A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 16 Déc 2018 7:37

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Les 230 hosties de Sienne
Message Publié : 04 Juil 2015 12:39 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Nov 2009 21:20
Message(s) : 612
Localisation : Gard
Existe t il une explication scientifique rationnelle de ce "miracle" (230 hosties intactes conservées depuis 1730)


http://www.adoperp.com/adoration/histoi ... ienne.html


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les 230 hosties de Sienne
Message Publié : 04 Juil 2015 14:13 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1448
Localisation : Orne
Citer :
le vol sacrilège [...] On se met aussi à la recherche des hosties [...] Trois jours plus tard, un clerc d'une autre église de Sienne, agenouillé, au moment de l'élévation, près d'un tronc destiné à recevoir des offrandes, aperçoit "quelque chose de blanc",
1. Trois jours laissent largement le temps pour une substitution des vieilles hosties par des récentes. Le clerc dévot pourrait être celui qui aurait fait ce remplacement pour faire croire à un miracle. Cette hypothèse n'est pas à exclure, puisqu'on a apparemment pas trouvé le voleur, ni celui qui a déposé les hosties. Et ce ne serait pas la première fois qu'un prétendu miracle aurait été forgé par un dévot.

Citer :
Une fois nettoyées [...] On les trouve parfaitement conservées, sans la moindre altération ! Elles sont mises dans un nouveau ciboire. On interdit leur consommation. Des examens réguliers sont également prescrits. Ils seront effectivement pratiqués. En 1914, avec l'autorisation du pape Pie X, l'évêque de Sienne fait procéder à un examen scientifique de ces hosties par un professeur de chimie assisté d'experts. Ils constatent qu'elles sont bien conservées, malgré l'air que laisse passer le couvercle de la pyxide.
2. Il est faux d'affirmer "sans la moindre altération" puisqu'il y a eu un nettoyage.

3. On ne connaissait pas beaucoup de choses sur l'état antérieur. On connaissait leur nombre, et la vague recette pour les faire. Mais on ne connaissait pas leur poids exact au microgramme près, ni leur composition chimique avec beaucoup de précision.

4. L'expertise remonte à 1914 a une époque où les spectromètres et autres outils sophistiqués n'ont surement pas été employés.

5. Un ciboire est habituellement fermé par un couvercle en métal, assez bien ajusté, qui constitue une barrière efficace contre de nombreux petits organismes. De plus, le ciboire est généralement entreposé dans une sorte de petit placard fermé par une porte (le tabernacle), et le tout se trouve dans une église.

6. Les hosties se conservent bien d'une manière générale. Ce sont des produits qui contiennent très peu d'eau, et donc qui n'intéressent pas les moisissures. C'est un peu comme du bois sec. Or on retrouve des morceaux de bois en assez bon état plusieurs siècles après, comme le montre, par exemple le bois des tableaux d'anciens peintres. Il peut y avoir une fine couche en surface qui soit altérée, car une température fraîche le matin peut faire se condenser l'humidité de l'air, apportant une rosée temporaire qui permet aux micro-organismes de transformer la surface. Mais dans ce cas précis, le ciboire italien était probablement entreposé dans un endroit assez sec et assez chaud en permanence.

7. Etant catholique, ça ne me dérangerait pas qu'il y ait eu réellement un miracle, car je pense, par exemple, que si je suis en vie, c'est déjà un miracle. Mais un nombre important de catholiques, dont je suis, pensent que Dieu fait extrêmement peu de miracles afin de laisser aux hommes leur liberté et leur responsabilité.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les 230 hosties de Sienne
Message Publié : 04 Juil 2015 14:45 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1448
Localisation : Orne
J'ai oublié un point. Si les hosties contiennent de la graisse, cela peut les protéger encore plus, la graisse étant un conservateur naturel. Or, à l'époque du vol, en 1730, si j'ai bien compris, on s'éclairait avec des bougies et des lampes à huile. Des fumées contenant des graisses imparfaitement brûlées ont pu se déposer sur les hosties, au moment du vol, et/ou par la suite, lorsque les hosties ont été examinées, puis montrées au public. Une sorte de graisse particulière que dégagent les bougies et les lampes à huile est la suie qui est une espèce de goudron, lequel protège assez bien les surfaces. La présence de cette suie pourrait avoir été la raison du "nettoyage" mentionné. Ce nettoyage semble remonter à 1730. Il n'est pas sûr qu'il ait enlever toute la suie. De plus, l'histoire raconte "Une fois nettoyées, les hosties sont portées au tabernacle de l'église, autour duquel on allume cierges et flambeaux". Il est donc inévitable que des molécules de graisse se soient déposées sur ces hosties miraculeuse, alors qu'il s'en dépose habituellement très peu sur les hosties ordinaires.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB