A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 28 Mai 2017 3:45

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 67 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Chants protestants
Message Publié : 04 Nov 2009 18:59 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Oct 2009 9:25
Message(s) : 188
Bonsoir,
est ce que quelqu'un saurait quels sont les chants protestants (qu'ils soient en latin, français, allemand...) les plus utilisés durant les Guerres de Religion et à l'heure actuelle ?
J'ai trouvé deux sites:
http://www.info-bible.org/chants/cd_psaumes.htm (écoute dispo en français)
http://www.chants-protestants.com/ (textes)
Merci.

_________________
"Toutes êtes, serez ou fûtes, de faits ou de volonté...."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chants protestants
Message Publié : 04 Nov 2009 20:06 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Juil 2006 20:33
Message(s) : 249
Localisation : Nalanda Monastery, France
A Zurich, a priori zéro chant depuis 1526. La même année, les moines "dépouillent" ou "précarisent" leurs habits religieux, les reliques sont abandonnées. Le tout sous l'impulsion de Ulrich Zwingli.

_________________
« Suffering also has its worth. Through sorrow, pride is driven out, and pity felt for those who wander in samsara; Evil is avoided, goodness seems delightful. »

Shantideva


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chants protestants
Message Publié : 04 Nov 2009 20:12 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Mars 2009 11:43
Message(s) : 183
Localisation : 59
Le psautier de Genève (ou de Calvin) est sans doute l'ouvrage qui s'est le plus répandu chez les réformés français, avec la traduction de la Bible, au XVIe siècle.

Impossible de dire quels sont les chants les plus utilisés, à l'époque ou actuellement, les différents types de chants ayant une des vocations différentes dans la liturgie. Ensuite, chaque communauté a ses "classiques", mais difficile de donner un "top 50" des plus chantés...

Par ailleurs, les psautiers ou recueil de cantiques actuels ne sont plus ceux de la Réforme. ils ont évolués avec les goûts artistiques des compositeurs et des communautés.

Peut être cet ouvrage peut-il vous aider :
Robert Weeda, Le psautier de Calvin - l'histoire d'un livre populaire au XVIe siècle (1551-1598), ed. Brepols (Belgique), 2002.

_________________
Celui qui est prêt à sacrifier un peu de liberté pour obtenir un peu plus de sécurité ne mérite vraiment ni l'une, ni l'autre. (Benjamin Franklin)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chants protestants
Message Publié : 04 Nov 2009 20:32 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Juil 2006 20:33
Message(s) : 249
Localisation : Nalanda Monastery, France
Bonsoir L'ancien,

Histoire de continuer sur la Suisse au 16-17ème siècle, savez-vous si une unicité des chants caractérisait la Ligue Évangelique ?

_________________
« Suffering also has its worth. Through sorrow, pride is driven out, and pity felt for those who wander in samsara; Evil is avoided, goodness seems delightful. »

Shantideva


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chants protestants
Message Publié : 04 Nov 2009 20:48 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Déc 2005 21:13
Message(s) : 2603
Localisation : Metz
Vincent S. a écrit :
A Zurich, a priori zéro chant depuis 1526. La même année, les moines "dépouillent" ou "précarisent" leurs habits religieux, les reliques sont abandonnées. Le tout sous l'impulsion de Ulrich Zwingli.


Êtes-vous sûr que les zwingliens abandonnent le chant?
En tout cas, côté calviniste, on chante (les Psaumes donc, notamment dans la traduction française de Marot et Bèze), mais a cappella. Les orgues et instruments de musique ne sont introduits que très lentement dans les temples et ne prennent une place importante qu'au XVIIIe.
Le chant des Psaumes en français devient rapidement un élément identitaire fort, notamment dans les régions où les réformés sont minoritaires: c'est une façon de prendre possession du paysage sonore et, parfois, de provoquer les catholiques ou de répondre à des processions.

_________________
«L'humanité est comme un paysan ivre à cheval: quand on la relève d'un côté, elle tombe de l'autre.»
(Martin Luther)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chants protestants
Message Publié : 04 Nov 2009 21:38 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Mars 2009 11:43
Message(s) : 183
Localisation : 59
Vincent S. a écrit :
Bonsoir L'ancien,

Histoire de continuer sur la Suisse au 16-17ème siècle, savez-vous si une unicité des chants caractérisait la Ligue Évangelique ?


Je n'ai pas la réponse, mais la question est intéressante, surtout avec l'abandon de la liturgie en latin.

Je vais essayer de me renseigner à ce sujet. Je pense déjà aller jeter un œil sur une éventuelle utilisation des cantiques de Luther : malgré leurs divergences, ces deux réformateurs avaient trouvé un terrain d'entente avec l'emploi de la langue allemande. Mais ce n'est qu'un axe de réflexion...

_________________
Celui qui est prêt à sacrifier un peu de liberté pour obtenir un peu plus de sécurité ne mérite vraiment ni l'une, ni l'autre. (Benjamin Franklin)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chants protestants
Message Publié : 04 Nov 2009 21:57 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Juil 2006 20:33
Message(s) : 249
Localisation : Nalanda Monastery, France
Jean-Claude a écrit :
Vincent S. a écrit :
A Zurich, a priori zéro chant depuis 1526. La même année, les moines "dépouillent" ou "précarisent" leurs habits religieux, les reliques sont abandonnées. Le tout sous l'impulsion de Ulrich Zwingli.


Êtes-vous sûr que les zwingliens abandonnent le chant?

Sûr, non. Je me suis basé sur une source tertiaire non-précieuse : Naissance et Affirmation de la Réforme, Delumeau J. & Wanegffelen T. C'est pourquoi, par honnêteté, j'ai ouvert sur la locution latine "a priori".

_________________
« Suffering also has its worth. Through sorrow, pride is driven out, and pity felt for those who wander in samsara; Evil is avoided, goodness seems delightful. »

Shantideva


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chants protestants
Message Publié : 04 Nov 2009 22:03 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Déc 2005 21:13
Message(s) : 2603
Localisation : Metz
Le volume de Delumeau et Wanegffelen ne fait pas référence au chant je crois. Ce que vous dites sur le "dépouillement" du culte et des lieux de culte par Zwingli peut s'appliquer aux calvinistes, qui pourtant chantent.
Mais ce n'était pas une question piège ou pour vous embarrasser, j'aimerais juste savoir si les zwingliens chantent ou pas, ça m'intéresse beaucoup ces questions de liturgie.

_________________
«L'humanité est comme un paysan ivre à cheval: quand on la relève d'un côté, elle tombe de l'autre.»
(Martin Luther)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chants protestants
Message Publié : 04 Nov 2009 22:39 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Mars 2009 11:43
Message(s) : 183
Localisation : 59
N'ayant rien trouvé de concluant ce soir dans ma bibliothèque, j'ai tout de même jeté un œil sur Internet "au cas où". Dans le lien ci-dessous, un dictionnaire historique en ligne de l'histoire de la Suisse, j'ai trouvé ceci :

Citer :
Martin Luther introduisit dans le service divin le chant des psaumes, traduits sous forme strophique. Il fut imité en Suisse, par exemple à Bâle (1526) et à Saint-Gall (1527). A Zurich, le chant et l'orgue furent d'abord bannis du culte; le Conseil n'autorisa le chant d'Eglise qu'en 1598. Le répertoire allemand provenait surtout de Strasbourg et de Constance. Le premier psautier en romanche fut publié en 1661, le premier en italien à Soglio en 1753. Parus à Genève en 1542-1565, les psaumes mis en musique sur des textes français de Clément Marot et de Théodore de Bèze dominèrent aussi dès le XVIIe s. le chant d'Eglise alémanique et romanche, dans diverses traductions (Ambrosius Lobwasser).


http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F26994-1-2.php

Reste à savoir quelle source a été employée pour la rédaction de cet article... :-|

Je continue à vous tenir informés si je trouve d'autres informations.

_________________
Celui qui est prêt à sacrifier un peu de liberté pour obtenir un peu plus de sécurité ne mérite vraiment ni l'une, ni l'autre. (Benjamin Franklin)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chants protestants
Message Publié : 04 Nov 2009 22:59 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Juil 2006 20:33
Message(s) : 249
Localisation : Nalanda Monastery, France
J'aurais mis ma main à couper que le volume de Delumeau et Wanegffelen faisait référence à l'abrogation des chants. Ce doit donc être un autre volume que j'ai pourtant étudié au cours du mois précédent.

J'ai aussi été incapable de trouver le texte de la confession de foi de Zwingli adoptée (Fide retro mei) par la Ligue Évangelique, ou en tous cas par les cantons de Zurich, Bâle et Bern.

Finalement, il serait intéressant de retrouver le texte des 67 thèses de Zwingli puisque c'est, entre autre, ce qui a fait matière à dispute. Et c'est ce sur quoi le Magistrat zurichois aurait justement abrogé les chants, etc. Un autre problème est celui des baillages communs. Vous savez qu'en vertu "du" Cuius regio, eius religio (à chaque souverain sa religion) les affaires politico-religieuses liées aux baillages communs était un réel problème. Quid des alliances combourgeoises ?

Désolé de poser plus de questions que de réponses.

_________________
« Suffering also has its worth. Through sorrow, pride is driven out, and pity felt for those who wander in samsara; Evil is avoided, goodness seems delightful. »

Shantideva


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chants protestants
Message Publié : 05 Nov 2009 8:18 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 27 Oct 2009 8:31
Message(s) : 9
Bonjour,

Cela ne répond pas directement à votre question, mais il semble net que la traduction des psaumes de Clément Marot, une des bases du psautier protestant de l'époque, ont eu du succès... à la cour du roi de France, François 1er.

Voir Clément Marot (1496-1544) sur le site du musée protestant.

Cordialement.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chants protestants
Message Publié : 05 Nov 2009 11:49 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Mars 2009 11:43
Message(s) : 183
Localisation : 59
Mista a écrit :
il semble net que la traduction des psaumes de Clément Marot, une des bases du psautier protestant de l'époque, ont eu du succès...

Il s'agit du fameux "psautier de Genève" auquel je faisait référence.

Vincent S. a écrit :
Finalement, il serait intéressant de retrouver le texte des 67 thèses de Zwingli puisque c'est, entre autre, ce qui a fait matière à dispute.

Je pense également que tout doit partir de là. Mais peut être ne trouverons-nous pas ce que nous cherchons dans ce texte-là. Il faudra peut être chercher dans les justifications de ces thèses, textes émis par la suite et qui donnent une application pratique de ces thèses (désolé, je n'ai que les titres en allemand) :
Auslegung und Begründung der Thesen oder Artikel (1523)
Kommentar über die wahre und die falsche Religion (1525)

Vincent S. a écrit :
Désolé de poser plus de questions que de réponses.

C'est aussi le but d'un forum ! :wink:

_________________
Celui qui est prêt à sacrifier un peu de liberté pour obtenir un peu plus de sécurité ne mérite vraiment ni l'une, ni l'autre. (Benjamin Franklin)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chants protestants
Message Publié : 05 Nov 2009 18:47 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Mars 2009 11:43
Message(s) : 183
Localisation : 59
J'ai trouvé ce passage dans Le berger (der Hirt), de Zwingli lui-même (en p.51-52, traduction J. Courvoisier, 1984) :

Citer :
Ainsi, le peuple doit juger le berger non d'après des œuvres imaginées par les hommes, mais d'après celles qui sont ordonnées de Dieu. Or, comme le berger n'est pas jugé de cette manière, de nombreux ignorants disent : "Voyez, on ne célèbre plus la messe, on n'honore plus les images, on ne tient plus au chant dans le temple, ni aux indulgences ; il n'y a plus d'offrandes ni de dons en faveur des moines, des nonnes, on n'adresse plus de prières à Notre Dame etc..."

Si maintenant ils savaient que les messes pour lesquelles on paie sont une abomination devant Dieu, que l'on doit revêtir, pour son honneur, les vivantes images de Dieu que sont les pauvres chrétiens et non les idoles faites de bois et de pierre, et que : "Adore Dieu en esprit et en vérité" (Jn. 4, 23) est le chant qui lui est agréable et non des braillements insensées[...]

Si cela ne permet pas de savoir si un document atteste la décision de supprimer le chant du culte, ce passage permet de comprendre la pensée de Zwingli, qui interprète un passage de l'évangile selon Saint-Jean pour mettre en évidence que le chant (qui n'est visiblement pour lui guère plus qu'un "braillement insensé") ne fait pas partie de la "messe agrée par Dieu" (si je peut me permettre de reprendre son idée).

J'ai tronqué la suite du texte, où il répond au sujet des indulgences, offrandes pour les prêtres, etc.

J'ai lu par ailleurs que Zwingli ira jusqu'à réduire le culte à Zurich à sa plus simple expression : la cène prise en commun. Ca laisse peu de place également pour le chant dans la liturgie... :mrgreen:

_________________
Celui qui est prêt à sacrifier un peu de liberté pour obtenir un peu plus de sécurité ne mérite vraiment ni l'une, ni l'autre. (Benjamin Franklin)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chants protestants
Message Publié : 07 Nov 2009 10:59 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Oct 2009 9:25
Message(s) : 188
Merci pour vos réponses respectives.
Intéressant de savoir comment Zwingli interprétait le "chant" mais son point de vue m'interroge un peu ! L'aumônier accompagnait ses troupes au combat et il parait un peu paradoxal qu'il bannisse les chants qui sont une façon de s'approprier l'espace sonore et aussi participe de la harangue des troupes...
Autre chose, d'après ce que vous écrivez, il n'y a pas de chants usités de façon "universelle" (désolé!) par les réformés ? Cela signifie-t-il autant de façon de célébrer le culte que de temples ? Les pasteurs doivent-ils tout de même suivre une certaine liturgie ou cela est justement un des fondements de la religion réformée : "sola scriptura" à savoir des homélies libres et des cultes (sans messe!) au bon jugement des pasteurs du moment où il s'appuie sur l'Ecriture ? Il existe tout de même la Confession d'Ausbourg, l'Institution de la religion chrétienne qui je suppute doivent données des indications sur la liturgie ?
Bref, je n'ai jamais eu l'occasion d'assister au culte (dur le dimanche matin) mais si quelqu'un peut décrire son déroulement en attendant que je trouve un temple non loin d'ici, je lui serais reconnaissant :).
Merci.

_________________
"Toutes êtes, serez ou fûtes, de faits ou de volonté...."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chants protestants
Message Publié : 07 Nov 2009 11:29 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Mars 2009 11:43
Message(s) : 183
Localisation : 59
Hilderik a écrit :
Autre chose, d'après ce que vous écrivez, il n'y a pas de chants usités de façon "universelle" (désolé!) par les réformés ? Cela signifie-t-il autant de façon de célébrer le culte que de temples ? Les pasteurs doivent-ils tout de même suivre une certaine liturgie ou cela est justement un des fondements de la religion réformée : "sola scriptura" à savoir des homélies libres et des cultes (sans messe!) au bon jugement des pasteurs du moment où il s'appuie sur l'Ecriture ? Il existe tout de même la Confession d'Ausbourg, l'Institution de la religion chrétienne qui je suppute doivent données des indications sur la liturgie ?
Bref, je n'ai jamais eu l'occasion d'assister au culte (dur le dimanche matin) mais si quelqu'un peut décrire son déroulement en attendant que je trouve un temple non loin d'ici, je lui serais reconnaissant :).
Merci.


Nous en rediscutons en MP si vous le souhaitez, car je pense que cela dépasse le cadre de ce forum. En revanche, pour que les autres puissent suivre, je proposerai suite à nos échanges une réponse plus construite sur le plan historique.

Par ailleurs, pour les propos de Zwingli, il semble que seule l'église de Zurich ne chantait pas dans le cadre du culte.

_________________
Celui qui est prêt à sacrifier un peu de liberté pour obtenir un peu plus de sécurité ne mérite vraiment ni l'une, ni l'autre. (Benjamin Franklin)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 67 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB