A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 17 Oct 2017 23:30

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Quo vadis
Message Publié : 07 Fév 2006 22:12 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 01 Jan 2006 18:20
Message(s) : 51
Localisation : Moscou
Bonsoir,

J'ai vu ce film il y a deux jours après une journée harassante. Lors de l'incendie de Rome, Néron magistralement interprété par le même acteur jouant à merveille Hercule Poirot chante une ode à la Rome ( j'ai oublié le reste du titre).
Je voulais savoir ce passage est-il réel du point de vu historique.

_________________
" L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux-mêmes " KARL MARX


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quo vadis
Message Publié : 08 Fév 2006 12:57 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Août 2005 13:09
Message(s) : 423
Judicael a écrit :
Néron magistralement interprété par le même acteur jouant à merveille Hercule Poirot


Le regretté Sir Peter Ustinov.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Fév 2006 9:28 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1682
Du point de vue historique, rien ne permet d'attester que Néron a chanté du haut de son palais lors du grand incendie de Rome.

Le film dont vous parlez ne fait que reprendre les caricatures calomnieuses dont fut victime Néron.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Fév 2006 12:39 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Juin 2004 23:25
Message(s) : 514
"Néron contemplait cet incendie du haut de la tour de Mécène et charmé, disait-il, " par la beauté des flammes ", il chanta la prise d'Ilion dans son costume de théâtre" (Suétone)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Fév 2006 15:37 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1682
Une fois que vous avez cité l'auteur de ce propos, à savoir Suétone, vous avez tout dit. :wink: Suétone n'est vraiment pas une preuve de vérité quand il relate des faits sur les empereurs alors qu'il représente un parti qui aurait révé de voir disparaître le pouvoir impérial pour retrouver la 1ère place.

C'est très probablement un cliché calomniateur


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Fév 2006 19:30 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Juin 2004 23:25
Message(s) : 514
Vos explications sont extrêmement convaincantes :lol:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Fév 2006 20:20 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1682
Bon alors voyons. Comment vous expliquer ?

Le régime de Vichy s'effondre à la libération. Et je ne sais quel éditorialiste collaborationniste s'échappe en Espagne franquiste et publie un livre racontant les horreurs des dirigeants de la république. L'anti-France, le complot machin, les vendus aux intérêts étrangers, ...etc.

Un peu plus tard, un jeune étudiant tombe sur cette "source" et se demande si c'est vrai.

Eh bien, le travail de l'historien consiste à s'interroger sur la fiabilité des sources. Sinon, des ouvrages fumeux comme l'effroyable imposture de thierry Meyssan et un tas d'autres exemples deviennent vérité historique.

Donc, l'historien remonte à l'auteur. Et il regarde quel était le positionnement de l'auteur, le but recherché par l'auteur. Parce que figurez-vous, des écrivains et chroniqueurs ne cherchent pas forcément à dire la vérité ni à rapporter les faits de manière représentative.

Le but de Suétone, qui appartenait au parti sénatorial, et de ses 12 vies, c'était de montrer que le régime impérial, honni par les grandes familles aristocratiques qui se voyaient privées de leur ancien pouvoir (seul conforme, selon elles, au respect de leur dignité), était foncièrement mauvais. Et pour cela, il dressait des portraits quasiment tous plus abominables les uns que les autres des empereurs.

Le même exercice aurait pourtant pu être appliqué à pas mal de grands consulaires de l'époque républicaine "chérie".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quo vadis
Message Publié : 06 Jan 2017 5:41 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 06 Déc 2008 18:49
Message(s) : 136
J'ai relevé quelques anachronismes dans le film :

A 1 h25 après le début du film, Pétrone et son neveu Marcus font une partie d'échecs. Le jeu est moderne avec des figurines représentant apparemment des cavaliers, roi reines ...comme de nos jours. Or si les ancêtres du jeu d'échecs remontent à l'antiquité, la forme moderne du jeu d'échec remonte au VIIème siècle. Dans le doublage du film en français on entend Pétrone dire : "Echec et mat", cette notion remonte au VIème siècle. En fait en Version originale Pétrone dit "There you are" , traduit en sous titre par "Et voila".

A 1h 53 mn 26 s Pétrone signe une sorte de pétition en bas d'une lettre proposée par Marcus, afin que Galba remplace Néron. On voit Pétrone de dos tenir à la main droite peut-être une plume qu'il n'a pas pris soin de tremper dans de l'encre et dit: "Je signe avec humilité" . Or dans l'antiquité la signature se faisait principalement par l'apposition du signum sur le chaton d'un anneau ou d'une bague au doigt.

A 2 h 08 mn Néron pleure la mort de Pétrone qu'il croyait être son ami. On lui apporte une sorte de fiole en verre parfaitement transparent afin qu'il y verse ses larmes. Or si le verre était connu à Rome à l'époque de Néron il n'était aussi aussi transparent que celui actuel.

http://www.leg8.com/histoire-vivante/vie-quotidienne/verre-rome

Au cours du Ier siècle après JC, cet emploi se généralise tout au moins en milieu urbain, et les maisons auront des vitres en verre comme c’est le cas à Pompéi. Cependant ce verre, s’il est translucide, n’est pas transparent comme c’est le cas aujourd’hui.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quo vadis
Message Publié : 06 Jan 2017 6:33 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 06 Déc 2008 18:49
Message(s) : 136
Ci-après Pétrone qui va signer la pétition, je n'ose pas dire qu'il tient un stylo à la main droite !

Image

Ci-après la fiole en verre transparent ou Néron verse ses larmes :

Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quo vadis
Message Publié : 06 Jan 2017 6:54 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 06 Déc 2008 18:49
Message(s) : 136
Ci-après le jeu d'échecs "moderne". Pétrone a les blancs et a gagné la partie !

Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quo vadis
Message Publié : 06 Jan 2017 8:32 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1764
Je conseille la lecture du livre, paru en 1895 je crois

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quo vadis
Message Publié : 06 Jan 2017 19:53 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 05 Sep 2010 13:22
Message(s) : 402
Localisation : Belsa
Au titre des incongruités on peut encore évoquer les oraisons faites par l'héroïne au pied d'un crucifie, ou encore l'évocation d'une possible promotion de notre légat (sénateur) en Égypte, qui est administrée par un préfet (appartenant à l'ordre équestre donc).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re:
Message Publié : 06 Jan 2017 21:38 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2012 18:05
Message(s) : 360
Caesar Scipio a écrit :
Une fois que vous avez cité l'auteur de ce propos, à savoir Suétone, vous avez tout dit. :wink: Suétone n'est vraiment pas une preuve de vérité quand il relate des faits sur les empereurs alors qu'il représente un parti qui aurait révé de voir disparaître le pouvoir impérial pour retrouver la 1ère place.

C'est très probablement un cliché calomniateur


Cliché repris encore récemment par Stéphan Bern.
Mais oui, Suétone niveau ragots, c'est un peu le Gala de l'époque.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quo vadis
Message Publié : 03 Fév 2017 5:00 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 06 Déc 2008 18:49
Message(s) : 136
Je reviens a la fiole en verre pour recueillir les larmes de Néron. En dehors de l'anachronisme de ce verre parfaitement transparent, j'ai trouvé surprenant l'empressement des fidèles de Néron à lui apporter cette fiole afin de recueillir ses larmes comme une précieuse relique. Cela se pratiquait-il effectivement à l'époque ? Est-ce une allusion au vin "lacrima christi" dont le nom a pour origine différentes légendes ? Le matériau de la fiole est le plus probablement du verre en raison des reflets de lumière, mais pour le tournage cela aurait pu être une fiole en plastique transparent encore plus anachronique, mais l'image ne fait pas la distinction. Une fiole en quartz ou une autre pierre eut été possible à l'époque , mais aussi finement ciselée et transparente cela aurait été impossible.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quo vadis
Message Publié : 03 Fév 2017 8:57 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2009 17:07
Message(s) : 412
J'ai revu ce film en DVD il y a quelques jours (je l'avais vu dans mon cinéma de quartier dans les années '50 :wink:)... J'ai acheté pour les revoir aussi (sur Ebay) "La tunique" et "Les gladiateurs". Avec ces 3 films on a un bon panorama du péplum américain dans les années '50.

D'un point de vue cinéma, ce sont des films intéressants parce qu'ils ont marqué l'histoire du cinéma grand public pour une raison ou une autre (le technicolor puis le cinémascope par exemple) et on défini les codes du péplum amèricain des années '50.

Sinon, il ne faut surtout pas vouloir y chercher une vérité quelconque, que ce soit dans les costumes ou les objets. On sent bien qu'ils ont évité de faire n'importe quoi mais les costumes sont plus proches de ceux utilisés sur une scène d'Opera que de la réalité historique. Sinon, sur le fond, est-ce que ça a vraiment de l'importance ? Tant qu'ils n'ont pas commis de détails complétement incongru qui "cassent" le charme (un téléphone posé sur une commode ou une montre au poignet de Néron... 8-| ), je dirais que c'est péché véniel. Et La fiole de Néron je l'imaginerais effectivement plutôt en verre non translucide, mais elle n'a sans doute existé que dans l'imagination de l'écrivain.

Un film qui se veut historique nous en apprend souvent autant sur l'époque où il a été tourné que sur l'époque ou il est censé se dérouler. Et là c'est le cas.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB