A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 09 Déc 2018 22:24

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Célibat ecclésiastique
Message Publié : 04 Oct 2016 17:52 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4864
Localisation : Allemagne
Dans toutes structures, on trouve toujours des études ou des dossiers rédigès en vue de modifier ce que l'on a toujours fait et de préconiser des solutions novatrices. Donc, au sein de l'Eglise catholique romaine, y a-t-il eu des suggestions pour abolir le célibat ecclésiastique. La comparaison étant avec les églises d'Orient, l'église orthodoxe et bien sûr le clergé protestant ou juif. Si c'est le cas, quelle a été la réponse et les arguments de la papauté pour le refuser.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Célibat ecclésiastique
Message Publié : 04 Oct 2016 18:20 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2809
Localisation : Versailles
Il y a plusieurs versets du nouveau testament au moins qui affirment la supériorité du célibat sur le mariage : " il y en a qui ont choisi de ne pas se marier à cause du Royaume des cieux. Celui qui peut comprendre, qu'il comprenne ! » Matth XIX 12
Et "Au sujet de ce que vous dites dans votre lettre, certes, il est bon pour l’homme de ne pas toucher la femme." Cor VII,1
Et aussi " Celui qui n’est pas marié a le souci des affaires du Seigneur, il cherche comment plaire au Seigneur. Celui qui est marié a le souci des affaires de ce monde, il cherche comment plaire à sa femme, et il se trouve divisé. Ainsi, celui qui se marie fait bien, et celui qui ne se marie pas fera mieux encore." Cor VII, 33 à 38


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Célibat ecclésiastique
Message Publié : 04 Oct 2016 18:49 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2809
Localisation : Versailles
On peut trouver ici un exposé complet du pape Paul VI sur ce sujet
https://w2.vatican.va/content/paul-vi/f ... talis.html

Un extrait

21. Le Christ, Fils unique du Père, du fait même de son incarnation, est constitué Médiateur entre le ciel et la terre, entre le Père et le genre humain. En pleine harmonie avec cette mission, le Christ est resté durant toute sa vie dans l’état de virginité, qui signifie son dévouement total au service de Dieu et des hommes. Ce lien profond qui, dans le Christ, unit la virginité et le sacerdoce, se reflète en ceux à qui il échoit de participer à la dignité et à la mission du Médiateur et Prêtre éternel, et cette participation sera d’autant plus parfaite que le ministre sacré sera affranchi de tout lien de la chair et du sang.(7)

22. Jésus, qui choisit les premiers ministres du salut, qui les voulut initiés à l’intelligence des mystères du royaume des cieux (Mt. 13, 11; Marc 4, 11; Luc 8, 10), coopérateurs de Dieu à un titre très spécial et ses ambassadeurs (2 Cor. 5, 20), et qui les appela amis et frères (Jean 15, 15; 20, 17), pour lesquels il s’est sacrifié lui-même afin qu’ils fussent consacrés en vérité (Jean 17, 19), a promis une récompense surabondante à quiconque aura abandonné maison, famille, épouse et enfants pour le royaume de Dieu (Luc 18, 29-30). Davantage, il a recommandé aussi,(8) en paroles lourdes de mystères et de promesses, une consécration plus parfaite encore au règne des cieux par la virginité fruit d’un don particulier (Mt. 19, 11-12). La réponse à ce charisme divin a comme motif le règne des cieux (ibid., v. 12); et pareillement c’est ce règne (Luc 18, 39), l’Evangile (Marc 10, 29) et le nom du Christ (Mt. 19, 29) qui motivent les appels de Jésus aux renoncements ardus que l’apôtre consentira pour une participation plus intime au destin du Christ (cf. Marc l. c.).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Célibat ecclésiastique
Message Publié : 04 Oct 2016 19:20 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2008 20:24
Message(s) : 942
Le cardinal Lavigerie avait réfléchi à un clergé indigène marié car il lui semblait que la chasteté serait un effort trop fort pour les Africains (!). Il a proposé son projet au St-Siège en s'appuyant sur l'exemple l'Eglise grecque-catholique (qui démontre qu'il peut exister un clergé catholique et marié) mais cela s'est perdu dans les sables romains. Rome a trouvé cela bien trop novateur. Un argument contre a été que ce serait un clergé de 2nde zone (ce qui était bien l'objectif de Lavigerie ! l'épiscopat serait "naturellement" resté européen) et de toute façon la question du clergé africain ne sera vraiment posée que dans les années 1930, d'une toute autre manière
Petit dossier intéressant sur ce projet assez passionnant :
http://www.africamission-mafr.org/pretres_maries.htm

_________________
"Denken heisst überschreiten" : Penser signifie faire un pas au-delà. Ernst Bloch (1885-1977)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Célibat ecclésiastique
Message Publié : 04 Oct 2016 22:20 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4864
Localisation : Allemagne
Jerôme a écrit :
Il y a plusieurs versets du nouveau testament au moins qui affirment la supériorité du célibat sur le mariage : " il y en a qui ont choisi de ne pas se marier à cause du Royaume des cieux. Celui qui peut comprendre, qu'il comprenne ! » Matth XIX 12
Et "Au sujet de ce que vous dites dans votre lettre, certes, il est bon pour l’homme de ne pas toucher la femme." Cor VII,1
Et aussi " Celui qui n’est pas marié a le souci des affaires du Seigneur, il cherche comment plaire au Seigneur. Celui qui est marié a le souci des affaires de ce monde, il cherche comment plaire à sa femme, et il se trouve divisé. Ainsi, celui qui se marie fait bien, et celui qui ne se marie pas fera mieux encore." Cor VII, 33 à 38

Oui, les textes sont beaux, mais dans la réalité ce célibat est un viol de la nature qui peut faire des détraqués sexuels. Le magnifique texte de Melanchton lors de la Confession d'Augsbourg est édifiant à ce sujet.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Célibat ecclésiastique
Message Publié : 04 Oct 2016 23:59 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1429
calade a écrit :
Le cardinal Lavigerie avait réfléchi à un clergé indigène marié car il lui semblait que la chasteté serait un effort trop fort pour les Africains (!). Il a proposé son projet au St-Siège en s'appuyant sur l'exemple l'Eglise grecque-catholique (qui démontre qu'il peut exister un clergé catholique et marié) mais cela s'est perdu dans les sables romains. Rome a trouvé cela bien trop novateur. Un argument contre a été que ce serait un clergé de 2nde zone (ce qui était bien l'objectif de Lavigerie ! l'épiscopat serait "naturellement" resté européen) et de toute façon la question du clergé africain ne sera vraiment posée que dans les années 1930, d'une toute autre manière
Il avait peut-être raison. Du fait de traditions différentes et d'inévitables syncrétismes, on trouve en Afrique des situations sur lesquelles Rome ferme les yeux et qui ne seraient pas tolérées ailleurs. Des prêtres vivent maritalement. Certains fidèles sont polygames. Ce n'est pas tant une question d'effort dont les Africains ne seraient pas capables qu'une grande différence culturelle avec l'Europe. Dans certaines sociétés, le célibat est incompréhensible. Je crois que dans la traditions hébraïque, le célibat est très mal vu.

Il faut parfois faire des concessions. Les Jésuites avaient admis que les Chinois convertis au christianisme n'abandonnent pas le culte des ancêtres.

Dans l'église grecque, il y a bien deux clergés : le clergé séculier généralement marié et le clergé régulier dont sont issus les évêques. En effet ces derniers, à la différence des prêtres, sont obligatoirement célibataires.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Célibat ecclésiastique
Message Publié : 05 Oct 2016 11:36 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1429
Il y a des raisons théologiques, qui ont été données par Jérôme, justifiant l'obligation de célibat faite aux prêtres de l'église romaine. Il faut toutefois observer que, même dans cette église, les prêtres de rite grec n'y sont pas astreints. Le célibat des prêtres est une règle de vie instituée par l'Eglise, ce n'est pas un dogme. Pour moi, il ne faut aucun doute qu'aux arguments purement théologiques il faut ajouter le poids des traditions qui ont rendu dans l'esprit des gens le mariage des prêtres inconcevable. Il est ainsi intéressant de lire dans Un prêtre marié publié en 1865 par Barbey d'Aurevilly comment était perçue l'idée du mariage d'un prêtre chez un catholique conservateur du dix-neuvième siècle. Il peut arriver qu'un prêtre ait une vie dissolue, qu'il ait une maîtresse, c'est malheureux certes, mais l'homme est pécheur par nature, on peut le comprendre. En revanche, l'idée qu'un prêtre ait été marié au cours d'une cérémonie et qu'il ait ainsi reçu le sacrement du mariage procède de la transgression d'un interdit absolu, au même titre que l'inceste. C'est pur blasphème et cela doit inspirer l'horreur : la simple règle susceptible d'abrogation ou d'amendements est devenue dogme dans l'esprit des fidèles.

Dans les premiers temps de l'église, il n'y avait aucune interdiction. Ainsi Grégoire l'Ancien (276-374) se maria-t-il alors qu'il était déjà évêque de Nazianze. Le célibat était le propre des seuls anachorètes puis des moines quand les ordres monastiques furent institutionnalisés.

Outre les motifs de pure théologie, il y eut des raisons d'ordre politique à l'institutionnalisation du célibat dans le clergé. La féodalité menaçait l'Eglise : les charges ecclésiastiques et les biens de l'Eglise risquaient de devenir des droits et des biens personnels et de se transmettre par hérédité. L'obligation du célibat a prévenu le danger.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Célibat ecclésiastique
Message Publié : 05 Oct 2016 12:58 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4864
Localisation : Allemagne
Dans le temps, je me suis intéressé en dilettante à cette question du célibat des prêtres. J'avais relevé les diverses justifications. Il y a bien sûr la question des biens personnels, comme dit Barbetorte qui reviendrait à la veuve ou aux descendants et non pas à l'église. Mais j'en ai lu d'autres : le prêtre étant marié, il serait très difficile qu'il puisse préserver le secret de confession. Ou bien, le casuel ne lui permettrait pas d'élever correctement une famille. Ou, étant marié, le prêtre ne pourrait se consacrer pleinement à ses ouailles. Arguments tous éminemment spécieux, surtout le dernier quand on voit le dévouement et la disponibilité des pasteurs protestants et des rabbins envers leur communauté.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB