A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 26 Juin 2017 14:47

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : L'intérêt du passé
Message Publié : 19 Juin 2014 19:25 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 481
Bonsoir,
Je me pose la question de savoir ce qu'il faut répondre à la remarque des gens: "L'histoire, ce n'est que du passé et donc il faut l'oublier!"
Les gens qui disent cela font référence au fait que chaque individu doit, pour se construire, oublier ou du moins ne plus penser à sa propre histoire sans cesse, au risque de tout réactiver. Cela peut se comprendre: ainsi, si je vis un moment très pénible dans mon existence, ou si je vis une expérience traumatisante, je dois, pour "refaire surface" et continuer à vivre normalement, me dire "Je dois penser à autre chose... Le passé est derrière moi!" Il ne faut pas sans cesse remuer le couteau dans la plaie et se faire souffrir!"

Que dire ainsi à des gens qui disent "Tu parles, la shoah, les conflits mondiaux, la peste sont des fléaux passés et terriblement tristes: à quoi cela sert-il d'y repenser?"

C'est une question philosophique que je pose en quelque sorte.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'intérêt du passé
Message Publié : 19 Juin 2014 19:46 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4339
Localisation : Allemagne
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient".
L'inculture historique des hommes politiques contemporains, dans leur grande majorité, nous conduit à des décisions ubuesques.

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'intérêt du passé
Message Publié : 19 Juin 2014 19:49 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Nov 2013 0:09
Message(s) : 9
Bonjour,
au risque de tomber dans les lieux communs, il me semble que le dicton "ceux qui ne connaissent pas l'histoire sont condamnés à la répéter" est le contre traditionnel à ce genre d'argumentation.
Par exemple, en regard aux conflits mondiaux, il me semble que la construction récente de l'union européenne a - au moins en partie - appris du passé et rend aujourd'hui très improbable un troisième conflit inter-européen.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'intérêt du passé
Message Publié : 19 Juin 2014 19:54 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Mars 2005 18:17
Message(s) : 2177
Localisation : Paris
- le passé permet de comprendre le présent. :arrow: Pourquoi les choses sont comme elles sont ?
Pourquoi ma couleur de peau est-elle différente des asiatiques ? Pourquoi je ne parle pas avec le même accent que les Marseillais ? Pourquoi je paie mon pain en euro et pas en rouble ? Pourquoi je fais la bise alors qu'ailleurs on se fait des accolades ? Pourquoi ma maison est jaune alors qu'ailleurs, la maison des autres est rouge. Pourquoi, je dois aller voter alors que d'autres non ?
Bref, pourquoi le monde est-il multiple ? Et pourquoi je dois l'accepter comme tel ? :arrow: ouverture d'esprit, tolérance, etc.

-le passé permet de relativiser notre vision du présent. Il nous rappelle que c'est une chance exceptionnelle que de vivre en 2014. En effet, les problèmes que traversent notre société existaient déjà il y a 20 ans, il y a 100 ans, il y a 1000 ans et le plus souvent en pire. Le plus bel exemple est celui de la violence, thème souvent ressassé. L'examen objectif du passé nous permet donc de bien vivre avec notre présent. :arrow: optimisme, sérénité, bien-être,

- le passé offre des exemples à suivre ou ne pas suivre. Il nous permet d'éviter de refaire les mêmes erreurs, il nous permet de rester éveillé, il nous permet de dépasser les obstacles, il nous offre donc des pistes de perspectives d'avenir :arrow: lucidité, développement personnel,


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'intérêt du passé
Message Publié : 19 Juin 2014 20:19 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 481
Oui, certes mais on peut aussi dire (je ne partage pas cette argumentation bien entendu mais je me fais l'avocat du diable), le passé n'est faite que de choses tristes, pourquoi toujours en reparler? Pourquoi autant de films et de séries télévisées sur l'occupation allemande(un village français par exemple, sans parler des séries "On a perdu la septième compagnie" etc...)? Pourquoi autant de films sur le drame de la shoah, etc... De parler autant de la shoah, disaient beaucoup de gens il y a peu, cela peut rendre antisémite!!!!! Réflexion authentique entendue à la télévision d'hommes politiques et pas des moindres.

En un mot, est-ce que ressasser le passé n'incite pas à réactiver de biens mauvaises choses?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'intérêt du passé
Message Publié : 19 Juin 2014 20:22 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Mars 2005 18:17
Message(s) : 2177
Localisation : Paris
gamelin a écrit :
Que dire ainsi à des gens qui disent "Tu parles, la shoah, les conflits mondiaux, la peste sont des fléaux passés et terriblement tristes: à quoi cela sert-il d'y repenser?"

Il faut leur dire qu'ils ont raison. C'est une totale perte de temps que d'utiliser l'histoire pour pleurer et avoir des pensées négatives. Pire ! Cela peut-être dangereux. Les idéologies racistes ou fascistes sont toujours construites sur une utilisation négative de l'histoire.

En revanche, avoir une lecture objective et intelligente de l'histoire peut être un bien, comme je l'ai précisé dans mon précédent message.
- Parler de l'esclavage est crucial pour comprendre la présence des noirs en dehors du contient africain, que ce soit à la Réunion ou à Bobigny.
- Parler de l'esclavage est crucial pour saisir le progrès extraordinaire que la société française a fait en deux siècles. C'est une leçon de vie, un espoir pour l'avenir.
- Parler de l'esclavage permet d'être vigilant sur les nouvelles formes d'esclavage et sur nos propres comportements sociaux. Ne suis je pas moi même parfois un exploiteur avec mon entourage, ma famille, etc. ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'intérêt du passé
Message Publié : 19 Juin 2014 20:34 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Mars 2005 18:17
Message(s) : 2177
Localisation : Paris
gamelin a écrit :
En un mot, est-ce que ressasser le passé n'incite pas à réactiver de biens mauvaises choses?

Nos messages se sont croisés et par heureux hasard, mon précédent message répondait à la question.

Ressassé le passé pour se lamenter est une perte de temps. C'est la raison pour laquelle les historiens sont toujours extrêmement méfiants contre les phénomènes des commémorations. Si la commémoration est utilisée a des fins positives pour l'avenir d'une société, élaborer des projets collectifs, fonder des valeurs communes, alors oui, c'est intéressant. Sinon, c'est du vent...

La fiction, c'est pareil. Les cinéastes ont prouvé qu'ils pouvaient réaliser des interprétations intelligentes l'histoire, même dans ses déroulement les plus tragiques. Il revient ensuite aux spectateurs de savoir faire la part des choses. Le citoyen a l'entière liberté de voir, soit de façon objective, soit de façon positive, soit de façon négative... soit de faire une synthèse des trois.


Dernière édition par Châtillon le 19 Juin 2014 20:38, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'intérêt du passé
Message Publié : 19 Juin 2014 20:37 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 481
D'où la question:
faut-il ne s'intéresser "qu'au présent"?

Quant aux phénomènes de commémoration, quelle en est l'utilité? Par exemple, que penser de la fameuse "lettre de Guy Moquet" qui a déplu à beaucoup d'historiens...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'intérêt du passé
Message Publié : 19 Juin 2014 20:44 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Mars 2005 18:17
Message(s) : 2177
Localisation : Paris
gamelin a écrit :
D'où la question: faut-il ne s'intéresser "qu'au présent"?

Non, ce serait se couper des réalités. Et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle quasiment toute le monde s'intéresse au passé. Pour prendre un exemple très simple : le fait de fêter son anniversaire, c'est déjà s’intéresser au passé.

gamelin a écrit :
Quant aux phénomènes de commémoration, quelle en est l'utilité? Par exemple, que penser de la fameuse "lettre de Guy Moquet" qui a déplu à beaucoup d'historiens...
Elle a déplu, parce que les plus républicains de nos compatriotes ont vu dans cette commémoration le fait du prince. Mais ce sont là des questions d'ordre politique....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'intérêt du passé
Message Publié : 19 Juin 2014 20:56 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15138
Localisation : Alsace, Colmar
gamelin a écrit :
Bonsoir,
Je me pose la question de savoir ce qu'il faut répondre à la remarque des gens: "L'histoire, ce n'est que du passé et donc il faut l'oublier!"
Les gens qui disent cela font référence au fait que chaque individu doit, pour se construire, oublier ou du moins ne plus penser à sa propre histoire sans cesse, au risque de tout réactiver. Cela peut se comprendre: ainsi, si je vis un moment très pénible dans mon existence, ou si je vis une expérience traumatisante, je dois, pour "refaire surface" et continuer à vivre normalement, me dire "Je dois penser à autre chose... Le passé est derrière moi!" Il ne faut pas sans cesse remuer le couteau dans la plaie et se faire souffrir!"

Que dire ainsi à des gens qui disent "Tu parles, la shoah, les conflits mondiaux, la peste sont des fléaux passés et terriblement tristes: à quoi cela sert-il d'y repenser?"

C'est une question philosophique que je pose en quelque sorte.


A plusieurs époques on a gelé un passé proche qui gênait. Ce fut souvent nécessaire pour arrêter le cycle des règlements de comptes. En France ce fut le cas dans l'immédiat après-guerre. On a construit un mythe : la France résistante et on a vécu dessus, jusqu'au moment où ce mythe s'est lézardé. Et là, on a compris que certaines des choses qui fonctionnaient mal provenaient de choses qui avaient été cachées. Il suffit de penser qu'alors qu'un certain nombre de personnes déclaraient haut et fort qu'il fallait détruire "mai 68", on déconstruisait de manière assez souterraine une partie du programme du CNR (Conseil National de la Résistance).

Un autre exemple, dans les pays de l'Est. On a mis en place un gros mythe du peuple ouvrier qui s'est libéré grâce aux "libérateurs" de l'armée rouge. Dans certains pays, quand le rideau de fer s'est écroulé, on s'est retrouvé avec les problèmes nationalistes qui n'avaient pas été résolus ou mal résolus sous le communisme. Dans d'autres pays, cela a conduit à se replier sur une vision "romancée" de l'histoire. Le problème est que les voisins n'ont pas la même.

Effacer l'histoire ou la masquer ne résous rien. Mais, fait oublier d'où l'on vient et ce que nos ancêtres ont fait pour construire notre monde. Or, comme le disait Bernard de Chartres : nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants. Notre monde n'est pas né hier du néant. Il est le fruit d'une longue, très longue évolution. Braudel remarquait que les limites des cantons correspondent aux limites tracées par les romains. Les archéologues démontrent que ces limites sont souvent plus anciennes encore et remontent au moins au second age de fer. Oui, nos limites administratives ont, pour certaines, plus de 2000 ans. Peut-être 2500 ans. Elles ont perduré parce qu'elles correspondent à des réalités culturelles. Dans certaines régions, il faut ce dire qu'aller "à la ville" à le même sens depuis 10 à 15 siècles. C'est la même ville depuis tout ce temps. Elle peut-être différente de celle de l'habitant du hameau voisin, et cela aussi est vrai depuis tout ce temps.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'intérêt du passé
Message Publié : 19 Juin 2014 21:02 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 481
J'entends bien, Narduccio, mais le problème est qu'un certain nombre de courants ont tendance à dire "Il faut vivre dans le présent et ne pas penser au passé.... Penser aux événements passés est très pénible."
Voilà l'enjeu du débat


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'intérêt du passé
Message Publié : 19 Juin 2014 21:19 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Août 2012 20:56
Message(s) : 610
Localisation : Suisse
Cette discussion fait écho à plusieurs fils qui traitent de l’utilité de l’histoire, de son intérêt, de l’importance de l’étudier, du comment se défendre quand on dit que l’histoire c’est nul etc. Par exemple
L’utilité de l’histoire : http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=32&t=35273
Que répondre à « l’histoire ne sert à rien » ? : http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=32&t=30938

Je me permets de rajouter 2 éléments, qui ne sont pas de moi, et qui montrent bien l’intérêt de s’intéresser à l’histoire.
L’histoire a un rôle pour le maintien de la démocratie. Par exemple, j’ai été très impressionné par la salle des archives nationales américaines où sont conservés la déclaration d’indépendance, la « Bill of rights » et la Constitution. Il s’agit d’une exposition publique que tout un chacun peut voir. Et on met en avant le rôle des archives comme preuve des devoirs du gouvernement envers sa population, et vice et versa.

Cette petite vidéo faite par les archives le suggère bien : http://videocast.nih.gov/sla/NARA/dsh/broadband.html (à noter que l’exposition permanente faite par ces archives met vraiment en avant ce rôle). D’ailleurs, la formule omniprésente « our records » illustre bien cette volonté de montrer que les archives sont celles de toute la nation.


L’histoire sert à ce que d’autres ne s’en servent pas. En effet, comme certains l’ont déjà dit et contrairement à ce que pensent certains esprits chagrins, beaucoup de gens s’intéressent à l’histoire. Cet intérêt n’est parfois pas désintéressé. Il est d’ailleurs tentant d’utiliser l’histoire pour défendre des opinions, en politique par exemple. Mais il est évident que certains le feront en manipulant l’histoire. Ne sortons pas des limites chronologiques, ce que font les vidéos, même si tout le monde ici aura sûrement un exemple à donner à ce sujet. C’est pourquoi l’étude de l’histoire permet de contrer ces manipulations.

http://www.unige.ch/lettres/istge/video/herrmann.html

Voilà, modeste contribution, mais j’espère que les 2 vidéos vous plairont.

_________________
Comme disaient les Kennedy, "faut pas se laisser abattre"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'intérêt du passé
Message Publié : 19 Juin 2014 21:26 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Paul Valéry, féru d'histoire, professait qu'il n'y a pas de leçons de l'histoire et que celle-ci distille de dangereux poisons, il pensait aux haines des nationalismes, au désir de revanche en 1914.
Rien de plus exact, mais si la prudence s'impose dans l'interprétation de l'histoire, on ne pourra jamais me convaincre que la connaitre ne peut-être qu'un avantage pour la compréhension du présent.
Connaitre l'histoire est également indispensable dans de nombreux métiers et utile pour accéder aux meilleurs emplois.
L'histoire est aussi un signe de culture utile, un mode de communication, un pont entre les individus d'une région d'un pays auxquels il procure une identité et une fierté.
C'est donc outre un plaisir voire une passion également une utilité et un investissement. Je ne connais personne qui n'y ait prêté à l'âge de la maturité la plus grande attention en y consacrant une partie de ses loisirs.
Quand on va à l'étranger, il est très agréable de constater combien est appréciée la connaissance de l'histoire du pays d'accueil et précieuse la capacité à éviter les gaffes blessantes.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'intérêt du passé
Message Publié : 28 Juin 2014 18:31 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 481
gamelin a écrit :
J'entends bien, Narduccio, mais le problème est qu'un certain nombre de courants ont tendance à dire "Il faut vivre dans le présent et ne pas penser au passé.... Penser aux événements passés est très pénible."
Voilà l'enjeu du débat
gamelin a écrit :
Cette discussion fait écho à plusieurs fils qui traitent de l’utilité de l’histoire, de son intérêt, de l’importance de l’étudier, du comment se défendre quand on dit que l’histoire c’est nul etc. Par exemple
L’utilité de l’histoire : http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=32&t=35273
Que répondre à « l’histoire ne sert à rien » ? : http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=32&t=30938


Pardonnez-moi Adulith, mais ma question est sensiblement différente des autres questions. Je ne me pose pas, cette fois-ci, la question de l'intérêt de l'histoire, mais l'intérêt de "repenser au passé". Que ce soit à titre individuel (un très mauvais passage dans sa vie) ou bien à titre de l'échelle de 'histoire d'un pays, faut-il repenser à des événements anciens n'est-il pas plus douloureux qu'autre chose? Voilà quel était le but de ma question.
Merci


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'intérêt du passé
Message Publié : 28 Juin 2014 22:36 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 21 Sep 2008 23:29
Message(s) : 1358
Localisation : Belgique
Châtillon a écrit :
- le passé permet de comprendre le présent. :arrow: Pourquoi les choses sont comme elles sont ?
Pourquoi ma couleur de peau est-elle différente des asiatiques ? Pourquoi je ne parle pas avec le même accent que les Marseillais ? Pourquoi je paie mon pain en euro et pas en rouble ? Pourquoi je fais la bise alors qu'ailleurs on se fait des accolades ? Pourquoi ma maison est jaune alors qu'ailleurs, la maison des autres est rouge. Pourquoi, je dois aller voter alors que d'autres non ?
Bref, pourquoi le monde est-il multiple ? Et pourquoi je dois l'accepter comme tel ? :arrow: ouverture d'esprit, tolérance, etc.

-le passé permet de relativiser notre vision du présent. Il nous rappelle que c'est une chance exceptionnelle que de vivre en 2014. En effet, les problèmes que traversent notre société existaient déjà il y a 20 ans, il y a 100 ans, il y a 1000 ans et le plus souvent en pire. Le plus bel exemple est celui de la violence, thème souvent ressassé. L'examen objectif du passé nous permet donc de bien vivre avec notre présent. :arrow: optimisme, sérénité, bien-être,

- le passé offre des exemples à suivre ou ne pas suivre. Il nous permet d'éviter de refaire les mêmes erreurs, il nous permet de rester éveillé, il nous permet de dépasser les obstacles, il nous offre donc des pistes de perspectives d'avenir :arrow: lucidité, développement personnel,


Châtillon, je vous remercie pour ce "grand" message et ça résume pour moi tout ce que j'avais à dire concernant la question.

Cordialement et avec grande estime,

Paul.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB