A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 22 Août 2017 2:40

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 08 Nov 2016 21:16 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 03 Sep 2016 13:25
Message(s) : 5
Bonsoir,

Comme le titre l'indique ma question est assez simple : les linguistes ont-ils aujourd'hui une connaissance assez profonde du sumérien pour, disons, qu'ils puissent traduire des berceuses pour enfant ou des textes simples/religieux/épiques en sumérien parlé ?

Et si ce n'est pas le cas, qu'en est-il de l'akkadien ?

Merci d'avance pour vos réponses :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Nov 2016 16:14 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3212
Les textes écrits sur des tablettes cunéiformes, qu'il s'agisse d'akkadien ou de sumérien ou autre, sont en général dans un registre de langue qui ne correspond pas au langage parlé. A la rigueur la correspondance privée quotidienne peut témoigner d'un langage proche de celui qui était effectivement parlé, mais pour les textes religieux, littéraires ou économiques, ce n'est pas le cas.

Après il y a un gros obstacle avec les problèmes de reconstitution phonétique des langues anciennes. Pour l'akkadien, qui est une langue sémitique, on a deviné le son des signes par comparaison avec les autres langues sémitiques (arabe, hébreu), et donc sa structure phonétique peut être reconstituée avec assez de certitudes. Mais cela implique que la valeur phonétique des signes cunéiformes (qui peuvent être employés pour transcrire plusieurs langues) est connue à la base par le biais d'une langue sémitique et de sa structure phonétique propre. Or le sumérien n'est pas une langue sémitique (il n'a d'ailleurs aucune parenté linguistique connue) et a manifestement eu une phonétique bien différente, mais on le lit à partir de signes phonétiques déterminés par les chercheurs modernes à partir de l'akkadien. Il est en fait probable que des signes renvoient en sumérien à des sons qui n'existaient pas en akkadien, et il est difficile de déterminer lesquels puisque l'akkadien, qui est notre base de la connaissance du cunéiforme phoéntique, ne les a jamais employé.

En fait pour bien comprendre la question il faut avoir des bonnes bases en cunéiforme. Pour clarifier je vais prendre l'exemple des voyelles : l'akkadien connaissait a, e, i et u (prononcé "ou") ; certains spécialistes supposent que le sumérien a pu avoir en plus la voyelle o, mais comme il n'existe pas de signe déterminé identifié pour ce son à partir de l'akkadien qui ne le connaissait pas et qui est la seule langue à partir de laquelle on puisse partir pour reconstituer la phonétique du cunéiforme, il est impossible de savoir s'il existait bien un signe servant à transcrire ce son en sumérien. Un problème similaire se pose pour les consonnes.

Pour résumer : on est bien loin de pouvoir prononcer le sumérien comme dans l'Antiquité, ça relève même de la gageure, de même que pour les autres isolats linguistiques (hourrite, élamite) tandis que pour l'akkadien (et dans une moindre mesure le hittite, langue indo-européenne) il y a plus de certitudes parce qu'une parenté linguistique moderne est connue et peut servir de base de départ. Par contre il s'agit d'une langue écrite, et non d'une transcription fidèle de la langue vernaculaire, qui ne peut être approchée que dans certains types de textes plus proches des conversations quotidiennes (correspondance avant tout).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Nov 2016 15:39 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 03 Sep 2016 13:25
Message(s) : 5
Merci pour ta réponse Zunkir !

Comme je m'en doutais ce n'est pas évident d'avoir des réponses sûres quand il s'agit du sumérien parlé, mais d'après ce que tu viens d'expliquer est-il donc prudent de dire que nous avons des connaissances assez solides en akkadien (plus de 90% ?) pour par exemple créer des dialogues ou des traductions d'une langue moderne à l'akkadien (avec un lexique abordable bien sûr) ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Nov 2016 21:04 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3212
Oui, faire des "thèmes" en akkadien est possible, mais il faut évidemment s'adapter au vocabulaire disponible. Il y a beaucoup de variantes de vocabulaire (et parfois de grammaire) suivant les époques et les lieux, donc ça réduit les possibilités de pouvoir faire des dialogues élaborés en utilisant uniquement un dialecte. Pour les sites qui ont fourni une abondante correspondance, comme Mari, Kanesh ou Ninive, je pense qu'on doit disposer d'un stock appréciable de mots employés dans la vie courante, plus que pour les sites qui ont surtout livré une documentation comptable ou savante.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB