A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 22 Août 2017 23:33

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 85 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Auteur Message
Message Publié : 12 Fév 2017 9:44 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1335
Localisation : Val de Marne
Le Duby est très différent des autres, parce qu'il est beaucoup plus riche. Par exemple pour les années 1610-1630, au lieu d'une poignée de pages écrites en gros caractères, on a une trentaine de pages en petits caractères. De plus, le style de l'écriture est nettement supérieur. Les événements sont vus dans leur globalité conformément à l'esprit des Annales, et non pas d'une manière pointilliste, lacunaire, et irrationnelle comme dans les autres livres. De part sa richesse, le Duby sera sûrement considéré comme étant très lourd. Mais je considère que c'est un avantage, parce que je préfère trouver des affirmations étayées par des arguments parfois assez fouillés, parfois s'étendant sur de longues périodes, plutôt que des phrases autoritaires et sèches.

Par exemple, j'ai bien aimé le passage sur le meurtre de Concini, car Duby (ou l'auteur qui a travaillé sous sa direction, dont je n'ai pas eu le temps de voir le nom) ne s'attarde pas à décrire s'il est mort par un coup d'épée ou par des armes à feu. Duby ne répète pas le cliché, sans doute faux, selon lequel Louis XIII l'a fait tuer parce qu'il aurait influencé par son fauconnier, Charles de Luynes. Duby a le sens des priorités, et il raconte cet événement en disant que cela marque une rupture au niveau de la gestion politique de la France, que l'équipe gouvernementale change. Il ne s'attarde pas sur des anecdotes. J'ai bien aimé la présentation des Etats Généraux de 1614. C'est un moment important passé sous silence chez Boucheron, et qui est décrit de manière erronée dans les autres livres, affirmant souvent que cela aurait un échec pour tout le monde à cause de petites querelles de chapelle. En réalité, ce fut une merveille d'habileté politique de la part de l'équipe de Marie de Médicis, comme l'explique bien Duby. En effet, tout s'est joué sur le choix des délégués présents à Paris, et ce choix fut savamment déterminé par Galigai et ses acolytes. Donner le premier rôle à Richelieu pour représenter le clergé fut une manoeuvre extraordinaire, alors qu'il n'était qu'un jeune évêque d'une paroisse pauvre. Cela, j'ai moi-même mis beaucoup de temps à le découvrir, et j'ai été admiratif de voir que Duby l'avait aussi trouvé.

Pour en revenir au livre de Boucheron, je suis déçu du choix de Stéphane Van Damme pour cette période, alors que d'autres historiens sont manifestement plus compétents que lui, comme par exemple Sabine du Crest ou Jérôme Delatour.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Fév 2017 17:18 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 12 Mai 2012 3:13
Message(s) : 917
calame a écrit :
Ce qui ne justifie pas des manipulations grossières de ce type. A priori, il n'existe pas encore de gênes codant la nationalité ou respectant les frontières.
J'ai retrouvé la vidéo à laquelle je pensais : https://www.youtube.com/watch?v=GgK_DCbRxLM
C'est encore un dévoiement de pratiques scientifiques à des fins purement idéologiques - et ce, quel que soit le sens de l'idéologie concernée.


Oui c'est clair Calame.


Merci pour votre contribution Oliviert, c'est très intéressant.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Fév 2017 18:25 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 23 Mars 2013 8:08
Message(s) : 56
Pierre Guichard critique l'article "719" du bouquin : http://mediateur.blog.lemonde.fr/2017/0 ... nce-suite/ .

Et je partage totalement son point de vue sur ce point.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Fév 2017 18:40 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Jan 2009 15:49
Message(s) : 2608
Très bonne mise au point sur les dangers de l'idéologie dans l'histoire (et ce quelle que soit l'idéologie). Merci.

C'est quand même dommage qu'on ne trouve personne pour renouveler Duby. :'(


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Fév 2017 18:44 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 23 Mars 2013 8:08
Message(s) : 56
calame a écrit :
Très bonne mise au point sur les dangers de l'idéologie dans l'histoire (et ce quelle que soit l'idéologie). Merci.

C'est quand même dommage qu'on ne trouve personne pour renouveler Duby. :'(



En effet.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Fév 2017 13:28 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 263
Je me souviens d'un de mes profs de licence en Histoire médiévale à Paris I, Guy Lobrichon, qui était un disciple de Duby, et qui nous avait parlé de l'importance de l'écriture suite à une question que j'avais posée. Il nous avait dit je crois (c'était il y a 25 ans) que Duby était très attaché à la qualité de l'écriture et que les historiens travaillent à cela, ou renouent avec cela. Je me demande même si Lobrichon n'avait pas parlé d'art du récit historique à un moment.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Fév 2017 14:07 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 12 Mai 2012 3:13
Message(s) : 917
Duby est extraordinaire, et il avait une capacité de vulgarisation tout en gardant une rigueur historique énorme.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Fév 2017 14:36 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 263
cnaudin a écrit :
Pierre Guichard critique l'article "719" du bouquin : http://mediateur.blog.lemonde.fr/2017/0 ... nce-suite/ .

Et je partage totalement son point de vue sur ce point.


Moi aussi.

Je viens de lire cette lettre salutaire écrite au médiateur du Monde par ce professeur d'Histoire qui s'inquiète de la tentation négationiste d'historiens qui veulent prendre le contre-pied d'une Histoire mythifiée.
Une Histoire qui se veut contre-mythique et qui en bout de course prend le risque de ne devenir qu'une Histoire mythique inversée.


Ca me rappelle un peu (un peu parce que les auteurs n'étaient pas des historiens) le débat qui avait suivi la série télévisée documentaire de Prieur et Mordillat, Apocalypse.

Prieur et Mordillat ce n'est pas tout à fait comme Boucheron. Dans leur cas il s'agit de deux écrivains et cinéastes, anti-cléricaux, pour ne pas dire anti-chrétiens, qui placent en contrebande une thèse à la fin d'un travail qui avait pendant 11 épisodes les apparences de l'objectivité.
Un historien, Jean-Marie Salamito, avait pris la plume à l'époque et fait sur 160 pages un démontage en règle de leur malhonnêteté intellectuelle (produite et promue avec le concours du Centre National de la Cinématographie et la chaîne publique Arte).
http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?f=26&t=19907


Contrairement à Prieur et Mordillat, Boucheron est un historien lui, mais il n'échappe pas à la tentation de l'idéologie en présentant la bataille de Poitiers comme une escarmouche.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Avr 2017 11:57 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 838
Dans l'Obs n°2734 du 30 mars au 5 avril, Pierre Nora , p. 68-69 critique cet ouvrage Histoire mondiale de la France. Il parle de "contenu trouble" et d'"une dérive inquiétante qui justifie de s'alarmer" (p.68). Cette semaine Patrick Boucheron dans l'Obs également lui répond , n° 2735, p. 72-73.
Je ne me prononce pas car je n'ai pas encore lu l'ouvrage en question ce que j'espère faire bientôt. Mais d'emblée je trouve Pierre Nora un peu sévère...

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Avr 2017 12:29 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5956
Je suis en train de lire cet ouvrage. Je trouve les articles passionnants et l'approche générale très sensée.
Je me demande bien pour quelles raisons ce livre suscite de telles polémiques, 8-| et je n'y vois pas d'orientation idéologique particulière.

C'est en tous cas une somme d'articles de grande qualité, écrits par des spécialistes de chaque période et/ou de chaque problématique abordée. Au moins, on ne peut en critiquer le sérieux.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 85 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB