A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 24 Juin 2018 17:33

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Le Prince Éric
Message Publié : 11 Nov 2015 18:21 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2641
Localisation : Versailles
Un cycle mineur sur le plan strictement littéraire mais qui a occupé une place importante parmi les adolescents, au moins dans certains milieux

http://www.signedepiste.com/wp-content/ ... lahaye.pdf


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le Prince Éric
Message Publié : 11 Nov 2015 19:36 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6677
Ah les Signes de Piste !

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le Prince Éric
Message Publié : 12 Nov 2015 11:06 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2594
Très discutable (et son auteur très discuté après guerre) en raison de la présentation flatteuse des SS !

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le Prince Éric
Message Publié : 12 Nov 2015 11:30 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Juil 2009 17:45
Message(s) : 333
jibe a écrit :
Très discutable (et son auteur très discuté après guerre) en raison de la présentation flatteuse des SS !


Vous ne confondez pas Pierre Joubert avec Guy Mouminoux (Dimitri)?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le Prince Éric
Message Publié : 12 Nov 2015 12:07 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6677
il n'y a pas de SS dans la série le Prince Eric.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le Prince Éric
Message Publié : 12 Nov 2015 12:19 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2594
Pierre Joubert n'était que l'illustrateur. L'auteur était Serge Dalens, qui se prétendait un authentique résistant mais n'en était pas moins magistrat et fonctionnaire du gouvernement Pétain, au ministère de la Jeunesse. Mais, s'il réussit à se recaser après la Libération grâce à ses relations, l'après-guerre était très chatouilleuse sur la manière de présenter tout ce qui avait trait aux nazis. Je me souviens précisément que la description du poignard des jeunesses hitlériennes portant la devise "Blut und ehre" (sang et honneur) était très mal passée. N'oubliez quand même pas que la suite du "Prince Eric" (paru en 1940), "La mort d'Eric", fut publiée en 1943 ! Et Dalens, à la fin de sa vie, fut l'un des cadres du Front National de JM Le Pen...

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le Prince Éric
Message Publié : 12 Nov 2015 13:48 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1854
J'ai grandi avec çà à la fin des années 60
bons souvenirs et sa mort à Dunkerque en 1940, le jour de ses 18 ans m'avait marqué à l'époque (si ma mémoire est bonne il sortait de Saumur dans le même régiment (Spahi ?) que Christian d'Ancourt

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le Prince Éric
Message Publié : 12 Nov 2015 14:14 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2009 17:07
Message(s) : 450
Cette saga faisait partie des incontournables quand on était "scout de France". Je l'ai èté pendant mon adolescence pendant plusieurs années (fin des '50 et début des '60) et je dois dire que j'en ai gardé un formidable souvenir. S'il y a une période qui m'a marqué positivement c'est bien celle là. La saga en question était totalement dans le cadre du scoutisme de cette époque. Cela exaltait des valeurs de chevalerie (droiture, loyauté, aider les autres...) mais ce n'était en aucun cas de l'embrigadement (aucun rapport avec les jeunesses hitlèriennes). Cela aidait beaucoup à apprendre à sortir de soi-même et à ne pas vivre que pour soi.

Je n'ai pas relu ces livres depuis longtemps, mais je dois dire que s'il y avait dedans des allusions (admiration ?) envers les SS, ça m'est alors complètement passé au dessus de la tête (et celle de mes petits camarades aussi...).

Sinon, s'il y avait un reproche (tout relatif) que je ferais maintenant à ces romans (pas au scoutisme en général) c'est qu'ils sont datés socialement et marqué élitistes et paternalistes. D'un point de vue social, l'univers de ces héros (famille, parents...) gravitait toujours autour de bourgeois aisés qui méritaient l'obéissance et encourageait l'ordre et la discipline. Cela fait un peu penser à la comtesse de Ségur avec l'univers des maitres et des domestiques et avec ses pauvres méritants (not' bon maître...).

L'autre reproche que je ferais c'est au dessinateur (Joubert) dont le crayon se complaisait trop dans des dessins "presque insidieusement érotiques" (s'agissant de garçons et d'adolescents, je ne saurais pas trop comment les qualifier ici).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le Prince Éric
Message Publié : 12 Nov 2015 15:24 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2594
Dunkerque n'avait pas été choisi au hasard. Par ailleurs, lire ces livres dans les années 60 ne pouvait engendrer les mêmes émotions qu'en les lisant à leur parution, comme je l'ai fait. "Privilège" de l'âge !

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le Prince Éric
Message Publié : 12 Nov 2015 17:35 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6677
Gér@rd a écrit :
Sinon, s'il y avait un reproche (tout relatif) que je ferais maintenant à ces romans (pas au scoutisme en général) c'est qu'ils sont datés socialement et marqué élitistes et paternalistes. D'un point de vue social, l'univers de ces héros (famille, parents...) gravitait toujours autour de bourgeois aisés qui méritaient l'obéissance et encourageait l'ordre et la discipline. Cela fait un peu penser à la comtesse de Ségur avec l'univers des maitres et des domestiques et avec ses pauvres méritants (not' bon maître...).

C'est vrai de toute la collection Signe de Piste. ça ne se passe pas chez des petits pauvres, et à la limite les familles font "vieille France."
Citer :
L'autre reproche que je ferais c'est au dessinateur (Joubert) dont le crayon se complaisait trop dans des dessins "presque insidieusement érotiques" (s'agissant de garçons et d'adolescents, je ne saurais pas trop comment les qualifier ici).

Ses personnages sont tous outrageusement beaux, avec des traits presque féminins. (Voir le lien fourni par Jérôme.)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le Prince Éric
Message Publié : 13 Nov 2015 3:25 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 471
jibe a écrit :
Je me souviens précisément que la description du poignard des jeunesses hitlériennes portant la devise "Blut und ehre" (sang et honneur) était très mal passée. N'oubliez quand même pas que la suite du "Prince Eric" (paru en 1940), "La mort d'Eric", fut publiée en 1943 !

Dans l'édition que j'avais lue, l'auteur s'expliquait sur ce passage dans une post-face. Le livre sortait en pleine occupation mais avait été rédigé en 37-38. L'éditeur et l'auteur se demandaient s'il était opportun de montrer que des adolescents français et allemands puisse lier d'amitié, puisque entre temps l'Allemand était devenu l'ennemi. Puis, il se sont résolus à dire la vérité: de tels moments de fraternités entre scouts de différentes nations avaient existé.

Sur le long terme, je dirai qu'il a eu raison: si ce ne sont pas les jeunes qui sont capables d'être fraternels -avant- ou artisans de réconicliation -après-, alors ce ne sera personne, et on peut rayer le mot Europe de notre vocabulaire.
Imaginons que en 42 l'auteur et l'éditeur aient suivi leur impulsion et aient décrit des scènes d'hostilité revancharde avec les jeunes allemands... je ne verrais pas d'intérêt à faire lire ce passage à mes enfants.
Bon, le féroce ennemi du Petit Prince était quand même un junker allemand prussien jusqu'au monocle, affublé d'un nom tchèque.

Pour revenir au sujet:
- je les ai lus dans le désordre, donc j'ai eu du mal à comprendre les personnages.
- je n'étais pas scout, donc il y a des pans entiers de l'univers de la série qui me passaient à côté
- j'étais trop cartésien, et, même enfant, je trouvais ce Prince régnant à 16 ans, dans une principauté qui n'existe pas, qui conduit une voiture etc. un peu trop impossible.
Je me souviens d'ailleurs d'un passage (c'est drôle les détails) où un ambassadeur de France (!) prêtait sa voiture au chef de troupe (17 ans à vue de nez), en s’enquérant de savoir s'il avait bien un flingue...! Là c'était trop gros même pour moi.

Dans les illustrations, ce n'est pas tant la beauté des enfants qui m'aurait frappé (en même temps, a-t-on envie de voir des dessins moches?), mais ces décors fantasmago-héraldico-chevaleresques, avec force uniformes, décorations... Qui allaient bien finalement avec le côté quasi science-fiction de l'histoire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le Prince Éric
Message Publié : 13 Nov 2015 8:37 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1854
Vézère a écrit :
le féroce ennemi du Petit Prince était quand même un junker allemand prussien jusqu'au monocle, affublé d'un nom tchèque.

Tadek ou un autre ?
Je vais faire un tour sur wiki

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le Prince Éric
Message Publié : 13 Nov 2015 9:44 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 471
c'est ça, Tadek, oui
Bonne mémoire Bourbilly! :P


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le Prince Éric
Message Publié : 15 Nov 2015 9:20 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2641
Localisation : Versailles
Dans ma,mémoire, le texte du Prince Éric exprime les valeurs catholiques d'avant Vatican II : droiture, courage, respect des hiérarchies traditionnelles (monarchie, noblesse, armée) mais aussi attention aux plus petits. En gros : le modèle chevaleresque.

En revanche, les illustrations effectivement , sans forcément se référer à l'homosexualité, décrivent un monde de beauté physique scandinave avec des jeunes gens sveltes, sportifs et blonds qui peut faire penser à l'imaginaire d'aitres idéologies , plus sombres dans leur contenu


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le Prince Éric
Message Publié : 15 Nov 2015 13:06 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2594
N'oubliez pas que nous sommes après les J.O. de 1936, organisés à Berlin par les nazis avec une débauche de statues et d'images exaltant "le type aryen". Aussi bien la beauté scandinave que les idées du Vatican me semblent donc hors sujet. D'ailleurs, les idées des catholiques, plus ou moins représentées par le scoutisme - que justement le ministère de la Jeunesse de Pétain où officiait l'auteur avait été chargé de régenter, voire de réprimer - étaient alors plus proches de la tradition que du progressisme... Au contraire, les Eclaireurs de France (laïques et dont les leaders étaient souvent socialistes) furent interdits par le régime dans une grande reprise en main des mouvements de jeunes qui fit pourtant fiasco dès 1942.
http://www.scoutisme-francais.fr/Historique,74#par43

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB