A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Nov 2018 17:46

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Fév 2006 21:15 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 16 Fév 2006 23:37
Message(s) : 38
Localisation : quelque part dans le temps
Bergame a écrit :
Je réponds un peu à côté, mais ce que ça m'évoque, personnellement, c'est une autre thèse qui voit dans Moïse un Egyptien, parent du pharaon et disciple résistant du culte fondé par Akhenaton, et qui me semble se fonder sur le même type d'arguments -par exemple l'étymologie des noms utilisés. Une thèse que tout le monde connait sans doute, je ne suis pas spécialiste, et ça ne constitue en rien un jugement de valeur sur la votre, mais je suis frappé par la ressemblance.

Moi je ne connais pas, mais ça a l'air très intéressant et je ne demande qu'à être éclairé.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Fév 2006 22:24 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 28 Oct 2005 5:52
Message(s) : 225
ALCIBIADE DIDASCAUX a écrit :
Bergame a écrit :
Je réponds un peu à côté, mais ce que ça m'évoque, personnellement, c'est une autre thèse qui voit dans Moïse un Egyptien, parent du pharaon et disciple résistant du culte fondé par Akhenaton, et qui me semble se fonder sur le même type d'arguments -par exemple l'étymologie des noms utilisés. Une thèse que tout le monde connait sans doute, je ne suis pas spécialiste, et ça ne constitue en rien un jugement de valeur sur la votre, mais je suis frappé par la ressemblance.

Moi je ne connais pas, mais ça a l'air très intéressant et je ne demande qu'à être éclairé.

- Je crois reconnaître la thèse de Messod et Roger SABBAH qu'ils ont exposée dans "Les secrets de l'Exode. L'origine égyptienne des Hébreux", éd. Jean-Cyrille Godefroy, octobre 2000.
Ils y vont très très fort (jusque dans le sensationnalisme...). J'ai lu ce livre/best-seller, et des critiques de cette thèse qui m'ont convaincu de son irrécevabilité. Mais ce n'est pas vraiment la même chose ici, où c'est l'historicité de certains événements bibliques qui est remise en question ; tandis que les SABBAH tentent de vendre l'idée que Moïse serait plutôt d'extraction dynastique pharaonne...

- La correspondance entre Iesu et Horus n'est pas exactement de type étymologique. C'est comme Jean se dit John, et que Yacoub se dit Jacob, selon les langues. C'est donc de l'ordre de la traduction, ou de la translittération. En sorte que l'on fait fausse route en posant la relation Iesu->Horus comme une équation étymologique : on ne peut s'étonner alors qu'aucune solution ne soit satisfaisante...

- Est-ce que le personnage de Iesu dans le panthéon kmtien est bien celui que les Grecs ont nommé Horus ? Tellle est la vraie question. Pour y répondre, il suffit de comparer les deux pour vérifier qu'ils font bien un. Aussi, me semble-t-il, que la réponse est assurément positive.
Maintenant : y-a-t-il des similitudes entre le personnage de Iesu et celui de Jésus ? Il semble encore qu'assurément oui, en tout cas si l'on se rapporte au texte cité ci-dessus, mais également à Al-Assiouty.

- Par conséquent, la relation que j'ai établie entre les mots Jésus->Iesu->Horus (en me fondant sur le lien référencé) n'est qu'un condensé de relations de similitudes vraisemblablement étroites entre les personnages respectifs ainsi nommés. Ce sont ces similitudes qu'il conviendrait d'analyser, plutôt que de s'arrêter aux seuls mots...

_________________
"La langue est la boîte noire de toute civilisation"
Alain ANSELIN


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 20 Fév 2006 15:16 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 29 Août 2005 16:18
Message(s) : 225
pour le post initial, les étymologies me semblent "assez"" (pour ne pas dire plus) fantaisistes ...

par exemple : Chrsit vient du grec Khrestos (oint de Dieu)... et non d un KRST quelconque puisque les grecs, contrairement aux semites et egyptiens, ecrivaient les voyelles ..

Dire que les Chretiens adorent le solei car dimanche se dit "Sun-Day" est amusant... que fait on alors de Moon-Day .. ou de Thor's-Day ...

Quand a cité Churchward ..soit, amis alors il faut preciser que ce Monsieur defend l existence de contients tels que Mu et/ou gondwana sur la base de revelations mystiques (dont, bien sur, il est le seul detenteur) et sans aucun début de preuve matérielle ..(en bref, un illuminé de 1ere classe ..)

berf... distrayant mais sans plus

Par contre, le comparatif a Horus n'est pas ininteressant. Cela n influe pas tant sur la probable existence du Jesus Historique mais a certainement du influer sur la vision de ce Jésus par ses contemporains (entre autres éléments)

Aucune religion n'est apparue du néant .. le Christiansime ne doit pas faire exception ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 20 Fév 2006 22:35 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 28 Oct 2005 5:52
Message(s) : 225
Luern a écrit :
pour le post initial, les étymologies me semblent "assez"" (pour ne pas dire plus) fantaisistes ...
par exemple : Chrsit vient du grec Khrestos (oint de Dieu)... et non d un KRST quelconque puisque les grecs, contrairement aux semites et egyptiens, ecrivaient les voyelles ..

Eh bien, KRST signifie également "oint", et s'applique à Iesu/Horus. Ensuite, dire que les Kmtw n'écrivaient pas les voyelles ne veut pas dire qu'elles n'existaient pas. Il serait d'ailleurs intéressant de comparer KRST avec son équivalent en copte.
Enfin, la correspondance du champ sémantique de KRST avec celui de "Khrestos" milite en faveur de la solution proposée. En tout cas cela limite la portée de votre jugement sévère quant aux étymologies "fantaisistes"...

Citer :
Dire que les Chretiens adorent le solei car dimanche se dit "Sun-Day" est amusant... que fait on alors de Moon-Day .. ou de Thor's-Day ...

Ce n'est qu'un élément parmi de nombreux autres rassemblés dans cet argumentaire. Mais je vous accorde que ce n'est pas le plus convaincant.

Citer :
Quand a cité Churchward ..soit, amis alors il faut preciser que ce Monsieur defend l existence de contients tels que Mu et/ou gondwana sur la base de revelations mystiques (dont, bien sur, il est le seul detenteur) et sans aucun début de preuve matérielle ..(en bref, un illuminé de 1ere classe ..)
berf... distrayant mais sans plus
Par contre, le comparatif a Horus n'est pas ininteressant. Cela n influe pas tant sur la probable existence du Jesus Historique mais a certainement du influer sur la vision de ce Jésus par ses contemporains (entre autres éléments)
Aucune religion n'est apparue du néant .. le Christiansime ne doit pas faire exception ...

Que Churchward soit un "illuminé de 1ère classe" n'est pas une preuve suffisante de l'irrécevabilité de ce qui est dit ici. Mais c'est toujours intéressant de savoir qui parle, d'où il parle...

_________________
"La langue est la boîte noire de toute civilisation"
Alain ANSELIN


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Fév 2006 11:33 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 29 Août 2005 16:18
Message(s) : 225
En admettant que les grecs aient emprunté aux egyptiens certains termes de leur vocabulaire religieux lors des nombreux siecles ou ils y furent implantés (avant même les Lagides, il y avait un comptoir)

Ceci ne serait pas très etonnant tant le concept grec de religion differe de celui de l egypte ... beaucoup de notions devaient leur etre très etrangères

Vient un autre personnage se pretendant "marqué par la grace de Dieu", quoi d etonnant a ce qu ils réutilisent le terme le plus approprié.

=> exemple : le mot "slogan" est un mot gaélique qui designait le cri de guerre des clans ecossais. Pourtant, toute personne qui voudrait établir l origine gaelique de la pub ou du marketing (au dela d une thematique guerriere commune) ferait une grave erreur




Sinon, pour les étymologies fantaisistes, je persiste ... je cite l auteur "le nom même du " Christ " vient du mot "Kris" (comme dans Krishna), qui est un nom pour le soleil "

=> KRST = Oint ou KRST = Soleil.... d autant qu Horus n etait pas du tout le Dieu Soleil ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Fév 2006 20:32 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 28 Oct 2005 5:52
Message(s) : 225
Citer :
Sinon, pour les étymologies fantaisistes, je persiste ... je cite l auteur "le nom même du " Christ " vient du mot "Kris" (comme dans Krishna), qui est un nom pour le soleil "

=> KRST = Oint ou KRST = Soleil.... d autant qu Horus n etait pas du tout le Dieu Soleil ...

Je comprends mieux "étymologies fantaisistes" en ce qui concerne ce point précis. Mais ce ne serait qu'un point.

Pour autant : soit on retient le champ sémantique "oint" pour relier KRST/Khrestos/Christ, auquel cas il faut écarter Christ/Kristna/Kris avec une idée de "Dieu soleil"...
Maus mobiliser ces deux voies supposerait qu'elles se complètent. Ce que prétend l'auteur justement ; à savoir qu'il s'agit de différentes versions d'un mythe astrothéologique. Or vous semblez dire qu'elles s'excluent. Pourquoi donc?

_________________
"La langue est la boîte noire de toute civilisation"
Alain ANSELIN


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Fév 2006 11:19 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 29 Août 2005 16:18
Message(s) : 225
je ne pense pas qu elles s excluent ...

il y a 2 sujets : le Christ et le christianisme ...

admettons certaine l existence de l Homme Jesus Christ .. (cela ne change rien mais evite de deriver sur un theme traité par ailleurs)

Cela n'empeche pas que sa parole, et plus encore la facon dont elle fut entendue et interprétée incluait des influences/cheminements/reflexions/thèmes antérieurs ...

Plutot que de parler de mythes, je preffere parler de thèmes (le terme "mythe" pousse vers un débat ideologique avec arrieres pensées n'ayant rien de scientifique) ... chaque religion regroupe un certain nombre de thèmes et certains sont communs.... ils se transmettent et se transforment .. se devellopent ou s attenuent ...

Car résumé le Chrsitiansime a une version d un thème astrotheologique est un peu court, il y a bien plus que cela ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Fév 2006 7:00 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 28 Oct 2005 5:52
Message(s) : 225
Citer :
Les Personnages
Il est évident qu’il n’y avait pas un personnage unique sur laquelle la religion chrétienne s’est fondée, et que ce "Jésus-Christ" est une compilation de légendes, héros, dieux et hommes-dieux.

La place manque ici pour entrer dans le détail au sujet de chaque dieu qui a contribué à la formation du personnage de Jésus; qu'il suffise de dire qu'il y a d'abondance de documents pour prouver que ce sujet n'est pas une question de "foi" ou de "croyance." La vérité est que, à l’époque où ce personnage a censément vécu, il y avait une vaste bibliothèque à Alexandrie et un réseau incroyablement souple de confréries qui s’étendait de l'Europe à la Chine ; ce réseau d’information a eu accès à de nombreux manuscrits qui racontaient le même récit que celui du Nouveau Testament, avec des noms de lieu et d'appartenance ethnique différents.

Dans la réalité, le récit de la vie de Jésus constitue un parallèle presque identique avec l'histoire de Krishna, par exemple, y compris dans ses détails, comme signalé entre autres par le mythologue et érudit distingué Gérald Massey il y a plus de cent ans, aussi bien que par le révérend Robert Taylor il y a cent-soixante ans, entre autres.

Le conte de Krishna que l’on trouve dans les Védas hindous a été daté à au moins 1400 B.C.E.15 On peut dire la même chose du mythe d’Horus, qui est presque identique, dans ses détails, à l’histoire de Jésus, mais qui précède la version chrétienne de milliers d’années.

L’histoire de Jésus a incorporé des éléments de récits d'autres dieux enregistrés dans ce vaste territoire, comme par exemple ceux des sauveurs du monde et "fils de Dieu", dont la plupart précèdent le mythe chrétien, et dont un bon nombre furent crucifiés ou exécutés :

Adad d'Assyrie
Adonis, Apollon, Héraclès ("Hercule"), et Zeus en Grèce
Alcides de Thèbes
Attis de Phrygia
Baal de Phénicie
Bali d'Afghanistan
Beddru du Japon
Buddha en Inde
Crite de Chaldée
Deva Tat du Siam
Hésus des druides celtes
Horus, Osiris, et Sérapis d'Egypte, dont l'aspect barbu avec de longs cheveux a été adopté pour le personnage du Christ
Indra au Tibet
Jao au Népal
Krishna en Inde
Mikado des Sintoos
Mithra en Perse
Odin des Scandinaves
Prométhée au Caucase
Quetzalcoatl au Mexique
Salivahana aux Bermudes
Tammuz de Syrie (qui fut, dans un mouvement typique de la fabrication des mythes, plus tard transformé en disciple Thomas16)
Thor en Gaule
Monarque universel des Sibyles
Wittoba des Bilingonèses
Xamolxis de Thrace
Zarathustra/Zoroastre en Perse
Zoar des Bonzes

Les principaux protagonistes

Bouddha
Bien que la plupart des personnes pensent que Bouddha fut une personne qui vécut vers 500 B.C.E., on peut également démontrer que le personnage généralement dépeint comme Bouddha est une compilation des hommes-dieux, des légendes et paroles de divers hommes saints avant et après la période attribuée au Bouddha historique.

Le personnage de Bouddha a les points suivants en commun avec le Christ:

Bouddha est né de la Vierge Maya, qui était considérée comme la "Reine du Ciel".
Il était de naissance royale.
Il exécutait des miracles et des merveilles, guérissait les malades, nourrit 500 hommes à partir d’un "petit panier de gâteaux", et marcha sur les eaux.
Il a écrasé la tête d'un serpent.
Il a supprimé l’idolâtrie, était un "semeur de mots", et prêchait "l’établissement d’un royaume de justice".
Il enseigna la chasteté, la douceur, la tolérance, la compassion, l’amour et l’égalité de tous.
Il fut transfiguré sur une montagne.
Sakya Buddha fut crucifié pour expier ses fautes, souffrit durant trois jours en enfer, puis fut ressuscité.
Il est monté au Nirvana ou au "ciel."
Il était considéré comme le "bon berger "18 , le "Charpentier", "l’Infini et Eternel".
Il fut appelé "le Sauveur du Monde" et "la lumière du Monde".

Horus d’Egypte
Les histoires de Jésus et d’Horus sont très semblables, Horus ayant de plus contribué à l’attribution du nom de Jésus-Christ. Horus et son père Osiris sont fréquemment interchangeables dans le mythe ("Moi et mon Père sommes un"). Les légendes relatives à Horus datent de milliers d'années, et il a avec Jésus les points communs suivants:

Horus est né de la vierge Isis-Meri le 25 décembre dans une grotte/crèche, sa naissance étant annoncée par une étoile à l’est et attendue par trois hommes sages.
Il enseignait à des enfants au Temple et fut baptisé à l’âge de trente ans.
Il a eu 12 disciples.
Il effectua des miracles et éleva un homme, El-Azar-us, d’entre les morts.
Il marcha sur l’eau.
Horus fut transfiguré sur la Montagne.
Il a été enterré dans un tombeau et a été ressuscité.
Il était aussi "la Voie, la Vérité, la Lumière, le Messie, le fils oint de Dieu, le Fils de l’Homme, le Bon Berger, l’Agneau de Dieu, le Mot", etc.
Il était "le Pêcheur" et était associé à l’Agneau, au Lion, au Poisson ("Ichthys")
L'épithète personnelle de Horus était "Iusa," "le fils éternel" de "Ptah," le "Père.".
Horus s'appelait "le KRST," ou "Oint," longtemps avant que les chrétiens en reprennent l'histoire.
En fait, dans les catacombes de Rome, on trouve des images d’Horus représenté comme un bébé tenu par Isis, la vierge mère - la "Madonne et l'enfant" initiaux - et le Vatican lui-même est construit sur la papauté de Mithra, qui a de nombreux points communs avec Jésus et qui a existé longtemps avant que le personnage de Jésus ne soit formalisé. La hiérarchie chrétienne est presque identique à la version de Mithra à laquelle elle s’est substitué. Pratiquement tous les éléments du rite catholique, de l’obole à l’ostie et de l’eau bénite à l’autel jusqu’à la doxologie sont directement empruntés à d’anciennes religions à mystères paiennes.

Krishna
Les similitudes entre le personnage Chrétien et le messie Indien sont nombreuses. En effet, Massey trouve plus de 100 similarités entre les deux, et Graves, qui inclut les divers évangiles non-canoniques dans son analyse, en liste plus de 300. Il est intéressant de remarquer qu’une ancienne écriture usuelle de Krishna en anglais était "Christna", ce qui fait ressortir son rapport avec "Christ". On peut encore noter que, tout comme le messie Juif, beaucoup de gens pensaient que Krishna avait physiquement existé.

Krishna est né de la Vierge Devaki ("La Divine").
Son père était charpentier.
Sa naissance était attendue par des anges, des hommes sages et des bergers, et il se présenta avec de l’or, de l’encens et de la myrrhe.
Il s'appelle Dieu des bergers.
Il fut persécuté par un tyran qui ordonna le meurtre de milliers d'enfants en bas âge.
Il était de naissance royale.
Il fut baptisé dans le Gange.
Il effectua miracles et merveilles.
Il ressuscitait les morts et guérissait les lépreux, les sourds et les aveugles.
Krishna utilisait des paraboles pour enseigner au peuple la charité et l’amour.
"Il vécut pauvre et il aima les pauvres."
Il fut transfiguré devant ses disciples.
Dans certaines traditions, il mourut sur un arbre ou fut crucifié entre deux voleurs.
Il ressuscita d’entre les morts et monta au ciel.
Krishna est appelé "le Dieu-Berger" et le "Seigneur des Seigneurs", et était considéré comme "le rédempteur, le premier-né, le Libérateur, le Mot Universel".
Il est la seconde personne de la trinité et s’est proclamé lui-même "la résurrection" et "la voie vers le Père".
Il était considéré comme "le Début, le Milieu et la Fin" ("alpha et omega"), comme un être omniscient, omniprésent et omnipotent.
Ses disciples lui donnèrent le titre de "Jezeus", ce qui signifie "pure essence".
Krishna doit revenir se battre avec le "Prince du Mal", qui désolera la Terre.

Mithra, le Dieu-Soleil de Perse
L'histoire de Mithra précède la fable chrétienne d’au moins six cent ans. D’après Wheless, le culte de Mithra était, peu avant l’ère chrétienne, le plus populaire et répandu des religions ‘paiennes’ de l’époque. Mithra a les caractéristiques suivantes en commun avec le Christ:

Mithra est né d'une vierge le 25 décembre.
Il était considéré comme un grand professeur et un maître itinérant.
Il était appelé "le Bon Berger."
Il était considéré comme "la Voie, la Vérité et la Lumière."
Il était encore considéré comme "le Rédempteur," "le Sauveur," "le Messie."
Il était identifié à la fois au Lion et à l'Agneau.
Son jour sacré était le dimanche, le "jour du Seigneur", des centaines d'années avant l'émergence du Christ.
Il avait sa fête principale à la date qui allait ensuite devenir Pâques, correspondant à sa résurrection.
Il avait 12 compagnons ou disciples.
Il effectuait des miracles.
Il a été enterré dans un tombeau.
Après trois jours, il s'est relevé.
Sa résurrection était célébrée chaque année.

Sa religion comportait une eucharistie ou "diner du Seigneur".


Je disais tantôt qu'il convenait de s'intéresser davantage aux similitudes relevées entre les différents personnages, notamment Jésus, Iusa/Horus et Krishna. Et me suis permis de rapporter l'extrait portant particulièrement sur ces similitudes. Qu'en pensez-vous?

_________________
"La langue est la boîte noire de toute civilisation"
Alain ANSELIN


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Fév 2006 9:26 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Oct 2005 18:58
Message(s) : 567
Ils ont pour point commun d'avoir été prophète en leur temps.

_________________
Je ne peux changer le passé
mais ne rien dire
tout en sachant
c'est être complice


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Fév 2006 9:27 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Oct 2005 18:58
Message(s) : 567
Quelles sont les références du textes ci-desss ?

_________________
Je ne peux changer le passé
mais ne rien dire
tout en sachant
c'est être complice


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Fév 2006 14:07 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Fév 2006 23:45
Message(s) : 139
OGOTEMMELI a écrit :
A son tour Dyaus Pitar est relié au "Ptah" égyptien, et de Pitar et de Ptah vient le mot "pater," ou "père."
Il faudrait d'abord le prouver! Comment se dit "père" en égyptien? Ptah? Je ne crois pas. De toute façon le latin pater et le sanskrit pitár remontent au proto-indo-européen (*pǝtēr), donc avant l'époque de l'Egypte ancienne. Bref, ça ne peut pas être un dérivé de l'égyptien.
Et le proto-indo-européen *dyēus-pǝtēr signifie plus précisément "père du ciel".
Citer :
mot "Kris" (comme dans Krishna), qui est un nom pour le soleil.
Krishna, plus précisément kṛṣṇa कृष्ण en sanskrit, signifie "noir" et non "soleil". C'est un dérivé du proto-indo-européen *kerǝs (cf. russe черный (čërnyj) "noir").
Citer :
L'ennemi principal de Horus - initialement l'autre visage d’Horus ou son aspect "sombre" - était "Set" ou "Sata," d'où vient "Satan."
Il faudrait d'abord le prouver : que signifient respectivement Set et Satan?
Citer :
Le mot Israël lui-même, loin d'être une appellation juive, vient probablement de la combinaison de trois dieux régnants différents: Isis, la Déesse Mère de la Terre révérée dans tout le monde antique; Ra, le dieu-soleil égyptien; et El, le dieu Sémite
A-t-on déjà vu quelquepart dans le monde et dans l'histoire des hommes nommer leur pays avec le nom de 3 dieux? Surtout qu'il s'agit de noms de divinités de panthéons différents. Israel a pourtant une étymologie claire en sémitique : le nom du pays vient par extension du nom du peuple "ceux d'Israel", qui vient lui même du nom de leur roi fondateur. Et le nom "Israel" est yiśrā-ēl "dieu a sauvé". La règle en linguistique historique et en étymologie est de toujours rechercher une étymologie interne plutôt qu'externe.
Citer :
"Helio Biblia", qui est devenu la "Sainte Bible" ("Holy Bible")
Ce rapprochement entre grec et anglais est tout simplement ridicule.
Citer :
Horus s'est appelé "Iusa/Iao/Iesu" le "KRST"
Là je demande à voir une source. Mais encore une fois Jésus a une étymologie sémitique claire : yešū(a) "Dieu est salut". Pas besoin de le faire dériver d'Horus.
Citer :
La correspondance entre Iesu et Horus n'est pas exactement de type étymologique. C'est comme Jean se dit John, et que Yacoub se dit Jacob, selon les langues. C'est donc de l'ordre de la traduction, ou de la translittération.
"Jean" ne peut pas s'interpréter en français, ça ne veut rien dire, il est donc légitime de rechercher son origine dans d'autres langues. Par contre "François" s'interprète très bien. C'est la même chose pour "Jésus" : son origine est transparente et s'interprète très bien en hébreu, donc inutile de partir à l'aventure vers d'autres langues.
Citer :
Que Churchward soit un "illuminé de 1ère classe" n'est pas une preuve suffisante de l'irrécevabilité de ce qui est dit ici.
C'est suffisant pour ne pas accorder facilement crédit à ce qu'il dit et à ne pas l'accepter comme argument d'autorité.
Citer :
L’histoire de Jésus a incorporé des éléments de récits d'autres dieux enregistrés dans ce vaste territoire, comme par exemple ceux des sauveurs du monde et "fils de Dieu", dont la plupart précèdent le mythe chrétien, et dont un bon nombre furent crucifiés ou exécutés
Malheureusement la liste est truffée d'âneries énormes :
Citer :
Beddru du Japon
N'a jamais existé. "Beddru" est un nom qui ne peut pas exister en langue japonaise, et je ne connais rien de ne serait-ce que ressemblant.
Citer :
Mikado des Sintoos
Tout d'abord "Sintoos" n'existe pas, c'est "Shintō", le nom moderne des croyances autochtones du Japon. Ensuite "Mikado" est un nom pour l'empereur en général, pas un personnage mythique. Et aucun empereur, même les rois légendaires, n'a été crucifié ou exécuté.
Citer :
Krishna en Inde
Est mort par accident et non exécuté
Citer :
Buddha en Inde
N'a jamais été exécuté
Citer :
Deva Tat du Siam
N'existe pas
Etc, etc. Bref ici tout est faux ou presque. Voir le site http://www.tektonics.org/copycat/copycathub.html pour d'autres éléments.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Fév 2006 16:01 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Juin 2003 9:31
Message(s) : 514
Localisation : Versant lorrain des Vosges
OGOTEMMELI a écrit :
La vérité est que, à l’époque où ce personnage a censément vécu, il y avait une vaste bibliothèque à Alexandrie et un réseau incroyablement souple de confréries qui s’étendait de l'Europe à la Chine ; ce réseau d’information a eu accès à de nombreux manuscrits qui racontaient le même récit que celui du Nouveau Testament, avec des noms de lieu et d'appartenance ethnique différents.

...

Quetzalcoatl au Mexique
Salivahana aux Bermudes

Tiens, la bibliothèque d'Alexandrie était encore plus riche que je ne le croyais... :roll:

_________________
Ad augusta per angusta
"Nul n'est plus esclave que celui qui se croit libre sans l'être..." Goethe


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Fév 2006 16:56 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Jan 2006 18:39
Message(s) : 134
Localisation : près de Besançon
Citer :
Citation:
Beddru du Japon
N'a jamais existé. "Beddru" est un nom qui ne peut pas exister en langue japonaise, et je ne connais rien de ne serait-ce que ressemblant
.

Je confirme d'ailleurs j'aimerai bien voir le kanji qui le signifierait.

Citer :
Mikado des Sintoos
Tout d'abord "Sintoos" n'existe pas, c'est "Shintō", le nom moderne des croyances autochtones du Japon. Ensuite "Mikado" est un nom pour l'empereur en général, pas un personnage mythique. Et aucun empereur, même les rois légendaires, n'a été crucifié ou exécuté.


Exact Mikado est un nom générique de plus la religion shinto n'est pas une religion déifiante en ce sens qu'il y a 8000 kami qui rassemblent tout ce qui est sur terre.
et aucun empereur ne fut effectivement exécuté.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Fév 2006 18:42 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 28 Oct 2005 5:52
Message(s) : 225
Ogotemmêli a écrit :
http://www.truthbeknown.com/francais.htm

Le texte que je vais présenter est extrait du lien ci-dessus, où l'auteur propose une théorie dont la trame est comme suit :

0) Même les non-chrétiens sont des millions dans le monde à croire savoir que Jésus est un personnage historique attesté.

1) Or, il n'en serait rien : ni ses parents, ni sa naissance (a fortiori la date), ni sa vie, ni son nom, ni ses lieux de naissance et de mort n'ont été authentifiés.

2) Jésus serait la énième version d'un thème mythique. On en dénombre des dizaines d'autres versions dans tout le monde ancien, dont les plus vieilles ont des milliers d'années d'antériorité par rapport à la naissance supposée d’un Jésus.

3) Ce thème mythique consisterait fondamentalement en une interprétation anthropomorphique du phénomène solaire, de sa divinisation : une astrothéologie...

Qu'en pensez-vous?

Comme précisé d'entrée, je ne suis pas l'auteur de ces extraits ; et me suis seulement permis de les exposer à votre critique. Aussi l'utilisation du conditionnel ("Jésus serait...) indique bien que je ne les endosse pas d'emblée.

Je me rejouis donc de recueillir ici des critiques vraiment pertinentes et circonstanciées, au milieu de quelques volets de bois vert. Mais songez tout de même à laisser à César ce qui lui appartient...

Il reste cependant, me semble-t-il, des similitudes frappantes entre certains éléments du récit de la vie de Jésus avec ceux de d'autres personnages antérieurs : 12 disciples ou compagnons, date supposée de naissance, circonstances de mort et résurection, etc.

Comme la discussion en restait aux seules questions d'étyomologie, j'ai cru bon de rapporter le dernier extrait (tiré du même lien) portant particulièrement sur les personnages...

_________________
"La langue est la boîte noire de toute civilisation"
Alain ANSELIN


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 27 Fév 2006 0:17 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mars 2004 17:25
Message(s) : 598
Localisation : Paris XIVe
Citer :
Mithra est né d'une vierge le 25 décembre.


En fait cette "coïncidence" date du IIIe/IVe siècle après JC si mes souvenirs sont bons.
Le mithraïsme, le culte "moderne" de Mithra chez les adeptes romains était alors très répandu dans les armées, en même temps ce culte était le principal concurrent du christianisme, ce qui avait tendance à provoquer des oppositions virulentes entre les adeptes des deux cultes.
Et je crois que c'est parce que les festivités du mithraïsme avaient lieu durant le solstice d'hiver que nous fêtons noël le 25 Décembre. Je crois qu'en réalité le Christ était né au mois d'avril si je ne confond pas avec autre chose.

Cela dit la coïncidence répétée du 25 du mois de décembre peut être expliquée par le renouveau du soleil, le solstice d'hiver. Il y a beaucoup de cultes rapportés à cette date, à mon avis il ne faut pas y voir un emprunt du christianisme, mais plutôt faisant partie des traditions humaines comme le langage :lol:

Citer :
La fête juive de Hanoucca, qui commémore la réinauguration du Temple de Jérusalem profané par les Grecs, a été fixée au 25 du neuvième mois lunaire, nommé Kislev, au voisinage du solstice d'hiver.


Citer :
Les Romains fêtaient les Saturnales du 17 au 24 décembre, les hommes et les femmes portaient alors des guirlandes autour du cou et s'offraient toutes sortes de cadeaux


Citer :
Le calendrier julien, réformé par Jules César, cherche à stabiliser l'équinoxe de printemps au 25 mars et le solstice d'hiver au 25 décembre. Sous l'empire romain, le 25 décembre devint la fête du "soleil invaincu" avec une des divinités solaires représentée par un enfant nouveau-né.

Quand Jules César créa le calendrier julien, le solstice d'hiver fut fixé au 25 décembre. Mais la légère erreur du calendrier julien fit progressivement avancer solstices et équinoxes : au moment du Concile de Nicée, le solstice tombait le 21 décembre, mais la Fête de la Nativité fut maintenue au 25 décembre, neuf mois après l'Incarnation, le 25 Mars. En 354, le 25 décembre devint ainsi la date de la naissance de Jésus Christ, le 1er janvier, huit jours après la Nativité, la date de la Circoncision et le 2 février, quarante jours après Noël, celle de la Purification de la Vierge (Chandeleur). En 1582, le calendrier grégorien remit le solstice, qui avait continué d'avancer jusqu'au 11 décembre, au 21 décembre, pour respecter les décisions du Concile de Nicée


Donc la naissance du Christ un 25 Décembre date du IIIe siècle après sa naissance :D

Pour l'article en entier : http://fr.wikipedia.org/wiki/No%C3%ABl

_________________
Amicus Plato, sed magis amica veritas


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB