A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 16 Août 2018 7:38

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Filioque
Message Publié : 12 Mars 2011 21:37 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Fév 2011 3:36
Message(s) : 22
Localisation : Saint Etienne
Je trouve ce post pour le moins... orienté. Un exemple ? :
Caillot a écrit :
Au concile de Nicée 325 Il y eu entre deux groupes d’évêques un débat opposé à 50% sur la création d’une trinité. C’est alors que Constantin I°, qui ne connaissait rien de la religion et qui en 336 se fit baptisé quelques jours avant de mourir, qui trancha d’autorité en faveur de la « Trinité »

Voici une argumentation à coloration très arienne... affirmation sans citation de sources... je dirais : digne d'un témoin de Jéhovah. Sur quoi vous appuyez-vous pour étayer vos affirmations ?

Caillot a écrit :
A ce concile, il y avait eu aussi à débattre sur l’ajout au credo originel qui disait :
« Je crois au Saint Esprit, qui procède du Père ! »

Ah ! Et peut-on savoir ce qu'est le "credo originel" ? Celui des apôtres, celui d'Epiphane de Salamine ? A moins qu'il ne s'agisse encore d'un autre credo, discerné parmi les dizaines existants alors ?

Caillot a écrit :
Il n’y avait pas eu jusqu’alors le geste du signe de la croix romaine. (Que tous les apôtres avaient eu en horreur, parce que JC était mort sur par ce supplice et qu’ils ne faisaient aucune statue, aucun objet, aucune médaille où autre, parce que Dieu est Esprit et qu’ils l’adoraient en esprit. [...]. De ce fait ce conflit dura très longtemps et au début du VI° siècle, les crucifix étaient interdit dans les églises. Rome adopta officiellement « le filioque » en 1014.

Voici une lecture bien iconoclaste. Sinon, j'aurai plutôt dit que le signe de croix se répand à partir de la paix constantinienne, les tombes chrétiennes du Vème siècle adoptant ce symbole, prenant le pas sur celui du poisson.

Bref, votre argumentation se situe-elle réellement sur un plan historique ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Filioque
Message Publié : 15 Mars 2011 18:22 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 12 Mars 2011 1:44
Message(s) : 2
Olivier C a écrit :
Je trouve ce post pour le moins... orienté. Un exemple ? :
Caillot a écrit :
Au concile de Nicée 325 Il y eu entre deux groupes d’évêques un débat opposé à 50% sur la création d’une trinité. C’est alors que Constantin I°, qui ne connaissait rien de la religion et qui en 336 se fit baptisé quelques jours avant de mourir, qui trancha d’autorité en faveur de la « Trinité »

Voici une argumentation à coloration très arienne... affirmation sans citation de sources... je dirais : digne d'un témoin de Jéhovah. Sur quoi vous appuyez-vous pour étayer vos affirmations ?

Caillot a écrit :
A ce concile, il y avait eu aussi à débattre sur l’ajout au credo originel qui disait :
« Je crois au Saint Esprit, qui procède du Père ! »

Ah ! Et peut-on savoir ce qu'est le "credo originel" ? Celui des apôtres, celui d'Epiphane de Salamine ? A moins qu'il ne s'agisse encore d'un autre credo, discerné parmi les dizaines existants alors ?

Caillot a écrit :
Il n’y avait pas eu jusqu’alors le geste du signe de la croix romaine. (Que tous les apôtres avaient eu en horreur, parce que JC était mort sur par ce supplice et qu’ils ne faisaient aucune statue, aucun objet, aucune médaille où autre, parce que Dieu est Esprit et qu’ils l’adoraient en esprit. [...]. De ce fait ce conflit dura très longtemps et au début du VI° siècle, les crucifix étaient interdit dans les églises. Rome adopta officiellement « le filioque » en 1014.

Voici une lecture bien iconoclaste. Sinon, j'aurai plutôt dit que le signe de croix se répand à partir de la paix constantinienne, les tombes chrétiennes du Vème siècle adoptant ce symbole, prenant le pas sur celui du poisson.

Bref, votre argumentation se situe-elle réellement sur un plan historique ?



Tu penses que je veux, sans argument, t’arracher à tes convictions religieuses. Je ne suis pas T de J, mais je découvre comme eux et d’autres, sans être de connivence, les mêmes versets et les mêmes recherches sur des sites Internet. Mais pour la croix et la Trinité, une triade qui fut copiée comme plusieurs religions païennes, (Rechercher « Religions : les triades » sur le Web) j’ai le tome 1 de « L’histoire du Bas empire » de Constantin le Grand. Edité en MDCCLVII par Monsieur Le BEAU, Professeur émérite, en l’Université de Paris, Professeur d’Eloquence au collège royal, secrétaire ordinaire de Monseigneur Le Duc d’Orléans, et secrétaire perpétuel de l’académie Royale des Inscriptions et belles lettres. Avec Approbation & privilège du Roi.
Je ne sais si tu peux le lire dans sa teneur originale. Je suis certain qu’il fut remanié.
Et avec ce livre, je pourrais t’écrire en vieux français, comment Constantin I° eut un rêve, qui lui permis de créer « la croix romaine » comme symbole, pour les chrétiens du IV° siècle. Avant cet évènement douteux, le signe de croix n’existait pas.
Je pourrais t’écrire comment Constantin I° trancha le débat de la Trinité avec des menaces pour les insoumis. Mais ces récits sont longs à lire et trop à recopier.
Mais tout ceci, je l’ai vérifié sur Internet et j’ai retrouvé la même vérité.
Pour ce que j’ai écrit de la croix, on ne peut rejeter le fait que la cathédrale de Palerme fut construite sans transept (Les bases furent un grand rectangle) et que celui-ci fut ajouté après, ainsi que l’église des environ est encore rectangulaire. Je sais aussi que l’église dans le vieux Cergy (De Cergy-Pontoise) n’a pas de transept.
Je pense que si tu savais encore beaucoup de choses sur cette religion, tu aurais énormément à faire des critiques. J’ai aussi un livre édité par un chirurgien qui a reconstitué sur des corps sans vie, la crucifixion de JC. Il en a cloué un par les paumes des mains et elles se sont déchirées. Il affirme que celle-ci n’a pu se faire que dans les poignets, ou sont des ligaments ancrés sur les os. Il désigne toutes les agressions, dont la flagellation. Celle-ci était coutumière pour les condamnés à mort. Elle avait pour raison, d’affaiblir celui-ci afin qu’il n’offre pas de résistance au clouage. Par contre, il explique toutes les autres agressions.
Je pense que je n’ai pas à t’expliquer et que tu sais pourquoi les soldats Romains ne brisèrent pas les jambes de JC.
Amicalement.
B) :?:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Filioque
Message Publié : 15 Mars 2011 19:09 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Fév 2011 3:36
Message(s) : 22
Localisation : Saint Etienne
Tout est dit alors.

Salutation


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Filioque
Message Publié : 15 Mars 2011 19:44 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5700
Localisation : Limoges
La recherche a continué après le XVIIIe siècle ; la question du symbole chrétien est en parti traité par Piganiol qui n'est pourtant pas non plus tout à fait récent dans son ouvrage sur Constantin ou encore dans L'Empire chrétien.

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Filioque
Message Publié : 15 Mars 2011 20:15 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Fév 2011 3:36
Message(s) : 22
Localisation : Saint Etienne
Le Denzinger rassemble une collection des textes dogmatiques importants, en version originale avec en regard une traduction, il rassemble notamment la plupart des anciens credo de l'époque. On le trouve en partie sur le net, mais sans les traductions grecques ou latines d'origine.

Quand aux recherches sur les credo, celles-ci sont toujours d'actualité.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Filioque
Message Publié : 02 Avr 2013 1:01 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Fév 2011 3:36
Message(s) : 22
Localisation : Saint Etienne
Bonjour. La disputatio continue encore aujourd'hui entre catholiques et orthodoxes. Entre, notamment, le théologien orthodoxe Jean-Claude Larchet et le dominicain Jean-Miguel Garrigues : Réflexion sur le filioque, Proposition bibliographique.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB