A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Mars 2017 1:19

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 26 Août 2005 15:51 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 08 Mars 2005 22:10
Message(s) : 1090
Localisation : guilers - brest métropole océane
Anniversaire du décés de Louis-Philippe 1er.

Né en 1773, son père est le duc d'Orléans, qui devint Philippe-Egalité sous la Révolution et vota la mort de son cousin Louis XVI.

Le jeune Louis-Philippe sert dans l'armée de la République sous les ordres de Dumouriez (1792). Ce dernier finira par passer à l'ennemi. Le fils d'Orléans le suivra, mais refusera de combattre son pays.

Revenu en France sous la Restauration (1814-1815), Louis-Philippe rentre en grâce auprés du roi Louis XVIII (qui oubliera qu'il est le fils d'un régicide). Le prince se fait remarquer par une simplicité dans sa vie quotidienne.

Porté au pouvoir lors de la Révolution qui chasse Charles X en 1830, il devient le Roi-Bourgeois. Son régne est celui du libéralisme, du début du développement industriel en France, d'une certaine liberté de la presse.

Cependant, ce roi décevra les bonapartistes et les républicains, qui avaient vu en son avénement le début d'une véritable démocratie
(Louis-Philippe a maintenu le suffrage censitaire : qui peut payer vote !).
Le souverain se fait régulièrement tirer dessus; les fidéles de Charles X et de son petit-fils tentent de soulever l'Ouest; le fils de Louis Bonaparte essaie par deux fois de rallier des garnisons; des émeutes éclatent, dont la plus célébre et la plus sanglante sera celle des ouvriers-canuts de Lyon, lassés de vivre dans la gêne.

En 1847-1848, des banquets se tiennent dans toute la France pour obtenir une réforme électorale. Le ministre Guizot veut les interdire.
Le 22 février 1848, des troubles surviennent à Paris. Le mécontentement ira grandissant et en trois jours, Louis-Philippe sera renversé par l'émeute. Le vieux roi quittera les Tuileries en se demandant où il a mis son portefeuille et ses clés, et en ruminant : "Pis que Charles X !"

Il sera le premier chef d'état français a être photographié et à prendre le train. Deux symboles.


:n3:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: 26 août 1850
Message Publié : 26 Août 2005 18:33 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Juil 2003 17:54
Message(s) : 652
pilayrou a écrit :
Revenu en France sous la Restauration (1814-1815), Louis-Philippe rentre en grâce auprès du roi Louis XVIII (qui oubliera qu'il est le fils d'un régicide)


Les fautes des pères n'ont pas à retomber sur les têtes des fils, M. Pilayrou.

Et quand on a récupéré le trône grâce à Fouché, on peut bien accepter à sa Cour, le petit-cousin d'Orléans, qui n'a voté la mort de personne... :roll: :lol:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: 26 août 1850
Message Publié : 27 Août 2005 21:55 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Sep 2004 22:24
Message(s) : 44
Localisation : Paris
pilayrou a écrit :
Son régne est celui du libéralisme, du début du développement industriel en France, d'une certaine liberté de la presse.


Je ne pense pas que M. Frédéric Bastiat vous approuve dans ces dires.

D'ailleurs, il y a une antithèse dans votre propos : le libéralisme ne s'accommode pas d'une certaine liberté de la presse, il la veut pleine et entière.

De plus, un suffrage censitaire ne peut être libéral (cf. le député landais cité ci-dessus).

Cordialement.

Pierre-Augustin.

_________________
XVIIIèmement votre !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Louis-Philippe
Message Publié : 28 Août 2005 6:36 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 08 Mars 2005 22:10
Message(s) : 1090
Localisation : guilers - brest métropole océane
Je veux dire par là que le règne de Louis-Philippe est celui de la liberté pour la Bourgeoisie; elle fait ce qu'elle veut. Voyez les présidents du Conseil de l'époque : pas de noble ! Quant à la presse, on peut pratiquement tout écrire, et représenter le Roi avec une tête en forme de poire !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Août 2005 20:17 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Sep 2004 22:24
Message(s) : 44
Localisation : Paris
Nous sommes donc d'accord, ce règne n'est pas celui du libéralisme, mais celui de la bourgeoisie (pour faire vite) ! :D

_________________
XVIIIèmement votre !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Louis-Philippe
Message Publié : 28 Août 2005 23:02 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Juil 2003 17:54
Message(s) : 652
pilayrou a écrit :
[...]Quant à la presse, on peut pratiquement tout écrire, et représenter le Roi avec une tête en forme de poire !


Une caricature au demeurant très réussie, réalisée par Honoré Daumier, en 1831. :P

Image

Cliquez pour agrandir l'image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Libéral
Message Publié : 29 Août 2005 3:22 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 08 Mars 2005 22:10
Message(s) : 1090
Localisation : guilers - brest métropole océane
Le régne de Louis-Philippe est celui de la liberté d'entreprendre, économiquement parlant. Un ouvrier peut devenir un bourgeois.

Les bourgeois font ce qu'ils veulent. Ils créent les richesses; il ne faut surtout pas les contrarier. Certains partis politiques ne vivent pratiquement que du revenu des bourgeois.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Août 2005 20:29 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Sep 2004 22:24
Message(s) : 44
Localisation : Paris
Merci Louis-Auguste !

Je ne me lasserai jamais de cette belle poire ! :D

_________________
XVIIIèmement votre !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: 26 août 1850
Message Publié : 04 Sep 2005 0:10 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 07 Oct 2003 17:27
Message(s) : 585
Localisation : Allauch
Pierre-Augustin C. de B. a écrit :
pilayrou a écrit :
Son régne est celui du libéralisme, du début du développement industriel en France, d'une certaine liberté de la presse.


Je ne pense pas que M. Frédéric Bastiat vous approuve dans ces dires.

D'ailleurs, il y a une antithèse dans votre propos : le libéralisme ne s'accommode pas d'une certaine liberté de la presse, il la veut pleine et entière.

De plus, un suffrage censitaire ne peut être libéral (cf. le député landais cité ci-dessus).

Cordialement.

Pierre-Augustin.



Le suffrage censitaire est beaucoup plus liberal que le suffrage universel!

_________________
"La France n'est plus qu'un simple simulacre. On ne peut plus parler de déclin, ni de décadence. Nous sommes devant la mort et la disparition." Jean de Viguerie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: 26 août 1850
Message Publié : 04 Sep 2005 22:29 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Oct 2003 9:22
Message(s) : 485
Localisation : Toulouse
La Rochejaquelein a écrit :
Le suffrage censitaire est beaucoup plus liberal que le suffrage universel!


Hum... tout est réuni pour que le débat reparte de plus belle... "Libéral", que de choses on dit en ton nom :wink: ...
Autant d'intervenants que de définitions...

Amicalement
Crillon


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 13 Sep 2005 19:40 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Mars 2005 18:17
Message(s) : 2177
Localisation : Paris
Les tards du régime de Louis-Philippe :

- le mépris des conditions des pauvres et des ouvriers.
- le monopole tyrannique de l'Université et l'incapacité à réformer le systhème scolaire.
- un gouvernement autoritaire et répressif qui fait taire l'opposition
- un régime qui s'est sclérosé, et incapable de se remettre en question
- le rejet du catholicisme
- le mépris du roi pour le libéralisme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Sep 2005 22:11 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 12 Sep 2005 21:38
Message(s) : 1
Localisation : Beyrouth
Bonjour a tous, content de poster ce premier message.

En effet si l'on se refere aux memoires de la comtesse de Boigne ou aux " Choses vues" de Victor Hugo, le roi et sa famille sont tres favorablement percus par l'opinion publique apres les Trois Glorieuses et les tentatives d'assassinat. Le duc d'Orleans, fils aine de Louis-Philippe, semblait incarner de reels espoirs de changement. Sa mort accidentelle en 1842 a sans doute contribue a maintenir le conservatisme politique qui sera fatal au regne.
La nature fondamentalement bourgeoise du regime l'amenera toujours a frapper plus fort sur sa gauche que sur l'opposition legitimiste pourtant active. Cette raison d'etre, valable en 1830, ne pouvait plus servir face a la montee des revendications democratiques des republicains alimentees par les affaires mettant a jour la corruption ambiante (scandale Teste-Cubieres, assassinat de la duchesse de Praslin par son mari) et surtout les mauvaises recoltes de 1846 et 1847.

Cordialement,

Adrien


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Louis-Philippe
Message Publié : 14 Sep 2005 1:36 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 08 Mars 2005 22:10
Message(s) : 1090
Localisation : guilers - brest métropole océane
Châtillon a écrit :
Les tards du régime de Louis-Philippe :

- le mépris des conditions des pauvres et des ouvriers.
- le monopole tyrannique de l'Université et l'incapacité à réformer le systhème scolaire.
- un gouvernement autoritaire et répressif qui fait taire l'opposition
- un régime qui s'est sclérosé, et incapable de se remettre en question
- le rejet du catholicisme
- le mépris du roi pour le libéralisme



1/ La condition des ouvriers étaient hélas la même dans tout les pays. Mais les premières réglementations sur le travail des enfants datent de cette époque.
2/ Guizot institua le premier les statuts de l'école primaire en France.
3/ Gouvernement autoritaire ? Ce n'était pas le plus dur d'Europe !
4/ Régime sclérosé : le roi, 57 ans en 1830, était peut-être un peu trop âgé pour l'époque. Il nouera cependant les premiers liens amicaux avec la reine Victoria, donc avec la Grande-Bretagne.
5/ Rejet du catholicisme : qu'à fait son gouvernement ?
6/ Mépris du roi pour le libéralisme : c'est son problème. En tout cas, la France est riche ! (j'ai pas dit tout les français).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Louis-Philippe
Message Publié : 14 Sep 2005 10:16 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Mars 2005 18:17
Message(s) : 2177
Localisation : Paris
pilayrou a écrit :

1/ La condition des ouvriers étaient hélas la même dans tout les pays. Mais les premières réglementations sur le travail des enfants datent de cette époque.
2/ Guizot institua le premier les statuts de l'école primaire en France.
3/ Gouvernement autoritaire ? Ce n'était pas le plus dur d'Europe !
4/ Régime sclérosé : le roi, 57 ans en 1830, était peut-être un peu trop âgé pour l'époque. Il nouera cependant les premiers liens amicaux avec la reine Victoria, donc avec la Grande-Bretagne.
5/ Rejet du catholicisme : qu'à fait son gouvernement ?
6/ Mépris du roi pour le libéralisme : c'est son problème. En tout cas, la France est riche ! (j'ai pas dit tout les français).


5/ En faite, le régime de Louis-Philippe était de nature voltairienne. Guizot était protestant et Louis-Philippe cultivait des amitiés protestantes outre manche. Les autorités catholiques étaient en froid avec le roi et son gouvernement. En quoi cela constituait un tard ? C'est qu'à l'époque le catholicisme reprenait de la faveur populaire pour ce qu'elle apportait des solutions modernes aux problèmes social. Le gouvernement de Louis-Philippe n'a pas réelement daigné écouter les catholiques libéraux ou sociaux comme Montalembert, Maret, Ozanam ou Buchez. Résultat l'Eglise a soutenu le peuple contre le gouvernement.

6/ Pour ce qui est du mépris du libéralisme du roi, je parlais du libéralisme politique. En dépit du suffrage censitaire accordé, Louis-Philippe méprisait les bourgeois et leur ambition politique. Il demeure un monarche aussi tetu qu'un Charles X et d'ailleurs ça lui a couté sa place.
Le régime de Louis-Philippe aurait pu continuer si il avait mis en place une réforme électoral et licencié son gouvernement voltairien :lol: :lol: ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Sep 2005 10:22 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 08 Mai 2002 9:54
Message(s) : 2040
Je suppose que l'aimable intervenant qui a évoqué les "tards" du régime Louis-Philippard, voulait parler de TARES !

De grâce, n'entretenons pas la méprise...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB