A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 15 Déc 2018 18:03

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 04 Juin 2011 19:50 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 957
Je créée ce post dans le forum Monde romain, vous allez comprendre pourquoi. Je suis en train de lire l'ouvrage très intéressant de Sally-Ann ASHTON, Cleopatre and Egypt, Blackwell, 2006, et il est fait mention à un endroit, p.76 d'un certain Publius Canidius, général romain, "un des alliés très proches de Marc Antoine "("one of the Mark Antony's closest allies").

:arrow: La SOURCE : L'auteur le mentionne à propos d'un document, un décret. Il s'agit d'un papyrus, qui faisant partie du revêtement d'une momie, a été découvert au cimetierre hellenistique d'Abusir el-Melek, au début des années 1900, mais traduit et publié que récemment : Van Minnen, An official act of Cleopatra (with a subscription in her own hand), Ancient Society 30 (2000), pp. 29-34

:arrow: Le CONTEXTE :L'auteur note que le contenu de ce document est très important pour la connaissance de l'administration de cette période. Dans ce document Cleopate VII accorde de substantiels privilèges de taxes à ce général. Elle lui permet d'exporter 10 000 sacs de blé d'Égypte et lui accorde la licence d'importer 5000 amphores de vin crétois dans le pays sans payer de taxes. Ce général romain se voit aussi exempté de paiement de taxes sur la terre qu'il possède en Égypte et cette exemption est étendue à ses tenanciers. L'auteur conclue : (je traduis) "Cleopatre tentait clairement d'obtenir de l'aide et allégeance de la part de ce romain influent".

Ma question est donc la suivante, avez vous des informations supplèmentaires sur ce général et son influence à cette époque, qui était il et quelle était son influence?

Je vous remercie d'avance, si vous avez des références n'hésitez pas :rool:

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Juin 2011 20:08 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 957
Je n'avais pas pensé a chercher sur Wikipedia via Google et voila ce qu'on trouve comme informations :

Citer :
Publius Canidius Crassus († 30 av. J.-C.) fut un général romain et un lieutenant de Marc Antoine. Il servit sous Lépide dans le sud de la Gaule en 43, et fut à partir de ce moment un allié de Marc Antoine. Il devint consul suffect en 40, avant de servir comme commandant de l’Arménie d’où il lança l’invasion, en 36, de l’Ibérie (l’actuelle Géorgie), où il contraignit son roi Pharnabaze II à entrer dans une alliance dirigée contre Zober, roi d’Albanie du Caucase. Ayant soumis les Ibériens et les Albaniens, Crassus se joignit ensuite à la campagne de Marc Antoine contre la Parthie. À la bataille d'Actium, en 31, il commanda les forces terrestres de Marc Antoine contre Octavien. Après la défaite de Marc Antoine et sa fuite en Égypte, Crassus déserta son armée et s’enfuit lui aussi en Égypte où il fut exécuté sur l’ordre d’Octavien1.



En fait ayant pris parti pour Marc Antoine et donc Cléopâtre il a été entrainé dans leur chute...Mais avait il un rôle autre que militaire. Que serait il devenu si l'Orient l'avait emporté sur Octave ?

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Juin 2011 21:46 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 11 Juin 2007 19:48
Message(s) : 2403
Citer :
Il servit sous Lépide dans le sud de la Gaule en 43

lol Il servit, il servit... faut le dire vite... Disons plutôt il sévit : quand on en entend parler (Plancus, in Cicéron, Lettres aux Familiers, X.21.4), c'est pour avoir fomenter une mutinerie dans l'armée de Lépide ! Le "consulat" de 40 était une farce, destinée à récompenser les copains, sa charge purement honorifique ne fut exercée que quelques jours (Dion Cassius, XLVIII.32 : Sur ces entrefaites, ils destituèrent les préteurs et les consuls, bien qu'on fût à la fin de l'année, pour leur en substituer d'autres, sans s'inquiéter du peu de jours que ces magistrats auraient à exercer leur charge.)

Sa campagne en Arménie puis en Ibérie et en Albanie fut particulièrement remarquable (Dion Cassius, XLIX.24 ; Plutarque, Vie d'Antoine, 34 ; 42 ; 56 ; et rapidos, Strabon XI.3.5), et fit de lui le bras droit attitré de Pompée. C'est lui qui commande l'armée quand Pompée joue les marins, ou la flotte quand Pompée préfère parader à la tête de l'armée (C'est lui qui conduit l'armée vers la côte en prévision de l'offensive contre Octave; puis la flotte, jusqu'au grand jour où il commande toute l'armée de terre, 19 légions et 12 000 cavaliers, à Actium). Lorsque toute l'armée se mutine, il parvient à s'enfuir et rejoindre Antoine (cf. Plutarque, Vie d'Antoine, 63, 65, 67, 68; Velleius Paterculus II.85).

Donc si ça avait bien tourner, pour sûr qu'il aurait bénéficié d'un sacré pouvoir, d'autant que, pour ton sujet particulier, il semble avoir entretenu d'excellents rapports non seulement avec Antoine, mais aussi avec Cléopâtre : Plutarque, Vie d'Antoine, 56 Domitius et quelques autres amis d'Antoine lui avaient persuadé de renvoyer Cléopâtre en Égypte, pour y attendre la fin de la guerre ; mais cette reine, craignant qu'Octavia ne le réconciliât une seconde fois avec César, persuada à Canidius, à force d'argent, de parler en sa faveur à Antoine, de lui représenter qu'il n'était ni juste d'éloigner de cette guerre une princesse qui fournissait pour la faire des secours si considérables, ni utile à ses intérêts de décourager, par la retraite de leur reine, les Égyptiens, qui faisaient une grande partie de ses forces navales. Canidius ajouta que Cléopâtre ne lui paraissait inférieure en prudence à aucun des rois qui combattaient sous ses ordres, elle qui avait longtemps gouverné seule un empire si vaste, et qui, depuis qu'elle vivait avec lui, avait appris à conduire les plus grandes affaires. Ces raisons triomphèrent de l'opposition d'Antoine

Du coup, je me demande s'il ne faut pas identifier le Canidius, tribun de la plèbe en 57, avec le nôtre, plutôt qu'avec son homonyme adjoint de Caton à Chypre la même année. Plutarque, Vie de Pompée, 49 : Cependant Canidius, alors tribun de la plèbe, proposa une loi aux termes de laquelle Pompée, sans armée et avec deux licteurs seulement, irait réconcilier les Alexandrins avec leur Roi.
S'il avait des relations à Alexandrie, ce que ce passage laisse entendre, cela aurait largement facilité son intégration locale, et par là, ses futurs liens avec Cléopâtre.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Juin 2011 22:31 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 957
Merci pour la réponse rapide et documentée Thersite :wink: .

Je me demande si il aurait pu lui aussi être un nouveau César ou un nouveau Marc Antoine pour Cléopâtre ? Enfin je pense que rien ne peut laisser imaginer un telle éventualité mais s'il avait du pouvoir militaire et éventuellemment politique, ne'aurait-il pas lui aussi pu tomber sous le charme de la reine Egyptienne ?

Enfin j'arrête la tous ces suppositions conditionelles :rool:


Nous n'avons aucune description physique de ce général ? grand, petit , chauve bouclé... ? Toujours dans la perpesctive de savoir si il aurait pu jouer un rôle quelconque dans l'histoire du royaume lagide sous Cléopâtre... :oops:

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Juin 2011 22:44 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 11 Juin 2007 19:48
Message(s) : 2403
On n'a pas grand chose à se mettre sous la dent ; en tout et pour tout, je n'ai trouvé que 18 textes le concernant, les plus longs et les plus intéressants tirés de Plutarque, essentiellement de la Vie d'Antoine. Pas de portrait.

Je ne sais pas si le Canidius qui sévit à Chypre en 57 est de sa famille, mais ce dernier aurait frappé monnaie. S'il y a joint un portrait, et en supposant qu'ils soniet de la même famille (après tout, ce sont les seuls Canidius connus par les textes, alors pourquoi pas le papa et le fiston ? Voire, un seul et même personnage ? Mais il est déjà dit expérimenté et relativement influent à cette date, ce qui tranche avec son absence des sources jusqu'en 43, et alors sa "réapparition" dans un rôle subalterne) et qu'il ait hérité de l'allure paternelle... Va falloir faire preuve d'imagination ! lol


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Juin 2011 0:03 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 957
Je viens de trouver uné référence vers un article sur notre canidius ou Caninius selon les manuscrits apparemment, qui est un gentilice rare.

:arrow: Joseph Geiger, Canidius or Caninius ? The Classical Quatrely, New series, Vol. XXII N°1, may , 1972 pp.130-134


Je n'ai pu lire rapidement que la première page Canidius or Caninius ?

Bonne nuit... ;)

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Juin 2011 9:48 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 11 Juin 2007 19:48
Message(s) : 2403
Cela ne concerne pas notre Publius Canidius Crassus, mais le doute existe pour son homonyme à Chypre en 57, appelé tantôt Canidius, tantôt Caninius par Plutarque.

Par contre, après avoir jeté un rapide coup d'oeil sur les Caninius, je retire ma remarque sur le Tribun de 57, c'est bel et bien un Caninius, et non notre Canidius. La correspondance de Cicéron ne laisse aucun doute sur son véritable nom.

Oulligator a écrit :
Toujours dans la perpesctive de savoir si il aurait pu jouer un rôle quelconque dans l'histoire du royaume lagide sous Cléopâtre... :oops:

Là on est dans le Roman pour Dame, plus dans l'histoire ! lol
A Rome, on peux un peut le comparer à Agrippa sur qui Octave s'appuit : comme lui, il a l'avantage de n'être personne, issu d'une famille parfaitement inconnue, donc un homo novus qui ne représentera jamais un danger pour le pouvoir romain, il n'a aucune légitimité par lui-même, n'existe que grâce au puissant qu'il sert.
Caninius est un gentilice rare, mais connu néanmoins par plusieurs branches (Caninius Gallus, Caninius Regillus...) ; alors que les Canidius sont plus que rares : un seul représentant, et peut-être deux avec le gars de Chypre.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Juin 2011 10:30 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 957
Merci encore Thersite pour vos information sur la position de ce Canidius dans la société romaine. Donc il est fort vraisemblable que Cléopâtre n'aurait pas été son amante...

Voila ce qu'on peut trouver sur Wikipedia sur la gens Canidia : je traduis librement

La gens Canidia : La gens Canidia était une famille romaine de la fin de la République. Le personnage le plus connu de cette gens est Publius Canidius Crassus, consul suffect en 40 avt J.-C. et général en chef de Marc Antoine. Canidia était également un sobriquet donné a Gratidia, une neapolitana hetaera qui avait quitté Horace. Celui-ci la décrit dans ses 5e et 17e épodes, et la 8e satire de son premier Livre. La Palinodia à la 16e ode de son premier LIvre est supposé se réferer à ces poèmes.

Le nomen Canidius pourrait être dérivé de l'adjectif latin canus or kanus, signifiant "blanc" ou "gris", qui pourrait se référer à la couleur des cheveux d'une personne. Ce fut certainement l'association qu'Horace voulait suggérer; Gratidia faisait passer l'idée de ce qui est plaisant et agréable, tandis que Canidia était associée aux cheveux gris et à la vieillesse.

William Smith, Ed., Dictionnary of greek and Roman Biography and Mythology,

Source Wkikipedia en anglais

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Juin 2011 23:34 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 957
Je copie pour compléter le dossier Canidius, les Épodes d'Horace qui concerne Canidia avec les commentaires de la collection les Belles Lettres.


Commentaires sur les Épodes 5 et 17 : contre Canidie, qui était, selon Porphyrion une parfumeuse napolitaine, nommée réellement Gratidie. la première de ces deuxé podes nous décrit le meurtre d'un enfant par une bande d'affreuses sorcières que conduit Canidie. Nous entendons, d'abord, les supplications du pauvre petit, nous voyons creuser la fosse où il sera enseveli vivant, nous assistons à la colère de Candie dont les premiers sortilèges demurent impuissants pourlui ramener l'amant qui l'abondonne ; enfin la pièce qui est fort longue, se termine par les maledictions de l'enfant, qui n'espère plus attendrir ces monstres. On serait tenté de ne voir là qu'une fantaisie macabre, et il parait certain qu'Horace a imaginé le meurtre de Canidie; mais en lui même, ce rcime ne sortait pas de la vraisemblance(1). Et le temps n'était pas éloigné où Agrippa allait expulser de Rome magiciens et magiciennes (33 av. J.-C.). Les satires (I,8) contiennent contre Canidie une autre attaque, mais dans la note bouffonne.
Dans l'épode 17, qui est un dialogue entre Horace et la sorcière, Horace prend congé d'elle : il feint de retirer toutes ses attaques (c'est une «palinodie» en règle), tandis que, dans sa réponse, Canidie se vante de n'avoir rien perdu de son pouvoir magique -ce qui est une manière, pour le poète, de rétablir tout ce qu'il vient de retirer.

(1) Voir CIL, VI, 19747 l'épitaphe d'un enfant nommé Jucundus : Eripuit me saga manus crudelis... Vos uestros natos concustodite parentes



Epode 5


[...]
Ut haec trementi questus ore constitit
insignibus raptis puer,
inpube corpus, quale posset impia
mollire thracum pectora,
Canidia, brevibus inplicata viperis
crines et incomptum caput,
iubet epulcris caprificos erutas
iubet cupressos funebris
et uncta turpis oua ranae sanguine
plumamque nocturnae strigis
herbasque, quas Iolcos atqueHiberia
mittit uenerorum ferax,
et ossa ab ore rapta ieiunae canis
flammis aduri Colchidis
.[..]

Lorsque, ayant d'une bouche tremblante, exhalé ces plaintes, l'enfant fut là, immobile, dépouillé de ses insignes, corps impubère et tel qu'il eût pu attendrir le coeur impie des Thraces, candie, les cheveux entralécs de courtes vipères sur sa tête décoiffée, ordonne que des cyprès funèbres, et trempés dans les ang du crapaud hideux, les oeufs et la plume du hibou nocturne, que des herbes venues d'Iolcos et de l'Ibérie, féconde en poisons, et des os dérobés àla gueule d'une chienne à jeun soint brûlés sur des flammes de Colchide.

Je copie la note 2 également :

Selon Porphyrion, Canidie s'appelait Gratidie et c'était une parfumeuse napolitaine. Quoi qu'il en soit, Horace l'a mise en scène trois fois comme une redoutable sorcière : ici, dans l'Epode 17 et dans la Sat. I, 8; il lui décoche encor deux traits (Sat. II, 1, 48; 8,95). Nous ignorons quelles raisons personnelles il pouvait avoir de l'attaquer. En ous cas, la croyance à la magie était alors fort répandue. Elle avait même pris, sous l'influence du néo-pythagorisme, des formes raffinées qui l'avaient introduite jusque dans des cercles cultivées; et l'on trouve dans le discours de Cicéron contre Vatinius l'affirmation que celui-ci évoquait les âmes des morts et apaisait les mânes avec des entrailles d'enfant (6, 14 : cum puerorum exlis deos manis mactare soleas). Il n'y a donc rien de surprenant a voir Horace lancer contre Canidie des accusations de ce genre.


je n'ai pas pu résister à mettre aussi le texte latin :oops: :rool:

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Juin 2011 6:16 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 11 Juin 2007 19:48
Message(s) : 2403
Outre les passage cités, elle est aussi attaquée dans l'Epode 3 et l'Epode 18 est une réponse fictive de la sorcière aux supplications d'Horace.

Mais si Porphyrion et Acron disent vrai (commentaires aux Epodes d'Horace, 3.8), Canidia n'a strictement rien à voir avec notre Canidius, puisqu'il s'agit d'un simple surnom ou d'un "nom de scène", et non d'un gentilice.
Vu son "commerce" et son antre (Naples), j'ai du mal à y voir une matrone romaine, fut-elle plébéienne ! Certes, dans l'Epode 17, Horace dit "Oh! non, tu n'es point née de parents infâmes", mais il se contente dans ce passage de démentir toutes les accusations qu'il a lancé auparavant à son égard; en gros, il retire ses mauvais mots contre les parents de Canidia...

Enfin bref, on s'éloigne beaucoup de Canidius Crassus !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Juin 2011 22:35 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 957
Pour revenir a Publius Canidius voila la référence d'un autre article qui lui est consacré :

:arrow: M.-C. FERRIÈS, La légende noire de P. Canidius Crassus, Athenaeum, 88 (2000), p. 413-430


A la rentrée, j'essaierais d'aller à la BU pou voir cet article. Apparemment, dans Shakespeare, Antoine et Cléopâtre, une belle place est faite à notre Canidius...

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Déc 2011 7:45 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 11 Juin 2007 19:48
Message(s) : 2403
As-tu eu l'occasion de consulter cet article, Oulligator ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Déc 2011 18:23 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Nov 2010 17:01
Message(s) : 944
Localisation : sur le cardo d'une cité de la Gaulle romaine
Thersite a écrit :
Caninius est un gentilice rare, mais connu néanmoins par plusieurs branches (Caninius Gallus, Caninius Regillus...) ; alors que les Canidius sont plus que rares : un seul représentant, et peut-être deux avec le gars de Chypre.


J'en ai trouvé un autre :
Caninius Rebilus, sénateur nommé consul par César à midi le dernier jour de l'année -45 pour le restant de la journée.
Cicéron disait que ce fut le consulat où personne ne prit de petit déjeuner et où personne ne dormit jamais. lol

_________________
Je n'ai pas cru que tes édits pussent l'emporter sur les lois non écrites et immuables des dieux. Sophocle


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Déc 2011 19:17 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 957
En fait non, je ne crois pas, je récupère tellement d'articles sur le net que je ne sais plus trop où j'en suis, mais dès la semaine prochaine, je m'en occupe (je l'ai peut-etre dejà recupere hihi je ne sais plus...) lol

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Déc 2011 17:48 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 957
Je crois que je joue de malchance, s'ils'agit bien de la même revue (italienne), il manque l'année 2000 à la Bu de Bordeaux... donc je vais me retourner vers le PEB... je vous tiens au courant... :rool:

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB