Nous sommes actuellement le 23 Jan 2021 5:51

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
Message Publié : 09 Déc 2020 18:21 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3688
Localisation : Versailles
Rebecca West a écrit :
.
L'écrivain serait-il italien ?

*-*


Non


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Déc 2020 21:20 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 13 Juin 2017 15:04
Message(s) : 1095
.
L'écrivain serait-il une écrivaine ?

Je bloque total avec votre "interdit au - de...." et le "... imaginez..." :?:
Tout ce qui était un peu mais franchement un peu osé était censuré au XIXè.
Il s'agit manifestement d'une histoire passionnelle entre mettons une cantatrice et un autrichien...
Cependant, lors d'une liaison, on n'imagine rien puisque la morale -ou autre entrave- reste à la porte. Ce que l'on peut imaginer dans le torride érotique du XIXème c'est un peu juste.
Où mettre la barre du "imaginez..." ? L'imagination n'a pas de bornes dans ce cas de figure...

*-*


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Déc 2020 22:14 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3688
Localisation : Versailles

Cette histoire se passe au milieu du XIXe siècle.
Ma stupéfiante beauté de princesse venitienne pétrifiait mon amoureux (italien) qui ne pouvait trouver les plaisirs charnels que dans les bras d'une femme légère (en l'occurrence une cantatrice italienne).
Vous imaginez ce que j'ai été conduite à faire pour qu'il parvienne à m'honorer : pour Rebecca dont l'imagination est infinie, je précise que (sur le conseil d'un ami français) je me me suis faite passer pour la chanteuse (dans le noir) et ainsi je fus enfin honorée.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Déc 2020 7:20 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3688
Localisation : Versailles
Allez je vais vous aider : le dernier mot de l'énigme doit vous mettre sur la voie !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Déc 2020 10:17 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Jan 2007 15:49
Message(s) : 325
Localisation : Lyon
L'auteur est-il français ?

_________________
Il est beau de suivre sa pente, pourvu que ce soit en montant . André Gide .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Déc 2020 10:53 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 13 Juin 2017 15:04
Message(s) : 1095
.
Jerôme a écrit :
... honorée.

Une nouvelle de Balzac ?
Si oui, merci pour l'indice. ;)

*-*


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Déc 2020 13:19 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3688
Localisation : Versailles
Rebecca West a écrit :
.
Jerôme a écrit :
... honorée.

Une nouvelle de Balzac ?
Si oui, merci pour l'indice. ;)

*-*


Oui c'est bien cela : Honoré de Balzac.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Déc 2020 14:31 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 13 Juin 2017 15:04
Message(s) : 1095
.
Je suis allée sur Internet -j'ai trouvé le titre-. Il se trouve qu'on peut lire cette nouvelle. C'est fait.
Un petit goût de "baclé" tout de même. La fin est désolante (je me répète "baclée") de facilité. C'est une "Peau de Chagrin".
"De la musique, de la musique avant toute chose..." : là, on se trouve servi avec Rossini. Je trouve que la cantatrice et le médecin français sont les deux personnages les plus attractifs.
Nous sommes à Venise, là où tout est jeu de masques, belles étoffes, sensualité jusque dans les constructions, l'eau, les palais, la musique... Les limites de Balzac se sentent lourdement : une incapacité à faire voyager les sens et à trouver l'essence des voyages quels qu'ils soient.

Je garde le titre jusqu'à ce que vous autorisiez l'aide d'outils.

*-*


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Déc 2020 19:43 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3688
Localisation : Versailles
Rebecca West a écrit :
.


Je garde le titre jusqu'à ce que vous autorisiez l'aide d'outils.

*-*



n'hésitez pas !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Déc 2020 21:12 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 13 Juin 2017 15:04
Message(s) : 1095
.
Je songe à Massimila Doni.

Aznavour chantait la tristesse de Venise au temps des amours mortes. Là -au paroxysme de la passion- c'est mort sans les amours.
"Le moment" : Emilio passe une tenture. En quoi est-elle ? Est-elle lourde ? Légère ? Parfumée ? Le salon qu'il laisse derrière lui où s'affolent les dentelles des éventails ? Comment qualifier ces bruits ? Les hommes fument-ils ? Les odeurs sont-elles celles de lourdes liqueurs, de pétillants champagnes ? La gaze frôle le tulle, les couleurs sont chatoyantes à le lumière des candélabres, les bijoux baroques ? Nous n'en savons rien.

Dans l'alcôve, Emilio ne dit rien des cheveux : sont-ils en cascade, bouclés ? La nuque est-elle longue ? La peau douce, veloutée ? A-t-il un doute : les mains sont différentes, les caresses moins appuyées, la respiration de la belle plus saccadée ? Rien.
Pour Massimila, c'est la seule nuit. Toute sa vie est sensée se nourrir de cette nuit. Chaque passion est unique, on ne va pas y survivre, c'est la dernière : après cette nuit, une autre vie commence ou celle-ci se termine. Silence.
Emilio est éveillé par une pluie de larmes massimiliennes, froides sans doute d'où l'éveil.
La fin ? Si j'ai bien compris Emilio meurt comme il était venu ; Massimila porte un enfant : cadeau ! Balzac juge cette fin "bourgeoise" : il ne tenait qu'à lui de la rendre un peu plus transcendante mais pour ceci il eut fallu un Balzac un peu moins aseptisé. Ce qu'il n'était pas. Que n'a-t-on pas écrit sur sa liaison avec Mme Hanska. J'ai un fac simile d'une lettre envoyée par lui à sa bien-aimée et bien... Rien !

J'en déduis comme Reggiani que Venise n'est pas en Italie...

*-*


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Déc 2020 2:46 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3688
Localisation : Versailles
Bravo

A vous la main !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Déc 2020 13:37 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 13 Juin 2017 15:04
Message(s) : 1095
.
Merci Jérôme. Ce roman parait quelques décennies après celui de Balzac.

Sous des cieux barbares, un des personnages est apprivoisé en jouant à "touche-touche".

*-*


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Déc 2020 14:24 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3688
Localisation : Versailles
Rebecca West a écrit :
.
Merci Jérôme. Ce roman parait quelques décennies après celui de Balzac.

Sous des cieux barbares, un des personnages est apprivoisé en jouant à "touche-touche".

*-*


S'agit il d'un auteur français ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB