A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 24 Sep 2018 7:35

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 04 Mai 2018 15:07 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1754
Localisation : Lyon-Vénissieux
Bonjour !!
:mrgreen:

Permettez de poser une fois de plus une question difficile mais qui peut avoir un certain intérêt.
Dans beaucoup de domaines scientifiques on évalue et ont mesure l'impact des scientifiques les plus cités.
Qu'en est-il en histoire ?
Quels sont les historiens français ou étrangers les plus cités au monde ?
(si des mesures ont été faites)

Merci de vos contributions
:mrgreen: :mrgreen:

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Mai 2018 16:02 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2008 20:24
Message(s) : 934
Hérodote, Thucydide, Tite-Live et Tacite étant des références citées en permanence depuis l'humanisme, je pense qu'ils doivent être bien placés dans je hit parade des historiens les plus cités.

_________________
"Denken heisst überschreiten" : Penser signifie faire un pas au-delà. Ernst Bloch (1885-1977)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Mai 2018 16:15 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Août 2013 22:43
Message(s) : 124
Bonjour,

calade a écrit :
Hérodote, Thucydide, Tite-Live et Tacite étant des références citées en permanence depuis l'humanisme, je pense qu'ils doivent être bien placés dans je hit parade des historiens les plus cités.

A coup sûr, mais Pouzet évoque-t-il plutôt les historiens vivants, morts ou récemment morts?

En France:

Quelques lumières récemment éteintes qui doivent probablement briller un peu partout:
le "roi Braudel"
J. Le Goff
G. Duby
F.Furet
M.Bloch
L.Febvre
Jacques Ozouf
J. De Romilly
H.I. Marou
J.P Vernant
Pierre Vidal-Naquet

D'autres, vivantes cette fois-ci:
S. Audoin Rouzeau
Les "Becker" (Annette et Jean-Jacques)
Pierre Nora
Mona Ozouf
Paul Veyne
Maurice Sartre
John Scheid
Claude Lepelley
J. Cornette
Pierre Briant
Michelle Perrot
Claude Mossé

J'ajoute Moses Finley en historien étranger ainsi que Kantorowicz
Voilà ce qui me vient de "tête". J'en oublie.

Bonne soirée.

_________________
" Le cynique est le chien de la vérité, non pas parce qu'il la protègerait comme un gardien fidèle, mais parce qu'il aboie des mots vrais, et qu'il mord avec, parce qu'il agresse les gens à la vérité."
Frédéric Gros, Michel Foucault, PUF, Que sais-je?, 2004.


Dernière édition par Unagi le 04 Mai 2018 16:23, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Mai 2018 16:20 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1754
Localisation : Lyon-Vénissieux
J'évoque les historiens vivants bien sûr.
:mrgreen: :mrgreen:
Ce genre de classement existe par exemple en biologie et en mathématiques avec ce qu'on appelle 'l'impact factor'.
:mrgreen:
Même si en Histoire les historiens jeunes doivent être très peu cités...

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Mai 2018 16:25 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2008 20:24
Message(s) : 934
J'aime rendre hommage à nos pères fondateurs ! Le sujet porte sur les historiens en général ! la précision sur les vivants vient d'arriver.
Ronald Syme, Geoffrey Parker, Robert Paxton, Eric Williams, Peter Brown, Richard Cobb pour les anglo-saxons saxons du XXe s, sans trop réfléchir. Si on remonte à la fin du XIXe, Frederick Turner sans aucun doute. Seuls Paxton, Brown et Parker sont vivants dans cette liste
La domination de l'anglais et la qualité de leur travaux (ou les questions soulevées) font qu'ils sont lus dans le monde entier.

_________________
"Denken heisst überschreiten" : Penser signifie faire un pas au-delà. Ernst Bloch (1885-1977)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Mai 2018 17:39 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 02 Avr 2018 11:35
Message(s) : 248
calade a écrit :
Hérodote, Thucydide, Tite-Live et Tacite étant des références citées en permanence depuis l'humanisme, je pense qu'ils doivent être bien placés dans je hit parade des historiens les plus cités.

Non, eux, c'est zéro, ils n'ont jamais publié dans une revue avec comité de lecture, en peer review, et classé à l'impact factor!
Pouzet a écrit :
Ce genre de classement existe par exemple en biologie et en mathématiques avec ce qu'on appelle 'l'impact factor'.
Dites les historiens, vous êtes aussi soumis à l'impact factor! Au facteur H et ce genre de truc… C'est parce que vous savez pas les utiliser que vous vous retrouvez sans financement!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Mai 2018 17:46 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2008 20:24
Message(s) : 934
Citer :
Non, eux, c'est zéro, ils n'ont jamais publié dans une revue avec comité de lecture, en peer review, et classé à l'impact factor!

Ouaip mais l'Hérodote, il a lu en public ces Enquêtes dans l'opisthodome du temple de Zeus à Olympie. Ca vaut tous les colloques et les revues à comité de lecture ! :P

_________________
"Denken heisst überschreiten" : Penser signifie faire un pas au-delà. Ernst Bloch (1885-1977)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Mai 2018 11:18 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 02 Avr 2018 11:35
Message(s) : 248
calade a écrit :
Ouaip mais l'Hérodote, il a lu en public ces Enquêtes dans l'opisthodome du temple de Zeus à Olympie. Ca vaut tous les colloques et les revues à comité de lecture ! :P
Non, z'ont même pas de site web… donc pour la bibliométrie, ça rapporte rien


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Mai 2018 12:03 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Euhhh, on peut arrêter les digressions stériles et revenir au sujet ?

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Mai 2018 12:34 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2740
Statistiquement,il y a de fortes chances que les Indiens ou les Chinois soient le plus cités. Les Français,étudiants et historiens ne sont que minuscules insectes vis à vis de ces masses..... Les Anglophones ou ceux largement traduits ont aussi leurs chances......


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Mai 2018 12:49 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Sir Peter a écrit :
Statistiquement,il y a de fortes chances que les Indiens ou les Chinois soient le plus cités. Les Français,étudiants et historiens ne sont que minuscules insectes vis à vis de ces masses..... Les Anglophones ou ceux largement traduits ont aussi leurs chances......


+1 Actuellement, sauf cas particuliers, l'histoire reste une science nationale. Les français et les allemands ont tenté de rédiger un manuel d'histoire en commun ... Je n'ai plus de nouvelles du projet, je présume donc qu'il a échoué. Bref, les principaux travaux des divers chercheurs concernent "leur" histoire et intéressent donc relativement peu la communauté internationale. Donc, effectivement, les historiens des pays les plus peuplés seront donc plus cités que les historiens des petits pays. D'ailleurs, qui connait ici un historien serbe, ou ukrainien, ou malien, ou afghan ? Si vous faites le bilan, vous connaissez une masse d'historiens français, quelques historiens "internationaux" spécialistes de certains sujets de la SGM ou de la PGM, peut-être quelques historiens spécialisés dans des secteurs techniques comme la marine, la navigation, archéologie, l'histoire romaine, ...

Ensuite, pour accéder à l'international, un chercheur doit être traduit en anglais, ou alors, il doit rédiger en anglais. Or, ce n'est pas le cas pour tous. Un spécialiste serbe de l'histoire de la Serbie va d'abord s'adresser à ceux qui seront intéressés par ce qu'il a à dire: les serbes, donc il écrira en serbe et il ne sera pas lu au-delà des frontières de son pays sauf par quelques spécialistes ... Ce sera aussi le cas de la plupart des historiens des divers petits pays, ou des diverses régions du monde. Quand il aura acquis une certaine notoriété à l'intérieur de son pays, il pourra en espérer en acquérir une à l'international. Mais cela passe aussi par sa participation à des colloques où il pourra exposer ses idées et ses travaux. Et ce sera plus facile s'il travaille sur certains aspects ou certaines périodes que sur d'autres. Si en plus, c'est sur une période "clivante", il risque d'entrer en polémique avec des historiens de pays voisins qui ont une autre vision de leurs histoire commune, et cela desservira sa carrière internationale...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Mai 2018 13:55 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2008 20:24
Message(s) : 934
Les auteurs anglophones de la world history sont bien placés pour avoir une large renommée et un public dans plusieurs pays.

_________________
"Denken heisst überschreiten" : Penser signifie faire un pas au-delà. Ernst Bloch (1885-1977)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Mai 2018 15:13 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 02 Avr 2018 11:35
Message(s) : 248
Sir Peter a écrit :
Statistiquement,il y a de fortes chances que les Indiens ou les Chinois soient le plus cités. Les Français,étudiants et historiens ne sont que minuscules insectes vis à vis de ces masses..... Les Anglophones ou ceux largement traduits ont aussi leurs chances......
En fait, pas si sur… Depuis que j'ai mis en place une base de donné correct pour ma SS, on a eu des commandes venant des Pays-Bas et du Royaume-Uni… Y compris pour des ouvrages anciens… Bon, je ne suis pas sur que les auteurs des années 50 cités aujourd'hui se voit fortement progresser, mais bon… Sur certains sujets transverse, c'est jouable!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Mai 2018 15:21 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 05 Sep 2010 13:22
Message(s) : 452
Localisation : Belsa
Narduccio a écrit :
+1 Actuellement, sauf cas particuliers, l'histoire reste une science nationale. Les français et les allemands ont tenté de rédiger un manuel d'histoire en commun ... Je n'ai plus de nouvelles du projet, je présume donc qu'il a échoué. Bref, les principaux travaux des divers chercheurs concernent "leur" histoire et intéressent donc relativement peu la communauté internationale. Donc, effectivement, les historiens des pays les plus peuplés seront donc plus cités que les historiens des petits pays. D'ailleurs, qui connait ici un historien serbe, ou ukrainien, ou malien, ou afghan ? Si vous faites le bilan, vous connaissez une masse d'historiens français, quelques historiens "internationaux" spécialistes de certains sujets de la SGM ou de la PGM, peut-être quelques historiens spécialisés dans des secteurs techniques comme la marine, la navigation, archéologie, l'histoire romaine, ...


Aujourd'hui, à l'échelle mondiale, un historien universitaire sur deux est nord-américain. Cela signifie qu'un médiéviste sur deux enseigne dans une université américaine ou canadienne, idem pour les antiquisants, philologues des textes latins ou grecs, archéologues, etc... Lesquels ne travaillent pas à faire de l'histoire nationale, bien évidemment, sauf quelques exceptions assez anecdotiques (archéologie précolombienne). Dans ces conditions, soit il travaille à partir de sources imprimées, et là les universités nord-américaines ont des bibliothèques d'une richesse inégalée, soit il doit obtenir des financements (généralement des bourses privées) pour se rendre sur les lieux de conservation des sources dont il a besoin. Il en ressort qu'ils travaillent généralement dans le domaine de l'histoire culturelle à partir d’œuvres imprimées et d'une vaste bibliographie, comme le montre par exemple le sommaire de la revue des médiévistes américains Speculum. Cela implique que certains, sans doute une minorité, viennent travailler dans nos archives à l'exemple d'un Steven Kaplan pour le XVIIIe siècle français par exemple, d'un Robert Paxton ou d'un Stanley Hoffmann. Ces derniers sont-ils connus nationalement, en dehors de certains cercles académiques et de leurs universités ? Pour la majorité d'entre eux, on peut en douter, d'autant que l'histoire est une discipline qui tend de plus en plus à se cloisonner et que les traductions d’œuvres étrangères restent très exceptionnelles, ce qui ne favorise pas la diffusion de leurs travaux.

Dans ces conditions, Hormis quelques rares mastodontes, hyper médiatisés, les historiens mondialement connus semblent une espèce en voie d'extinction.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Mai 2018 15:59 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2008 20:24
Message(s) : 934
La discussion porte-t-elle
- sur les historiens les plus connus du grand public ?
- sur les historiens le plus souvent cités par leurs pairs dans les travaux scientifiques ? J'avais plutôt compris cet aspect-ci.
Déclin des 1ers,peut-être, mais les publications scientifiques restent à un niveau toujours aussi fort et avec une diffusion bien meilleure grâce à internet donc je pense au contraire que le système référentiel des historiens s'est élargi.

_________________
"Denken heisst überschreiten" : Penser signifie faire un pas au-delà. Ernst Bloch (1885-1977)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB