A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Oct 2017 16:55

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 24 Juin 2017 9:10 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 05 Sep 2010 13:22
Message(s) : 404
Localisation : Belsa
Tout au long de l'année, des colloques, journées d'études, séminaires et autres tables rondes sont organisés par des centres de recherches (universités, Cnrs, sociétés savantes, Inrap, etc...) afin de permettre des échanges entre les chercheurs, mais aussi le public. Pour des prix souvent modiques, équivalent à quelques places de cinéma, parfois gratuitement, il est possible d'assister à des communications de très haut niveau et à des échanges sur des thèmes variés de la recherche historique.

Ces manifestations scientifiques ne font généralement pas le plein de public et les publications de ces échanges n'intéressent pas beaucoup de monde et ont des tirages limités, voire confidentiels, quand ils existent.

Quelles sont vos pratiques face à ces manifestations ? Y allez vous et si oui à quelle fréquence ? Dans le cas contraire, pourquoi n'y allez vous pas ? Achetez vous les actes de ces manifestations ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Juin 2017 9:25 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 907
J'ai assisté à un certain nombre de colloques, journées d'études et séminaires au cours de mes deux années de Master. L'université de Nanterre avait un module "actualisation de la recherche", qui imposait d'assister dans l'année à 24h de ce type de manifestations. Mais je ne le faisais pas pour la note finale, evidemment. Je ne saurais généraliser, mais j'ai bien souvent trouvé ces événements passionnants - j'ai assisté par exemple au séminaire organisé à La Sorbonne, "L'esprit des Lumières et de la Revolution", et dans ce cadre étroit, un fois par mois, avec une dizaine de participants, où la parole se libérait, entouré de personnalités, je me sentais réellement "chercheur". J'en ressortais regonflé à bloc, persuadé d'être un apprenti-historien, fier comme un paon d'avoir échangé avec des historiens pour lesquels j'avais une immense admiration.

Après, certains colloques peuvent être extrêmement savants - je me souviens d'une journée d'étude sur la question des archives, d'où je suis sorti aussi ignorant que j'y étais entré : c'était tout simplement trop pointu pour que j'en tire le moindre enseignement.

Pour ce qui est des actes de colloques, ce sont les bibliothèques qui en font principalement l'acquisition (même s'il y en a quelques uns dans ma propre bibliothèque). Dans mon parcours universitaire, j'ai eu l'occasion d'en exploiter les articles très régulièrement. Certains sont véritablement des classiques incontournables de toute bibliographie. Et ils renouvellent parfois considérablement l'historiographie de certains sujet. Après, je ne parle que de mon domaine de prédilection, c'est à dire la période 1789-1804.

Préparant l'agrégation cette année, je me disais que j'allais assister à quelques colloques - mais aurais-je le temps ? Souvent, sur une journée, on a sur six ou sept interventions, une ou deux qui entrent réellement dans notre champs de recherche. Est-ce que cela vaut le coup de perdre une journée complète ?

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Juin 2017 11:18 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 18 Mars 2015 21:30
Message(s) : 20
Bonjour,
J'ai assisté à quelques colloques, certains étaient franchement rébarbatifs, d'autres plus vivants ; maintenant je sais que rester une journée entière, sauf si ton sujet y touche de près ou de loin, n'est pas forcément la meilleure des attitudes, car c'est éreintant d'ingérer toutes ces données ! Sélectionner quelques interventions, vis-à-vis du titre, ou de celui qui la donne, me paraît plus pertinent. Y aller souvent est très utile pour se faire des contacts, chose ô combien essentielle, parler de tout et de rien-surtout de rien-, avec les chercheurs qui y viennent aussi, peut paraître intimidant mais reste très formateur pour se libérer de sa timidité et surtout, entendre parler des recherches actuelles. Quand ça concerne de plus ou moins près ma période et mes thèmes, j'y vais sans restriction, mais quand il s'agit d'un thème intéressant sans plus, je sélectionne les interventions. Il faut juste ne pas se sentir "bébé" parmi tout ce beau monde, je le dis car cette sensation m'effleure encore parfois, et ne pas hésiter à partir quand on le souhaite. De façon générale ces colloques apportent beaucoup. De là à acheter les parutions.. Elles coûtent généralement très cher. Personnellement, j'évite.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB