Nous sommes actuellement le 18 Jan 2020 6:59

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 82 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Auteur Message
Message Publié : 30 Déc 2019 12:31 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3141
Localisation : Versailles
Pour répondre à Pierma : le phénomène (typique des régions très catholiques du XIxe siècle) des familles très nombreuses, avec pour chaque famille un fils allant au séminaire et une fille au couvent, me semble avoir été effectivement abandonné dans les années 1950/1960. Effet de l'exode rural ? Du Concile ?...ou du sentiment que la Brtagne était "en retard" et devait se moderniser en passant du lit clos au Formica ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Jan 2020 13:37 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Mars 2005 18:17
Message(s) : 2077
Localisation : Paris
Au le sujet de la désaffection religieuse en Europe, et plus exactement en Angleterre, je viens de regarder un épisode très intéressant de la série The Crown.

L'épisode 7 de la saison 3 est consacrée à la mission Apollo 11 et à la détresse spirituelle du duc d'Edimbourg qui ne supporte plus les offices dominicaux... La crise de l’Église anglicane en est le sujet central. Non pas sur le plan politique, mais bien sur le plan sociétal et philosophique.

A voir.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Jan 2020 18:15 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3141
Localisation : Versailles
Merci beaucoup à Châtillon pour cette référence à une Église en plein déclin- sans être passée par le Concile !



Pour revenir au catholicisme j ai trouvé cette analyse très critique des réformes des années 60...


: Par la perte du sens de la vie éternelle et du sacrifice. La modernité est fermée à ce qui transcende le cadre du monde présent. Depuis mai 68, elle est prise dans la spirale sans fin de l’hédonisme et du pan-sexualisme. La fascination du socialisme, le triomphe de l’Éros selon Marcuse, joints à la « vis sans fin » de la technocratie, ont fait de l’Occident une société dépressive. Malheureusement, beaucoup de clercs se sont mis à la remorque de cet esprit du monde. Réussir sa vie, épanouir son ego, et aussi « construire le monde meilleur », ont occupé le champ mental de beaucoup de chrétiens et estompé la perspective du salut éternel et de la participation (dans la joie certaine de la résurrection espérée) à la Croix du Christ, qui est constitutive d’une vie chrétienne véritable. Dès lors, le don de soi, par l’imitation radicale du Christ pauvre, chaste et obéissant, est apparu comme dérisoire."

https://www.chemere.org/blog/2019/12/11 ... continuite


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Jan 2020 23:19 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6404
Nous sommes donc une société "pan-sexuelle" et dépressive. :rool:

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Jan 2020 19:02 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2561
Merci cher Jérôme

Je ne commenterai pas la situation de notre société après 1991 mais je note avec intérêt que cet auteur assez traditionaliste n'accuse pas le Concile préférant pointer l'état d'esprit des années 1960.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Jan 2020 20:47 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5274
Localisation : Limoges
Ce qui est une ligne classique dans les milieux traditionalistes pour qui l'esprit des années 60 est invariablement l'antéchrist, le ferment de la décadence et j'en passe. On peut faire l'Histoire de ce genre de remarques, penser que c'est un point de vu équilibré et analytique par contre c'est pour le moins hors de propos ici.

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Jan 2020 23:36 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2916
Je crois que la pratique religieuse était plus répandue chez les filles qui faisaient de moins longues études que les garçons. Or,il me semble que cela correspond au basculement scolaire en France tout au moins :autant de filles que de garçons dans les lycées puis à l'université..........


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 82 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB