A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Juin 2018 23:14

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 149 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Quiproquo sur Dieu
Message Publié : 20 Nov 2009 16:56 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3214
A quoi ça rime de continuer si vous ne convainquez personne ? Comme il a été dit plus haut, vous adoptez un raisonnement de type château de cartes, qui s'entretien tout seul par une succession de suppositions, aucune n'étant démontrable. Par contre j'ai mis en avant qu'il y en avait une de fausse : il n'y a pas moyen que Hammurabi soit allé étendre sa sphère d'influence à Canaan, et cela vous n'avez en rien démontré que c'est possible. Même en continuant le reste de votre démonstration, cela reste et fait que votre théorie est fausse. Qu'est-ce que vous allez faire ensuite ? Vous entêter à ignorer cela et continuer à vous enfoncer, ou bien chercher une solution à ce qui est votre problème, et qui se situe dans le domaine extra-biblique (ce qui rend inutile tout prochain message reposant sur la Genèse).

Donc à vous de jouer si vous ne voulez pas passer pour un historien de pacotille comme on en voit temps ici. Ou sinon faites vous romancier comme je l'ai dit, à la rigueur là ça peut marcher, et en plus je ne suis pas bon en critique littéraire donc je ne pourrai pas continuer mes sarcasmes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quiproquo sur Dieu
Message Publié : 20 Nov 2009 18:02 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 14 Avr 2005 10:11
Message(s) : 2261
Citer :
Ce n'est que lorsqu'on désire en faire une interprétation théologique que la plus légère variation peut être interprétée de mille façons.

Pas qu'en théologie, mais bien dans tous les domaines reposant à un moment ou un autre sur des sources écrites.

Sinon je reviens sur ma question qui, au vu de votre réponse, nécessite d'être complétée.

En effet vous parlez de traduction, est ce à dire que vous n'avez travaillé que sur des textes en français ou anglais ?

_________________
« Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain. » Isidore de Séville


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quiproquo sur Dieu
Message Publié : 20 Nov 2009 19:09 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 31 Oct 2009 21:27
Message(s) : 60
Isidore a écrit :
En effet vous parlez de traduction, est ce à dire que vous n'avez travaillé que sur des textes en français ou anglais ?

Les passages cités plus haut sont issus de la traduction de Darby. Par contre, j'ai souvent fait appel à différentes traductions, en français et en anglais, à partir des bibles Louis Segond, de Jérusalem, Sefarim, Chouraqui, King James, etc.

Si l'interprétation varie d'une à l'autre, le sens profond reste le même. Ces diverses traductions m'ont surtout été utiles pour lever quelques rares ambigüités.

Bernard Lamborelle


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quiproquo sur Dieu
Message Publié : 20 Nov 2009 20:11 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
L'histoire racontée par blambore n'est pas seulement invraisemblable, en faisant d' Hammourabi le vrai père d' Isaac, il remplace Dieu, mais par contre en maintenant Abraham père d Ismaël, elle opère un coup assez fabuleux sur le plan religieux. Voilà en effet le peuple de la bible privé de son origine divine puisque Dieu a été escamoté et n'est plus père de la nation d ' Israêl, ni Abraham également débarqué de cette fonction. Mais Ismaël et sa descendance demeurent bien descendants d' Abraham. Il faudra réécrire toute la bible et resituer Israël, le peuple descendant d' Hamourabi selon blambore! Revoir aussi le fameux caveau des patriarches. S'agit-il vraiment d'histoire dans ce sujet!

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quiproquo sur Dieu
Message Publié : 20 Nov 2009 23:16 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 31 Oct 2009 21:27
Message(s) : 60
Dans l’histoire des religions monothéistes, le test de loyauté représente le sacrifice ultime qui témoigne de la foi aveugle et de la soumission absolue d’Abraham envers son Dieu.
Citer :
Gn 22:1 Et il arriva, après ces choses, que « Yahvé* » éprouva Abraham, et lui dit: Abraham!
Gn 22:2 Et il dit: Me voici. Et « Yahvé* » dit: Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac, et va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste, sur une des montagnes que je te dirai.

Mais voilà que ce passage essentiel vient remettre en question notre interprétation du récit. En effet, si Isaac est bel et bien issu de la semence de Yahvé, il apparaît tout à fait illogique que ce dernier exige d’Abraham qu’il sacrifie Isaac, car du même coup, c’est le sacrifice de sa propre semence et de l’héritier désigné qu’il demanderait.

Pour que le récit maintienne sa cohérence, il doit y avoir erreur sur la personne. Et en effet, il est raisonnable de croire que c'est d'Ismaël que Yahvé exige le sacrifice. Il s’assure ainsi qu’Abraham sera loyal et ne donnera pas la succession à ce fils d’Égyptienne.

Par ailleurs, plusieurs lecteurs de la Bible restent perplexes devant l’expression « Prends ton fils, ton unique » quand on l’applique à Isaac car on sait qu’Ismaël est né avant lui. Par contre, l’expression se comprend mieux quand elle désigne Ismaël, Isaac étant le fils de Hammourabi, et non d’Abraham. Le seul fils né de la semence d’Abraham, son fils unique, est bel et bien Ismaël!

Si juifs et chrétiens croient qu’Isaac est le fils qu’Abraham doit sacrifier, bien d’autres croyants sont convaincus qu’il s’agit plutôt d’Ismaël. En effet, chez les musulmans, il s’agit d’un dogme de foi. Capitale pour l’analyse, cette mésentente entre croyants vient appuyer notre thèse. Bien entendu, une partie de la vérité échappe également aux musulmans, car eux aussi, reconnaissent en Abraham un homme pieux, dévoué à son Dieu, plutôt qu’à son suzerain. C’est pourquoi nous croyons que le nom d’Isaac a été ajouté au texte a posteriori, à des fins partisanes. Le texte original se lisait possiblement :
Citer :
Gn 22:2 Et il dit: Me voici. Et « Yahvé* » dit: Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, et va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste, sur une des montagnes que je te dirai.

Comment vérifier cette hypothèse? Une analyse plus poussée des dates entourant cet événement apporte un éclairage supplémentaire. À quel moment précis a eu lieu le test de loyauté? La Bible ne donne aucune précision.

Chronologiquement, il se situe quelque part entre la naissance d’Isaac et le décès de Sarah. Or, si Abraham est né en 1810 AEC, on peut en déduire qu’Isaac serait né en 1750, alors que Abraham a 60 ans et Sarah a 54 ans (Gn 17 :17). On sait également que Sarah meurt à l’âge de 76 ans (Gn 23 :1), soit 22 ans plus tard en 1728. D’après la chronologie du récit, le test de loyauté aurait donc eu lieu entre 1750 et 1728.

Quel événement survient qui motive cette requête extrême? Est-ce uniquement dans le but de légitimer son propre fils, Isaac, que Yahvé exige ce sacrifice humain? Tout semble effectivement indiquer que Yahvé ait mis Abraham à l’épreuve immédiatement après la naissance d’Isaac. Pourtant, une telle demande semble disproportionnée dans le cadre d’une Alliance qui repose sur le respect mutuel et un fort lien de confiance. Cette requête inhumaine aurait tout aussi bien pu se retourner contre Yahvé si Abraham avait fait volte-face.

Y aurait-il une autre explication plus plausible?

L’histoire nous apprend que Hammourabi meurt en 1750, précisément l’année présumée de la naissance d’Isaac. À sa mort, c’est son fils qui lui succède. Il semble donc bien plus plausible que ce soit Samsu-iluna, nouveau maître de l’empire babylonien qui ait voulu s’assurer de l’absolue loyauté de l’un de ses gouverneurs, en l’occurrence Abraham.

Samsu-iluna - qui est aussi le demi-frère d’Isaac - a pris le pouvoir au décès de son père et a régné de 1750 à 1712. Souvenons-nous que Yahvé a pleinement confiance en Abraham. Il peut compter sur lui : il sait qu’il honorera leur entente (Gn 18 :19). Mais comme l’Alliance a été conclue entre les deux hommes, rien n’est acquis pour Samsu-iluna. Il est donc fort probable qu’en héritant du trône, ce dernier ait cherché à asseoir son autorité par une démonstration de force en plus de mettre à l’épreuve la loyauté d’un homme fidèle à son père.

L’enjeu était de taille : il fallait s’assurer que la terre de Canaan reste bel et bien sous le contrôle de la famille royale amorrite. Vu sous cet angle, le sang « égyptien » d’Ismaël aurait effectivement pu ouvrir la voie à des revendications venues de l’extérieur, ce qu’il fallait à tout prix éviter. Samsu-iluna fait d’une pierre deux coups : il met à l’épreuve la fidélité de ce gouverneur tout en s’assurant qu’Isaac héritera du pouvoir à la mort d’Abraham.

Durement éprouvé par cette demande, Abraham se résigne et se montre totalement digne de confiance lorsqu’il s’apprête à sacrifier son fils :
Citer :
Gn 22:10 Et Abraham étendit sa main et prit le couteau pour égorger son fils.
Gn 22:11 Mais l'ange de « Yahvé » lui cria des cieux, et dit: Abraham! Abraham! Et il dit: Me voici.
Gn 22:12 Et il dit: N'étends pas ta main sur l'enfant, et ne lui fais rien; car maintenant je sais que tu crains « Yahvé* », et que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique.

Samsu-iluna avait certainement ordonné à son messager (« angelos » en grec) d’épargner la vie d’Ismaël au dernier moment si Abraham savait se montrer digne de confiance. Ce geste de générosité témoigne de la perspicacité d’un fin diplomate car il permet de sceller le pacte sous le signe de la confiance et du respect mutuel. On s’imagine aisément qu’Abraham, à la fois fier et soulagé, deviendra pour Samsu-iluna un gouverneur dévoué et reconnaissant.

Cette relation gouverneur-seigneur se poursuivra donc au-delà de la mort de Hammourabi car Abraham maintiendra une relation de soumission à l’égard de ce nouveau « Yahvé », héritier de la dynastie.

*) Élohim dans le texte original

(c) Bernard Lamborelle


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quiproquo sur Dieu
Message Publié : 21 Nov 2009 8:07 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant

Inscription : 17 Oct 2003 18:37
Message(s) : 5767
Citer :
Pour que le récit maintienne sa cohérence, il doit y avoir erreur sur la personne.


lol lol lol Très fort.

Ce dernier message est absolument édifiant sur la manière dont vous procédez.
Vous avez votre hypothèse et vous n'hésitez plus maintenant à modifier le texte à tour de bras, à intervertir les noms autant de fois qu'il le faudra, pour qu'il finisse par y correspondre, et vous appelez cela "de la cohérence", "tout devient plus clair", etc etc.
Cette bonne blague.
Et vous continuez à l'appuyer sur un fait dont Zunkir vous a démontré l'impossibilité historique (la domination d'Hammourabi sur Canaan).
Et vous continuez à débiter (ou plutôt à répéter un grand nombre de fois) votre petit laïus sans vous préoccuper le moins du monde de ce qui vous est répondu.
Visiblement vous vous êtes tellement auto-persuadé d'avoir accédé à la Vérité (que vous proclamez mieux connaître que tous les autres; tiens, on n'est plus du tout dans l'hypothèse alors ?) que vous ne réalisez même plus ce que vous êtes en train de faire : réécrire intégralement la Genèse sur un scénario à vous. Vous ne voyez même plus qu'il est normal de trouver "incohérent" le récit d'origine et "cohérent" votre écrit, puisque vous changez, à mesure que vous lisez, tout ce qui vous dérange.
Je vais faire pareil avec les récits des voyages de Christophe Colomb et démontrer qu'il a, en réalité, découvert l'Antarctique. Je fais l'hypothèse qu'il n'est pas parti vers l'ouest mais qu'il a piqué franchement au sud pour damer le pion aux Portugais. Quand il annonce découvrir des terres très verdoyantes, je change : c'est évidemment une erreur puisqu'au sud, il n'a pu trouver que les rivages secs de la Namibie, puis les glaces du pôle. Quand il annonce qu'il trouve des hommes, il faut évidemment comprendre qu'il voit des manchots et se demande ce que c'est, puisqu'il n'a pas pu voir d'hommes sur les terres désertes où il est arrivé. Avouez que dès qu'on fait cette hypothèse, le récit s'éclaire d'une cohérence nouvelle, ce qui prouve amplement qu'on a découvert la vérité ! Je continue ?
Non, je crois que je vais vous laisser tout seul.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quiproquo sur Dieu
Message Publié : 21 Nov 2009 8:35 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Citer :
il fallait s’assurer que la terre de Canaan reste bel et bien sous le contrôle de la famille royale amorrite

Vous ignorez royalement (comme un roi de Babylone lol ) l'objection de Zunkir, qui semble bien connaitre l'histoire de la Mésopotamie :
Citer :
il n'y a pas moyen que Hammurabi soit allé étendre sa sphère d'influence à Canaan

Si Canaan n'était pas "sous le controle" du père, elle ne pouvait pas "rester" sous celui du fils.
tant que vous n'aurez pas répondu à ça, seule tâche d'historien qu'on vous demande, pas la peine de continuer ici le résumé de votre roman.
C'est clair ? pouvez-vous répondre, s'il vous plait, à nos messages ?

Citer :
Pour que le récit maintienne sa cohérence

merci de corriger :
Pour que le récit maintienne MA cohérence
8 pages là-dessus ! (en partie de ma faute :rool: )

Et ce qui me fait particulièrement craquer, à la réflexion, c'est ça :
Citer :
(c) Bernard Lamborelle

ce "Copyright" est insupportable ici, allez donc le poster sur des sites de commerce.

(c) Dédé, en forme ce matin lol

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quiproquo sur Dieu
Message Publié : 21 Nov 2009 8:42 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant

Inscription : 17 Oct 2003 18:37
Message(s) : 5767
Copyright qui d'ailleurs, à mon avis, est vide de sens juridique à partir du moment où on publie des propos sur un forum.
Mais je comprends l'inquiétude de l'auteur à l'idée que quelqu'un s'empare de cette superbe trame de D'Ha Mmourabi Code.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quiproquo sur Dieu
Message Publié : 21 Nov 2009 10:43 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3214
Manifestement Bernard Lamborelle n'a pas compris qu'il était sur un forum de discussion, vu qu'il ne discute pas et ne prend pas compte de ce qui lui est dit. A quoi bon refaire le livre ici, on est sur un forum de discussion, pas sur un blog !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quiproquo sur Dieu
Message Publié : 21 Nov 2009 14:14 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 31 Oct 2009 21:27
Message(s) : 60
Je suis heureux de répondre à vos questions.

- Le (c) m’embête aussi, mais c’est par respect pour mon éditeur puisque je recopie intégralement des extraits de mon livre sur lequel il possède des droits. C’est plus simple et moins bizarre que de me citer à chaque fois…

- Je n’ignore pas ce que Zunkir affirme, j’apporte simplement des éléments qui militent dans un autre sens. Zunkir a très justement soulevé l’« improbabilité » d’une telle alliance. Or, il est toujours délicat et plus difficile de prouver qu’un événement ne s’est jamais produit que le contraire. A moins de ne pouvoir produire un document qui atteste que Hammourabi n’a jamais visité ces contrées, nous nous devons de soupeser le pour et le contre de l’ensemble des faits, même si les certains faits partent avec un préjugé négatif. Ce n’est que lorsque tous les éléments seront sur la table (et il en reste encore quelques-uns à produire), que nous pourrons juger. Peut-être y aura-t-il consensus à la fin qu’il ne peut s’agir de Hammourabi et que mes calculs sur les âges sont erronés. Pour l'instant, je crois qu'il est encore top pour conclure. Et quoi qu'il en soit, cette interprétation n’en demeurera pas moins troublante.

- Je crois que le changement de nom de Isaac pour Ismaël est amplement justifié étant donné qu’aujourd’hui, plus d’un milliard de musulmans prétendent la même chose. On ne peut donc m’accuser de chercher à « arbitrairement arranger » les choses. Je ne fais que m’appuyer sur des observations reconnues afin de proposer une relecture qui dérange certes, mais qui n’en est pas moins cohérente.

Cordialement,

Bernard Lamborelle


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quiproquo sur Dieu
Message Publié : 21 Nov 2009 14:54 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Nov 2006 22:39
Message(s) : 128
Localisation : Paris XVII°
Il n'y aura jamais de document prouvant qu'il n'y ait jamais eu accès! Au contraire il s'en serait largement vanté et on en aurait des traces. Si document il y a c'est un document mentionnant la région comme faisant partie de ses possessions, et non pas l'inverse, vous êtes sûr que vous connaissez suffisament bien les usages des souverains proches-orientaux?

Vous procédez vraiment en gogologue dans une démarche inverse à la méthode historique et au doute scientifique de rigueur "J'affirme ça, prouvez moi que j'ai tort". C'est absurde! C'est avec ce genre de raisonnement qu'un peut raconter tout et n'importe quoi, et c'est très dangereux parceque c'est la porte ouverte à tous les abus et à toutes les dérives qui peuvent s'emparer de tels discours pour servir des buts beaucoup moins nobles que juste la connaissance...

_________________
Comme Agatha Christie, j'ai décidé d'épouser un historien, comme ça plus je vieillis et plus il m'aime.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quiproquo sur Dieu
Message Publié : 21 Nov 2009 15:17 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2007 17:53
Message(s) : 368
Localisation : Athènes (en exil)
Je n'ai pas beaucoup de connaissances sur le sujet alors j'ai lu ce topic comme un curieux. L'impression de cette discussion c'est qu'il s'agit de plus en plus d'un dialogue de sourds. M. Lamborelle, on ne peut pas nier que vous êtes passionné par votre sujet d'études, que vous êtes persuadé de la pertinence de vos propos et que vous êtes imperturbable face aux critiques des membres du forum qui tentent un échange avec vous. 8 pages de discussion sans tomber dans les remarques désobligeantes et les propos qui poussent le topic à vriller et à être modéré, je dois dire que j'apprécie (sans juger du fond de l'affaire car j'en suis bien incapable). Mais c'est justement ce côté "impertubable" qui pose problème car vous ne semblez pas tenir compte des remarques et répondez parfois en biaisant un peu (beaucoup) aux questions. Vous éditez vos longs messages comme les épisodes d'un feuilleton et vous semblez vouloir présenter votre théorie sans à aucun moment l'infléchir. C'est dommage surtout que vous avez l'occasion de parler avec les forumeurs parmi les plus cultivés de ce forum (YM Deshays, Dédé, Zunkir ou Cuchlainn) et qui semblent en connaitre sur le sujet "juste un peu".
Il faut fuir en politique les hommes providentiels, et je me méfie dans notre discipline de l'historien providentiel qui viendrait dire qu'il à trouvé LA vérité et que tous ces prédécesseurs avaient fait fausse route.
Pour tout vous dire, je ne suis sans doute pas le seul à trouver que ce topic commence à être ennuyeux...

_________________
"Les cimetières sont remplis de gens irremplaçables" A. Allais


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quiproquo sur Dieu
Message Publié : 21 Nov 2009 17:41 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3214
blambore a écrit :
Je n’ignore pas ce que Zunkir affirme, j’apporte simplement des éléments qui militent dans un autre sens. Zunkir a très justement soulevé l’« improbabilité » d’une telle alliance. Or, il est toujours délicat et plus difficile de prouver qu’un événement ne s’est jamais produit que le contraire. A moins de ne pouvoir produire un document qui atteste que Hammourabi n’a jamais visité ces contrées, nous nous devons de soupeser le pour et le contre de l’ensemble des faits, même si les certains faits partent avec un préjugé négatif. Ce n’est que lorsque tous les éléments seront sur la table (et il en reste encore quelques-uns à produire), que nous pourrons juger. Peut-être y aura-t-il consensus à la fin qu’il ne peut s’agir de Hammourabi et que mes calculs sur les âges sont erronés. Pour l'instant, je crois qu'il est encore top pour conclure. Et quoi qu'il en soit, cette interprétation n’en demeurera pas moins troublante.


Gwel a écrit :
Il n'y aura jamais de document prouvant qu'il n'y ait jamais eu accès! Au contraire il s'en serait largement vanté et on en aurait des traces. Si document il y a c'est un document mentionnant la région comme faisant partie de ses possessions, et non pas l'inverse, vous êtes sûr que vous connaissez suffisament bien les usages des souverains proches-orientaux?.


Je plussoie Gwel là-dessus, et en plus j'avais donné des arguments déterminants en ce sens plus tôt, arguments ignorés comme bien souvent. En gros si un roi mésopotamien atteint la Mer Méditerranée il le clame haut et fort, on a des documents qui le disent tellement c'est grandiose dans la conception de la royauté mésopotamienne et dans les mythes (le combat du Dieu de l'Orage, dieu royal, contre le Dieu de la Mer, symbole du Chaos, est un motif récurrent). On a pour la même période un exemple de voyage du roi Zimri-Lim de Mari vers Ugarit sur la Mer Méditerranée donc, ce qu'il n'a d'ailleurs pu faire qu'avec l'autorisation du roi d'Alep son beau-père et le maître des lieux. Les inscriptions royales de Hammurabi sont bien connues, les générations successives les ont conservé, s'il était allé jusqu'à la mer on le saurait. Ce serait mentionné dans la liste des royaumes qu'il domine ou qu'il a conquis. Et une telle domination serait aussi connue si elle existait au temps de Samsu-iluna. Notre documentation nous permet bien d'avoir un contour des provinces dominées par les rois de Babylone à cette époque, les archives de Tell Leilan du temps de Samsu-iluna montrent que ce dernier à bien du mal à maintenir sa domination en haute Mésopotamie, en dépit du fait qu'il est les moyens militaires d'intervenir jusque là, mais sans toutefois empiéter sur le domaine des rois d'Alep. Donc il ne va pas jusqu'à Canaan, il n'y a pas moyen pour vous Bernard de sauver les meubles en profitant d'un vide documentaire ou de l'ambiguïté de certaines sources, là-dessus tout est clair.

Mais ce n'est de toute façon pas votre bibliographie trop limitée qui vous aurait amené à savoir de telles choses. Donc vos démonstrations paraîtront troublantes à des néophytes du sujet, mais pour des gens qui le connaissent un minimum, c'est de la blague. D'autres que moi ont ensuite mis en avant vos problèmes méthodologiques. Plutôt que de nous balancer d'autres inepties, autant que vous alliez travailler sérieusement le sujet en tenant compte de nos conseils, sinon autant dire qu'il n'y a plus pour vous le moindre intérêt à revenir poster ici, à moins que vous ne soyez masochiste (et hélas je sais que c'est souvent le cas de beaucoup de ceux qui viennent nous asséner des histoires dans votre genre).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quiproquo sur Dieu
Message Publié : 21 Nov 2009 18:16 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant

Inscription : 17 Oct 2003 18:37
Message(s) : 5767
Citer :
Je crois que le changement de nom de Isaac pour Ismaël est amplement justifié étant donné qu’aujourd’hui, plus d’un milliard de musulmans prétendent la même chose. On ne peut donc m’accuser de chercher à « arbitrairement arranger » les choses.


Vous appelez cela de la démarche historique ?
Plus d'un milliard de chrétiens prétendent le contraire, voyez-vous. Entre les deux, votre choix est donc parfaitement arbitraire.

Citer :
Je ne fais que m’appuyer sur des observations reconnues afin de proposer une relecture qui dérange certes, mais qui n’en est pas moins cohérente.


Là, je pense que ce fil a atteint la ligne rouge, si vous commencez à vouloir jouer l'air de la vérité qui dérange. Ce sera, une fois pour toutes, ma dernière intervention sur ce point. Vous continuerez sans moi à vous envoyer vous-même des fleurs, puisqu'en fin de compte, c'est tout ce que vous faites ici.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quiproquo sur Dieu
Message Publié : 21 Nov 2009 20:09 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Citer :
je recopie intégralement des extraits de mon livre

On s'en doutait, mais il a fallu 8 pages pour que cet aveu arrive. Car, dans un forum, c'est un aveu, et la confirmation que nous ne sommes qu'un moyen de diffusion parmi d'autres.
Pour moi, une autre ligne rouge est franchie. Donc, juste après, je cherche ci-dessus et je clique : "arrêter de surveiller le sujet".
La bible m'intéresse un peu, mais j'ai surtout une passion pour la Mésopotamie. Si on laisse faire tous les farfelus sur ce sujet, on arrivera au même n'importe quoi qu'en matière d'égyptologie.
Bonne nuit. (je ne parle pas de l'heure, je sais bien qu'au Québec il fait encore jour a c't'heure. Je parle d'autre chose, comprend qui peu ...)

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 149 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB