A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 13 Déc 2018 23:05

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Otto Dix
Message Publié : 19 Avr 2009 14:00 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 11 Jan 2009 14:54
Message(s) : 25
Localisation : picardie
Bonjour,depuis quelques temps je m'interresse à la Nouvelle Objectivité et à Otto Dix.J'essaie de comprendre ses oeuvres .Certaines sont très expressives d'autres me sont incompréhensible tel Le Docteur Hans Koch,dermatologue et urologue,1921.Si quelqu'un pouvait m'éclairer sur cette oeuvre j'en serai très reconnaissante.
Merci d'avance.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Otto Dix
Message Publié : 01 Mai 2009 10:56 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 11 Jan 2009 14:54
Message(s) : 25
Localisation : picardie
Le Docteur Hans Koch,Dermatologue et urologue.


Pièces jointes :
1921urologist.jpg
1921urologist.jpg [ 48.99 Kio | Consulté 2184 fois ]
Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Otto Dix
Message Publié : 01 Mai 2009 13:24 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2812
Localisation : Lorraine
Les portraits d'Otto Dix dans les années 20 (il en a fait de nombreux) sont tout sauf complaisants; il faut les interpréter comme des archétypes, des sortes de caricatures de la façon dont le peintre se représentait la personne et sa fonction; ici, un urologue ("médecin des tuyaux" lol : voir la métaphore dans le labyrinthe de tubulures de la chaise, de la perfusion en forme de "vessie" aux liquides étranges, de même que l'espèce de cornue sombre en forme de col de cygne sur l'armoire) ne peut être qu'inquiétant, donc mal rasé, les yeux exorbités, bedonnant, une balafre à la joue (un dermatologue vraiment ?), les manches retroussées comme un travailleur de force, au milieu des instruments de son art, qui apparaissent comme autant d'instruments de torture; la chaise en particulier, surélevée avec ses arceaux pour les jambes et ses multiples réglages aux allures de clefs de guitare (à quoi peuvent bien servir ces mises au point raffinées ?) Le patient est hors champ, mais le docteur le fixe déjà et prépare sa piqure; les plus pessimistes (Otto Dix a été moralement brisé par la guerre) peuvent voir dans ce médecin la préfiguration de Mengele.
Etrange aussi les couleurs chaudes des murs, incongrues dans ce cadre médical, où l'on s'attendrait à du bleu froid, du vert...
Spéciale implication personnelle de Dix aussi dans ce portrait: après qu'il l'ait peint, la femme de Koch est devenue sa maîtresse, a divorcé de son mari, puis s'est remarié avec Dix...

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Otto Dix
Message Publié : 01 Mai 2009 13:35 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 11 Jan 2009 14:54
Message(s) : 25
Localisation : picardie
Merci pour cette explication.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Otto Dix
Message Publié : 01 Mai 2009 13:45 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4867
Localisation : Allemagne
Citer :
une balafre à la joue (un dermatologue vraiment ?),


Cette balafre est typique des médecins et dentistes de l'époque , ainsi que d'autres professions de cadres. Ces cicatrices (Studentschmisse) provenaient du passage dans les corporations d'étudiants où l'on se battait au sabre . La coupure était sommairement cousue (sans anesthésie !), de façon a être bien visible et la balafre était un signe de fierté.
Dans les villes universitaires, il y a encore qq étudiants en corporations, qui parfois se battent toujours au sabre, mais les balafres sont quasiment invisibles.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Otto Dix
Message Publié : 01 Mai 2009 13:54 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Faget a écrit :
Citer :
une balafre à la joue (un dermatologue vraiment ?),


Cette balafre est typique des médecins et dentistes de l'époque , ainsi que d'autres professions de cadres. Ces cicatrices provenaient du passage dans les corporations d'étudiants où l'on se battait au sabre. La coupure était sommairement cousue (sans anesthésie !), de façon a être bien visible et la balafre était un signe de fierté.
Dans les villes universitaires, il y a encore qq étudiants en corporations, qui parfois se battent toujours au sabre, mais les balafres sont quasiment invisibles.


Ces cercles, qui touchent tout le milieu étudiant et intellectuel sont une spécificité autrichienne qui perdure encore de nos jours. Voici un article qui en parle : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/les-cercles-de-l-autriche-ultra_754439.html

Citer :
Dans ce pays alpin, quand on veut faire carrière "chez les bleus", c'est-à-dire au sein du FPÖ (Parti autrichien de la liberté), mieux vaut faire allégeance à l'une des quelque 60 corporations pangermanistes toujours en activité, les Burschenschaften (au sens littéral, des "congrégations de jeunes hommes").

Dans le monde germanique du début du xixe siècle, les membres des premières corporations estudiantines, qui furent à la base des révolutions nationalistes de 1848, étaient unis par la haine de la France napoléonienne et des juifs, alors émancipés par l'envahisseur. Près de deux cents ans plus tard, ces clubs très privés aux doux noms mythologiques - Brixia à Innsbruck, Olympia à Vienne - restent, de fait, interdits aux femmes et aux juifs.


Citer :
L'initiation prend fin lors d'un duel à l'épée, au cours duquel le nouveau membre se devra d'être... marqué au visage. "On ne fait pas ça pour le plaisir", s'offusquait récemment dans la presse le député autrichien ... Harald Stefan, membre démasqué d'Olympia, sans toutefois faire la lumière sur les us et coutumes de son clan.

L'honorable notaire, âgé d'une quarantaine d'années, concédera juste que le code d'honneur est la clef de voûte de ces amitiés de l'ombre. Car ce code certifie à la confrérie les qualités viriles d'un nouveau membre, avant qu'une "formation idéologique et philosophique" lui soit dispensée.


Image

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Otto Dix
Message Publié : 01 Mai 2009 23:31 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 11 Jan 2009 14:54
Message(s) : 25
Localisation : picardie
Merci,moi qui pensais que cette balafre était due à une consommation abusif d'alcool.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB