A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Sep 2018 16:24

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 64 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Vive le Figaro Magazine ! (sic)
Message Publié : 05 Jan 2018 12:33 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 29 Jan 2013 17:21
Message(s) : 161
Bonjour

Aujourd'hui, je suis content. Le bibliothécaire que je suis a reçu le dernier numéro du Figaro Magazine.

Ce n'est pas le numéro en lui-même qui me rend heureux (j'ai des perversions, mais pas à ce point !), mais il remplace à point nommé le numéro précédent en présentoir. L'édition du 29 décembre, avec en couverture le titre "Histoire de France : arrêtons les mensonges"
http://kiosque.lefigaro.fr/figaro-magazine/2017-12-29

Quelques titres du dossier :
- Les Cathares n'étaient pas des saints
- Faut-il brûler Colbert ?
- Marie-Antoinette, reine martyre et star mondiale
- Ombres et lumières de l'Algérie française
- Le mythe des fusillés pour l'exemple

J'ai survolé les articles, mouais, pas de quoi fouetter un chat je dirais. Mais heureusement, nous avons en prime une interview du grand historien Patrick Buisson par Jean Sévilla : "L'historien, essayiste, politologue et directeur de la chaîne Histoire relie cet épisode dramatique à une réflexion très actuelle sur la légitimité du pouvoir"

Le titre de livre cité en fin d'interview ? *La Grande Histoire des guerres de Vendée, de Patrick Buisson, préface de Philippe de Villiers, Perrin, 270 p., 150 illustrations, 29 €."

Sinon, une question pour conclure parce que je suis un peu idiot : où est la "la résonance actuelle de cette histoire" pour citer l'article ? En quoi des faits datant de 2 siècles sont d'actualité ? En quoi ça va changer notre vie, ramener un peu de paix sur Terre, résoudre les conflits diplomatiques, réduire le chômage, redonner confiance aux populations, réduire la pollution, faire taire Trump, rendre gentil Kim Jong-un, augmenter mon salaire - et j'en oublie peut-être. :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?:
Mes questions sont naïves, je m'en excuse, mais si quelqu'un avait l'amabilité de m'expliquer avec des mots simples... :oops:

Merci d'avance

PS : il est possible que quelques échantillons de sarcasmes se soient glissés ici ou là, à l'insu de mon plein gré... :mrgreen:

_________________
Le secret de la tactique, c'est dix contre un, et par derrière ! Tout le reste n'est que littérature.
(un professeur de l'Ecole Supérieure de Guerre, années 30)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Jan 2018 13:34 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1430
Localisation : Orne
En résumé, vous venez critiquer le Figaro et Donald Trump, ce qui est normal puisque vous êtes un fonctionnaire privilégié.

A mon tour, je viens critiquer Libération et Hillary Clinton, parce que je suis un petit entrepreneur écrasé sous les taxes et les réglementations bobos.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Jan 2018 13:54 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5705
Localisation : Limoges
Ce qui se joue au Figaro Histoire est un peu plus problématique que des questions de nature de l'emploi. Idéologiquement leur orientation est franchement «borderline» si vous me passez l'anglicisme. Il y a quelques années, en pleine crise des migrants, ils ap cru judicieux d'établir un parallèle avec les grandes invasions de la fin de l'Antiquité et de préciser dans une introduction fabuleuse que l'Empire romain avait la victime d'une ruée de migrants venus des terres sous développées du nord vers les riches terres méditerranéennes... Sublime. Alors si sur passion histoire il est de bon ton en ce moment de pourfendre tout ce qui ressemble de près ou de loin à de la gauche, ne pensez vous pas que des fois il serait intelligent de noter les absurdités de l'autre chapelle?

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Jan 2018 14:35 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 1141
Dès que quelqu'un vous dit "arrêtons les mensonges", en parlant d'histoire, vous pouvez être certain que tout ce qui suit est un tissu de conneries. Ou des trucs que les gens ayant un minimum de connaissances du sujet savent depuis des décennies. Les portes ouvertes enfoncées, au mieux, de la polémique bas du front le plus souvent.

À voir les titres racoleurs de ces articles, pour ne pas nommer Jean Sevilla parmi les intervenants, polémiste navrant, le niveau d'exigence de ces articles ne doit pas être bien élevé.

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Jan 2018 14:55 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 1141
BiblioEdualk a écrit :
Bonjour

Aujourd'hui, je suis content. Le bibliothécaire que je suis a reçu le dernier numéro du Figaro Magazine.

Ce n'est pas le numéro en lui-même qui me rend heureux (j'ai des perversions, mais pas à ce point !), mais il remplace à point nommé le numéro précédent en présentoir. L'édition du 29 décembre, avec en couverture le titre "Histoire de France : arrêtons les mensonges"
http://kiosque.lefigaro.fr/figaro-magazine/2017-12-29

Quelques titres du dossier :
- Les Cathares n'étaient pas des saints
- Faut-il brûler Colbert ?
- Marie-Antoinette, reine martyre et star mondiale
- Ombres et lumières de l'Algérie française
- Le mythe des fusillés pour l'exemple

J'ai survolé les articles, mouais, pas de quoi fouetter un chat je dirais. Mais heureusement, nous avons en prime une interview du grand historien Patrick Buisson par Jean Sévilla : "L'historien, essayiste, politologue et directeur de la chaîne Histoire relie cet épisode dramatique à une réflexion très actuelle sur la légitimité du pouvoir"

Le titre de livre cité en fin d'interview ? *La Grande Histoire des guerres de Vendée, de Patrick Buisson, préface de Philippe de Villiers, Perrin, 270 p., 150 illustrations, 29 €."

Sinon, une question pour conclure parce que je suis un peu idiot : où est la "la résonance actuelle de cette histoire" pour citer l'article ? En quoi des faits datant de 2 siècles sont d'actualité ? En quoi ça va changer notre vie, ramener un peu de paix sur Terre, résoudre les conflits diplomatiques, réduire le chômage, redonner confiance aux populations, réduire la pollution, faire taire Trump, rendre gentil Kim Jong-un, augmenter mon salaire - et j'en oublie peut-être. :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?:
Mes questions sont naïves, je m'en excuse, mais si quelqu'un avait l'amabilité de m'expliquer avec des mots simples... :oops:

Merci d'avance

PS : il est possible que quelques échantillons de sarcasmes se soient glissés ici ou là, à l'insu de mon plein gré... :mrgreen:


Pour répondre à votre interrogation, d'autres avaient posé la question "à quoi sert l'histoire", sur un autre fil, voici quelques temps. La réponse de Dédé (je crois qu'il s'agissait de lui), m'a beaucoup marquée. Il botta en touche, fort judicieusement, en écrivant "L'histoire, ce sert juste à être moins con".

Je n'ai jamais trouvé meilleure réponse à cette question.

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Jan 2018 16:25 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 360
Le Figaro est un journal d'opinion, comme Le Monde l'est (mais sans l'assumer), comme Libération l'est, comme le sont tous les quotidiens et magazines d'information français.
Que ces organes de presse exposent de façon privilégiée une vision de l'Histoire au détriment d'une autre ça peut nous agacer mais ça ne devrait plus nous étonner.

Par ailleurs nos médias tous supports confondus sont globalement très médiocres, nos journalistes étant le plus souvent prisonniers de leur régie, de leurs actionnaires, quand ce n'est pas de leur incompétence ou leur paresse. Ils sont devenus à juste titre une des corporations les plus méprisée des Français.


Dernière édition par Nico69 le 05 Jan 2018 16:38, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Jan 2018 16:36 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5705
Localisation : Limoges
Vous noterez qu'il est subtilement indiqué que ce magizine a des prétentions historiques ce qui implique un minimum de recul critique. C'est très loin d'être le cas. La presse d'opinion c'estune chose, mais quand on s'aventure en Histoire on fait un minimum d'effort. En l'état c'est navrant.

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Jan 2018 16:45 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 360
Pédro a écrit :
Vous noterez qu'il est subtilement indiqué que ce magizine a des prétentions historiques ce qui implique un minimum de recul critique. C'est très loin d'être le cas. La presse d'opinion c'estune chose, mais quand on s'aventure en Histoire on fait un minimum d'effort. En l'état c'est navrant.


Vous avez la même chose dans le traitement journalistique des informations en rapport avec les "sciences" économiques par exemple.
Ce sont des sujets très sérieux, graves même, et pourtant leur traitement dans nos journaux, et nos médias en général, est superficiel ou orienté.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Jan 2018 18:17 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5705
Localisation : Limoges
Nico69 a écrit :
Vous avez la même chose dans le traitement journalistique des informations en rapport avec les "sciences" économiques par exemple.
Ce sont des sujets très sérieux, graves même, et pourtant leur traitement dans nos journaux, et nos médias en général, est superficiel ou orienté.


Le problème dépasse ici clairement le seul domaine du journalisme ; les doctrines économiques sont aujourd'hui très polarisées autour d'une seule et les autres pratiquement vouées aux gémonies. Et je ne parle pas d'un diptyque entre soviétisme et capitalisme, j'ai un peu plus l'esprit de nuance que cela. On est typiquement dans un problème de société mais qui outrepasse joliment les bornes chronologiques du forum.

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Jan 2018 18:42 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 360
Pédro a écrit :
les doctrines économiques sont aujourd'hui très polarisées autour d'une seule et les autres pratiquement vouées aux gémonies.


Je pense que ça se discute, mais je ne poursuivrai pas ici car ça serait un autre débat (que j'aurais ouvert pour le coup) et d'autre part je ne suis pas un spécialiste en économie.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Jan 2018 19:39 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 611
Nico69 a écrit :
Pédro a écrit :
les doctrines économiques sont aujourd'hui très polarisées autour d'une seule et les autres pratiquement vouées aux gémonies.


Je pense que ça se discute, mais je ne poursuivrai pas ici car ça serait un autre débat (que j'aurais ouvert pour le coup) et d'autre part je ne suis pas un spécialiste en économie.


Il est même certain que cela discute. De même qu'il est certain que le niveau économique des médias est assez "ras des pâquerettes".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Jan 2018 23:29 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2739
Localisation : Versailles
Il y a deux visions possibles. Celle de Grégoire XVI pour qui " la liberté de la presse est un pur délire ". Et celle de Rosa Luxemburg : «La liberté est toujours la liberté de qui pense autrement» . Penser autrement, est ce bien raisonnable ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Jan 2018 5:35 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 360
Jérôme, je trouve que cette opposition entre le catholicisme "obscurantiste" et l'"émancipation" révolutionnaire, de même que la vieille scie marxiste de la religion comme opium du peuple etc etc ça a vraiment trop de plomb dans l'aile pour servir encore utilement au débat.
R. Luxemburg n'a simplement pas vécu suffisamment longtemps pour être confrontée sur la durée au caractère illusoire et totalitaire des Révolutions du XXème siècle.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Jan 2018 13:47 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Je trouve que de nombreux médias exploitent une espèce de "retour vers l'histoire". Plusieurs journaux ont décliné une ou plusieurs collections de périodiques qui concernent l'histoire. Il y a quelques séries qui sont assez riches et qui permettent d'apprendre des choses. Il y en a d'autres qui ne vendent que du vent ou des idées creuses. J'ai acheté à l'occasion l'un ou l'autre de ces titres. Le Figaro Histoire m'a semblé assez vide, pourtant, je ne prétends pas avoir un niveau très élevé, mais même là où je pense ne pas avoir de connaissances, j'ai trouvé qu'on trouvait mieux chez nombre d'intervenants de Passion-Histoire. Il y en a d'autres qui m'ont laissé de marbre, mais, je n'en ferais pas la liste.

J'ai déjà connu ce phénomène dans d'autres secteurs médiatiques. Parfois là où on trouvait 3 ou 4 revues, on se retrouve avec 15, 20, 30, 50. Chacun déclinant des articles sur les sujets à la mode. Souvent, sur 10 périodiques qui explorent ces filons à la mode, seuls 1 ou 2 valent la dépense...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Jan 2018 17:30 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7315
Localisation : Provinces illyriennes
Vieux précepte antique cher Léonard : "la mauvaise monnaie chasse la bonne". :wink:

Quant au sujet, il touche quelque chose de plus profond. Les universitaires vulgarisateurs (au sens noble du terme) ont quasiment disparu en France. Plus de Duby, de Rapp (il n'est pas encore mort, mais très âgé...) ou de Le Goff - entre autres - pour transmettre au quidam les éléments essentiels des civilisations médiévales. Le quidam lui-même, disposant d'éléments de Connaissance suffisants pour comprendre cette vulgarisation, se fait de plus en plus rare.
Donc, on vend davantage de m.... - à profusion même ! -, où on insiste lourdement sur des anecdotes futiles et versatiles, qui font passer l'Histoire au grand public comme une série de coucheries et de complots à ne plus finir. A croire que tous les travaux de recherche depuis les Annales n'ont jamais eu lieu, engluant l'Histoire (et sa compréhension) dans une série de péripéties grotesques affectant les "grand(e)s Hommes/familles". Le tout jusqu'à l'écoeurement du quidam en question...

Après, la récupération politique n'est pas neuve, elle pique davantage les yeux parce qu'il faut faire encore plus simple !
Le Figaro (Histoire ou Magazine) est aux mains d'histrions sans foi ni loi, qui confondent l'Histoire et la politique. Sévilla et Buisson (on peut y ajouter leurs idiots utiles comme Bern et Ferrand) atteignent des sommets de nullité au service d'une idéologie détestable - nous en discutons ici même depuis la fondation de cet espace ! Ils sont malheureusement toujours là...
Le problème réside dans le fait que leurs contradicteurs, médiatisés, sont d'une espèce aussi détestable avec une stratégie de créer le "buzz", qui n'amène pas grand chose, si ce n'est qu'on puisse aussi parler d'eux.
Les universitaires préférant demeurer le plus souvent dans le silence (ou ne bénéficiant pas des mêmes vecteurs médiatiques) commettent, ici, une lourde faute.
Pour ma part, j'ai bien aimé les rappels récents du professeur Salamito - ne tombant pas dans la caricature et l'effet buzz - aux affirmations fallacieuses d'Onfray sur le christianisme antique et les monothéismes en général, relayés par plusieurs médias.
C'est malheureusement trop rare... :-|

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 64 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB