Nous sommes actuellement le 20 Juin 2019 6:04

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 25 Mars 2019 14:55 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 903
Je mets ce sujet dans Égypte antique, mais il aurait peut-être tout aussi bien sa place dans le Monde romain, puisque le livre dont je vais parler qui traite de Berenike traite de cette Ville/port jusqu'au VI e siècle après notre ère. Les modérateurs verront et décideront s'il y a lieu de le déplacer.

Je propose d'abord un résumé traduit de l'anglais tiré de l'American Journal of Archeology, dans sa partie Book Review, Volume 116, N°2, avril 2012, publié par L'American Institute of Archeology.


Berenike and the Ancient Maritime Spice Route
Steven E.Sidebotham
University Of California Press

Image


Citer :
Au troisième siècle avant J.-C., les premières années de la dynastie des Ptolémée, une ville fut fondée sur la mer Rouge à peu près à la latitude de la première cataracte du Nil, à 825 km au sud-sud-est de la ville moderne de Suez. Elle s'appelait Berenike, d'après l'épouse de Ptolémée Ier et la mère de Ptolémée II. Berenike était situé sur un site difficile, soumis à des vents défavorables, à un niveau de mer en hausse, à un envasement important et à un manque d'eau adéquate. Néanmoins, il devint un important centre commercial et une grande ville. À l'époque romaine, c'était le nœud d'une économie mondiale qui s'étendait de l'océan Atlantique à la Chine (et peut-être même au-delà), atteignant son apogée après la prise de contrôle de l'Égypte par les Romains en 30 avant notre ère. Peut-être un millier de personnes vivaient dans cet avant-poste, une population hétérogène parlant une douzaine de langues, démonstration étonnante du monde multiculturel de l'empire romain. Cette ville a commencé à décliner lentement à la fin de la période impériale et a été abandonnée avant 550 après J.-C..

Cette publication approfondie de Berenike, de son arrière-pays et de son importance économique est un livre important qui en fait une lecture fascinante. Au fur et à mesure que les études classiques dépassent un monde centré sur la littérature méditerranéenne et ancienne, l'importance de lieux comme Berenike devient de plus en plus évidente.

Le livre est basé sur les fouilles sur le site et l'étude de sa région, un projet conjoint de l'Université du Delaware et de l'Université de Leiden qui a débuté en 1994. L'isolement de la ville est tel que ce projet a produit le premier plan de Berenike depuis 1826.

Ce livre très lisible, voire passionnant, explore de nombreux aspects de l’ancienne Berenike. Après une introduction (chapitres 1 et 2) qui souligne l’importance de la ville, ses sources littéraires anciennes et sa redécouverte par les voyageurs du 19ème siècle, les différents itinéraires de la région, dont certains remontent à la préhistoire, sont abordés (ch. 3). Bien que désolée et isolée, la région avait longtemps été importante en raison de l’exploitation minière, de l’extraction de carrières et de son accès à la mer, mais elle n’a été utilisée que sporadiquement jusqu’à la période ptolémaïque. Néanmoins, des tentatives ont été faites au début pour établir des points d'eau, puis des murs et des citernes. Depuis les débuts de la période ptolémaïque, il y avait un intérêt plus régulier dans la région.

Initialement, les Ptolémée cherchaient à établir des échanges commerciaux avec le sud de l'Arabie, en particulier ses aromatiques légendaires, et à créer des routes commerciales évitant les zones tenues par les Séleucides au nord (ch. 4). Le commerce des éléphants était également d'un intérêt particulier pour les Ptolémée (plus d'une douzaine de stations de chasse aux éléphants sont connues le long de la côte africaine); une partie importante du livre est une discussion détaillée de cette question (39-53), y compris les intrigants elephuntegoi, les navires de transport d'éléphants. Cependant, au deuxième siècle avant J.-C., la compréhension de la route de la mousson vers l'Inde changea dans une certaine mesure l'orientation de Berenike en tant que point de départ du commerce indien.


La partie centrale du livre est consacrée à Berenike elle-même: ses matériaux de construction, son plan d’ensemble et le développement du site (chapitres 5-6). La ville était entourée d'un certain nombre de fortifications qui la protégeaient des maraudeurs du désert. À l'époque romaine, la population était diverse: des documents en 12 langues ont été trouvés, notamment le Tamoul-brahmi du premier siècle de notre ère. (75), peut-être une indication d'agents résidents des extrémités les plus éloignées des routes commerciales. De nombreux ostraka et papyri illuminent le monde de Berenike, y compris ses besoins en nourriture et en eau. L’eau a toujours été un problème, et les difficultés de sa distribution (chapitre 7) font l’objet d’une discussion détaillée, qui s’appuie sur un système pharaonique existant et est devenue une responsabilité militaire au temps des Ptolémée.

L'accès à Berenike par voie terrestre a toujours été difficile et un examen approfondi du réseau routier régional est en cours (chapitre 8). Ce long chapitre traite des milliers de kilomètres de routes dans le désert oriental, y compris de la Via Nova Hadriana, longue de 800 km, qui relie Antinoopolis à Berenike. La densité des routes dans cette région isolée était vraiment remarquable, de même que le nombre de sites : à l'époque romaine, la population du désert oriental était plus nombreuse que jamais auparavant ou que plus tard jusqu'au 20ème siècle.

En dépit de son importance, Berenike n’était que l’une des nombreuses entreprises au monde hellénistique et romain des extrémités sud-est de la Terre, et le chapitre 9 répertorie les plus importants, de la mer Rouge à l’Inde. Il est également intéressant de parler de l’énigmatique canal Nil-Mer Rouge (179-182), dont les origines remontent peut-être à l’époque du Moyen Empire mais qui n’a probablement pas été achevé avant l’époque de Ptolémée II (les prétentionss antérieures d'un canal achevé sont discutables). Il existe également une analyse des navires qui ont utilisé cette importante ville portuaire (chapitre 10).

Les chapitres 11 et 12 traitent de la place de Berenike au sein de ses réseaux commerciaux et d'échange, avec une discussion intéressante sur les coûts de transport et son financement (212-20). Il existe un catalogue d'articles de commerce: les plus intéressants incluent les noix de coco, les graines de baobab et le bois de teck (et beaucoup d'autres), mais il est intéressant de noter qu'aucune soie n'a été découverte. Le dernier chapitre (chap. 13) examine les dernières années de la ville qui est entrée dans un lent déclin à la fin de la période romaine et a été abandonnée dès la première moitié du sixième siècle de notre ère. Les routes commerciales avaient changé et il y avait peut-être les effets d'une peste.

Notes abondantes, bibliographie et nombreuses photographies et plans raffinés complètent ce livre exceptionnel. Ce n’est pas seulement une lecture captivante, c’est une nouvelle démonstration de l’importance de la périphérie du monde antique, qui apparaît souvent plus vitale que son centre. Les détails des données sont remarquables et il reste une excellente compréhension de la vie dans cette ville éloignée, un environnement étranger à beaucoup de spécialistes de l'antiquité.


Duane W. ROLLER
Département de Grec et de Latin
Université d'État de l'Ohio



J'ai ce livre si quelqu'un voulait des précisions sur un point particulier, je peux plonger dans l'ouvrage et y chercher des précisions...

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Mars 2019 20:51 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2761
Localisation : Versailles
Quelques compléments en français ici : https://www.college-de-france.fr/site/j ... -10h00.htm


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mars 2019 19:47 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 903
Merci Jérôme pour ce lien. j'ai commencé à regarder et à écouter, pour ce que j'ai vu il est question d'un point fait sur les fouilles effectuées dans les forts le long de la route du Désert oriental qui amène a Myos Hormos, port sur la Mer Rouge. Je pense que dans la vidéo 2 il sera question de Berenike. B)

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mars 2019 23:23 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 903
Voila une carte tiré de l'ouvrage de Sidebotham (Si la modération considère qu'il vaut mieux la retirer, qu'elle supprime le lien)

Image

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB