A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Juin 2018 23:11

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 10 Oct 2016 19:12 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 08 Juin 2016 18:06
Message(s) : 8
Beaucoup arguent que les religions antiques païennes sont par essence plus "tolérantes" envers les autres croyances et moins vecteurs de violence que les monothéismes (comprendre ici abrahamiques uniquement). Y a t il des exemples "d'extrémisme païen", si je puis m'exprimer ainsi :mrgreen:
Je pense à la notion de maiesta populi romani qui faisait plus ou moins du peuple romain un peuple supérieur aux autres, élus des Dieux, justifiant leur domination sur les autres peuples.
À Akhenaton, interdisant les autres cultes que celui d'Aton. À la condamnation de Socrate, pour avoir notamment rejeté les Dieux.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Oct 2016 21:00 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5700
Localisation : Limoges
Cet ouvrage devrait vous intéressez : http://www.lesbelleslettres.com/livre/? ... 0100295990

Le coeur du paradigme de violence religieuse passe presque toujours par son alliance avec le domaine politique dès lors où celui-ci a atteint une certaine taille et un certain degré "d'absolutisme".

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Oct 2016 13:30 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 08 Juin 2016 18:06
Message(s) : 8
Merci bien !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Oct 2016 16:31 
Berserk2 a écrit :
À la condamnation de Socrate, pour avoir notamment rejeté les Dieux.
Socrate a surtout été accusé d'avoir été le maitre des 30 Tyrans (Critias, etc. qui avaient effectivement été ses élèves). Sur les accusations d'intolérance religieuse contre Athènes, http://daruc.pagesperso-orange.fr/divers/athenes.htm (d'après Irving Stone)


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Oct 2016 9:46 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2640
Localisation : Versailles
L'exemple de Socrate est parlant. Mais est il vraiment religieux ?

Le fond de l'affaire ne consiste t il pas à révéler à quel point une démocratie , en l'occurrence celle d'Athènes, peut être intolérante quand elle renonce à être libérale. Le concept de démocratie libérale n'ayant d'ailleurs aucun sens avant le XIXe siècle !

À Athènes en particulier, le peuple a presque tous les pouvoirs et la justice n'a aucune indépendance ! Elle n'est qu'un organe du pouvoir démocratique !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Oct 2016 10:52 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 568
Jerôme a écrit :
L'exemple de Socrate est parlant. Mais est il vraiment religieux ?

Le fond de l'affaire ne consiste t il pas à révéler à quel point une démocratie , en l'occurrence celle d'Athènes, peut être intolérante quand elle renonce à être libérale. Le concept de démocratie libérale n'ayant d'ailleurs aucun sens avant le XIXe siècle !

À Athènes en particulier, le peuple a presque tous les pouvoirs et la justice n'a aucune indépendance ! Elle n'est qu'un organe du pouvoir démocratique !


J'ai le sentiment que cette affaire montre surtout que la question religieuse est aisément utilisée comme prétexte par un régime politique pour justifier ses actions et dissimuler les véritables motivations (en l'occurence, le lien entre Socrate et les tyrans athéniens).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Oct 2016 14:05 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 21 Déc 2013 20:01
Message(s) : 61
Citer :
J'ai le sentiment que cette affaire montre surtout que la question religieuse est aisément utilisée comme prétexte par un régime politique pour justifier ses actions et dissimuler les véritables motivations (en l'occurence, le lien entre Socrate et les tyrans athéniens).


C'est le sentiment que j'ai eu en lisant Le Criton, même s'il ne faut pas oublier que Platon est évidemment partisan.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Oct 2016 12:31 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mai 2005 12:40
Message(s) : 3360
L'on peut également parler des romains polythéïstes envers les juifs et les premiers chrétiens ou de nos jours, les hindouïstes indiens envers les minorités musulmanes indiennes (les politiciens hindous sont actuellement très réactionnaires).

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Oct 2016 12:39 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5700
Localisation : Limoges
Attention, chez les Romains païens la question n'est si simple ; le chrétien était une personne qui rejetait à leurs yeux la vie civique par son intransigeance à ne pas sacrifier au nom des dieux protecteurs. On ne leur demandait pas d'y croire mais seulement d'accomplir un rite collectif. La question se complexifie au IIIe siècle quand l'État impérial s'en mêle dans un contexte très particulier dans lequel le polytheisme traditionnel est en train de voir naître au dessus de lui une religion «unitariste» solaire.

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Oct 2016 15:37 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6674
Est-ce que le fait que les chrétiens professaient l'égalité de tous les hommes au regard de Dieu - ce qui à priori excluait l'esclavage - n'a pas une part dans cette hostilité ?

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Oct 2016 19:36 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5700
Localisation : Limoges
Je ne sais pas, mais ce n'était pas la seule religion a flouer les hiérarchies sociales, le mithraïsme le faisait aussi en parti... au moins dans les formes, parce que dans les faits ça n'a pas changé grand chose.

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Oct 2016 19:27 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1413
Localisation : Orne
Saint Symphorien a été condamné à mort vers l'an 178 par les Gallo-Romains de la ville d'Autun.
Son seul tort, d'après la légende, est de s'être moqué d'un cortège en l'honneur de la déesse Cybèle, divinité d'origine phrygienne, gardienne des savoirs.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Oct 2016 19:35 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 568
Il aurait aussi (et même surtout) refusé d'honorer la déesse, retrouvant là la principale critique qui était adressée aux chrétiens : refuser les dieux qui formaient la religion commune de l'empire, et donc, par voie de conséquence, le culte impérial.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Oct 2016 21:04 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1255
Pierma a écrit :
Est-ce que le fait que les chrétiens professaient l'égalité de tous les hommes au regard de Dieu - ce qui à priori excluait l'esclavage - n'a pas une part dans cette hostilité ?
Egalité au regard de Dieu. Sur terre il était enseigné qu'il fallait accepter son état. Il était seulement recommandé aux maîtres de bien traiter leurs esclaves. L'esclavage ne s'est éteint que bien après la fin de l'empire romain et a été rétabli dans les colonies américaines sans grandes réticences des autorités ecclésiastiques.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Oct 2016 22:12 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1203
Localisation : Corsica
Monothéisme ou pas, bien que l’approche soit simpliste il serait peut être utile de distinguer au moins trois niveaux :
1 – Les préceptes supposés divins, que disent les Dieux : on lit ce qui est écrit en essayant de relativiser avec le contexte historique. On a déjà de précieuses indications à la source quand elles sont intelligibles.
2 – Les interprétations de ces écrits : on lit les reformulations humaines écrites des préceptes divins. Ces interprétations sont multiples et souvent contradictoires pour une même religion. Le noir eut être compris comme blanc ainsi que l’inverse suivant les individus.
3 – La mise en application des interprétations des préceptes supposés divins : on pourra constater que l’éventuelle tolérance au niveau des préceptes divins peut conduire à une totale intolérance dans les faits ainsi que l’inverse. A un instant donné on peut toujours en trouver un qui est plus tolérant que l’autre. Un outil peut devenir une arme ainsi que l’inverse, les mots sont des outils ou des armes, tout dépend de l’usage qu'on en fait.

Hypothèses :
Sur les principes, logiquement, pour pouvoir juger il faut être athée et n’avoir aucune affinité particulière pour toutes les religions. La foi rend aveugle et est assez incompatible avec le doute.
Toujours sur les principes, la multiplicité des divinités semble plus favorable à un esprit de tolérance, … si les divinités sont aptes à cohabiter on peut supposer qu’elles donnent l’exemple ?
Les mêmes préceptes peuvent conduire à des interprétations et des mises en application radicalement différentes suivant le siècle ou le millénaire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB