A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Oct 2017 6:58

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Ecrire l'histoire de demain
Message Publié : 21 Juil 2014 12:12 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 30 Juin 2014 16:11
Message(s) : 69
Bonjour,

J'aimerai lancer un débat ici à propos de la manière dont les historiens écrivent l'Histoire de nos jours, mais également, dans un futur proche (10-20 ans environ). Sachant que l'écriture de l'Histoire évolue logiquement et que très souvent, la façon d'approche correspond à l’épistémè.
Personnellement, je trouve que l'Histoire se vulgarise avec les nombreux documentaires et même séries et films historiques mais qu'en est-il des écrits ? Pensez-vous par exemple que le roman historique a un avenir prometteur ? Plusieurs historiens affirment que notre façon actuelle d'écrire l'Histoire se rapproche de plus en plus du littéraire, comme dans la première moitié du XIXe siècle, avec bien sûr l'ajout ''scientifique'' des écoles méthodiques et des Annales. Allons-nous bientôt voir un Michelet réhabilité ? D'après vous, que peut bien signifier ce ''retour'' vers le littéraire ? Est-ce un échec ou bien, comme je le pense, une évolution positive de l'Histoire actuelle ?

_________________
''J'ai trouvé Rome en briques et l'ai quittée en marbre'' -Auguste, empereur romain, [27 av JC - 14 ap JC]-


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Ecrire l'histoire de demain
Message Publié : 21 Juil 2014 12:20 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15421
Localisation : Alsace, Colmar
Avez-vous une machine à voyager dans le temps ?

Moi, je n'en ai pas, j'ai donc aucun moyen pour dire comment les historiens vont écrire demain l'histoire. De plus, une partie de cette écriture dépend des découvertes qui vont être faites, des archives qui vont s''ouvrir, des témoignages des divers acteurs. Bref, que voulez-vous qu'on puisse répondre à vos interrogations. Nous ne sommes pas sur un forum de sociologie ou de philosophie. Notre passion c'est l'histoire. Avant de parler de l'histoire de demain, contentons-nous d'écrire et de commenter l'histoire d'aujourd'hui.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Ecrire l'histoire de demain
Message Publié : 21 Juil 2014 13:37 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 30 Juin 2014 16:11
Message(s) : 69
Narduccio a écrit :
Avez-vous une machine à voyager dans le temps ?

Moi, je n'en ai pas, j'ai donc aucun moyen pour dire comment les historiens vont écrire demain l'histoire. De plus, une partie de cette écriture dépend des découvertes qui vont être faites, des archives qui vont s''ouvrir, des témoignages des divers acteurs. Bref, que voulez-vous qu'on puisse répondre à vos interrogations. Nous ne sommes pas sur un forum de sociologie ou de philosophie. Notre passion c'est l'histoire. Avant de parler de l'histoire de demain, contentons-nous d'écrire et de commenter l'histoire d'aujourd'hui.



Vous confondez la manière d'écrire, c'est-à-dire la méthodologie, et le contenu, soit partiellement la mise en page des nouvelles recherches qui auront lieux dans le futur. Je l'ai marqué plus haut, ce débat part de déclarations d'historiens. Une partie de l'évolution historique est déjà en cours (microhistoire, renouveau de la biographie, ect ...). Il n'y a donc pas besoin de ''machine à voyager dans le temps'' pour discuter et émettre des opinions, à partir du sujet lancé.

_________________
''J'ai trouvé Rome en briques et l'ai quittée en marbre'' -Auguste, empereur romain, [27 av JC - 14 ap JC]-


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Ecrire l'histoire de demain
Message Publié : 21 Juil 2014 14:11 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15421
Localisation : Alsace, Colmar
Rokymarvil a écrit :
Vous confondez la manière d'écrire, c'est-à-dire la méthodologie, et le contenu, soit partiellement la mise en page des nouvelles recherches qui auront lieux dans le futur. Je l'ai marqué plus haut, ce débat part de déclarations d'historiens. Une partie de l'évolution historique est déjà en cours (microhistoire, renouveau de la biographie, ect ...). Il n'y a donc pas besoin de ''machine à voyager dans le temps'' pour discuter et émettre des opinions, à partir du sujet lancé.


Connaissez-vous le diction des prédictologues, ces experts qui essayent de prévoir l'avenir à plus ou moins long terme ? A 1 an, 99% des prévisions se réalisent sauf aléa important. A 10 ans, 1% des prévisions se réalisent. Au dessus, seuls les devins osent parler... Mais, il semblerait que le destin ne les écoute pas.

En fait, on peut tenter d'évaluer l'avenir à partir des conditions actuelles, mais il faut savoir rester modeste, très modeste. Il y a 10 ans, on prédisait aux forums de discussions un rôle primordial dans de nombreux secteurs. En mettant en contact des gens de diverses origines et avec diverses mentalités, ils allaient permettre de remuer un peu le lanterneau de la pensée (qu'elle soit littéraire, philosophique, historique, scientifique, politique, ...). Puis, il y a eu les blogs, puis facebook, twitter, ... La pensée moderne pourrait se résumer à 140 signes ? Voire moins puisque une application qui permet d'envoyer un message de 2 lettres YO est en train de devenir le dernier phénomène à la mode. Mais, chaque rentrée voit augmenter le nombre de livres mis en vente. Il faut croire que certains ont encore besoin de dizaines, voire de centaines de pages pour exprimer leurs pensées. Et il y a des gens pour acheter tout cela.

En fait, quand on analyse que vois-t-on ? Effectivement, aujourd'hui l'opinion publique branchée échange sur les réseaux sociaux en exprimant des pensées aussi lapidaires que le permettent ces médias. Quitte à devoir donner ensuite des interviews sur des médias plus traditionnels pour permettre aux gens de mieux comprendre et donc d'adhérer à leurs propos. Cela permet aussi de montrer rapidement où on est et ce qu'on fait. On a effectivement vu quelques chercheurs annoncer sur FB ou Twitter qu'ils allaient annoncer une grande découverte. Mais, la grande découverte, ils ont préféré la communiquer sur Nature après avoir donné une conférence de presse.

Est-ce que les outils de communication moderne ont changé le travail des différents chercheurs ? Oui, mais pas dans le sens où vous l'entendez. Ils permettent d'échanger rapidement des informations, ils permettent de communiquer en temps réel à des milliers de kilomètres de distance (mais il vaut mieux être sur des fuseaux horaires proches). Ils permettent à des chercheurs qui sont éloignés les uns des autres de travailler ensemble ou d'utiliser des outils qui ne sont pas dans la pièces de coté. Lors de fouilles archéologiques, en cas de découverte, on peut la scanner et l'envoyer à des spécialistes aux quatre coins du monde pour que ceux-ci donnent leurs avis. Avis qui sera souvent consultatif, aucun ne s'engageant réellement avant d'avoir l'objet entre les mains.

Les thèses et productions destinées à la recherche scientifique garderont sûrement un format proche de celui qu'ils avaient dans le passé et qu'ils ont encore de nos jours. Les chapitres des revues de vulgarisation vont continuer à diminuer en taille et le nombre de couleurs va augmenter. Avec de plus en plus l'incitation à aller voir le reste sur un site web. Cela, c'est la tendance actuelle. A long terme ? Bien malin qui pourra le dire. Et ceux qui ont investi dans des forums de discussion il y a 15 ans ont depuis retiré leur argent pour le mettre à des endroits plus rentables. Pensez-vous que la richesse de la pensée humaine soit réductible à 140 signes ?

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Ecrire l'histoire de demain
Message Publié : 21 Juil 2014 15:18 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 30 Juin 2014 16:11
Message(s) : 69
Il est triste évidemment de voir un tel raccourcissement de la pensée et de la recherche. Pour ce qui est des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, je pense qu'ils ne sont qu'un effet de mode. Déjà on remarque que Facebook attire beaucoup moins de jeunes et donc, la part des plus de 30 ans augmente au fil des années. Après, je remarque que pas mal de personnes tentent justement de sortir de ce cercle infernal, presque abrutissant. La société d’aujourd’hui valorise énormément le superficiel mais, de nombreuses personnes admirent et aiment écouter des choses de culture générale. Généralement, ce taux de personnes augmente en vieillissant (après je ne dis pas que certains adultes soient superficiels et seulement intéressés par le football, la bière et les femmes).
Une émission comme Secrets d'Histoire sur France 2 arrive à faire énormément d’audimats car, elle montre des images et des vidéos (le même sujet en livre n'attraperait pas la moitié des téléspectateurs). C'est également une histoire purement anecdotique que présente Bern. Enfin, qui n'a jamais remarqué l’insertion abusive de scènes de nues et d'histoires de coucheries. L'introduction d'une activité primaire qu'est la reproduction ou encore l'alimentation (combien de recettes de cuisine Secrets d'Histoire a-t-elle montré !?) sert donc à vulgariser au maximum l'Histoire et la rendre accessible à un maximum de personnes. Le but encore est de faire le maximum d'audimats.
Avec ce dernier exemple, on peut donc remarquer qu'il existe actuellement deux Histoires. L'une est véhiculée par la télévision ; c'est une Histoire fabriquée par la société de consommation. De l'autre côté, on a une Histoire ''sérieuse'' et scientifique, qui n’intéresse que les passionnés comme vous et moi. J'avoue que l'Histoire modelée selon la Grande Consommation ne m’intéresse pas et je ne suis pas un cas isolé ; de nombreux amis et collègues étudiants font de même.
J'en viens donc à ma problématique : est-ce que le rôle de l'historien dans un avenir proche pourrait être de contrer cette ''Histoire à la Stéphane Bern'', en rendant plus accessible l'Histoire des chercheurs au public, sans pour autant tomber dans l'anecdotique intempestif ? Le roman historique n'est-il pas une solution ? Tout comme la biographie ?

_________________
''J'ai trouvé Rome en briques et l'ai quittée en marbre'' -Auguste, empereur romain, [27 av JC - 14 ap JC]-


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Ecrire l'histoire de demain
Message Publié : 21 Juil 2014 15:24 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15421
Localisation : Alsace, Colmar
Parce que vous pensez qu'une émission comme Secrets d'Histoire est une émission historique ? 8-| :rool: :-|

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Ecrire l'histoire de demain
Message Publié : 21 Juil 2014 15:59 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 30 Juin 2014 16:11
Message(s) : 69
Narduccio a écrit :
Parce que vous pensez qu'une émission comme Secrets d'Histoire est une émission historique ? 8-| :rool: :-|



Moi non ;) mais bien des personnes le pensent, malheureusement.

_________________
''J'ai trouvé Rome en briques et l'ai quittée en marbre'' -Auguste, empereur romain, [27 av JC - 14 ap JC]-


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Ecrire l'histoire de demain
Message Publié : 21 Juil 2014 18:43 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 25 Juin 2012 15:20
Message(s) : 426
Rokymarvil a écrit :
... et seulement intéressés par le football, la bière et les femmes).

Tout ça n’est pas nouveau !
Je ne sais plus quel roi de Shakespeare se plaint que ses jeunes gens ne pensent qu’à trois choses : faire ripaille , trousser les filles et se battre entre eux (ce n’est pas du mot à mot)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Ecrire l'histoire de demain
Message Publié : 22 Juil 2014 7:10 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9950
Localisation : Région Parisienne
Rokymarvil a écrit :
... et seulement intéressés par le football, la bière et les femmes).



Et les femmes, elles sont intéressées par quoi ? La bière, pas trop, le foot, très peu. :mrgreen:

Il y a qurante ans, les puristes tordaient le nez en parlant de Decaux ou de Castelot, entre autres. Ils ont fait pourtant découvrir l'histoire à beaucoup de gens. C'était simple, sans erreurs historiques, bien écrit. C'étaient de bons vulgarisateurs et il en faut, et on en manque.

Je ne connais pas Bern faute de télévision, je ne porterais donc pas de jugement sur lui.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Ecrire l'histoire de demain
Message Publié : 22 Juil 2014 14:48 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 30 Juin 2014 16:11
Message(s) : 69
Jean-Marc Labat a écrit :
Rokymarvil a écrit :
... et seulement intéressés par le football, la bière et les femmes).



Et les femmes, elles sont intéressées par quoi ? La bière, pas trop, le foot, très peu. :mrgreen:

Il y a qurante ans, les puristes tordaient le nez en parlant de Decaux ou de Castelot, entre autres. Ils ont fait pourtant découvrir l'histoire à beaucoup de gens. C'était simple, sans erreurs historiques, bien écrit. C'étaient de bons vulgarisateurs et il en faut, et on en manque.

Je ne connais pas Bern faute de télévision, je ne porterais donc pas de jugement sur lui.


Oui mais les vulgarisateurs actuels se focalisent trop sur une personne en particulier, comme sur une maitresse de tel roi ou leurs fantasmes sexuels ... On passe à un point de vue genre closer :mrgreen: Il y a une peopolarisation de l'Histoire, seulement afin de capter le maximum d'auditeurs.

_________________
''J'ai trouvé Rome en briques et l'ai quittée en marbre'' -Auguste, empereur romain, [27 av JC - 14 ap JC]-


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Ecrire l'histoire de demain
Message Publié : 22 Juil 2014 15:00 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9950
Localisation : Région Parisienne
Bah, les livres ou articles sur la Montespan, la Pompadour ou Agnès Sorel ont toujours fait florès, ce n'est pas nouveau. Ca permet à ceux qui ne connaissent pas une époque de se familiariser un peu. On commence par une histoire de cul, et si on mord, on finit avec les variations de la livre tournois au travers des âges :mrgreen:

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB