A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 11 Déc 2017 18:19

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Classicisme en histoire
Message Publié : 30 Août 2013 21:46 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Déc 2012 13:15
Message(s) : 60
Je me permets d'évoquer ici un sujet difficilement "classable", qui peut se résumer à deux questions: 1 quels sont les critères ou les étapes historiographiques qui ont conduit -ou conduisent- à l'élaboration du concept d"époque classique"? 2 ce concept est il pertinent?
Je pense notamment à l'Athènes du Vème siècle, à la Rome d'Auguste, à la France de Louis XIV ou encore à l'Espagne de Philippe II...

Adopter une telle vision de l'histoire n'implique t'il pas une vision forcément biaisée de l'histoire (qui se résumerait à une succession d'étapes :gestation, éclosion, essor, rayonnement, déclin puis décadence)? On est proche de la nation d'âge d'or, qui pose les mêmes problèmes.
Enfin est-ce une affaire de mode? Il semble qu'aujourd'hui l'on se complaise au contraire à "déconstruire" les modèles historiographiques ("réhabilitation" de périodes longtemps méprisées, comme la Grèce hellénistique ou la France de la guerre de Cent ans, en ce qui concerne les périodes dont je suis familier...)

Je vous remercie!

_________________
"La nature de notre entendement le porte beaucoup moins à vouloir savoir qu'à vouloir comprendre" Marc Bloch


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Classicisme en histoire
Message Publié : 21 Sep 2013 18:09 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Le mot de classique est une appellation servant à qualifier une période de l'histoire connue pour avoir atteint un degré de qualité jugé supérieur, approchant de la perfection et ayant marqué une époque. Une époque admirée. Avant le classique, pour la musique par exemple, le classique suit le baroque et précède l'époque romantique puis contemporaine. Chaque culture a son échelonnement, qui diffère des autres.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Classicisme en histoire
Message Publié : 28 Jan 2016 19:06 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 24 Avr 2011 14:36
Message(s) : 10
"classicisme" ... "période classique"

Le terme latin « classicus » signifie : qui appartient à la classe supérieure des citoyens. Les meilleurs auteurs ont longtemps été ceux de l'Antiquité. Classique signifie d'abord « qui fait référence à l'Antiquité » et par extension, il voudra dire « qui fait autorité », dont la valeur est reconnue par tous. Ainsi, Pierre Larousse dans son article de 1863 au « Grand Dictionnaire Universel en 17 volumes » présente, pour la première fois ce mot « Classique » par « le Latin et le Grec sont nos langues classiques ». Les trois connotations du mot sont alors conjointes : classique parce qu'antique ; parce qu'au sommet de la hiérarchie des valeurs ; parce qu'enseigné dans les classes. À cet égard, le classicisme s'oppose au baroque, qui le précède (quoi qu’ils s’entremêlent souvent artistiquement), comme aux Lumières et au romantisme, qui le suivent.

Par exemple, le classicisme en peinture est le mouvement pictural qui mettra en scène tous les ingrédients de la peinture dite « académique ». Communément, il débute vers 1650 pour se mettre « en pause (ou évoluer) » au niveau des années 1750. Ce classicisme choisit les sujets nobles et de préférence inspirés de l’antiquité ou de la mythologie gréco-latine : la composition et le dessin doivent primer sur la couleur, le concept sur la séduction des sens. C’est en quelque sorte un retour aux sources après la période chaotique du baroque.

en aparté :
Kermit dans son exposé sur l'art pompier avait raison, à cette époque tout ce qui gênait les tenants de l'art "moderne" (les premiers impressionnistes, ceux qui ont commencé par détruire le dessin et leurs défenseurs politisés Zola, Joris-Karl Huysmans...) était classé pompier et donc tous l'art académique du néo-réalisme recevait cette "appellation péjorative". Certains auteurs ont même reculé jusqu'à Raphaël pour le prétendre lui aussi "pompier".
Dommage d'en rester toujours aux références officielles, celles des livres d'histoire contrefaits.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Classicisme en histoire
Message Publié : 29 Jan 2016 8:14 
En ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 18 Déc 2015 12:13
Message(s) : 247
+1

_________________
Vulnerant omnes, ultima necat !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Classicisme en histoire
Message Publié : 29 Jan 2016 11:16 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Citer :
Dommage d'en rester toujours aux références officielles, celles des livres d'histoire contrefaits.

Je ne comprends pas le sens de ce genre de phrase, sauf votre respect. C'est toujours mon problème de cases qui me manquent.
Qui reste aux références officielles ? Qui vous empêche de proposer d'autres références (ici par exemple) ? Quels livres sont contrefaits ? Ne peut-on pas admettre des classements pour fixer les idées des jeunes (collégiens pas exemple), classements forcément simplificateurs (simplistes ?), mais qui au moins leur donnent des références spatio-temporelles, qu'ils pourront (devront) toujours contester quand ils approfondiront le sujet. C'est vrai en histoire comme dans d'autres domaines, littérature, mathématiques, etc.
Bien cordialement,
Dédé

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Classicisme en histoire
Message Publié : 30 Jan 2016 17:30 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 24 Avr 2011 14:36
Message(s) : 10
Voyez le sort réservé à kermit sur le topic à propos du pompiérisme et vous comprendrez aisément le SENS de ma phrase. :?:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Classicisme en histoire
Message Publié : 31 Jan 2016 5:17 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5588
Localisation : Limoges
mandarin a écrit :
Voyez le sort réservé à kermit sur le topic à propos du pompiérisme et vous comprendrez aisément le SENS de ma phrase.


Oula, la terrible oppression du "modernisme" foulant au pied l'incomparable génie des académistes... La complainte mainte fois rebattue. Si vous aviez vécu la domination hautaine des règles de l'art de l'époque et son mépris pour toute forme d'art divergente peut être que vous ne parleriez pas ainsi. Le corset des règles est sans doute le creuset dans lequel s'est constitué l'art moderne ; à trop contraindre on obtient l'abolition des contraintes, la négation du "savoir-faire". Aujourd'hui nous en somme arrivé à l'apogée inverse et certains le signalent déjà, mais avec autre chose qu'une nostalgie désuète.

mandarin a écrit :
la période chaotique du baroque.


Et ce chaos serait à prendre de manière dépréciative?

En tout cas une chose est à peu près admise ; en matière d'art il est très compliqué d'être objectif.

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB