A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Nov 2018 20:46

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 11 Juin 2017 20:39 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1767
Localisation : Lyon-Vénissieux
Bonsoir
:mrgreen: :mrgreen:

Je connais mal le cinéma espagnol.
Quels sont les films faits par des réalisateurs espagnols que vous admirez le plus, que vous recommanderiez ?
(dans la limite chronologique du forum qui est 1991)

Merci de votre participation.
:mrgreen:

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Juin 2017 7:21 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2009 17:07
Message(s) : 464
Le choix est vaste même si on se limite à 1991... :wink:

Bunuel est forcement incontournable. Non seulement d'un point de vue artistique mais aussi parce qu'il a couvert une très longue période allant de l'avant guerre jusqu'à presque la fin du franquisme. Dans ses films les plus intéressant (il y en a des tas !) je choisirais particulièrement deux de sa période mexicaine : "Los olvidados" et surtout "Nazarin". Ils sont faciles à trouver en DVD.

Toujours dans les anciens (mais sans doute plus durs à trouver) deux films témoignant de la petite bourgeoisie franquiste des années '50 : "El verdugo" de Berlanga et "Calle Mayor" de Bardem. Plus près de nous (années '70) je verrais par exemple "Cria Cuervos" de Carlos Saura. Et sinon actuellement piocher dans des films de Pedro Almodovar (par exemple "Femmes au bord de la crise de nerfs").

Sinon c'est un peu hors sujet bien sûr mais on peut étendre au cinéma mexicain (Bunuel y a d'ailleurs beaucoup participé) de culture profondément hispanique. Un film comme "Le labyrinthe de Pan" (de Guillermo del Toro, mexicain) en est un parfait exemple...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Juin 2017 11:19 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6966
Gér@rd a écrit :
Et sinon actuellement piocher dans des films de Pedro Almodovar (par exemple "Femmes au bord de la crise de nerfs").

De Almodovar, j'ai a-do-ré "Talons aiguilles". Qui doit être hors période, plutôt 94 ou 95.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Juin 2017 13:42 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2014 12:27
Message(s) : 434
Pierma a écrit :
Gér@rd a écrit :
Et sinon actuellement piocher dans des films de Pedro Almodovar (par exemple "Femmes au bord de la crise de nerfs").

De Almodovar, j'ai a-do-ré "Talons aiguilles". Qui doit être hors période, plutôt 94 ou 95.

Concernant Almodovar je recommande particulièrement ses premiers longs-métrages que sont :
- en 1980 : Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier (Pepi, Luci, Bom y otras chicas del montón)
- en 1982 : Le Labyrinthe des passions (Laberinto de pasiones)
- en 1983 : Dans les ténèbres (Entre tinieblas)
- en 1984 : Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ? (¿Qué he hecho yo para merecer esto?)
- en 1985 : Matador

où toutes ses thématiques sociétales, son kitsch réligioso-punk, sa narration déjantée, actrices et acteurs fétiches ainsi que vision très personnelle de l'Espagne des années 80 (la fameuse "movida") sont déjà en place et bien posés (par rapport à ses oeuvres futures plus connues internationalement).
Sinon pour ce qui est du cinéma espagnol d'après guerre et jusqu'à environ la fin des années 70 (où apparaît ce qu'on appele la nouvelle vague espagnole dont Almodovar représente "la tête de gondole"), bien qu'assez florissant au niveau production, celui-ci était sévèrement contrôlé par la censure franquiste et destiné essentiellement à son marché intérieur ou celui d'Amérique latine...on y retrouve donc un traitement proche de celui qu'on peut apprécier dans les satyres sociales et les personnages drôlesques et bouffons du cinéma italien des années 60 et 70 mais sur rien de subversif, engagé ou pouvant ne serait ce qu'égratigner ce qui fondait la société espagnole et les valeurs du monde hispanique de ces années là.

_________________
“Etudie, non pour savoir plus, mais pour savoir mieux. ”
Sénèque


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB