A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Juin 2018 11:15

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Chrétienté et cannibalisme
Message Publié : 16 Oct 2016 22:04 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 17 Sep 2016 23:52
Message(s) : 4
Bonjour,
J'ai lu récemment dans un livre que les Romains auraient persécute les Chrétiens en parti pour leur rassemblement en secret et leur cannibalisme?
Qu'en est-il de ce cannibalisme? Je trouve très peu d'information sur ce sujet et j'aimerai en apprendre plus. Est-ce un cas qui a été généralisé ou est-ce que les Chrétiens sous l'empire Romain se livraient-ils vraiment a des rituels cannibales?

Je vous remercies d'avance, Constance.

(Le livre en question est nommé The Romans, je n'ai pas le nom de l'auteur car le livre n'est pas en ma possession pour l'instant.)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Oct 2016 7:16 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2009 17:07
Message(s) : 450
Il est bien sûr très tentant de chercher l'origine de ces accusations de canibalisme dans la doctrine chrétienne catholique de la transsubstantiation, le pain et le vin devenant réellement le corps et le sang du Christ lors de la célébration de la messe : "Celui qui mange mon corps et boit mon sang aura la vie éternelle" (rèsumé et de mémoire).

Il est certain que ces paroles se retrouvent dans les évangiles actuels. Par contre je ne sais pas si leur présentation/interprétation était déjà strictement la même à l'époque des premiers chrètiens.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Oct 2016 10:41 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4777
Localisation : Allemagne
Privilège de l'église Saint Médard (Paris 5°) - oui, celle des Jansénistes- qui a cette caractéristique peu connue :

"Donc, manger de la chair humaine est toujours un crime devant Dieu, mais l' église peut l' absoudre, et seule l' église Saint Médard a ce privilège. En souvenir de ces moines, mangeurs de pâtés, on y pardonne le pêché de cannibalisme". (Google).

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Oct 2016 12:28 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mai 2005 12:40
Message(s) : 3360
Gér@rd a écrit :
Il est bien sûr très tentant de chercher l'origine de ces accusations de canibalisme dans la doctrine chrétienne catholique de la transsubstantiation, le pain et le vin devenant réellement le corps et le sang du Christ lors de la célébration de la messe : "Celui qui mange mon corps et boit mon sang aura la vie éternelle" (rèsumé et de mémoire).

Il est certain que ces paroles se retrouvent dans les évangiles actuels. Par contre je ne sais pas si leur présentation/interprétation était déjà strictement la même à l'époque des premiers chrètiens.

Effectivement, le symbolisme de l'ostie (ou du pain) et du vin dans le christianisme a pu servir aux romains anti-chrétiens pour justifier les persécutions. Comme dit le proverbe: "Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage". Certains useront du même système pour se débarrasser des templiers en les accusant de tout les maux.

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Oct 2016 16:01 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2009 17:07
Message(s) : 450
Justement, la doctrine de la transsubstantiation va bien plus loin qu'un simple symbolisme. Pour les chrétiens, il s'agit de la conversion réelle du pain et du vin en Corps et Sang du Christ (lors de la célébration de la messe). Mais encore une fois je ne sais pas si cette idée était strictement la même à l'époque des premiers chrétiens ou si elle ne s'est imposée que tardivement.

Mais, si c'était le cas, j'imagine très bien (au temps de Néron par exemple) ce que pouvait penser un romain du peuple lorsqu'un chrétien lui expliquait qu'il mangeait réellement le corps du christ lors de leurs cérémonies...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Oct 2016 17:34 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 08 Juin 2007 11:48
Message(s) : 73
Agnès Anna Nagy a brillamment étudié ces accusations dans son article "La forme originale de l'accusation d'anthropophagie contre les chrétiens, son développement et les changements de sa représentation au IIe siècle", Revue des études augustiniennes, N° 47, 2001.
"Tertullien et Minucius Félix, placent au centre de leurs apologies, en s'en moquant pour défendre les chrétiens les accusations d'anthropophagie (version « infanticide ») et d'inceste, avec tous les détails possibles. Tous les deux présentent l'anthropophagie comme un rite d'initiation aux mystères du christianisme, un rite de passage dont le déroulement est bien connu de tous (Minucius felix, Octavius, IX, 5.
Tertullien choisit des formes indirectes pour décrire le banquet anthropophagique. D'abord, il invite les lecteurs à participer aux mystères, pour leur prouver l'impossibilité de vivre avec bonne conscience après de tels actes :
Viens, plonge le fer dans le corps de cet enfant, qui n'est l'ennemi de personne, qui n'est coupable envers personne, qui est le fils de tous ; ou bien, si un autre doit accomplir cet office, toi, va donc voir cet homme qui meurt avant de vivre ; attends que cette âme toute neuve s'échappe, recueille ce jeune sang, trempes-y ton pain, repais-t'en avec délices. Cependant assis à table, compte les places, celle de ta mère, celle de ta sœur, note-les soigneusement, afin de ne pas te tromper, quand les chiens auront fait tomber les ténèbres. Car tu te rendras coupable d'un sacrilège si tu ne commets pas un inceste. Initié à de pareils mystères, revêtu de ce sceau, tu vis éternellement. Réponds-moi, je le veux, si l'immortalité vaut ce prix".

_________________
Veni, Vidi, vici!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Oct 2016 17:45 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 08 Juin 2007 11:48
Message(s) : 73
Gér@rd a écrit :
Il est bien sûr très tentant de chercher l'origine de ces accusations de canibalisme dans la doctrine chrétienne catholique de la transsubstantiation, le pain et le vin devenant réellement le corps et le sang du Christ lors de la célébration de la messe : "Celui qui mange mon corps et boit mon sang aura la vie éternelle" (rèsumé et de mémoire).

Il est certain que ces paroles se retrouvent dans les évangiles actuels. Par contre je ne sais pas si leur présentation/interprétation était déjà strictement la même à l'époque des premiers chrètiens.


Les accusations d'anthropophagie apparaissent bien avant la rupture entre les catholiques et les réformés ou protestant du XVIe siècle. Je serais prudente avec les termes de doctrine chrétienne catholique ou de transsubstantiation qui apparaitrait, il me semble au concile de 30 (1551, et pas avant)

Quant au : "Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle", il se trouve dans l'évangile de Jean 6, 54.

_________________
Veni, Vidi, vici!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Nov 2016 12:17 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Déc 2011 12:34
Message(s) : 2672
Localisation : St Valery/Somme
Cliobis a écrit :
Je serais prudente avec les termes de doctrine chrétienne catholique ou de transsubstantiation qui apparaitrait, il me semble au concile de 30 (1551, et pas avant).


Non la thèse "réaliste" de la transsubstantiation c'est Paschase Radbert qui en fut le premier théoricien vers 830. Dans le "De corpore et sanguine Domini" Il soutint qu'au cours de la consécration eucharistique, le pain et le vin se transformaient réellement en corps et en sang du Christ. Sa théorie fut combattue par Ratramne de Corbie, qui à la demande de Charles le chauve écrivit lui aussi son "De corpore et sanguine Domini" dans lequel il explique que la transubsstantiation est une métaphore dont la puissance divine ne peut être dévoilé qu'au seul croyant. Le pain et le vin ne se transforment pas réellement en corps et en sang du Christ mais se transforme « métaphoriquement ».
Le but de Charles était de remplacer Paschase par Ratramne à la direction de l'abbaye de Corbie. Il y est arrivé et Ratramne est devenu abbé. Plus tard, le pape s'opposa à la thèse métaphorique de Ratramne qui fut mise à l'index et déclarée hérétique en 1059 au synode de Latran.
Je n'ai pas trouvé de cause à ce revirement tardif, mais il peut être en liens avec des éléments de droit canonique contenu dans la deuxième version du "De corpore et sanguine Domini". Il faudrait que je trouve le texte traduit en français, quelqu'un à une idée où ?
Je dis cela car l'abbaye de Corbie, à cette époque (840-850), est le lieu de rédaction des fausse décrétales.

_________________
Lietz her heidine man. Obar seo lidan.
Thiot urancono. Manon sundiono.
(Il permit que les païens traversassent la mer, Pour rappeler aux Francs leurs péchés)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB