États totalitaires, l’opposition devient crime ", Raymond ARON.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Fév 2008 11:02 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2005 20:03
Message(s) : 1831
Localisation : Tournai
Je viens de voir le film .

J'ai l'impression qu'on est passé comme dans Rambo I à côté de quelque chose qui aurait pou être "génial" .

Je ne parle pas de Rambo II ni III qui tiennent du burlesque ....

Bon d'abord,ce n'est pas comme je le pensais "Rambo sort du hôme" (parce que c'est à çà qu'en était arrivé Bronson avec la série des justiciers masqués ....
On a pas eu droit au "Justicier du hôme",mais on a raté ça de peu ....

Bon,pour en revenir à Rambo IV .

Effectivement il met un terme à la saga puisqu'on le voit à la fin rentrer chez lui .

Entre temps cad pendant tout le film - 1 minutes,il est chez les méchants qui sont très méchants , et il aide des cons qui sont très cons .

Quand le film commence et pendant quelques minutes,j'ai eu un espoir fou ,celui de voir enfin quelque chose avec un "message" .
Ca n'a pas duré bien longtemps ...

Un groupe d'humanitaires religieux veut l'engager pour guide .
D'une voix de l'au delà,il leurs demande si ils ont des armes .
Ils lui répondent que non .
Rambo dit : "On ne fait rien sans armes" .

Je croyais (je suis encore un peu un doux rêveur) qu'on allait engager le film sur la discordence entre ceux qui sont idéalistes,ceux qui sont réalistes,les possibilités de dialogue ,la puissance des armes de la politique,de l'argent,la disparition de la morale et de la notion du bien et du mal .

Rapidement le film revient au "basic" et s'intéresse au spectateur "basic" lui aussi .

Les scènes de combats sont du style "Le soldat Rayan",mais avec "Le soldat Rayan",c'était crédible : chaque arme avait son effet propre et réel .

Ici ,une petite parenthèse pour les amateurs d'armes :

Le 7.62 ,a au minimum l'effet d'un 12.7.
Le 12.7 a au minimum l'effet d'un 30 mm .
Le mortier de 90 au minimum celui du 120 .
Et la mine Claymore (aidée j'en conviens d'une vieille bombe datant de 1945 dont les capacités explosives n'ont pas été altérées semble-t-il ...) au minimum l'effet d'une bonne 500 kgr HE .


Bref un navet de plus .

_________________
A Berthold le Noir,
Et Hiram Maxim ,

L'Humanité reconnaissante !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 20 Fév 2008 16:23 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Nov 2007 11:22
Message(s) : 64
Localisation : Val-de-Marne
Ungern a écrit :
J'ai l'impression qu'on est passé comme dans Rambo I à côté de quelque chose qui aurait pou être "génial" .


Le premier opus de la série est tout de même un très bon film sur le retour des Veterans du VN aux USA.

Pour moi, la seule grosse critique que je ferais à Rambo First Blood est que J. Rambo ne meurre pas à la fin comme dans le roman original (du même nom : First Blood). Cette fin n'a pas été choisie par les producteurs car jugée trop sombre selon un public test.

Ceci a eu malheureusement quelques effets négatifs. Tout d'abord, cela a permis de nous sortir 3 sequelles plus débiles les unes que les autres (le IV remportant apparment les suffrages).
Ensuite, à cause de ces sequelles, beaucoup de personnes sont passées à côté de ce film et à empecher que First Blood ne devienne un film culte alors qu'il en avait tous les aspects.

Enfin, il n'y a qu'un seul mort, par légitime défense, dans ce premier volume, contrairement aux autres épisodes.

Cordialement.

David

_________________
"Pour que dans le cerveau d'un couillon, la pensée fasse un tour, il faut qu'il lui arrive beaucoup de choses et de bien cruelles."
L.-F. Céline


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2009 13:45 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1377
Localisation : Belgique
Ce qui m'étonne ici, c'est que l'on ne semble guère prêter beaucoup d'importance au fait que les Rambo 2 (1985) et Rambo 3 (1988) sont des films franchement anti-communistes et anti-soviétiques.
Cette tendance était absente du premier film, puisqu'il se déroulait aux Etats-Unis et que les adversaire de Rambo étaient juste des citoyens américains bornés. La philosophie a changé profondément dès le second film : le héros retourne au Vietnam, et triomphe de tous les militaires « ennemis » rencontrés...

Or, quand Rambo 2 est sorti, ce n'était déjà plus très original comme trame pour le scénario. Retour vers l'enfer (Uncommon Valor, 1983), et Portés disparus (Missing in Action, 1984) racontaient déjà des histoires fort semblables ! En gros, des « vétérans » durs à cuire passent outre des consignes de leur gouvernement, et retournent au Vietnam pour sauver leurs camarades, restés là prisonniers...

On notera aussi au passage que ce sont toujours des entreprises individuelles : le héros de l'ère reaganienne lutte aussi bien contre les communistes que contre les petits bureaucrates planqués. Ce sont des hommes d'action virils et courageux, tandis que les politiciens de Washington et leurs sbires sont pratiquement aussi lâches que traîtres (ils veulent empêcher les héros d'agir, arguant de vagues prétextes diplomatiques).
Bref, il n'y a pas de grandes subtilités : Rambo et ses divers avatars ont raison parce qu'ils sont les plus forts, et qu'ils parviennent à vaincre tous les obstacles se dressant devant eux... Les obstacles portant généralement des uniformes de soldats vietnamiens ou de Spetsnaz !
Ces films de l'ère reaganienne sont donc plus que de simples divertissements... On est bien là dans une propagande primaire, où le « Rouge » est l'ennemi désigné des Etats-Unis !

Mention spéciale pour l'ahurissant L'Aube rouge (Red Dawn) de John Milius, sorti en 1984, et qui se déroule pendant l'invasion des Etats-Unis par les forces conjuguées de l'URSS et de Cuba... Cet horrible évènement a lieu parce que les forces militaires américaines - pour des raisons politiques - ont été obligées de quitter l'Europe occidentale ! En somme, l'OTAN est neutralisée à cause de « traîtres », ce qui provoque rapidement la débacle du Monde libre face à un bloc soviétique agressif et déterminé à liquider les Etats-Unis...
Du reste, ce background délirant est juste esquissé... Puisque L'Aube rouge raconte essentiellement les exploits d'une bande de « résistants » : une dizaine d'adolescents qui se transforment - presque par magie - en redoutables guerilleros ! Seuls, face aux terribles occupants, ces gamins se montrent pratiquement plus efficaces qu'un bataillon de Berets Verts surentraînés !

Les films comme Rambo ou L'Aube Rouge ont connu un immense succès populaire... Avant de subir le phénomène d'une complète ringardisation au moment de la chute du Mur de Berlin en 1989 !
Je me souviens que Rambo 3, au moment de sa sortie en 1988, avait reçu un accueil assez ironique... Rambo arrivait en Afghanistan pratiquement comme un cheveu dans la soupe : dans la réalité, les Soviétiques étaient déjà en train d'évacuer le pays ! :P

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2009 13:50 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant

Inscription : 17 Oct 2003 18:37
Message(s) : 5767
On peut ajouter à la collection l'assez navrant film "A la poursuite d'Octobre rouge", qui au bouquin d'origine, déjà assez gratiné, de Tom Clancy, en ajoute une tonne sur "l'initiative individuelle", le jeune loup qui a raison seul contre tout l'establishment borné, CIA, armée, etc. Un thème absent du livre dans lequel la CIA a compris les intentions du capitaine soviétique.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2009 16:00 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 06 Fév 2009 16:01
Message(s) : 452
Phocas a écrit :
Le pays se remet du malaise de la seconde moitié des années 1970 et en particulier du Vietnam.
Le Vietnam pendant ces années là c'était déjà du passé. L'agacement c'était l'humiliation des employés de l'ambassade américaine à Téhéran et la chute du dollar à 4 francs, il passera à 10 francs avec Reagan.

Rambo I, dont le titre américain est "First Blood", est basé sur le roman (1972) d'un Canadien et a été tourné au Canada. Rambo II et Rambo III, c'est surtout à Ross Perot qu'ils devaient faire plaisir, lui qui réussit à faire sortir ses employés d'une prison iranienne et qui ensuite fit une campagne présidentielle avec comme thème la libération des prisonniers américains détenus au Vietnam.

A noter que ces 3 films ont des metteurs en scène différents et que seul "Rambo" a participé aux 3 scenarii.

A la question posée par le titre de cette discussion, je répondrais par la négative. Que les Républicains aient eu l'idée d'utiliser un personnage à succès, pourquoi pas.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2009 16:06 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
ponceludone a écrit :
Le Vietnam pendant ces années là c'était déjà du passé. L'agacement c'était l'humiliation des employés de l'ambassade américaine à Téhéran et la chute du dollar à 4 francs, il passera à 10 francs avec Reagan.


Si c'est du passé, pourquoi est-ce l'un des thèmes de nombreux films de l'époque ?

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2009 16:18 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 06 Fév 2009 16:01
Message(s) : 452
Faire des films sur le passé, ce n'est pas obligatoirement un signe de malaise. Tout ce qui est porteur est bon à utiliser.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2009 16:25 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
ponceludone a écrit :
Faire des films sur le passé, ce n'est pas obligatoirement un signe de malaise. Tout ce qui est porteur est bon à utiliser.


Mais, c'est justement le fait que c'est porteur qui montre que cela à encore une résonance particulière dans la population. Les scénaristes se doivent de coller aux envies de leurs contemporains.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2009 17:40 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 06 Fév 2009 16:01
Message(s) : 452
Le marché du film américain est un marché mondial et le segment intérieur n'est pas le plus important. Dans les années 80, un sujet ayant comme toile de fond le Vietnam pouvait être rentabilisé rien qu'à l'exportation.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2009 17:58 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
ponceludone a écrit :
Le marché du film américain est un marché mondial et le segment intérieur n'est pas le plus important. Dans les années 80, un sujet ayant comme toile de fond le Vietnam pouvait être rentabilisé rien qu'à l'exportation.


Mais, il avait déjà été rentabilisé sur le marché intérieur .... Tous ces gros blockbusters sont rentabilisés sur le marché US avant même de sortir du pays (sauf quelques très rares exceptions). Et ils sont tous formatés pour le marché intérieur avant tout selon l'adage que si ça marche aux States, ça marchera forcement ailleurs.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re:
Message Publié : 25 Juil 2009 18:39 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 06 Fév 2009 16:01
Message(s) : 452
Edwards a écrit :
Mais même après son accession à la Maison Blanche, les républicains ont gardé une certaine aversion pour le "Big Government" qui "taxe et dépense"...
Cette aversion était déjà là avec Eisenhower et Nixon. C'est à ma connaissance la différence fondamentale entre ces deux partis politiques.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 46 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB