A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 24 Mars 2017 0:54

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 121 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 9  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Mithra
Message Publié : 18 Avr 2003 18:40 
Bonjour

Je recherche des informations relatives au culte de Mithra, sa mythologie.Je souhaiterai savoir ce que cette religion est devenu après sa condanation par l'empire romain.
Existe-t-il une carte des lieux de cultes a travers l'Europe.Si oui, pouvez vous m'indiquer comment me la procurer.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18 Avr 2003 19:53 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Avr 2003 12:43
Message(s) : 2311
Localisation : Nantes
Quelques infos sur :

http://www.cliolamuse.com/spip.php?article305

A ma connaissance le culte disparaît totalement après sa condamnation lors de le conversion de l'Empire romain au christianisme.

_________________
"Lisez, éclairez-vous, ce n'est que par la lecture qu'on fortifie son âme." - Voltaire
"Historia vero testis temporum, lux veritatis, vita memoriae, magistra vitae." De oratore - Cicéron


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Avr 2003 10:06 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 19 Avr 2003 18:07
Message(s) : 65
Localisation : Partout et nulle part!Je Suis c tout!
Bien que le culte de Mithra fut condamné par l'Empire romain , il n'a pas disparu pour autant puisqu'on en retrouve des traces chez les Cathares...

_________________
Ne jamais cracher au visage d'un homme sauf si sa barbe brule...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Avr 2003 19:55 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 19 Avr 2003 18:07
Message(s) : 65
Localisation : Partout et nulle part!Je Suis c tout!
Eh bien,on peut retrouver des similitudes dans les principaux préceptes des deux religions.Bien que les Cathares sont une "branche" du culte chrétien,ils pensaient que leur passage sur Terre n'était qu'une punition,une sorte de Purgatoire,un passage à franchir,pour expier l'alliance en un temps reculé avec le Mal,et c'est pour cela qu'ils n'attachaient aucune importance à leur vie en ce monde,pensant que leur mort les purifirait...c'est pour ça que les Cathares ont eu autant de "facilité" à mourir...En fait pour les Cathares,nous étions des sortes d'Anges qui furent entrainés dans la chute de Lucifer,archange de la Lumière...ceci se retrouvant dans le culte de Mithra,le Soleil,lumière divine,représentant le Bien,la Lune,lumière des Ténèbres,le Mal.Je ne connais pas tous les détails de cette religion mais c'est à peu près ça...(arretes moi si je me trompes).Il y a également une légende sur la croix chrétienne qui serait en fait un signe mithraiste:l'histoire d'un roi qui demande à Dieu de l'aide avant une bataille et le Soleil grave par ses rayons des croix sur les boucliers des soldats....
Je ne suis pas expert et j'essaie de te retranscrire tout ce que j'ai pu lire sur le sujet,aimant bien les histoires se rattachant aux Cathares et aux Templiers.Je te conseile deux bouquins sur le sujet : "le bois du templier pendu" de Henri Béraud" et "Montségur" de Lévis Mirepoix je crois mais je n'arrive pas à avoir le titre exact...j'ai beau retourner ma bibliothèque je ne le retrouve plus :?
Mais si tu te renseignes sur les Cathares,cette ressemblance qui est très forte est souvent citée...
Voilà,j'espère ne pas avoir dit trop de bétises :wink:

_________________
Ne jamais cracher au visage d'un homme sauf si sa barbe brule...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Avr 2003 16:52 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Avr 2003 12:43
Message(s) : 2311
Localisation : Nantes
Icarius a écrit :
Il y a également une légende sur la croix chrétienne qui serait en fait un signe mithraiste:l'histoire d'un roi qui demande à Dieu de l'aide avant une bataille et le Soleil grave par ses rayons des croix sur les boucliers des soldats....


Il y a la même histoire avec l'empereur Constantin...

Citer :
Je te conseile deux bouquins sur le sujet : "le bois du templier pendu" de Henri Béraud" ...


:D J'ai eu la chance de lire cet excellent roman historique malheureusement ce livre est épuisé depuis des années et n'a jamais été réédité (on le trouve très difficilement chez les bouquinistes).

Pour ce qui est des Cathares je me suis jadis interessé au sujet le lien avec le mithraïsme m'avait échappé.

_________________
"Lisez, éclairez-vous, ce n'est que par la lecture qu'on fortifie son âme." - Voltaire
"Historia vero testis temporum, lux veritatis, vita memoriae, magistra vitae." De oratore - Cicéron


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Avr 2003 17:30 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 19 Avr 2003 18:07
Message(s) : 65
Localisation : Partout et nulle part!Je Suis c tout!
Eh bien je pense que ça doit etre cette histoire avec Constantin,puisqu'il s'agit d'une bataille dans cette partie de la Méditerranée...donc assez proche de la région d'origine de Mithra...
Par contre,je n'irais pas jusqu'à dire que Jésus fut un pretre mithraiste :lol: mais c'est vrai que ces similitudes sont déconcertantes...en fait je pense qu'il nous faut trouver un chainon manquant pour finalement constater que la majorité des religions monothéistes descendent d'une meme religion...

_________________
Ne jamais cracher au visage d'un homme sauf si sa barbe brule...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : religions monothéistes
Message Publié : 28 Avr 2003 10:51 
Je ne sais pas si on peut dire que les religions monothéistes "descendent" d'une même religion, mais ce qui est certain c'est qu'il y a des courants de pensée qui circulent, et que les influences d'une religion sur l'autre se font souvent sentir par ce biais.

Il ne faut pas oublier que les échanges commerciaux s'accompagnent d'échanges d'idées dans tous les domaines.

Werewindle


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Avr 2003 17:14 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 19 Avr 2003 18:07
Message(s) : 65
Localisation : Partout et nulle part!Je Suis c tout!
Pourquoi ne pas penser que les religions monothéistes ne descendent pas d'une meme idée religieuse ?..Comme tu le dis les idées circulent et les religions avec puisque celles ci ne sont que des idées qui sont débattues et qui forment finalement des groupes "d'adeptes" comme les courants philosophiques...
Quelle fut d'ailleurs la première religion monothéiste??Le culte d'Aton non?
En tout cas ce qui est sur c'est qu'une idée comme celle-ci a due choquer bcp de monde à cette époque...Après ce n'est plus qu'un engrenage d'évènements...

_________________
Ne jamais cracher au visage d'un homme sauf si sa barbe brule...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Avr 2003 9:00 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 28 Avr 2003 13:43
Message(s) : 26
Localisation : Paris
Peut-on vraiment dire que le culte d'Aton est une religion monothéiste?
Ne s'agit-il pas simplement de la supériorité d'un dieu sur les autres? En tout cas, ça a du être perçu comme ça par la plupart des contemporains d'Akhenaton. Je ne crois pas qu'il ait remis en cause la myhtologie égyptienne dans son ensemble...

Et peut-on réellement dire que c'est ce culte qui a engendré les autres? Il a plus ou moins été étouffé en relativement peu d'années!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Avr 2003 12:23 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Avr 2003 12:43
Message(s) : 2311
Localisation : Nantes
Autant que l'on peut savoir (l'époque était très troublée), le culte d'Aton n'a effectivement pas conduit à remettre en cause l'existence des autres dieux égyptiens, mais à leur superposer un principe supérieur. La révolte silencieuse des prêtres d'Amon s'explique par cette perte de rang qui inévitablement conduisait à une perte d'influence politique et donc financière.

L'aspect "monothéiste" de la révolution d'Akhénaton me semble être un jugement a posteriori de certains historiens.

_________________
"Lisez, éclairez-vous, ce n'est que par la lecture qu'on fortifie son âme." - Voltaire
"Historia vero testis temporum, lux veritatis, vita memoriae, magistra vitae." De oratore - Cicéron


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Avr 2003 16:27 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 19 Avr 2003 18:07
Message(s) : 65
Localisation : Partout et nulle part!Je Suis c tout!
Pour moi cette superposition est justement une remise en cause des autres Dieux puisque finalement Aton ne joue pas le role de roi des Dieux comme le fait Amon et Ra avant Amon mais comme l'Unique Dieu qui se reflète en toute chose...alors c'est sur que pour les petites gens,ils faisaient abstraction de tout ça et continuaient à croire en leur divinités mais pour la "secte d'Aton",c'était vraiment tout autre chose,comme du monothéisme...

_________________
Ne jamais cracher au visage d'un homme sauf si sa barbe brule...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Avr 2003 17:42 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Juil 2002 10:44
Message(s) : 740
Localisation : N Belgique / Liège / Province de Liège / Wallonie
Je pense plutôt,comme Clio, qu'il s'agissait d'une religion à tendance hénothéiste, càd si je ne me trompe pas une religion qui tout en conservant un polythéisme favorise un dieu supérieur.

Le peuple, certainement "encouragé" par les prêtres d'Amon, a évidemment du y voir un monothéisme car je pense que jamais auparavant on n'avait proclamé ainsi la supériorité d'une divinité sur les autres. Pour Amon ou Ra, c'était plus de facto que de iure.

_________________
"La culture de la pomme de terre est un témoin géographique de la découverte de l'Amérique, comme celle de la betterave est une conséquence du Blocus continental"
* L.-E. Halkin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Avr 2003 20:13 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 19 Avr 2003 18:07
Message(s) : 65
Localisation : Partout et nulle part!Je Suis c tout!
Oula,Hannibal!!Si tu commences à parler latin,je jette les armes!! :lol:
En tout cas ce qui est sur c'est qu'Aménophis 4 continuera à faire couler beaucoup d'encre...Il paraitrait qu'on est découvert sa momie...Je pense que c'est plus un coup de pub qu'autre chose de notre ami le plus célèbre égyptologue égyptien dont j'ai oublié le nom :? bon enfin,vous voyez de qui je veux parler.. :)

_________________
Ne jamais cracher au visage d'un homme sauf si sa barbe brule...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Mai 2003 22:26 
Le dieu Mithra

Mais le culte mystérique le plus important à la fin du monde romain fut celui de Mithra. Ernest Renan a même affirmé que «si le christianisme eût été arrêté dans sa croissance par quelque maladie mortelle, le monde eût été mithriaque ».


Le développement du culte mithriaque

Mithra (l'ami) en sanscrit est un dieu indo-iranien qui apparaît dans les Veda accouplé à Varuna (avec lequel il forme l'élément lumineux et bienveillant d'une paire antithétique ) comme étant le dieu des contrats et de la solidarité. Si son rôle est demeuré secondaire en Inde, où son culte ainsi que celui de son frère Varuna déclinèrent très vite, il n'en fut pas de même en Perse, où il prit une importance croissante et où il fut l'objet d'un culte très populaire. Dans la Perse ancienne, Mithra est associé à Ahura-Mazdâ comme protecteur des souverains achéménides. Les rois du Pont et certains monarques parthes se placèrent sous son invocation : c'est la série célèbre des Mithridate. La première indication de mystères impliquant Mithra se trouve chez Plutarque, qui évoque les sacrifices pratiqués par les pirates siciliens vaincus par Pompée. Mais, plus de trente ans auparavant, le roi d'Arménie Tiridate avait salué Néron du nom de Mithra, et Pline l'Ancien affirme qu'il aurait initié l'empereur à certaines pratiques magiques qui s'exerçaient au cours d'un «repas des mages ». La première référence littéraire aux mystères de Mithra est donnée par Stace, au premier chant de sa Thébaïde : dans un «antre persique », Mithra triomphe d'un taureau.

Le culte de Mithra se développera cependant en marge des reconnaissances officielles : Commode sera le premier empereur à être véritablement initié, et seuls Dioclétien et les tétrarques, en 305, revendiqueront du dieu un appui qui sera sans lendemain.

À la même époque, le mithriacisme se répandit en Égypte, puis en Italie où il fut apporté par les légions romaines et d'où il passa en Gaule, en Germanie et en Espagne, dans les ports et aux frontières de l'Empire, officiers de légion et fonctionnaires célèbrent le deus invictus, le «dieu invaincu ». À Rome, le temple de Mithra était creusé sous le mont Capitolin, les mystères mithriaques se célébrant dans une caverne, à proximité d'une source.

Il tint tête au christianisme jusqu'au IVe siècle, époque à laquelle il se heurta aux persécutions de l'empereur Théodose, dont un édit, en 391, interdit le culte païen et les sacrifices sous peine de mort. L'empereur Julien, par contre, fut un adorateur de Mithra.


La représentation de Mithra

Le culte de Mithra est bien connu par les représentations sculptées et peintes qui subsistent, mais la doctrine ne nous est accessible qu'à travers quelques allusions des philosophes et des écrivains antiques, grecs et latins, et les critiques des apologistes chrétiens.

Les stèles, les céramiques, les monnaies conservées montrent le dieu sous l'aspect d'un jeune homme, en costume perse (pantalon et bonnet phrygien ), plantant un large couteau dans l'épaule d'un taureau sur l'échine duquel il pèse avec son genou gauche. Cette image de la tauroctonie est visible dans chaque mithraeum, local en partie enterré et qui constitue une sorte de salle à manger collective, dans laquelle les initiés renouvelaient le repas primitif pris par Mithra et le Soleil sur la peau du taureau sacrifié.


Le culte de Mithra

Ce culte, transporté hors des limites de la Perse et agrémenté d'éléments étrangers, devint le noyau d'une religion avec initiation et enseignement ésotérique, connue sous le nom de mithriacisme. Les adorateurs de Mithra reconnaissaient une divinité unique manifestée par la lumière des astres, surtout le Soleil, brillant et invincible, ennemi de la nuit et des démons. Mithra, ange de la lumière, était un serviteur du dieu suprême Ahura Mazda (Ormuzd) et l'intercesseur des hommes auprès de lui. Cette religion était très austère; les initiés étaient soumis à des épreuves, puis baptisés par aspersion avec le sang d'un taureau sacrifié (taurobole) pour devenir frères d'armes. Les prêtres enseignaient que par la pratique de certains rites de purification, d'abstinence et de communion on pouvait participer à la nature des astres lumineux et immortels.


L'initiation

L'initiation consistait en un certain nombre d'épreuves, dont peut-être un ensevelissement rituel, symbole de la mort volontaire du néophyte à l'ignorance du monde et de sa renaissance à la vérité cosmologique. Mithra, né d'un roc, préside, à travers un certain nombre de miracles (dont le jaillissement d'une source d'un rocher qu'il frappe d'une flèche ), à la conservation de la puissance vitale de la nature. Ce que les adeptes de son culte, qui se répartissaient à l'intérieur d'une stricte hiérarchie, devaient donc retenir, c'était l'assurance de la bonne marche du cycle cosmique plus qu'une promesse d'immortalité individuelle. Salué comme le «gardien des fruits », Mithra jouait ainsi un rôle important dans la prospérité de la terre, et le sang, jailli du sacrifice du taureau, fécondait les espèces végétales et animales. Sauveur de l'Univers et du monde divin (il prend place sur le char du Soleil et devient Sol invictus ), Mithra proposait à ses adeptes une cosmologie vitaliste. Mais l'une des raisons de son échec devant le christianisme tient à l'exclusion des femmes de ses mystères. Mithra ne survivra que dans le mazdéisme iranien et, jusqu'à nos jours, dans la doctrine religieuse des Parsis.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18 Mai 2003 21:30 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Juil 2002 22:33
Message(s) : 597
Localisation : N France / Marseille / Bouches-du-Rhône / Provence
Bravo pour votre exposer!!!

Jésus Christ a pris à Odin la crucification à Mitra la date de naissance, à Osis le fait d'étre né d'une mere vierge (Isis) et a Apollon le fait d'étre la lumiere!!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 121 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 9  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB