A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 27 Juin 2017 2:43

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : la passion
Message Publié : 28 Juin 2014 18:27 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 482
Bonsoir,
J'entends régulièrement dire "Attention, être passionné d'histoire, c'est une chose, mais être enseignant ne permet pas d'assouvir sa passion pour l'histoire, car un enseignant "distille" peu de connaissances, mais fait avant tout beaucoup d'enseignement de méthodologie." Qu'en penser? Est-ce que je peux assouvir ma passion en dehors d'être enseignant? Et, en étant enseignant, puis-je considérer que je ne comblerai pas ma soif de connaissances historiques? Faut-il vraiment établir cette différence entre être enseignant et être passionné?
Merci d'avance pour ce débat "passionnant" sans doute :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: la passion
Message Publié : 29 Juin 2014 8:39 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Avr 2003 12:43
Message(s) : 2327
Localisation : Nantes
En fait, il me semble qu'il y a deux questions dans une : est-ce qu'être enseignant en Histoire permet de vivre sa passion pour l'Histoire et est-ce que l'on peut vivre sa passion pour l'Histoire sans être enseignant. Pour la première, je laisse répondre les enseignants, pour la seconde, la réponse est évidemment oui. On peut vivre sa passion en lisant, en visitant des sites, en voyageant (pour visiter des sites...), en approfondissant ses connaissances, en essayant de la faire partager...

_________________
"Lisez, éclairez-vous, ce n'est que par la lecture qu'on fortifie son âme." - Voltaire
"Historia vero testis temporum, lux veritatis, vita memoriae, magistra vitae." De oratore - Cicéron


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: la passion
Message Publié : 29 Juin 2014 10:31 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 01 Déc 2013 14:49
Message(s) : 73
Personnellement, je côtoie un enseignant d'histoire qui fait la part des choses. Il enseigne mais à côté il assouvit sa passion pour l'histoire en écrivant, en faisant des recherches. A partir de cet état de fait, je dirai que ce serait tout à fait possible. C'est d'ailleurs dans ce sens que je mène mes études actuellement.

Bien cordialement,

_________________
« On n'enseigne pas ce que l'on sait ou ce que l'on croit savoir : on n'enseigne et on ne peut enseigner que ce que l'on est. » (Jean Jaurès)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: la passion
Message Publié : 02 Juil 2014 12:43 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 19 Oct 2009 19:57
Message(s) : 83
Localisation : Nanterre
Je pense que les enseignants en histoire qui m'ont laissé le meilleur souvenir étaient sans nul doute des passionnés... Ceci étant, pour faire un bon enseignant la passion d'enseigner est - entre autres qualités - sans doute au moins aussi importante que celle de la matière que l'on enseigne.

A titre personnel je suis passionné d'histoire, intervenir en public ne me déplaît pas du tout... Je peux même m'imaginer donnant ponctuellement des interventions devant des écoliers / étudiants. Malgré tout, faire de l'enseignement mon métier me semble absolument inenvisageable.

L'absence de "vocation" pour l'enseignement est sans doute d'ailleurs cause de ce qu'on peut occasionnellement tomber à la fac sur de piètres enseignants qui n'en sont pas moins des chercheurs tout à fait valables.

_________________
"Tout détruire, c'est se vouer à construire sans fondations ; il faut ensuite tenir les murs debout, à bout de bras." (Albert Camus, L'homme révolté)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: la passion
Message Publié : 03 Juil 2014 11:58 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 30 Juin 2014 16:11
Message(s) : 69
Maddy a écrit :
Je pense que les enseignants en histoire qui m'ont laissé le meilleur souvenir étaient sans nul doute des passionnés... Ceci étant, pour faire un bon enseignant la passion d'enseigner est - entre autres qualités - sans doute au moins aussi importante que celle de la matière que l'on enseigne.

A titre personnel je suis passionné d'histoire, intervenir en public ne me déplaît pas du tout... Je peux même m'imaginer donnant ponctuellement des interventions devant des écoliers / étudiants. Malgré tout, faire de l'enseignement mon métier me semble absolument inenvisageable.

L'absence de "vocation" pour l'enseignement est sans doute d'ailleurs cause de ce qu'on peut occasionnellement tomber à la fac sur de piètres enseignants qui n'en sont pas moins des chercheurs tout à fait valables.


J'approuve, il n'y a rien de plus pire et de plus ennuyant qu'un historien-chercheur qui fait de l'enseignement ou anime un CM ...

_________________
''J'ai trouvé Rome en briques et l'ai quittée en marbre'' -Auguste, empereur romain, [27 av JC - 14 ap JC]-


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: la passion
Message Publié : 03 Juil 2014 16:58 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 05 Sep 2010 13:22
Message(s) : 378
Localisation : Belsa
Rokymarvil a écrit :
J'approuve, il n'y a rien de plus pire et de plus ennuyant qu'un historien-chercheur qui fait de l'enseignement ou anime un CM ...


Peut être préférez-vous les historiens-journalistes ou les historiens-animateurs ? Arrêtez vos généralisations, c'est caricatural.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: la passion
Message Publié : 03 Juil 2014 17:05 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Juil 2013 19:00
Message(s) : 220
Localisation : Tours
Bonsoir à tous,
Je confirme ce qui est dit (et je suis enseignant). Il faut distinguer deux choses, la pédagogie et la matière que l'on enseigne. Un bon enseignant est avant tout un bon pédagogue. Il y a une expression que j'aime beaucoup: "Enseigner, ce n'est pas remplir un pot vide, c'est souffler sur des braises pour rallumer le feu".
Comme toute chose, la pédagogie, ça s'apprend. Il ne suffit de faire copier des pleins tableaux pour faire apprendre. C'est exactement pour cette raison qu'une machine ne pourra jamais remplacer l'homme pour enseigner.
J'ajouterai, mais là, c'est mon éthique personnelle, qu'il faut avoir à coeur de voir réussir ses élèves.
Comme beaucoup, j'ai croisé dans mon cursus (encore cette année à Nanterre) des profs (heureusement peu) qui étaient très bons dans leur matière mais totalement nuls pour l'enseigner. Je conserve le souvenir triste d'un prof de physique en première année de DEUG, un brave homme vraiment et un véritable génie, mais qui était parfaitement incapable de comprendre pourquoi nous ne parvenions pas à comprendre ce qui était évident pour lui. Je le revois encore, premier cours, première chose écrite au tableau: l'équation de Schrödinger (équation différentielle donnant la probabilité de présence d'un électron autour du noyau) devant nos yeux ébahis de jeunes bacheliers....Toute l'année fut du même tonneau...
Cordialement.
Alain.

_________________
La mémoire est la sentinelle de la sagesse.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB