A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 27 Mai 2017 22:23

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 110 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Bibliographie byzantine
Message Publié : 28 Jan 2005 13:47 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 459
Localisation : Pas de Calais
J'aimerais dans ce topic présenter quelques ouvrages que j'ai lus et qui me semblent capitaux en ce qui concerne l'Empire romain d'Orient.

Edit : Tous les ouvrages traitant de la période devront être présentés ici, à l'exception des sources qui ont leur topic dédié.

Image

Enfin une biographie Fayard consacrée à un empereur byzantin.
A tout seigneur tout honneur puisqu'il s'agit de l'Empereur Justinien, probablement le plus connu du grand public. George Tate a effectué un beau travail de synthèse et d'analyse, relancant notamment la réflexion sur le thème "Justinien a t-il ruiné l'Empire"? Un ouvrage très à jour (sorti fin 2004) et agréable à lire.
Pour ceux que la quantité élevée de pages rebute, le "Que sais-je?" de Maraval sur Justinien peut s'avérer un bon substitut.

Image

La recherche byzantine avance régulièrement , à cette fin, on pourra saluer la parution d'une histoire de Byzance en 3 tomes intitulée "le monde byzantin", dirigée par Cécile Morrisson. En plus de faire le point sur la recherche actuelle, cette synthèse propose une bibliographie très à jour.

Image

Dans la catégorie classiques, citons l'ouvrage de Georges Ostrogorsky.
Certes il est vieux, certes certaines problématiques sont dépassées, mais il reste un outil incontournable, notamment en raison de l'exhaustivité des sources qu'il présente. Le contenu est en outre synthétique et de qualité.

Image

Classiques également les ouvrages de Louis Brehier. Datés eux aussi, mais incontournables.

Image

"Vie et mort de Byzance" pour l'histoire politique.

Image
Image

Les deux autres titres sont suffisamment parlants.

Pour les manuels de fac, je ne vais pas m'apesantir outre mesure tant ils sont connus.
Citons simplement Ducellier-Kaplan-Balard (le dernier cité a une bonne descente, vous pouvez me croire sur parole!) avec Byzance IV- XVe siècle.
Image
A consulter également l'ouvrage de Cheynet, Byzance, l'Empire romain d'Orient.

Image

Je compléterai cette biblio avec d'autres ouvrages, notamment en anglais par la suite. :wink:

_________________
Victi, vincimus.


Dernière édition par Aurelianus le 20 Oct 2005 23:38, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 31 Jan 2005 23:54 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juil 2003 19:40
Message(s) : 316
Localisation : Augustobona Tricassium (Troyes)
Avez-vous lu le dernier livre de Jacques Heers, sur la fin de l'empire byzantin (1204-1453), et si oui, qu'en pensez-vous?

Image

_________________
"Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles". Paul Valéry

"C'était à Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d'Hamilcar". Gustave Flaubert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Fév 2005 21:53 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 459
Localisation : Pas de Calais
Je ne l'ai pas encore lu pour la bonne raison que je ne savais pas qu'il était sorti! Vous m'avez mis l'eau à la bouche Artaxerxès! Je vais le commander et le lire après l'écrit du CAPES et je vous donnerai mon opinion dessus. Mais si c'est Jacques Heers ca doit être solide. J'ai beaucoup aimé son ouvrage sur la 1ere croisade.

_________________
Victi, vincimus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Fév 2005 11:55 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 459
Localisation : Pas de Calais
J'ai commandé et reçu le livre de Heers. En le feuilletant je suis tombé sur un truc dingue, l'auteur situe la chute de Byzance le 29 JUIN 1453!!! La date du 29 mai est pourtant universellement connue! Je me dis alors, c'est une coquille, mais non, la date apparaît telle quelle à chaque mention, et même sur le resumé sur le dos du bouquin!
Je pense alors que Heers a trouvé des éléments pour justifier cette date, mais rien ne la justifie. Pire, il y a un trou entre le 26 mai (conseil de guerre de MEHMET II et le prétendu 29 juin.
Alors, 2 possibilités : coquille répétée (comment peut on laisser passer un truc pareil cependant!!) ou alors Heers est devenu gâteux.
En tout cas, une telle erreur paraît peu encourageante pour la suite du bouquin. Quel manque de vigilance!

_________________
Victi, vincimus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Fév 2005 17:52 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juil 2003 19:40
Message(s) : 316
Localisation : Augustobona Tricassium (Troyes)
En effet, ça la fiche mal... :oops:

_________________
"Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles". Paul Valéry

"C'était à Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d'Hamilcar". Gustave Flaubert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Mars 2005 0:04 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Juin 2004 23:02
Message(s) : 205
Localisation : Massy (91) / Grenade (31)
Pour ceux qui sont intéréssés par l'art byzantin, il y a quelques incontournables comme l'ouvrage de Jannic Durand: l'Art byzantin (Terrail), le catalogue de l'exposition Byzance (Louvre) et le catalogue en anglais Byzantium: Faith and Power, sur les Paléologues (Metropolitan Museum de New york)...

_________________
"Je ne me dissimule point que la Monarchie ne pourrait reprendre son éclat que par un coup de vigueur; mon frère ne le fera pas, et sûrement, je ne me permettrais pas de le lui conseiller."
29 mai 1789


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : bibliographie byzantine
Message Publié : 06 Juin 2005 11:59 
Voici certains ouvrages très intéressants:

BECKWITH, J., The Art of Constantinople : an Introduction to Byzantine Art 330-1453, Londres, 1961, 2e éd. Londres, 1968.
Early Christian and Byzantine Art, Harmondworth, 1970.
BELLOSI, L., L’Oro di Siena. Il tesoro di Santa Maria della Scala, Milan, 1996.
BREHIER, L., La sculpture et les arts mineurs byzantins, Paris, 1936.
La civilisation byzantine, Paris, 1950.
BRUBAKER, L. et HALDON, F., Byzantium in the Iconoclast Era (ca. 680-850), the sources : an annotated survey, Birmingham, 2001.
CIGAAR, K.N., « Une description de Constantinople dans le Tarragonensis 55 », REB 53 (1995), p.117-140.
CUTLER, A., The Hand of The Master. Craftsmanship, ivory and society in Byzantium, 9th- 11th centuries, Princeton, 1994.
CUTLER, A. et SPIESER, J.-M., Byzance médiévale, 700-1204, Univers des Formes, Paris, 1996.
DALTON, O., Byzantine Art and Archaeology, Oxford, 1911.
DIEHL, Ch., Manuel d’art byzantin, 2 vol., Paris, 1926.
EBERSOLT, J., Sanctuaires de Byzance. Recherches sur les anciens trésors des églises de Constantinople, Paris, 1921.
– , Les arts somptuaires de Byzance. Étude sur l’art impérial de Constantinople, Paris, 1923.
– , Constantinople. Recueil d’études, d’archéologie et d’histoire, Paris, 1951.
JANIN, R., Constantinople byzantine, 2ème éd., Paris, 1964.
– , La géographie ecclésiastique de l’empire byzantin. I, Le siège de Constantinople et le patriarcat œcuménique, III, Les églises et les monastères, Paris, 1969.

EXPOSITIONS.

1931, Paris : Exposition internationale d’art byzantin, musée des Arts Décoratifs.
1964, Athènes : Art Byzantin, art européen, Palais du Zappeion.
1965, Paris : Trésors des églises de France, musée des Arts Décoratifs.
1972, Cologne : Rhein und Maas. Kunst und Kultur, 800-1400, Schnütgen Museum, Kunsthalle, Cologne, et Königliche Museen für Kunst und Geschichte, Bruxelles, 2 vols.
1974, Venise : Venezia e Bisanzio, Venise, Palais Ducal.
1977, Moscou : L’art byzantin dans les musées de l’Union Soviétique.
1980, Paris : La Bulgarie médiévale, art et civilisation, Grand Palais.
1982, Bruxelles : Splendeur de Byzance, Musées royaux d’art et d’histoire, Bruxelles.
1985, Cologne : Ornamenta Ecclesiae. Kunst und Künstler der Romanik, Cologne, Josef-Haubrich-Kunsthalle, 3 vol.
1987, Londres : East Christian Art, Bernheimer Fine Arts, Londres.
1989, Rome : Imago Mariae. Tesori d’arte della civiltà cristiana, Palais de Venise.
1992, Paris : Byzance. L’art byzantin dans les collections publiques françaises, musée du Louvre.
1994, Venise : Bessarione e l’umanesimo, Bibliothèque Marcienne, Venise.
1997, Mont Athos : Treasures of the Mount Athos, Mont Athos, Thessalonique.
1997, Rome-Toulouse : Les Croisades. L’Orient et l’Occident d’Urbain II à saint Louis, 1096-1270.
1997, New York : Glory of Byzantium, Metropolitan Museum.
1998, Hildesheim : Byzanz. Die Macht der Bilder, Hildesheim, Dom-Museum.
1998, Munich : Rom und Byzanz. Schatzkammenstüch aus bayerischen Sammlungen, Bayerischen Nationalmuseums ums München.
2000, Saint-Riquier : Reliques et reliquaires du XIIe au XVIe siècle. Trafic et négoce des reliques dans l’Europe médiévale.
2001, Paris : Le trésor de la Sainte Chapelle, musée du Louvre.
2004, New York : Byzantium, Faith and Power (1261-1557), Metropolitan Museum, NY.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Juil 2005 9:28 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 459
Localisation : Pas de Calais
Je continue ma bibliographie.

Walter Kaegi est reconnu comme un specialiste de l'Armée byzantine, et du "tournant géopolitique" du VIIe siècle byzantin. On lui doit des ouvrages comme Byzantine Military Unrest 471-843 , Byzantium and the Early Islamic Conquests ainsi que Army, Society and Religion in Byzantium qui est pour moi un bon tableau du VIIe siècle byzantin.
Kaegi s'est également essayé avec brio au genre biographique avec Heraclius.
Image

Par le prisme de la vie de celui qui est considéré comme le dernier empereur du Haut empire romain d'Orient, Kaegi décrit bien les dynamiques du temps qui entrainent l'Empire romain d'Orient vers le déclin des VII-VIIIe siècles, qu'elles soient politiques, militaires, sociales ou religieuses ; avec en toile de fond les grandes campagnes du règne contre les Sassanides et les Arabo-musulmans.

_________________
Victi, vincimus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Juil 2005 10:05 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juil 2003 19:40
Message(s) : 316
Localisation : Augustobona Tricassium (Troyes)
L'ouvrage "grand public" concernant Byzance est le livre de John Julius Norwich, dont on sait qu'il est bien imparfait. En tant que spécialiste de la question, quels seraient les principaux reproches que vous lui adresseriez (idem pour les qualités si vous lui en reconnaissez)? Pour ma part, je trouve que c'est un ouvrage agréable à lire, au style fluide. Le problème, c'est que cela ressemble trop souvent à une compilation d'évènements, sans forcément qu'ils soient reliés à une thématique précise. Et j'ai aussi eu l'impression que certaines régions de l'empire (en particulier l'Hellade) étaient totalement passées sous silence.

_________________
"Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles". Paul Valéry

"C'était à Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d'Hamilcar". Gustave Flaubert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Juil 2005 12:00 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 459
Localisation : Pas de Calais
Je suis content que vous me posiez cette question.
En fait, je trouve que le livre de Norwich, surtout l'édition française, qui est un abrégé de l'edition anglaise en 3 tomes, se contente de compiler des événements. En cela, ce livre ressemble aux ouvrages de l'école méthodiste de Langlois, Seignobos et Lavisse entre autres. Il ne fait que juxtaposer des faits politiques et evenementiels, une façon de faire de l'histoire qui est bien dépassée à mon avis. De plus, il n'utilise jamais les notes infrapaginales, ce qui aurait donné une utilité à son livre, en permettant de retrouver facilement quelle source se rattache à quel événement.
Le fait que cette édition française soit un condensé donne encore davantage la sensation d'une succession effrénée d'évenements qu'on doit prendre pour argent comptant puisque dépourvus de justification en notes et manquant cruellement d'analyse poussée.

Ne soyons pas entièrement négatif, ce livre reste pratique pour justement retrouver rapidement un événement, ou avoir une idée générale de l'histoire politique de l'Empire romain d'Orient. En aucun cas cependant il ne doit servir de base à un travail de recherche. C'est un ouvrage "grand public" qui verse trop dans l'anecdote et l'événementiel pour être crédible sur un plan scientifique (maintenant Norwich ne raconte pas de grosses âneries, je n'ai pas dit ça).

Je ne suis pas contre l'histoire "traditionnelle", ni "evenementielle", bien au contraire! Je la pratique avec beaucoup de plaisir, j'avoue même un faible pour cette histoire, mais le renvoi systématique aux sources et aux autres historiens, l'analyse poussée des événements dans un contexte à la fois synchronique et diachronique me semble une condition sine qua non pour faire une étude évenementielle sérieuse.

_________________
Victi, vincimus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Nov 2005 12:00 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 459
Localisation : Pas de Calais
Je vous signale la traduction en français de l'ouvrage de Donald Nicol, The last centuries of Byzantium, sous le titre Les derniers siècles de Byzance. Donald Nicol est un specialiste du "Bas-empire byzantin" et fut l'auteur d'une biographie de Constantin XI, inédite en français ( The Immortal Emperor: The Life and Legend of Constantine Palaiologos, Last Emperor of the Romans )
Après le décevant livre de Heers sur la même période (qui a mon gout privilégie trop le point de vue occidental et commet des bourdes monumentales), espérons que celui de Nicol soit bon (a priori il devrait l'être)! Compte rendu dès que je l'aurais acheté et lu (dans 3 mois donc!).



Image

_________________
Victi, vincimus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15 Mars 2006 18:23 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Jan 2006 10:21
Message(s) : 274
Localisation : oise
Bonsoir,

je n'ai aucune connaissance sur l'histoire byzantine et je compte bien combler ce défaut, d'autant plus que le sujet est riche et passionnant. Cependant je ne sais par où commencer.
Pouvez vous me donner des références bibliographiques sérieuses et traitant globalement du sujet dans le but d'acquérir de solides bases?

J'ai pris note des références données dans les messages précédents mais j'espère tout de même quelques indications qui pourraient m'être utiles. :D

Je vous remercie d'avance pour vos éventuels conseils!!! :P


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15 Mars 2006 21:03 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 459
Localisation : Pas de Calais
Voyez le 1er post ou je donne la référence de deux ouvrages de fac idéaux pour débuter, les manuels de Jean Claude Cheynet et de Michel Kaplan. Maintenant, ce n'est pas la lecture la plus passionnante qu'il y ait sur Byzance. Il est bon de lire aussi les ouvrages vieillis mais toujours utiles de Brehier et Ostrogorsky. Sinon, une synthèse moderne sur l'Empire d'Orient a commencé à voir le jour, c'est le tome 1 du "Monde byzantin" dirigé par Cécile Morrisson. Toutes ces références ont été données précédemment. Il existe aussi ce manuel dirigé par Alain Ducellier :

Image

Ce dernier, comme les ouvrages de Kaplan et Cheynet fait ce qu'on demande à un manuel, ni plus, ni moins, mais semble néanmoins plus dense. Bien entendu, ce genre d'ouvrage ne vous permettra pas de traiter exhaustivement la question. Désirez vous des précisions bibliographiques sur une période en particulier (ou un aspect précis) ?

_________________
Victi, vincimus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Mars 2006 17:44 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Jan 2006 10:21
Message(s) : 274
Localisation : oise
Bonsoir,

Merci beaucoup pour vos indications!!

Je vais commencer par lire les ouvrages de Jean Claude Cheynet et de Michel Kaplan pour avoir les bases vu que je suis quasiment ignorant sur le sujet. J'attendrai donc d'avoir terminé mes lectures pour vous demander des conseils sur des périodes précises.

Encore merci de m'avoir aidé!!! :D


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 13 Mai 2006 15:31 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 459
Localisation : Pas de Calais
Je recopie ici la biblio que j'ai fournie pour la question au concours.

Voici un début de bibliographie pour la question de concours CAPES Agreg 2006-2007 en histoire médiévale.

La période envisagée est celle de l'empire à proprement parler "byzantin", si l'on considère que la période allant de Constantin à Héraclius peut être qualifiée de "pré-byzantine" avec des structures d'antiquité tardive. A partir du VIIIe siècle, l'empire se remodèle, il ne s'impose plus aux mêmes hommes, aux mêmes territoires et ne maîtrise plus les mêmes richesses. La situation géopolitique dans les Balkans et la Méditerrannée est également nouvelle depuis le VIIe siècle, et c'est un état de fait auquel Byzance doit s'adapter.

Le gros morceau est bien entendu à la fois la crise iconoclaste et les querelles religieuses avec Rome, ainsi que l'apogée byzantine sous les Macédoniens, parallèlement aux mutations économiques. La période s'achève par un déclin certain après la crise des années 1070 qui , malgré les Comnène, provoque un affaiblissement certain de l'économie et du rayonnement byzantin. Les querelles dynastiques de la fin XIIe, début XIIIe aboutiront à la prise de Constantinople par les croisés, dont l'empire ne se relèvera finalement jamais vraiment.

Le volume qui devrait être capital pour cette période n'est malheureusement pas encore paru, il s'agit du 2e tome du "Monde byzantin" chez Nouvelle Clio, dirigé par Jean Claude Cheynet, et qui traitera de la période milieu VIIe - début XIIIe. Je pense toutefois que cette parution prévue de longue date ne ratera pas une telle opportunité de se vendre. A guetter chez vos libraires.

Voici une bibliographie sommaire :

Ouvrages généraux

Les classiques
OSTROGORSKY, Histoire de l'Etat byzantin
BREHIER, Vie et mort de byzance

Ils vous fourniront les bases evenementielles indispensables pour ne pas être perdu

BREHIER, Les institutions de l'Etat byzantin
La civilisation byzantine

Ces ouvrages anciens mais complets seront aussi à consulter

Un manuel bien fait avec une grosse partie sur la période au concours :
DUCELLIER, Byzance et le monde orthodoxe
Utile pour se mettre dans la question.

Des ouvrages specialisés

KAPLAN, Les hommes et la terre à Byzance du VIe au XIe siècle
Le livre de l'auteur de la question de concours, evidemment incontournable, ne serait-ce que si vous vous retrouvez face à lui aux oraux de l'Agreg!

KRAVARI, LEFORT, MORRISSON (ed.), Hommes et richesses dans l'empire byzantin, tome 2, VIIIe - XVe
HARVEY, Economic expansion in the byzantine empire
KAEGI, Army, society & religion in byzantium
AHRWEILER, Etudes sur les structures administratives et sociales de Byzance
SVORONOS, Etudes sur l'organisation interieure, la société et l'économie de l'Empire byzantin

Ce sont des ouvrages spécialisés directement en rapport avec la question de concours.

L'Empire byzantin est indissociable de sa capitale, surtout à cette époque, il faudra donc consulter
DUCELLIER, BALARD (dir), Constantinople 1054-1261

De même, il faudra avoir une vision d'ensemble du monde mediterranéen et balkanique de cette époque pour bien saisir tous les enjeux de la question. Il faudra se renseigner sur le monde musulman, les Seldjoukides, les Bulgares et autres peuples slaves des Balkans qui sont autant de peuples avec qui l'homme byzantin doit cohabiter ou doit affronter. Importance également des latins en général (Italiens, mais aussi francs par exemple). Pour la situation avec les Bulgares, un très bon livre :
STEPHENSON, Byzantium's balkan frontier

En ce qui concerne les sources,
Jean Skylitzès, Psellos, Anne Comnène et Constantin Porphyrogénète sont les principales, liste à compléter bien evidemment.

Por l'histoire religieuse, le mieux est d'avoir une vue d'ensemble car c'est assez compliqué, consulter l'Histoire du Christianisme chez Desclée de Brouwer dont plusieurs tomes se rapportent à notre période.

_________________
Victi, vincimus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 110 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB