Nous sommes actuellement le 15 Déc 2019 8:27

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 211 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 ... 15  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Sep 2005 10:47 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 18 Juil 2005 22:07
Message(s) : 353
Localisation : Nantes
M'interessant aux légendes arthuriennes, j'ai lu plusieurs romans sur le sujet.
Il s'agit de :
- Les dames du lac de Marion Zimmer Bradley
- La Saga du roi Arthur de Bernard Cornwell
- Le cycle de Pendragon de Stephen Lawhead (que j'ai beaucoup moins aimé.)

J'aimerais savoir, si d'autres personnes les ont lus, quelle est la validité historique de ces ouvrages. Je ne parle pas de l'histoire elle-même, Arthur et les chevaliers de la table ronde étant des personnage légendaires dont l'existence même n'est pas certaine, mais du contexte historique dans lequel ils évoluent. J'ai relevé quelques anachronismes dans le cycle de Lawhead (décidément, je ne le recommande pas, ou plutôt je le recommande au même niveau que Da Vinci Code : ça occupe sur la plage ou dans les transports en commun quand on n'a rien d'autre à faire, mais on trouve facilement mieux.), mais en ce qui concerne les autres ?
Est-ce que les descriptions concernant la religion celte et la vie à l'époque sont valides, vraisemblables, ou sont-elles à mettre à la poubelle ?

_________________
Yoda

On ne peut jamais se reposer sur l'amour - et c'est pourtant sur lui que tout repose. - Jean Rostand


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Sep 2005 15:01 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 30 Mars 2005 10:28
Message(s) : 93
sur Arthur, mieux vaut :
"histoire du Roi Arthur et des chevaliers de la Table Ronde"

c'est une compilation de textes établis sur des documents anciens (ed. Jean de Bonnot)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Sep 2005 18:16 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Juin 2004 0:00
Message(s) : 454
Localisation : Montréal
Mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar se démarque comme chef-d'oeuvre dans le genre ...

J'ai adoré la saga se déroulant pendant la Préhistoire de l'Américaine Jean Auel , digne successeur de Rosny l'Aîné qui écrivit plusieurs romans de ce type à la fin du 19 ième siècle et encore succulents à lire ...

Mais mon roman préféré est celui que j'ai écrit:

Nemus Rudus
http://www.politiquebec.com/publications/NemusRudus.pdf

qui raconte la vie féérique des Rois Mithridate et Antiochus de Commagène, les fondateurs de ce qui devint le Christianisme, les personnages les plus riches de leur époque. Ce roman de fiction-Historique, n'est pas encore publié, ni même corrigé, je vous le donne, pour le seul plaisir de plaire à des Passionés d'Histoire ...

_________________
Spartacus avait raison ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : le couple MONALDI/SORTI
Message Publié : 02 Sep 2005 19:28 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 31 Août 2005 20:12
Message(s) : 31
Localisation : heillecourt
Bonsoir,

Après réflexion, je cite les deux ouvrages excellents de Rita Monaldi et Francesco SORTI/
IMPRIMATUR
SECRETUM
Je vous en conseille la lecture. L'abbé ATTO MELANI, .....

Bonne soirée.

_________________
Eric
Président de l'Association GOMER

Savoir que l'on est ignorant est un grand pas vers le savoir.
Benjamin DISRAELI


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Sep 2005 21:45 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 18 Juil 2005 22:07
Message(s) : 353
Localisation : Nantes
Vivianne a écrit :
sur Arthur, mieux vaut :
"histoire du Roi Arthur et des chevaliers de la Table Ronde"

c'est une compilation de textes établis sur des documents anciens (ed. Jean de Bonnot)

Les textes anciens sont tout de même très postérieurs aux "faits", il me semble. Il ne sont donc sans doute pas dépourvus d'anachronismes. Peut-être que je me trompe, mais il ne me semble pas qu'aucun écrit ne nous soit parvenu de l'époque même du roi Arthur, sinon nous aurions moins de doutes sur son existence, je pense...

_________________
Yoda

On ne peut jamais se reposer sur l'amour - et c'est pourtant sur lui que tout repose. - Jean Rostand


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Sep 2005 10:08 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 30 Mars 2005 10:28
Message(s) : 93
yoda a écrit :
Vivianne a écrit :
sur Arthur, mieux vaut :
"histoire du Roi Arthur et des chevaliers de la Table Ronde"

c'est une compilation de textes établis sur des documents anciens (ed. Jean de Bonnot)

Les textes anciens sont tout de même très postérieurs aux "faits", il me semble. Il ne sont donc sans doute pas dépourvus d'anachronismes. Peut-être que je me trompe, mais il ne me semble pas qu'aucun écrit ne nous soit parvenu de l'époque même du roi Arthur, sinon nous aurions moins de doutes sur son existence, je pense...


tout à fait d'accord, mais Chrétien de Troye (entre autres) a repris les légendes orales de son temps, et ce n'est pas exactement l'époque contemporaine ! Quand bien même ces récits seraient truffés d'anachronismes et d'erreurs diverses, cela nous donne au moins une image de ce qui était important au Moyen-Age (croyances, honneur, vie quotidienne etc). Ces auteurs nous ont transmis non seulement une partie de leur mémoire (l'époque à laquelle Arthur est censé évoluer) mais aussi un témoignage de leur propre temps en sélectionnant des actes, en les présentant à leur manière. Donc même en cas d'erreurs, le résultat est quand même passionnant, non ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Sep 2005 10:27 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 1904
Localisation : village des Pyrénées
Dans une histoire mythologique comme le cycle de la table ronde, les anachronismes ne sont pas gênants, à mon avis, et nous parlent de l'époque à laquelle a été écrit le livre, pas de celle (supposée) du roi Arthur.
Ainsi, dans le livre "l'enchanteur" de Barjavel (que j'ai beaucoup aimé), Merlin fournit à une vieille femme (la nourrice de Perceval, je crois) des boites de conserve pour la vie, et un chariot de supermarché pour les transporter. La vieille jette les boites vides derrière sa hutte, illustration de notre société de consommation...

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Sep 2005 19:57 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 18 Juil 2005 22:07
Message(s) : 353
Localisation : Nantes
Vivianne a écrit :
tout à fait d'accord, mais Chrétien de Troye (entre autres) a repris les légendes orales de son temps, et ce n'est pas exactement l'époque contemporaine ! Quand bien même ces récits seraient truffés d'anachronismes et d'erreurs diverses, cela nous donne au moins une image de ce qui était important au Moyen-Age (croyances, honneur, vie quotidienne etc). Ces auteurs nous ont transmis non seulement une partie de leur mémoire (l'époque à laquelle Arthur est censé évoluer) mais aussi un témoignage de leur propre temps en sélectionnant des actes, en les présentant à leur manière. Donc même en cas d'erreurs, le résultat est quand même passionnant, non ?

Sans le moindre doute, mais cela ne répondra pas à ma question de savoir ce qui est juste ou non dans les romans que j'ai lus sur le même thème (inspirés de Chrétien de Troye, de toutes façons, mais en essayant de replacer ses récits dans le contexte historique).

Citer :
Dans une histoire mythologique comme le cycle de la table ronde, les anachronismes ne sont pas gênants, à mon avis, et nous parlent de l'époque à laquelle a été écrit le livre, pas de celle (supposée) du roi Arthur.

Oui et non, le problème c'est qu'il parle des deux, et on ne sait déméler l'erreur de l'auteur du juste...
Par exemple, dans le roman de Barjavel, comment un lecteur dans 1000 ans saura déméler ce qui appartient à notre époque et ce qui appartient à celle du roi Arthur. Ce ne sera pas aussi évident que pour nous ?

_________________
Yoda

On ne peut jamais se reposer sur l'amour - et c'est pourtant sur lui que tout repose. - Jean Rostand


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Sep 2005 20:13 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 1904
Localisation : village des Pyrénées
Citer :
comment un lecteur dans 1000 ans saura ?

en posant la question sur passion-histoire :lol: :lol: :lol: :lol:

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Meilleurs romans "historiques"
Message Publié : 09 Sep 2005 11:38 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 09 Août 2005 17:34
Message(s) : 3661
Localisation : Marseille
Pour rester dans un contexte qui me concerne (natif d'Alexandrie, j'ai vécu 14 ans en Egypte où je retourne régulièrement presque tous les ans...) :
En traduction française : Sinouhé l'Egyptien de Mika WALTARI
En français : Mémoires d'Hadrien de Marguerite YOURCENAR (souvent nommé et maintes fois couronné!)
En anglais : The Alexander Trilogy (1 Fire from Heaven - 2 The Persian Boy - 3 Funeral Games) de Mary RENAULT (Penguin Books, 1984). Il me semble avoir lu quelque part qu'une traduction en français est désormais disponible...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Sep 2005 14:25 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Août 2005 13:09
Message(s) : 384
DESHAYS Yves-Marie a écrit :
En anglais : The Alexander Trilogy (1 Fire from Heaven - 2 The Persian Boy - 3 Funeral Games) de Mary RENAULT (Penguin Books, 1984). Il me semble avoir lu quelque part qu'une traduction en français est désormais disponible...


Effectivement, cette trilogie a été publiée en français l'année dernière au Livre de Poche.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Sep 2005 21:51 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Avr 2005 0:09
Message(s) : 1311
Localisation : Outre nulle-part
Personnellement, j'ai beaucoup apprécié "Août quatorze" d'Alexandre Soljenitsyne. Les débuts de la guerre à l'est jusque la défaite russe de Tannenberg.
Vlad

_________________
"Adieu la vie, adieu l'amour,
Adieu à toutes les femmes...."
Extrait de "La Chanson de Craonne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Sep 2005 9:41 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 31 Août 2005 20:12
Message(s) : 31
Localisation : heillecourt
Bonjour,

Je vous avais parlé, il y a quelques jours d'un livre IMPRIMATUR, dont la "suite" (sans l'être vraiment) est sorti récemment
Je vous livre ci-dessous, les impressions ressenties à la lecture de cet ouvrage, il y a deyux ans environ
Cordialement


*************************************************************
IMPRIMATUR .
De MONALDI Rita et SORTI Francesco. Traduit par BAUER Nathalie
Paris. 2002. Jean Claude Lattes. 644 pages.
(LIV 27)
Fruit d’un très long travail de recherches (Ils ont travaillé plus de 10 ans à rassembler les documents nécessaires), IMPRIMATUR reste difficilement classable dans l’une des catégories classiques. Certes, il s’agit d’un roman, mais ne pourrait on pas le placer dans la catégorie des livres d’érudition historique, tant les renseignements sont clairement représentés.
Le but n’est pas ici (il faudrait y consacrer quelques dizaines de pages) de résumer l’ouvrage, mais de donner envie de le découvrir. Tout se passe à Rome la Baroque, où la religion omniprésente n’a pas encore vaincu les anciennes superstitions populaires. Rome, où vivent en parfaite harmonie plusieurs classes sociales très variées. Si le théatre du récit est Rome (notons au passage, que les auteurs nous invitent à découvrir Venise, les Pays Bas, Vienne, Paris,….), l’époque est la seconde moitié du XVII ème siècle. Période trouble, puisque les grandes patries européennes se querellent pour des questions de territoire, les grandes familles luttent pour domination spirituelle (la Réforme est déjà passée par là), et tout l’Europe semble s’unir contre les deux fléaux, sévissant sur le continent : les Turcs et la Peste.
C’est dans ce contexte, que dans une petite auberge romaine, meurt mystérieusement un gentilhomme français, dont on ne sait pas grand chose. Les apparences désignent le coupable (la PESTE), alors qu’un examen un peu plus minutieux dévoile l’origine criminelle de cette disparition. Mais, les autorités, se battant contre les Turcs, et redoutant la réapparition d’une nouvelle épidémie, décident d’isoler cette auberge, et de protéger la ville en la plaçant en quarantaine. Aussi, s’instaure un huis clos, dans lesquels les pensionnaires n’ont qu’un but : prouver aux gendarmes gardant close l’auberge, que la peste n’est pas responsable de la mort de Mr de MOURAI, le gentilhomme français. Car, premier fait troublant, si il ne fait plus aucun doute que M de MOURAI a été assassiné, on voit la peste apparaître dans l’auberge…Le deuxième but de ces pensionnaires est de connaître l’identité du meurtrier et de ses motivations
L’enquête est menée par l’abbé Atto MELANI, aidé du jeune apprenti de l’auberge, un " oiselet ", et chaque personnalité fait l’objet d’une enquête minutieuse, nous conviant à découvrir les métiers, mentalités et autres supersitions de l’époque..Que dire du verrier Angiolo Brenozzi, ou du poète Stilone PRIASO, ou de Dame Cloridia, unique présence féminine…….Et, cette enquête apporte des révélations surprenantes sur le Pape Innocent XI, mais aussi sur la Cour du Roi très Chrétien, le Roi Soleil…..
Thriller médiéval, ou chaque personnage a une raison d’en vouloir à un autre, ou plane l’Histoire de nations européennes, mais aussi celle de la papauté…Intrigues, mystères, crimes, tout aide à faire de ce récit un moment d’émotion, auquel se mélange une somme impressionate d’éruditions (expliquées plus en avant dans un addendum, fort bien conçu…)
Si on peut donc redouter la lecture d’un " pavé de 640 pages ", la découverte des premières lignes nous maintient en haleine, et nous n’avons de cesse, à partir de ce moment là, que de le terminer, pour savoir ce qui s’est passé….A lire absolument.

_________________
Eric
Président de l'Association GOMER

Savoir que l'on est ignorant est un grand pas vers le savoir.
Benjamin DISRAELI


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Oct 2005 7:06 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8935
Localisation : Région Parisienne
C'est dans les vieux pots que l'on fait la bonne soupe. Je me délecte en ce moment avec........ Ponson du Terrail. La jeunesse du roi Henri, paru probablement fin XIXème, début XXème.

Il ne faut pas chercher la vraisemblance historique, mais ça galoppe, et c'est frais comme une eau vive.

Le roman populaire de cette époque était quand même quelque chose.

Allez, une petite blague de Ponson.

Dans un de ses livres, un de ses personnages dit:Je pars pour la guerre de cent ans

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16 Oct 2005 8:12 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 23 Avr 2004 16:02
Message(s) : 372
Localisation : Lille
Pour ma part j'aime bien Akhenaton Le dieu maudit de Gilbert Sinoué.
Je le trouve paas mal dans la rédaction des lettres entre Anoukis et Keper.C'est, je pense, une des qualités u livre pour illustrer la vie de l'époque .
Deck

_________________
« L'âge que nous vivons est dangereux ; comme il serait ennuyeux s'il ne l'était pas. » John Steinbeck
« Liberté implique responsabilité. C'est pour ca que la plupart des hommes la redoutent » G.B.Shaw


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 211 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 ... 15  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB