A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Déc 2018 4:06

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 46 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 03 Août 2009 14:16 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juil 2006 21:42
Message(s) : 155
Alain.g a écrit :
On s'accorde aujourd'hui à dire que tous ces nus sont bien moins érotiques que beaucoup de films anciens qui n'en comportent pas mais montrent des situations bien plus excitantes par ce que les images suggèrent. Je cherche des exemples et ne trouve que l' Argent un film tiré de Zola par Marcel Lherbier.

C'est oublier tous les films hollywoodiens des années 40 et 50. Qaund Rita Hayworth enlève ses gants dans Gilda, je trouve que c'est l'une des plus belles scènes érotiques de l'histoire du cinéma.

http://www.youtube.com/watch?v=7A-e7UnTa2k&feature=related

"Ce qui me plait chez toi, c'est ce que j'imagine" chantait Léo ferré et c'est pour moi une très belle définition de l'érotisme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Août 2009 18:31 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1395
Localisation : Belgique
Alain.g a écrit :
On s'accorde aujourd'hui à dire que tous ces nus sont bien moins érotiques que beaucoup de films anciens qui n'en comportent pas mais montrent des situations bien plus excitantes par ce que les images suggèrent. Je cherche des exemples et ne trouve que l' Argent un film tiré de Zola par Marcel Lherbier.

C'est vrais que la nudité n'est pas forcément érotique...
La nudité (plus ou moins complète) a fréquemment été utilisée dans les comédies pour accentuer le comique de certaines situations ! Mais, il est vrais que ça marchait certainement mieux dans les années 1950-1960, quand la nudité au cinéma était encore considérée comme quelque-chose de transgressif !

Dans son film Quand l'inspecteur s'emmêle (A Shot in the Dark), Blake Edwards nous montre le navrant inspecteur Clouseau se retrouvant dans un camp de nudistes... Curieusement, le film est sorti en 1964, la même année où sortait Le Gendarme de Saint-Tropez !
Blake Edwards et Jean Girault ont donc eu, simultanément, l'idée de mettre en scène des naturistes dans leurs comédies (ou alors, l'un a copié sur l'autre) ! :P

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Août 2009 19:34 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 09 Mai 2006 21:43
Message(s) : 916
Lord Foxhole a écrit :
André Sanphrapé a écrit :
La même année que La Tour de Nesle avait été produit Ah ! Les belles bacchantes, un nanar dans lequel Louis de Funès jouait le rôle (cela devait être son premier “grand” rôle) d'un policier qui enquêtait sur la moralité d'une troupe de théâtre... prétexte à montrer des actrices seins nus. ;)

Ah ! Les belles bacchantes ! de Jean Loubignac n'est aucunement un film historique...
Personne n'a dit sur ce fil qu'il l'était... :rool:

_________________
« Le luxe [...] corrompt à la fois le riche et le pauvre, l’un par la possession, l’autre par la convoitise ; [...] il ôte à l’État tous ses citoyens pour les asservir les uns aux autres, et tous à l’opinion. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Août 2009 19:38 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1707
Localisation : Vienne (86)
Pou pou pi dou

Image


:wink:

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Août 2009 21:47 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1395
Localisation : Belgique
André Sanphrapé a écrit :
Lord Foxhole a écrit :
Ah ! Les belles bacchantes ! de Jean Loubignac n'est aucunement un film historique...
Personne n'a dit sur ce fil qu'il l'était... :rool:

Heu... Ouais ! :mrgreen:
Quoique, vu l'âge du film, on peut le considérer comme un document historique, désormais ! :-))

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Août 2009 14:18 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Les filles étaient magnifiques! Et les acteurs excellents.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Août 2009 15:16 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1874
Concernant le sujet, la nudité/l'érotisme dans les vieux films, on en trouve dans "Häxan" ("La Sorcellerie à travers les âges" - 1922), plus précisément dans les scènes de sabbats :
Image
http://www.horreur.com/critique-957-hax ... -ages.html

http://image.toutlecine.com/photos/s/o/ ... rs-1-g.jpg

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Août 2009 15:55 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1874
Extase [Gustav Machaty] (Ekstase), film tchèque en noir et blanc de Gustav Machaty, réalisé en 1933.

Ce film de Gustav Machaty, déjà réalisateur, entre autres, de la Sonate à Kreutzer (Kreutzerova sonáta, 1927) et d’Erotikon (1929), est rapidement devenu célèbre dans le monde entier en raison d’une scène de nu féminin intégral, chose rarissime dans le cinéma commercial de l’époque. Bien que son érotisme paraisse aujourd’hui fort sage, c’est néanmoins un film d’une grande sensualité, qui met poétiquement en relation la nature environnante, vibrante de vie, et les émois naturels de la jeune femme. Loin de toute grivoiserie, Machaty utilise largement des images métaphoriques : étalons courant dans les prés, arbres gonflés de sève, bruit saccadé des machines pour exprimer la quête revendicatrice du plaisir — plus particulièrement féminin — face à une étouffante morale traditionnelle. Le film doit également une part de sa réputation au fait que l’actrice Hedy Kieslerová est devenue à Hollywood la star Hedy Lamarr.

http://fr.encarta.msn.com/encyclopedia_ ... xtase.html

La scène qui fit scandale :
http://www.youtube.com/watch?v=TCOriaaF ... re=related

Hedy Lamarr dans son rôle le plus célèbre : coiffeuse à l'époque des Philistins
Image

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Août 2009 17:23 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet

Inscription : 04 Juin 2006 12:47
Message(s) : 3284
Localisation : Centre
Heddy Lamarr est d'une beauté divine dans ce film; c'était aussi une femme intelligente et attachante, d'après ses mémoires (que je dois avoir quelque part dans ces montagnes de piles de livres qui envahissent lentement mais sûrement mon appartement). B)

Brigitte Bardot, superbe dans la très connue scène du mambo dans "Et Dieu créa la femme", de Vadim:

http://www.youtube.com/watch?v=Bzy4ezJZ53U

Curd Jurgens, comédien médiocre dans le rôle de l'amant/grand-père, détonne avec la modernité de BB.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Août 2009 18:06 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 10 Juil 2009 19:57
Message(s) : 344
Tonnerre a écrit :
Heddy Lamarr est d'une beauté divine dans ce film; c'était aussi une femme intelligente et attachante, d'après ses mémoires (que je dois avoir quelque part dans ces montagnes de piles de livres qui envahissent lentement mais sûrement mon appartement). B)

Brigitte Bardot, superbe dans la très connue scène du mambo dans "Et Dieu créa la femme", de Vadim:

http://www.youtube.com/watch?v=Bzy4ezJZ53U

Curd Jurgens, comédien médiocre dans le rôle de l'amant/grand-père, détonne avec la modernité de BB.

Brigite Bardot face Jean Gabin dans En cas de malheur, jouant une jeune femme désepérée s'offre nue à celui qui peut la sauver . Gabin décline l'offre mais l'aide , le désespoire et la nudité laisse une drole d'impression .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Août 2009 0:53 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1395
Localisation : Belgique
Allons plus loin, et voyons cet extrait de À l'abordage (Against All Flags) de George Sherman, sorti en 1952...
Apparamment, ce malheureux se fait sauvagement flageller... :arrow:
http://www.youtube.com/watch?v=kTxxhypbCm0

... Mais a-t-il vraiment l'air de souffrir tant que ça !? lol

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Août 2009 8:41 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet

Inscription : 04 Juin 2006 12:47
Message(s) : 3284
Localisation : Centre
La fameuse scène ultratorride (pour l'époque) du baiser sur la plage entre Burt Lancaster et Deborah Kerr dans "From Here to Eternity" (Tant qu'il y aura des hommes); cette scène fit d'autant plus scandale aux US qu'elle concernait la liaison adultérine d'une femme d'officier avec un des subordonnés de son mari:

http://www.youtube.com/watch?v=1W6AGM-LxGY


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Août 2009 10:12 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 10 Juil 2009 19:57
Message(s) : 344
bruyerois a écrit :
Tonnerre a écrit :
Heddy Lamarr est d'une beauté divine dans ce film; c'était aussi une femme intelligente et attachante, d'après ses mémoires (que je dois avoir quelque part dans ces montagnes de piles de livres qui envahissent lentement mais sûrement mon appartement). B)

Brigitte Bardot, superbe dans la très connue scène du mambo dans "Et Dieu créa la femme", de Vadim:

http://www.youtube.com/watch?v=Bzy4ezJZ53U

Curd Jurgens, comédien médiocre dans le rôle de l'amant/grand-père, détonne avec la modernité de BB.

Brigite Bardot face Jean Gabin dans En cas de malheur, jouant une jeune femme désepérée qui s'offre nue à celui qui peut la sauver . Gabin décline l'offre mais l'aide , le désespoire et la nudité laisse une drole d'impression .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Août 2009 12:56 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1874
Tonnerre a écrit :
La fameuse scène ultratorride (pour l'époque) du baiser sur la plage entre Burt Lancaster et Deborah Kerr dans "From Here to Eternity" (Tant qu'il y aura des hommes); cette scène fit d'autant plus scandale aux US qu'elle concernait la liaison adultérine d'une femme d'officier avec un des subordonnés de son mari:

http://www.youtube.com/watch?v=1W6AGM-LxGY
Bien vu.

A propos de "baiser", le premier montré à l'écran, dans "The Kiss", film américain réalisé par William Heise, sorti en 1896 et qui fit apparemment scandale :

http://www.youtube.com/watch?v=mTHzr8_w ... L&index=68

Pour en revenir à la remarque sur "Tant qu'il y aura des hommes", on remarquera qu'à l'époque, nombreux sont les films américains montrant des couples mariés dormant dans des lits séparés... :mrgreen:

Pour en revenir au baiser, soulignons la malice d'Hitchcock qui réussit, dans "Notorious", à tromper la censure de l'impitoyable Code Hays :

http://www.youtube.com/watch?v=BSD5-Zy4 ... PL&index=8

Le second baiser est l’un des plus audacieux de la filmographie de Hitchcock car il détourne le Code Hays qui interdit à l’écran les baisers de plus de trois secondes. Hitchcock se joue de la censure avec un plan-séquence qui montre un échange buccal en pointillé d’une longueur et d’une langueur infinies.

Ps : au passage, Ingrid Bergman... Quelle beauté !
Image

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Août 2009 13:14 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 23 Déc 2004 6:42
Message(s) : 1725
Tiens mais alors pourquoi Ursula Andress et son maillot de bain ont'ils suscité tant d'émois, ils y avaient de nombreux précédents ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 46 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB