Nous sommes actuellement le 28 Fév 2021 20:02

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : 08 Fév 2021 13:29 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 936
Et si on avait une vision différente?

Et si ces émissions de vulgarisation de l'histoire, comme un certain nombre de chaînes yoiutubve, étaient à la science historique ce que les "le Master pâtissier", "Top cuisine" et "chef en cauchemar" sont à la gastronomie?

Il y aurait un public, qui va de l'ignorant complet à l'amateur très éclairé. Cette disparité de niveau ne devrait être motif de mépris de la part de personne, parce qu’à la fin, tout le monde a un besoin vital de cuisiner pour se nourrir.
Et aussi parce qu’il ne faut pas prendre les gens pour des c...
D’ailleurs, j'ai rencontré un trois étoiles Michelin qui -avec l'humilité caractéristique des vrais savants- admirait sincèrement la mère de famille de base capable de concocter tous les jours un menu différent.

Il y aurait les mandarins. Ceux qui jugent indigne d'abaisser ainsi leur art à un spectacle télévisuel, qui plus est en s’écartant des connaissances de la science. La cuisine selon eux gagnerait à rester un sujet de recherche entre gens de qualité, qui ne devrait pas sortir des amphithéâtres feutrées de l'Université ou des maisons d'éditions à tirage confidentiel.
Quel malheur d'ailleurs qu'il faille vivre. Idéalement, on ferait bien de l'Histoire entre soi, ce serait tellement mieux s'il n'y avait pas la salle du restaurant à remplir tous les soirs.
Tous ces ploucs avides de tomates-mozzarela chronologiques et de crumble-batailles à la sauce barbare, quelle plaie. Et que dire de ceux qui veulent ressusciter le cassoulet national de Lavisse!

Il y aurait les journalistes. Certains ont un diplôme de cuisine obtenu il y a longtemps, d'autres sont des amateurs venus sur le tard, moitié par passion moitié parce qu'ils ont vu que la cuisine à la TV, c'est bankable. Ils s'appellent Franck Demorand, Stéphane Deutsch, Nicolas Ferrand, François-Régis Bern…
Les mandarins les détestent, ainsi qu'un certain nombre de cuisiniers non-professionnels distingués qui ne supportent pas quand la cuisine cesse d’être une noble occupation académique. Un sujet de TV? C'est vulgaire. Une préoccupation quotidienne? Carrément beauf.
Malheureusement, le public aime et les audiences sont au rendez-vous, car:
- ces journalistes sont agréables, parlent bien et sont télégéniques
- ils répondent au besoin vital quotidien déjà sus-évoqué: après tout, chacun à son niveau, on est tous plus ou moins cuisinier. Et notre jour actuel est le produit cumulé de toute notre cuisine antérieure, car si on n’avait pas bouffé, on n’aurait pas vécu jusqu'à aujourd'hui.


Il y aurait les traitres: ceux-là, on adore les détester. Ce sont d'authentiques cuisiniers, parfois étoilés, qui n'hésitent pas à s'écarter des bancs de l'université gastronomique pour venir s'encanailler dans la lumière de plateaux. D’ailleurs, ils sortent régulièrement et sans honte de leur domaine de compétence. Il sont nombreux, les Cyril Petitfils, Simone Etchebest, Georges Blanc-Tulard et moult autres.

Il y aurait les purs, ceux qui tiennent ferme le cap de la cuisine ouverte sur le monde, critique sur les sources et refusant la facilité. Ils ne se bornent pas à critiquer le populaire, mais s'engagent fermement pour corriger le tir. Leur meilleur champion en ce moment est Patrick Savoy, mais il y en a d’autres.

Et puis il y a les pires de tous, les essayistes-populistes de la cuisine. La bête noire des scientifiques et des gens de qualité. Il n’y a pas de mots assez durs contre eux. Ils ont indéniablement une solide connaissance de base en cuisine. Ce sont Perico Zemmour, Patrick Jaeger (qui dirige une chaîne nommée La Cuisine, en toute impudente simplicité et avec un grand C) et Michel De Legasse. À eux, on ne reproche pas simplement leurs raccourcis, leur ignorance volontaire des travaux les plus récents et leur vision univoque d’un art qui par nature devrait être ouvert et pluriel.
Bien pire, pour eux la cuisine n’est qu’un outil. Ils la tordent, la chiffonne, la découpent, pour en faire un adjuvant à leur vision du monde et à leurs aspirations sociétales. Pour eux, la cuisine non seulement nécessaire pour survivre, mais elle est encore plus le socle d’une civilisation en danger. Ils tombent en permanence dans l’anecdote, l’exemple orienté, voire carrément l’hérésie ignoble du genre mettre du fromage dans une quiche lorraine. 98% du public n’y connaît rien, n’y voit que du feu et gobe. Au désespoir de ceux qui savent la vérité et connaissent vraiment les bonnes tables.

Conséquence de tout ce paysage médiatique: une part significative de la population s'intéresse à la cuisine. Les ouvrages de vulgarisation abondent, se vendent bien. Une large tendance populaire veut se ré-attribuer la cuisine, mais une cuisine qui lui ressemble, qui répond à ses besoins, qui lui permet de penser son monde, savoir quoi mitonner et enseigner ce soir au dîner pour ses enfants, et dans quel restaurant aller au moment de voter.
La populace s'emballe et les gentlemen se pincent le nez: tous ces gens ne connaissent rien à rien, n'ont jamais ouvert une source primaire de leur vie ni vidé un poisson, ni goûté un crabe cru au poivre de Kampott. Napoléon est un géant et Bellota est une marque d’outillage de jardin.
Pauvres gens, qui se font rêver bon compte devant leur lucarne, sans goût ni fumet pourtant. Alors qu’aucun d'entre eux ne lira jamais de sa vie un authentique pavé triplement étoilé de 1000 pages façon école des annales.

Quand on pense qu’il suffirait que tous ces gens n’achètent pas pour que cela ne se vende pas, nous ne sommes pas raisonnables.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Fév 2021 14:06 
En ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 825
Localisation : région de Meaux
Personnellement je ne méprise pas la "vulgarisation" (on devrait plutôt parler de "popularisation" selon P. Assouline), certaines émissions de Bern ou Ferrand ne sont pas mauvaises... Le problème de "la belle histoire de France" est qu'elle est truffée d'erreurs, d'anachronismes, de conceptions surannées, périmées des évènements qu'elle relate. Menant n'est pas Decaux, et Ferrand ne s'est pas plongé dans les ouvrages les plus récents pour construire son récit.

Pour reprendre votre figure de style, Vézère, comme en cuisine et pour plagier Bocuse, il n'y a pas d'Histoire pour les initiés, ni pour les néophytes, il n'y en a qu'une : la bonne.

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Fév 2021 16:24 
En ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5547
Localisation : Limoges
On parle d'usage idéologique de l'Histoire, pas d'une divergence sur la cuisson des pâtes. Je vous rappelle que la manipulation de l'Histoire est une norme dans les régimes autoritaires et que certains des personnages dont il a été question ont une approche plus que limite. D'ailleurs en filant votre métaphore culinaire le négationniste on le met où ?

Entre le mensonge idéologique et la thèse d'habilitation il y a une galaxie des possibles et aujourd'hui que l'on serve n'importe quoi au public sous le prétexte qu'il ne soit pas suffisamment éclairé je trouve ça répugnant. Avoir un certain niveau d'exigence ne signifie pas que ce que l'on va transmettre sera obligatoirement chiant... On peut parler en termes compréhensibles de choses complexes, faut-il encore s'en donner la peine. Or justement, ceux qui triomphent dans les médias avec leur pâtée frelatée ne visent pas cela, ils visent le produit vite consommé et pas trop compliqué à construire. L'Histoire invite à réfléchir et à utiliser un esprit critique ? Mais non, la populace préfère les grands récits avec des héros voyons. Vous ne trouvez pas que cela relève d'un mépris de classe assez répugnant ?

Alors oui, mille fois oui, c'est génial de multiplier les contenus sur l'Histoire mais de grâce, ce que cela soit comestible.

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Fév 2021 17:12 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6589
Localisation : Provinces illyriennes
Citer :
D'ailleurs en filant votre métaphore culinaire le négationniste on le met où ?

Au MacDo ? :mrgreen:
Plus révisionniste que négationniste, je vous le concède... encore que !

Citer :
On parle d'usage idéologique de l'Histoire, pas d'une divergence sur la cuisson des pâtes.

Effectivement, et sous prétexte que le grand public ne maîtrise pas les subtilités et les nuances d'amphithéâtre, on lui fait avaler parfois du "simplifié", qui a un arrière-goût plus qu'amer, car sacrément orienté idéologiquement.
J'ai encore en mémoire l'ineptie inquiétante d'un Bern - repris sans broncher par Macron (après le guss prétendait encore il y a peu qu'il n'y avait pas de "culture française"... :rool: ) - que grâce à François 1er (édit de Villers-Cotterêts) tous les habitants du royaume de France parlaient le français au début du XVIème siècle.
Forcément, il faut voir ici un raccourci plus que discutable énoncé par un monarchiste et répété benoîtement par un chef d'Etat.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2021 9:44 
En ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 825
Localisation : région de Meaux
Il faudrait rectifier mon erreur : l'émission et sur CNEWS et non C8...
D'ailleurs j'ai regardé une partie du dernier opus sur la naissance de la France, Ferrand a rappelé que le surnom "Capet" venait de ce que le duc des francs était "bien capé", c'est à dire bien pourvu en terres, fiscs, bénéfices etc...

Or d'après Bruno Dumézil, ce surnom de Capet vient de ce que les robertiens étant abbés laïcs de Marmoutier (Saint Martin de Tours), ils étaient "dépositaire" de la prestigieuse cape de St Martin, d'où le surnom... (je vote pour la 2e explication :wink: )

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2021 10:38 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7452
Liber censualis a écrit :
Il faudrait rectifier mon erreur : l'émission et sur CNEWS et non C8...

C'est fait. Je n'ai pas trop suivi ce fil et je ne sais pas : Cnews c'est quel canal ? A quelle heure cette émission ?

(Je suis passé à côté de l'émission, je pense, parce que je ne regarde quasiment jamais les chaines d'infos en continu.)

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2021 11:29 
En ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 825
Localisation : région de Meaux
Pierma a écrit :
Liber censualis a écrit :
Il faudrait rectifier mon erreur : l'émission et sur CNEWS et non C8...

C'est fait. Je n'ai pas trop suivi ce fil et je ne sais pas : Cnews c'est quel canal ? A quelle heure cette émission ?

(Je suis passé à côté de l'émission, je pense, parce que je ne regarde quasiment jamais les chaines d'infos en continu.)

Vous ne perdez rien. Jetez un œil si vous voulez c'est en replay sur Youtube... Ça pullule d'erreurs historiques (je crois avoir entendu Ferrand dire qu'Hugues Capet était mort en 991 par exemple) et de références historiographiques dépassées.
J' ai regardé 2 épisodes parce que ce discours à résonance bien politique autour de la "belle histoire de France" (diffusé sur la chaîne d'Eric Zemmour) m'intéresse en ce qu'il parle de notre époque, et de ces conceptions identitaires.

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2021 12:06 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7452
Merci pour ces informations.
Vous avez raison, ça dit beaucoup de notre temps, et ce n'est pas une bonne nouvelle.
"Il souffle un vent mauvais sur la France" (pour paraphraser Pétain) mais je ne développe pas ce HS.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2021 12:58 
En ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 825
Localisation : région de Meaux
Pierma a écrit :
Merci pour ces informations.
Vous avez raison, ça dit beaucoup de notre temps, et ce n'est pas une bonne nouvelle.
"Il souffle un vent mauvais sur la France" (pour paraphraser Pétain) mais je ne développe pas ce HS.



C'est rigolo de citer Pétain tout en déplorant les dérives "identitaires" de notre époque . Je dis ça sans procès d'intention, je vous lis souvent, et je pense que c'est la citation qu'il faut retenir et pas son auteur, mais ça m'a amusé.

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2021 17:06 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7452
Liber censualis a écrit :
C'est rigolo de citer Pétain tout en déplorant les dérives "identitaires" de notre époque . Je dis ça sans procès d'intention, je vous lis souvent, et je pense que c'est la citation qu'il faut retenir et pas son auteur, mais ça m'a amusé.

On s'est bien compris. (ça m'a fait sourire en l'écrivant.)

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB