A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Août 2018 16:07

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Jésus -> Iesu -> Horus
Message Publié : 16 Fév 2006 3:01 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 28 Oct 2005 5:52
Message(s) : 225
http://www.truthbeknown.com/francais.htm

Le texte que je vais présenter est extrait du lien ci-dessus, où l'auteur propose une théorie dont la trame est comme suit :

0) Même les non-chrétiens sont des millions dans le monde à croire savoir que Jésus est un personnage historique attesté.

1) Or, il n'en serait rien : ni ses parents, ni sa naissance (a fortiori la date), ni sa vie, ni son nom, ni ses lieux de naissance et de mort n'ont été authentifiés.

2) Jésus serait la énième version d'un thème mythique. On en dénombre des dizaines d'autres versions dans tout le monde ancien, dont les plus vieilles ont des milliers d'années d'antériorité par rapport à la naissance supposée d’un Jésus.

3) Ce thème mythique consisterait fondamentalement en une interprétation anthropomorphique du phénomène solaire, de sa divinisation : une astrothéologie...

Qu'en pensez-vous?

Citer :
L’étymologie indique l'histoire

Zeus, connu aussi comme "Zeus Pateras," que nous prenons maintenant automatiquement pour un mythe et non pas une figure historique, prend son nom de sa version indienne, "Dyaus Pitar." A son tour Dyaus Pitar est relié au "Ptah" égyptien, et de Pitar et de Ptah vient le mot "pater," ou "père." "Zeus" provient de "Dyaus," qui est devenu "Deos," "Deus" "Dios" et "Dieu."
"Zeus Pateras," comme Dyaus Pitar, signifie, "Dieu le père", un concept très ancien qui en aucun cas n’a commencé avec "Jésus" et la chrétienté. Il n’est pas question de considérer Zeus comme un personnage historique. Dyaus Pitar est devenu "Jupiter" dans la mythologie romaine, et de la même façon n'est pas représentatif d'un personnage réel et historique. Dans la mythologie égyptienne, Ptah, le père, est le "dieu-force" invisible, et le soleil était considéré comme le mandataire visible de Ptah qui apporte la vie éternelle sur terre; par conséquent, le "fils de Dieu" est vraiment le "soleil de Dieu." En effet, selon Hotema, le nom même du " Christ " vient du mot "Kris" (comme dans Krishna), qui est un nom pour le soleil.

En outre, puisque Horus s'est appelé "Iusa/Iao/Iesu" le "KRST" et que Krishna/Christna était appelé "Jezeus" plusieurs siècles avant un quelconque personnage juif portant le même nom, il serait plus sûr de considérer que Jésus-Christ n’est qu’une répétition de Horus et Krishna, entre autres. Selon le révérend Taylor, le titre "Christ" dans sa forme hébraïque, signifiant "Oint" ("Masiah") a été porté par tous les rois d'Israel, et il était "tellement emprunté par tous les imposteurs, prestidigitateurs, et personnes prétendant à des communications surnaturelles, que la seule référence à ce mot est considérée comme une indication d’imposture dans l’évangile elle-même." 28 Hotema établit que le nom de "Jésus-Christ" n'a été officiellement adopté sous cette forme que lors du premier Conseil [Concile ?] de Nicée, en 325 C.E.

En réalité, même les noms de lieu et les appellations de beaucoup d'autres personnages du nouveau testament peuvent être considérés comme des traductions hébraïques des textes Egyptiens. Par exemple, dans la fable de "Lazare," la momie élevée des morts par Jésus, les copistes chrétiens n'ont pas beaucoup changé son nom, puisque "El-Azar-us" étant la momie égyptienne élevée des morts par Horus probablement au moins 1.000 ans avant la version Juive. Ce récit est une allégorie pour le passage du soleil par la "constellation de la momie," lui apportant la lumière et la vie. Ce n'est pas une histoire vraie.

L'ennemi principal de Horus - initialement l'autre visage d’Horus ou son aspect "sombre" - était "Set" ou "Sata," d'où vient "Satan." Horus lutte avec Set de la façon exacte dont Jésus lutta avec Satan, 40 jours dans le désert, entre autres similitudes. C'est parce que ce mythe représente le triomphe de la lumière sur l'obscurité, ou le retour du soleil pour soulager la terreur de la nuit.

"Jérusalem" signifie simplement la "ville de la paix," et il y a des raisons de suspecter que la ville réelle en Israël ait été nommée d’après la ville sainte de la paix des textes sacrés égyptiens qui existaient déjà avant que la ville ait été fondée. De même, "Béthany," célèbre site de la multiplication des pains, et qui signifie la "Maison de Dieu," est une allégorie pour la "multiplication du nombre à partir de l’Unité." N'importe quelle ville portant ce nom était probablement nommée à partir de l’endroit allégorique des textes qui existait avant la formation de la ville. Le prédécesseur et sa contrepartie égyptienne est "Bethanu."


Le Livre de la Révélation est égyptien et zoroastrien

On peut trouver certains noms de lieu allégoriques tels "Jérusalem" et "Israël" dans le Livre de la Révélation. Massey a établi que cette Révélation, loin d’avoir été écrite par un apôtre du nom de Jean pendant le 1er siècle C.E., était à cette date un texte très antique qui date des débuts de cette ère de l’histoire, c’est-à-dire possiblement écrit depuis une période aussi considérable que 4.000 ans. Massey affirme que la révélation est liée à la légende mithraïque de Zoroastre/Zarathustra. De ce livre mystérieux, qui a stupéfié l’humanité pendant des siècles, Hotema dit : "Il est exprimé en termes de phénomène créatif ; son héros n’est pas Jésus mais le Soleil de l’Univers, son héroïne est la Lune ; et tous ses autres protagonistes sont les planètes, les étoiles et les constellations ; le décor de la pièce comprend le Ciel, la Terre, les Rivières et la Mer. " La forme commune de ce texte a été attribuée par Churchward au scribe d’Horus, Aan, dont le nom nous a été transmis comme "Jean ." (Horus a été également baptisé par "Anup le Baptiseur," qui est devenu "Jean le Baptiste.")

Le mot Israël lui-même, loin d'être une appellation juive, vient probablement de la combinaison de trois dieux régnants différents: Isis, la Déesse Mère de la Terre révérée dans tout le monde antique; Ra, le dieu-soleil égyptien; et El, le dieu Sémite que nous connaissons sous le nom de Saturne. "El/Saturn" était un des noms les plus anciens pour le dieu des anciens Hébreux (d'où Emmanu-El, Micha-El, Gabri-El, Samu-El, etc.), et son culte se reflète dans le fait que les juifs considèrent toujours samedi ("Saturday") comme le "jour de Dieu."

En effet, le fait que les chrétiens adorent le dimanche ("Sunday") trahit les origines véritables de leur dieu et homme-dieu. Leur "sauveur" est en fait le soleil, qui est la "Lumière du monde que chaque oeil peut voir." Le soleil a été constamment considéré à travers l'histoire comme le sauveur de l'humanité pour d’évidentes raisons. Sans soleil, la planète ne durerait qu’un jour tout au plus. Le Soleil était tellement important pour les anciens qu’ils ont composé un "Livre du Soleil", ou "Helio Biblia", qui est devenu la "Sainte Bible" ("Holy Bible").

_________________
"La langue est la boîte noire de toute civilisation"
Alain ANSELIN


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Jésus -> Iesu -> Horus
Message Publié : 16 Fév 2006 7:09 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mai 2005 12:40
Message(s) : 3381
OGOTEMMELI a écrit :
Qu'en pensez-vous?

J'en pense que l'on nage ici dans le délire :lol: ... Il est facile de créer des étymologies fantaisistes se basant juste sur des rapprochements de sonorités. :?

L'on mélange ici étymologie égyptienne, indo-européenne et sémite qui n'ont pas beaucoup de rapport entre eux...

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : msg
Message Publié : 16 Fév 2006 17:04 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 21 Nov 2005 15:30
Message(s) : 64
OGOTEMMELI
Je trouve très intéressant cette contribution informative sur ce sujet. Trop souvent on présente des versions remodelées, améliorées, peaufinées, etc, qui plaisent aux vieux religieux, compte tenu de leur endoctrinement.
Mais des versions reprises de part la base sont importantes pour avoir une vision plus ouverte et plus rationnelle.
Il est certains que beaucoup de croyant(?) vont tenter une excommnication, une purification temporelle, un exorcice, etc mais maintient ce genre d' information qui vaut bien tout le baratin religieux.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16 Fév 2006 17:36 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Citer :
ce genre d' information qui vaut bien tout le baratin religieux

Tout à fait, puisque ce n'est rien d'autre que du baratin religieux :roll:

C'est la négation, que je pense maladive, du caractère historique de personnages auxquels croient certains, pour se plonger dans des mythologies plus anciennes.
Et alors? que toute nouvelle croyance, toute nouvelle culture, puise ses sources dans celles qui l'ont précédée, c'est la caractéristique (la définition, même) de la culture.
Que des prêtres, des sorciers, des gourous, des prophètes, et j'en passe, aient utilisé tout ça pour leur intérêt propre n'a rien d'extraordinaire, et n'a pas besoin d'un grand complot auquel vous semblez croire.
Cela ne prouve en rien qu'un personnage possédant cette culture, soit devenu à son tour un prophète, n'ait jamais existé.

Ne pourrait pas être totalement incroyant (c'est mon cas), et malgré tout comprendre le sens des croyances des autres, et ne pas chercher systématiquement à les dénigrer?

Ne pourrait-on pas cesser de fantasmer sur une histoire "officielle" qui serait mensongère et persécuterait une histoire "vraie" . Voir d'ailleurs le nom du site que vous proposez: "truthbeknown" ! Bigre, la Vérité ! enfin, quelqu'un va nous la dire ! Alléluia !

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16 Fév 2006 18:14 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Juin 2003 9:31
Message(s) : 514
Localisation : Versant lorrain des Vosges
Exactement le genre de foutaises que voulait dénoncer Jean-Baptiste Pérès par le pastiche dans son Grand erratum : http://www.phdn.org/negation/fous/napoleon.html

_________________
Ad augusta per angusta
"Nul n'est plus esclave que celui qui se croit libre sans l'être..." Goethe


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : inf.
Message Publié : 16 Fév 2006 18:32 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 21 Nov 2005 15:30
Message(s) : 64
Informer les gens sur une facon de voir différemment l'aspect religieux, son évolution dans le temps, ses particularités, ses sources, son cheminement. Le caractère historique des gens ne tient qu' a un bout de fil.On nous parle de gens ayant vécu il y a 2000 ans alors que l' on arrive à peine à se souveneir du nom de son arrière grand-père. Pendant les événéments supposés du Christ il y avait un vide littéraire et ce n' est que beaucoup plus tard que l' on a commencé a ramassé des légendes, des histoires, des faits, des anecdotes, on a corrigé, purifié, structuré, emprunté et finalement monté un baratin religieuse... avec un paquet de council pour redorer, rendre cela plus vraisemblable.Croyez à tout cela maintenant; les miracles, la vierge Marie,la multiplication des pains, la résurrection, l' Immaculé conception etc.etc.. et au 20 siècle on ne voit plus de tout cela. Il est vrai que la science enlève des faussaires.
**Ne pourrait pas être totalement incroyant (c'est mon cas),**tu te défends tel un diable dans l' eau bénite pour un incroyant. Et tu demenderas un curé pour te bénir à ta mort et tout effacer ce passage
d' incroyance


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16 Fév 2006 21:01 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Citer :
tu te défends tel un diable dans l' eau bénite pour un incroyant. Et tu demenderas un curé pour te bénir à ta mort et tout effacer ce passage
d' incroyance

Bigre, bigre, et rebigre !!!
En voilà donc un qui connaît cette Vérité Majuscule, y compris sur moi-même. Et ça se moque des gouroux !!!

Citer :
Croyez à tout cela maintenant; les miracles, la vierge Marie,la multiplication des pains, la résurrection, l' Immaculé conception etc.etc.. et au 20 siècle on ne voit plus de tout cela. Il est vrai que la science enlève des faussaires.

non, je ne crois en rien de tout celà, et n'y ai jamais cru, et n'y croirai jamais.
Simplement, je ne me permets pas d'insulter ceux qui y croient, tant qu'ils me fichent la paix.
Il se trouve que ma raison de vivre est une grande tendresse pour l'humanité, au sens où derrière tout comportement se cache la hantise de la mort. Que des gens y apportent une réponse n'est pas méprisable, même si on pense (comme moi, je me répète) qu'il n'en existe pas.
Et d'ailleurs, cette attitude que tu as (pardon, on ne se connaît pas, que vous avez) qui consiste à vouloir trouver des raisons historique pour ne pas croire, relève, à mon humble avis, d'un problème personnel par rapport à ces questions.
Peut-être une bonne psychanalyse ? :lol:

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16 Fév 2006 22:57 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 28 Oct 2005 5:52
Message(s) : 225
Donc, qu'en pensez-vous?
Pour Skipp, l'affaire est vite reglée : il "nage" dans son propre "délire". Ce qui est une sorte de natation, et n'a rien à voir avec le fait de penser...

Quant à Dédé, je suis plus perplexe. La rubrique "Histoire des religions" ne me semble pas avoir pour objet de dissuader ou d'encourager les croyants/incroyants. C'est bien une affaire d'histoire, et non de croyance.
Vous dites qu'il faut foutre la paix à ceux qui croient, plutôt que de dénigrer leurs croyances. Or, d'une part il n'était pas dans mes intentions de dénigrer quoi que ce soit, d'autre part je ne m'adressais pas aux croyants/incroyants ; mais à des passionnés d'histoire qui auraient quelques ressources à partager sur une question d'histoire des réligions. C'est pour cela que je ne suis pas allé devant une église le dimanche pour distribuer ce texte, et que je l'ai posté ici.

Ces questions d'histoire des religions m'indifféraient totalement, jusqu'à récemment ; à la sortie du film "La passion du Christ" (que je n'ai pas vu, c'est dire...), et tout le tintouin qu'une certaine narration de la vie de ce personnage (jugée pour le moins iconoclaste) avait provoqué. C'est dans ce contexte que j'ai lu Massey, Mordillat, Al Assiouty, etc. Où j'ai compris que la question de l'historicité et de l'authenticité du récit biblique est posée depuis des siècles, sans apparemment avoir reçu de réponse satisfaisante. Les miracles et autres mystères pouvaient poser problème, même et surtout à première vue. Mais que l'existence même du personnage posât problème, a été pour moi une découverte assez troublante ; bien que n'étant pas chrétien. En initiant ce topic, j'espérais glaner d'autres informations, afin d'éclairer davantage ma lanterne, dans une rubrique qui y est bel et bien dédiée...

Il me semble que certaines civilisations anciennes avaient une conscience relativement nette de la nature mythique des personnages de leur panthéon, sans pour autant que cela n'atténua leurs foi et croyances. Au contraire, cette nature mythique accroit le potentiel polysémique des récits, leur exubérance, leur fécondité théologique...

Voilà : qu'en pensez-vous donc ?

_________________
"La langue est la boîte noire de toute civilisation"
Alain ANSELIN


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16 Fév 2006 23:21 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mars 2004 17:25
Message(s) : 598
Localisation : Paris XIVe
Franchement le raisonnement se tient.
En revanche je demande plus d'eclairsissements sur les liens reellements etymologiques donnes dans cet extrait. En effet, comme le souligne bien Skipp il y a peut etre tendance a melanger langues semitiques et indo europeennes. Cela dit s'agissant de nom propres il est plus que probable que la transition entre ces langues ait pu se faire.

D'un autre cote je dois avouer que ce n'est pas la premiere fois que des myths orientaux soient empruntes par les occidentaux. Rome etait connue pour integrer ces myths dans la religion romaine.
Par exemple on ne peut que constater la relation etroite entre Achille et Samson, pour l'un le point faible est le talon, l'autre les cheveux.
Plus proche encore le recit de Gilgamesh et la genese repris par les grecs (Promethe) et les juifs (Noe).
Donc pour moi la theorie se tient, reste encore a la prouver ce qui semble etre une autre paire de manches.

_________________
Amicus Plato, sed magis amica veritas


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Fév 2006 8:20 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
OGOTEMMELI,
mes réponses ne s'adressaient pas à vous, mais à Hendy, qui continue d'ailleurs à m'insulter :evil: .
Quant à votre recherche historique, pourquoi pas.
Mais alors, pourquoi aller prendre vos citations chez ce qui me semble être une gourou de Krishna ?
c'est ma dernière intervention sur ce sujet.
Amitiés,
dédé

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Fév 2006 9:59 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mars 2004 17:25
Message(s) : 598
Localisation : Paris XIVe
Bon, on se calme certains messages ont été supprimés, ne nous obligez pas à verrouiller systématiquement ou supprimer systématiquement. Il n'est pas difficile de rester dans le sujet tout en restant courtois.

_________________
Amicus Plato, sed magis amica veritas


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Fév 2006 10:18 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Août 2005 7:32
Message(s) : 649
Est-ce qu'il y a une chance pour que "horus" passe en "iesus" ? L'haspirée "h" peut-elle devenir un "iod"? Le "e" et le "o" s'intercroisent en grec, où ils sont souvent différents degrés d'un même sont. Mais le "r" en "s"... ?

Cela me trouble...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Fév 2006 17:11 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Jan 2006 18:39
Message(s) : 134
Localisation : près de Besançon
:) Je suis comme Dédé non croyant et comme lui je respecte les croyances des autres, par contre je suis un vrai St. Thomas c'est à dire que pour moi, un fait historique, qu'il soit religieux ou non est un fait avéré et prouvé; A-t'on des preuves de l'existence du Christ? Non, a-t'on le contraire? Non. Alors mes beaux messieurs vous pouvez continuer à débattre pendant les siècles des siècles (pour reprendre une expression religieuse) vous ne ferez pas avancer le Schmilblick, du moins jusqu'à ce que l'on trouve des preuves irréfutables de l'existence ou de la non-existence du Christ. Vous ne ferez qu'avancer des opinions.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Fév 2006 17:31 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3214
charlotte a écrit :
L'haspirée "h" peut-elle devenir un "iod"?


En plus dans Horus, c'est un h emphatique (avec un point en dessous).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Fév 2006 20:01 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2005 10:54
Message(s) : 636
Je réponds un peu à côté, mais ce que ça m'évoque, personnellement, c'est une autre thèse qui voit dans Moïse un Egyptien, parent du pharaon et disciple résistant du culte fondé par Akhenaton, et qui me semble se fonder sur le même type d'arguments -par exemple l'étymologie des noms utilisés. Une thèse que tout le monde connait sans doute, je ne suis pas spécialiste, et ça ne constitue en rien un jugement de valeur sur la votre, mais je suis frappé par la ressemblance.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB