A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 13 Déc 2018 9:33

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Pourquoi est-ce si cher ?
Message Publié : 27 Fév 2009 19:32 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Fév 2007 17:20
Message(s) : 379
Localisation : Lorraine
Ne voyez pas dans ma question une provocation mais la réelle interrogation d'un ignorant en histoire de l'art. Pourquoi certains tableaux d'art "moderne" (je ne sais pas si l'adjectif est bien utilisé) valent-ils si chers? Je peux à la limite le comprendre pour certains tableaux plus anciens pour lesquels je reconnais le talent et le travail du peintre mais en ce qui concerne Mondrian par exemple (dont j'ai vu certains tableaux achetés plusieurs millions lors de la vente YSL Bergé), je ne vois que des lignes et des rectangles de couleur. J'aimerais vraiment qu'un connaisseur n'explique simplement ce qu'il y a d'extraordinaire dans ces oeuvres car je pense sérieusement qu'ils doivent être extraordinaires pour susciter cet intérêt.

_________________
Vi Veri Veniversum Vivus Vici


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Pourquoi est-ce si cher ?
Message Publié : 27 Fév 2009 20:51 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Jan 2009 15:49
Message(s) : 2670
En fait, dans l'art contemporain, ce qui donne de la valeur, c'est au moins autant l'idée que l'oeuvre en elle-même. Quelqu'un qui achète un Mondrian n'achète pas simplement une toile avec des bêtes quadrillages, mais également une oeuvre du peintre qui est le premier à avoir eu l'idée de peindre des bêtes quadrillages sur une toile, et qui a développé pour ce faire toute une réflexion complexe.
De plus, il ne faut pas se laisser abuser par l'apparente simplicité de l'oeuvre. Mon prof de technique de peinture répéte toujours qu'il n'y a rien de plus difficile à faire qu'un monochrome ; c'est particulièrement sensible dans les monochromes de Klein, qui "vibrillonnent"de manière totalement unique.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Pourquoi est-ce si cher ?
Message Publié : 28 Fév 2009 0:39 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 25 Mai 2004 21:35
Message(s) : 920
Localisation : Paris
La valeur monétaire d'un bien dépend de la loi de l'offre et de la demande. L'oeuvre d'art, quand elle se monnaye, est un bien de consommation comme un autre.
Une oeuvre de maître, c'est par définition une offre très limitée. Le prix grimpe aussi haut parce que la demande est forte. Pourquoi la demande est-elle plus forte en art contemporain qu'en art classique, dont la qualité esthétique saute plus aux yeux pour le commun des mortels? A mon avis justement parce que la qualité d'une oeuvre d'art contemporain ne saute pas aux yeux du commun des mortels!
Parce que l'art est un puissant outil de distinction sociale. Posséder un tableau abstrait, c'est à la fois montrer qu'on peut se l'offrir, et montrer qu'on le comprend, donc en quelque sorte qu'on est un esprit supérieur. Je pense pas qu'il faille aller voir plus loin.
En tout cas, on n'explique pas le prix d'un objet "esthétique" - et encore moins d'une oeuvre d'art - par ses qualités intrinsèques, comme le travail qu'il a demandé, etc. C'est une question de mode.
Détail que je rajouterai : reste-t-il beaucoup de grandes oeuvres d'art classique dans les ventes privées? J'avais l'impression - mais j'y connais rien - qu'elles sont déjà presque toutes dans les musées, contrairement à l'art contemporain.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Pourquoi est-ce si cher ?
Message Publié : 28 Fév 2009 8:25 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2812
Localisation : Lorraine
Citer :
La valeur monétaire d'un bien dépend de la loi de l'offre et de la demande. L'oeuvre d'art, quand elle se monnaye, est un bien de consommation comme un autre.

J'ajouterais que c'est en ce sens un objet de spéculation, et que si elle atteint des prix comme ceux vus lors de la vente Bergé par exemple, c'est aussi parce que des capitaux qui se sont désengagés de l'économie financière cherchent d'autres placements. J'ai lu ou entendu beaucoup de personnes s'étonner qu'en période de crise, cette vente ait été un énorme succès; c'est le contraire qui aurait été étonnant: les riches restent très riches, leur gros problème est quoi faire des millions qu'ils ont réussi à sauver; l'oeuvre d'art, c'est une valeur refuge, qui fonctionne comme l'or.

Citer :
Pourquoi la demande est-elle plus forte en art contemporain qu'en art classique, dont la qualité esthétique saute plus aux yeux pour le commun des mortels? A mon avis justement parce que la qualité d'une oeuvre d'art contemporain ne saute pas aux yeux du commun des mortels!

Je ne crois pas que la demande soit plus forte en contemporain qu'en classique. . Imaginez une vente de Bruegel (le vrai, Pieter l'Ancien), ou Velasquez, Titien, Vinci, Goya, etc... vous verrez si la demande n'est pas forte: ça risque même d'être de la folie (j'entends les valeurs sûres du classique, car pour les petits maîtres, l'offre est aussi très abondante, on en trouve en permanence, allez vous promener ne serait-ce que dans les allées du Carré des antiquaires du Louvre). Mais pour les grands maîtres, la demande ne peut s'exprimer puisque l'offre est quasi inexistante. En art contemporain, l'offre est abondante et régulière, les oeuvres circulent, autorisant des plus-values lors des reventes. Ce sont donc des biens comme les autres. Les oeuvres classiques sont au contraire un patrimoine immobile en grande partie dans les musées, ou atteignent de telles sommets dans les rares ventes que leur potentiel spéculatif est quasiment nul. Les oeuvres contemporaines, voire très contemporaines (artistes vivants et actifs, encore inconnus souvent) représentent des placements bien plus intéressants; je faisais plus haut une analogie avec l'or, on pourrait dire aussi dans le cas des ultra-contemporains que leur marché fonctionne comme un pari sur l'avenir, donc en fait comme des actions d'entreprise, auxquelles ils servent de substituts quand les marchés-actions sont trop incertains.
Bon, évidemment, où est la sensibilité artistique des acheteurs dans tout cela ? Les vrais collectionneurs, comme YSL et Pierre Bergé, sont rares; beaucoup d'oeuvres de prix dorment en fait dans des coffres, ou, si elles sont accrochées, servent la plupart du temps "d'alibi" culturel à un entrepreneur, de vitrine publicitaire (cette banque, japonaise je crois, qui achète les Tournesols de Van Gogh, puis en expose la copie dans le hall de son siège central), ou encore de preuve de réussite pour les invités des dîners en ville: l'art outil de distinction sociale, comme il a été dit, et plus encore l'art contemporain pour affirmer qu'on est dans le "move", qu'on colle à son époque, qu'on la devance même, ce qui est une preuve de modernité et de dynamisme indispensable dans certains milieux (la mode, la communication, ...); un Velasquez, aussi somptueux pourrait-il être, relève d'un autre état d'esprit.

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Pourquoi est-ce si cher ?
Message Publié : 28 Fév 2009 11:35 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Avr 2008 10:34
Message(s) : 365
Localisation : Paris
Veiovis a écrit :
ce qu'il y a d'extraordinaire dans ces oeuvres

Tout objet (bien, service, oeuvre d'art) a une fonction utile/une valeur en soi et une fonction symbolique/une valeur sociale.
- La fonction utile, c'est le côté pratique ou esthétique de l'objet : je porte mon manteau parce qu'il me protège du froid et je porte ce manteau là précisément parce qu'il me va tellement bien et me met bien en valeur ; j'ai des domestiques parce que ça me fait gagner du temps de ne pas faire mes courses moi-même, de ne pas faire mon ménage moi-même, c'est pratique et utile ; j'achète une toile de maître parce que j'y vois quelque chose de magnifique, ça me parle personnellement, j'y reconnais quelque chose.
- La fonction symbolique, c'est ce que cet objet projette sur autrui de moi-même : tout objet (bien, service, etc.) projette sur autrui quelque chose de moi. Et le manteau que je porte dit quels sont mes goûts, mes moyens financiers, mes attentions vestimentaires ; mes domestiques montrent à autrui que je suis quelqu'un qui a des gens à son service et non quelqu'un qui est au service de gens ; la toile de maître dit quelque chose de ce que sont ma culture et mes moyens.

C'est cette fonction symbolique, cette valeur sociale de l'objet qui va faire que tout objet, quelqu'il soit, peut atteindre des prix extraordinaires. L'aspect utile peut définir un prix, selon la loi de l'offre et de la demande, qui peut lui-même être très élevé, mais pas complètement démentiel ; la fonction symbolique, elle, toujours selon la loi de l'offre et de la demande, peut conduire à définir un prix réellement sans aucune limite, puisqu'on n'est plus dans l'appréciation "réelle" de la valeur de l'objet, mais dans l'appréciation sociale, dans la comparaison avec autrui. Si autrui est près à mettre 8 millions d'euros pour "être celui qui possède le flacon de parfum retouché par Duchamp", alors je mets 8,5 millions, et il continue, etc. Ainsi, ce n'est pas tant la qualité intrinsèque de l'objet qui fait son prix, c'est la valeur sociale de cet objet, comme l'ont bien expliqué les autres intervenants.

Veiovis a écrit :
J'aimerais vraiment qu'un connaisseur n'explique simplement ce qu'il y a d'extraordinaire dans ces oeuvres car je pense sérieusement qu'ils doivent être extraordinaires pour susciter cet intérêt.

J'aimerais bien vous renvoyer vers un écrit que j'avais lu à ce sujet sur "l'incompréhensibilité" de l'art contemporain, mais je ne me souviens plus de son auteur ni de son titre... Mais en somme, l'explication donnée était que l'art contemporain (en tout cas l'art actuel, pas nécessairement tout l'art contemporain) ne doit pas être compréhensible, doit rester complètement hermétique, puisqu'il sert à une petite élite à faire semblant d'y comprendre quelque chose. Celle-ci se pâme devant un "n'importe quoi" estampillé "art comtemporain" et assure y voir des milliers de choses, y comprendre les mystères de la vie ; tandis que les béotiens, eux, n'y voient rien du tout et se demandent ce que c'est que ce truc... : et c'est absolument indispensable, justement, que seul un très petit nombre de personnes le "comprennent", puisqu'en somme ce qu'il y a dans cet art, c'est la distinction.

_________________
« Que de choses ont été vécues sans avoir été dites ! » Paul Veyne.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Pourquoi est-ce si cher ?
Message Publié : 28 Fév 2009 13:39 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 14 Août 2007 10:17
Message(s) : 918
Localisation : paris
Helios a écrit :
Parce que l'art est un puissant outil de distinction sociale. Posséder un tableau abstrait, c'est à la fois montrer qu'on peut se l'offrir, et montrer qu'on le comprend, donc en quelque sorte qu'on est un esprit supérieur. Je pense pas qu'il faille aller voir plus loin.


Bonjour,

Il est néanmoins rare qu'un possédant ouvre ses portes au petit peuple, le particulier qui a les moyens d'acheter une œuvre onéreuse, le montre à ses amis ou ses relations d'un même niveau social.
Maintenant, il existe aussi une sorte de rivalité entre le connaisseur qui a les moyens et le possédant qui s'affiche.

K


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Pourquoi est-ce si cher ?
Message Publié : 28 Fév 2009 18:50 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant

Inscription : 17 Oct 2003 18:37
Message(s) : 5767
Citer :
J'aimerais bien vous renvoyer vers un écrit que j'avais lu à ce sujet sur "l'incompréhensibilité" de l'art contemporain, mais je ne me souviens plus de son auteur ni de son titre... Mais en somme, l'explication donnée était que l'art contemporain (en tout cas l'art actuel, pas nécessairement tout l'art contemporain) ne doit pas être compréhensible, doit rester complètement hermétique, puisqu'il sert à une petite élite à faire semblant d'y comprendre quelque chose. Celle-ci se pâme devant un "n'importe quoi" estampillé "art comtemporain" et assure y voir des milliers de choses, y comprendre les mystères de la vie ; tandis que les béotiens, eux, n'y voient rien du tout et se demandent ce que c'est que ce truc... : et c'est absolument indispensable, justement, que seul un très petit nombre de personnes le "comprennent", puisqu'en somme ce qu'il y a dans cet art, c'est la distinction.


Vous êtes en train de nous dire que le snobisme a définitivement bouffé la création artistique, au point de devenir sa raison d'être, son moteur et sa fin. Triste époque. J'espère qu'il traîne encore quelques exceptions.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB