A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Nov 2017 11:55

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 121 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Mithra
Message Publié : 22 Mars 2013 20:03 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Mithra est un dieu importé de Perse, appartenant au panthéon rassemblé autour d'Ahura-Mazda et réformé par Zoroastre (Zarathoustra) mais adopté puis romanisé par les militaires romains en expédition en Orient.
Ce qui a plu aux soldats romains c'est la beauté de la représentation du dieu qui est jeune, beau, courageux puisqu'il tue le taureau avec un poignard et qu'il est le dieu de la parole donnée, du contrat, de la vérité, du combat. C'est un dieu solaire, sa fête est le 25 décembre, quand le soleil revit.
Son culte est réservé aux initiés et comme dans l'armée comporte des grades, sept, avec une imagerie superbe, l'une des plus belles que je connaisse. Le rite: un repas pris entre compagnons de Mithra, en secret, dans la grotte sacrée. Tout pour plaire à des militaires qui au début se réunissent entre eux puis élargissent le recrutement aux civils, des commerçants des ports souvent.
Ce culte devient culte officiel à Rome, se transforme en culte de "sol invictus", le soleil invaincu, dont Mithra est le maître, comme de la Lune. Il disparait de Rome au 4è siècle remplacé par le christianisme, Constantin l'ayant maintenu pour l'empire (continuité), tout en se convertissant au christianisme; christianisme qui va devenir religion de l'empire ensuite après des péripéties.
C'est donc la fin du Mithra romanisé, mais le panthéon perse conserve le Mithra d'origine avec son rite initial moins sophistiqué et comme compagnon du dieu central Mazda.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Mithra
Message Publié : 22 Mars 2013 21:19 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2008 19:34
Message(s) : 42
Localisation : Sainte-Marie-de-Ré
Mithra « survit » effectivement à l'expansion de l'islam.

Cela dit, on le rencontre sous des dénominations différentes : « mehr » en persan, « mishi » en sogdien.

Il y a tout d'abord le manichéisme, solidement implanté en Asie centrale grâce au royaume ouïghour. Mithra est associé dans cette religion à une entité appelée l'Esprit Vivant.

Ensuite, il faudrait naturellement s'intéresser aux zoroastriens. Ceux-ci rendent un culte à Mithra en tant que « yazata ».

Certains chercheurs comme Parvaneh Pourshariati avancent que les Parthes - et les régions qui restent sous leur emprise pendant la période sassanide (Médie, Daylam/Tabaristan/Hyrcanie, Parthie) – pratiquaient peut être un zoroastrisme dans lequel la figure de Mithra avait une place plus importante que dans le zoroastrisme « orthodoxe » défendu par les dynasties originaires de Perse.

Si c'est le cas, on peut penser qu'un culte zoroastrien accordant à Mithra une importance particulière a éventuellement pu se maintenir « au premier plan » dans le Tabaristan où des dynasties locales sont restées en lutte contre le Califat jusqu'à la défaite finale des Dabuyides vers 761.

Pourshariati voit également un « substrat » mithraïque dans les révoltes de Behafarid et de Sunpadh au VIIIe siècle.

Enfin, Mithra est semble-t-il à l'honneur lors d'une fête appelée Mehregân, qui a survécu jusqu'à aujourd'hui et que l'on célèbre à l'automne (au mois de... « mehr » !)

Par exemple, Manuchehri de Damghân, un grand poète persan musulman du XIe siècle est l'auteur de plusieurs poèmes célébrant la fête de Mehregân.

Il faut noter que Damghân se trouve justement dans cette aire « parthe » longtemps gouvernée par des dynasties locales originaires du Tabaristan et du Daylam après la conquête islamique. Manuchehri était sous la protection de Manuchehr, un émir Ziyaride avant de passer chez Masoud de Ghazni.

Il me semble également que Bayhaqi, dans son Histoire décrit les fastes de la fête de Mehregân à l'époque Ghaznavide. Ce serait à vérifier.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Mithra
Message Publié : 22 Mars 2013 22:40 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Merci de ces informations inédites dans le forum et qu'on ne trouve pas dans les ouvrages habituels sur Mithra.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Mithra
Message Publié : 26 Mars 2013 18:03 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 08 Déc 2009 18:21
Message(s) : 1665
Merci pour ces informations.

Je suppose d'ailleurs que le culte rendu à Mithra à Rome et dans Proche-Orient devait sensiblement différer.

_________________
"Il n'y a point de place faible, là où il y a des gens de coeur." Pierre du Terrail

"Qui est le numéro 1 ?
Vous, Numéro 6. " Le Prisonnier


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Mithra
Message Publié : 26 Mars 2013 18:59 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Oui, il était différent et Mithra était seul sans Ahura-Mazda, comme un dieu unique, extrait du panthéon perse. On a dit du Mithra romain que c'était déjà un monothéisme. Les attributions romaines de Mithra ont été simplifiées par rapport à la Perse et centrées sur le soleil et la parole donnée, le contrat entre soldats.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Mithra
Message Publié : 14 Août 2013 10:44 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 10 Août 2013 14:46
Message(s) : 5
bonjour à tous

Je me permet de revenir sur le cas de Jésus, j'ai peut être une autre façon d'aborder les raisons de sa mort.

Jésus était le premier grand maitre gnostique (parallèle avec l’appellation roi des juifs).
La Gnose faisait partie (au départ de l’Église), ils furent éradiqués suite à des accusations d’hérésie, dénoncés et torturés afin d'avouer des crimes et pratiques erronés. Ils étaient les premiers opposant chrétiens au christianisme d’État, mécontent de la direction spirituelle de l’Église.
Ils s'appelaient les "fils de la Lumière", tout comme les Esseniens, le combat contre les "fils des ténèbres", soit les romains qui occupaient la Palestine à cette époque.
Par conséquent il est fort probable que le "rebelle" Jésus fut condamné pour ses pratiques religieuse défiant l’Église de l'époque!!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Mithra
Message Publié : 14 Août 2013 10:50 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5586
Localisation : Limoges
D'autant que l'Eglise n'existait pas...

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Mithra
Message Publié : 14 Août 2013 11:00 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
tof16 a écrit :
Je me permet de revenir sur le cas de Jésus, j'ai peut être une autre façon d'aborder les raisons de sa mort.
Jésus était le premier grand maitre gnostique (parallèle avec l’appellation roi des juifs).
La Gnose faisait partie (au départ de l’Église), ils furent éradiqués suite à des accusations d’hérésie, dénoncés et torturés afin d'avouer des crimes et pratiques erronés. Ils étaient les premiers opposant chrétiens au christianisme d’État, mécontent de la direction spirituelle de l’Église.
Ils s'appelaient les "fils de la Lumière", tout comme les Esseniens, le combat contre les "fils des ténèbres", soit les romains qui occupaient la Palestine à cette époque.
Par conséquent il est fort probable que le "rebelle" Jésus fut condamné pour ses pratiques religieuse défiant l’Église de l'époque!!!
Jésus ne peut en aucun cas être classé comme un grand maître gnostique, alors qu'il est un rabbin de la religion juive selon les évangiles, qu'il conteste l'autorité du Temple de Jérusalem, que son histoire se déroule en Judée romaine dans les trois années précédant l'an 30 environ et que le christianisme n'existe pas encore, il sera issu de sa mort. Rien ne tient de cette hypothèse du gnosticisme de Jésus.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Mithra
Message Publié : 14 Août 2013 13:27 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 10 Août 2013 14:46
Message(s) : 5
Lisez compte rendu du " papyrus gnostique de bruce" qu'Emilie Amelineau a présenté à l’Académie des Inscriptions et Belle lettres et dites mois ce que vous en pensez.
Peut être ai-je mal apprécié ces données.

En parallèle pour Alain.g:
j'ai posté une réponse concernant les rites eleusiniens


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Mithra
Message Publié : 14 Août 2013 14:15 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Juin 2010 14:22
Message(s) : 2247
Pédro a écrit :
D'autant que l'Eglise n'existait pas...


:mrgreen:
On se comprend…
Et puis de toute façon, cette Église se constituera autour d'écrits canoniques. Des textes gnostiques mettant en scène Jésus, ce n'est pas ce qui manque.
Après, ça fait bien longtemps qu'on ne fait plus l'impasse sur l'étude des textes apocryphes. Ils apportent effectivement une lumière autre sur le christianisme originel, mais l'historien doit quand même dissocier l'aspect factuel de l'aspect mystique. Sur le fond, c'est un document inexploitable.
Sur la forme aussi d'ailleurs, il a été retrouvé le XVIIIe siècle et très endommagé lors de différentes opérations de restauration. Il était déjà quasiment illisible à sa découverte, c'est devenu encore pire. Et puis, il est écrit en copte ; c'est bien le seul à ma connaissance…

Bien à vous.

_________________
et tout le reste n'est que littérature


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Mithra
Message Publié : 14 Août 2013 19:07 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
tof16 a écrit :
Lisez compte rendu du " papyrus gnostique de bruce" qu'Emilie Amelineau a présenté à l’Académie des Inscriptions et Belle lettres et dites mois ce que vous en pensez
Je suis perplexe de lire concernant le papyrus de Bruce:
" ... Voici la description du dernier acte de la parfaite initiation valentinienne : «Jésus plaça ensuite les parfums du mystère pour soustraire ses disciples à la méchanceté des archons. Il leur fit placer un encensoir sur des feuilles d'andrasace , il plaça des branches d'olivier avec du genévrier, avec du cannellier, avec de l'amiante, une agathe et de l'encens du Liban. H fit revêtir tous ses disciples de vêtements de lin, il les fit se couronner d'armoise et il plaça de l'encens par-dessus; il mit le premier chiffre amen dans leur main droite et rapprocha leurs pieds les uns des autres devant l'encens. Jésus alors imprima sur ses disciples ce sceau , dont le vrai nom est ... et l'interprétation .... Lorsque Jésus eut fini d'imprimer le sceau sur ses disciples, il se plaça de nouveau devant les parfums qu'il avait disposés, et fit cette prière en ces termes : «Ecoute-moi, ô mon père, «père de toute paternité, lumière infinie; car j'invoque ton «nom incorruptible d'éon de lumière νηρητηρ, zo<|>onhp, «ζολθο,ζογΒλοο,ϊογΒλω, amen, amen, amen. Ecoute-moi, «ô mon père, père de toute paternité, lumière infinie, « écoute-moi , oblige Sabaojth Adamas et tous les Archons à «venir enlever leurs iniquités hors de mes disciples.» Quand il eut dit cette prière en ces termes, il se tourna vers les quatre angles du monde, lui et ses disciples, il imprima sur eux tous le sceau du second amen, dont le vrai nom est ... et l'interprétation .... Et quand Jésus eut fini d'imprimer ce sceau sur ses disciples, en ce moment les ... "

La gnose utilise le nom de Jésus mais rien dans la vie de Jésus, c'est ce que je voulais dire, ne permet de penser que son enseignement tendait vers la Gnose ou y menait. Cet enseignement au contraire reflétait la vie religieuse juive de son temps, aussi bien dans ses formules que dans le vocabulaire mais en marquant toujours un désaccord avec les autorités, ce qui fondera le christianisme, lequel prolonge l'ancien testament devenu écrit chrétien. Il y a continuité.
La gnose apparait dès lors comme une construction à partir de Jésus. Cela est toujours possible. On peut encore de nos jours fonder une religion se réclamant de Jésus en se disant seul authentique.
Aucun rapport avec Mithra et le sujet. Mithra mène très peu au christianisme, on l'a déjà démontré et inversement.
Quant au rapport entre Mithra que je connais un peu et la Gnose, que je connais mal il est vrai , je n'en vois pas mais il y en a peut-être ?

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Mithra
Message Publié : 11 Nov 2013 21:12 
il y a un mithraeum en moselle,à dalem,entre merten et falck,en moselle,la "heidenkapelle" http://famillemaasboutet.free.fr/page3relig.html


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Mithra
Message Publié : 11 Nov 2013 22:47 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
En France, il y a de nombreux temples à Mithra et ils sont presque tous situés, selon Robert Turcan, le long de la vallée du Rhone, puis en direction du Rhin, du limes rhénan qui comporte de nombreuses garnisons.
Ce limes offre dans ses temples une imagerie particulière et abondante sur des pilastres assez hauts ressemblant à des bandes dessinées actuelles avec Mithra et la roche, le taureau, Mithra et le char du soleil puis avec le soleil à pied, soleil radié dont il est le maître.
Partout Mithra est représenté en gloire, toujours triomphant, il est 'invictus". Il est l'anti-thèse du Jésus humble des évangiles.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Mithra
Message Publié : 13 Nov 2013 9:23 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Juin 2010 14:22
Message(s) : 2247
Alain.g a écrit :
Il est l'anti-thèse du Jésus humble des évangiles.

B)

_________________
et tout le reste n'est que littérature


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Mithra
Message Publié : 25 Fév 2017 9:31 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1146
Localisation : Corsica
Voir la presse du jour :
Mise au jour en Corse d'un sanctuaire dédié au dieu Mithra sur le site de la colonie romaine antique de Mariana.

(Une pensée pour Alain.g)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 121 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Isidore et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB