A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 29 Mars 2017 4:12

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 51 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 21 Déc 2011 9:50 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1371
Localisation : Vienne (86)
Pour des yeux extérieurs la Restauration n'apparaît t'elle pas comme un OVNI coincé entre deux Républiques et deux Empires ?
La restauration n'est t'elle pas uniquement perçu comme les derniers spasmes politiques de la monarchie ?
Est ce un rejet de ce que peut représenter la monarchie ?
La révolution et le premier Empire ne font t'ils pas de l'ombre à la restauration ?

Et d'autres questions, avérées ou pas, faisant de la restauration l'image d'une période bâtarde.

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Déc 2011 10:47 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Nov 2010 17:01
Message(s) : 936
Localisation : sur le cardo d'une cité de la Gaulle romaine
Les bonapartistes et les républicains surnommaient Louis XVIII "le Gros Cochon".
Dans l'armée, lorsqu'on comptait les hommes, il était courant d'entendre : "… 15, 16, 17, gros cochon, 19, 20…".

_________________
Je n'ai pas cru que tes édits pussent l'emporter sur les lois non écrites et immuables des dieux. Sophocle


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Déc 2011 10:50 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1701
Localisation : Nanterre
En fait, je serais curieux de savoir ce que disait de la Restauration l'École de la IIIe République. Je suis prêt à parier que le désintérêt pour cette période vient de là.

Pourtant, on sait qu'il n'a tenu qu'à peu de choses qu'une nouvelle monarchie succède au second empire. À ce moment-là, c'est la République et l'Empire qui seraient apparus comme des anomalies.

Ce désintérêt est d'autant plus dommage qu'il occulte totalement les journées révolutionnaires, 3 Glorieuses (1830), 1836, 1848, qui ont marqué l'imaginaire et la politique du XIXe et du XXe siècle, et dont mai 68 se fait l'écho.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Déc 2011 10:55 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1371
Localisation : Vienne (86)
Grippeminaud a écrit :
Les bonapartistes et les républicains surnommaient Louis XVIII "le Gros Cochon".
Dans l'armée, lorsqu'on comptait les hommes, il était courant d'entendre : "… 15, 16, 17, gros cochon, 19, 20…".


Merci pour l'anecdote :wink: que je ne connaissais point.

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Déc 2011 13:08 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 17 Nov 2005 18:00
Message(s) : 126
Localisation : Paris
Il me semble que Louis XVI a également eu droit, pendant la révolution, au sobriquet de "gros cochon".

_________________
Charles-Audouin Pascaud


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Déc 2011 13:12 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1371
Localisation : Vienne (86)
Cap a écrit :
Il me semble que Louis XVI a également eu droit, pendant la révolution, au sobriquet de "gros cochon".


http://www.caricaturesetcaricature.com/article-11666874.html

En effet !

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Déc 2011 17:28 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 04 Mai 2010 14:51
Message(s) : 662
Les clichés bien sur.Louis XVIII le roi podagre,Charles X et la girafe (+ le mobiler Charles X)...Enfin ne pensez vous pas qu'un roman comme "Jacqou le croquant" qui se passe sous la Restauration et fait pleurer le pays n'a pas donné une image flatteuse de cette époque.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Déc 2011 22:11 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Oct 2009 17:55
Message(s) : 1328
ALEXANDRE 1ER a écrit :
Enfin ne pensez vous pas qu'un roman comme "Jacqou le croquant" qui se passe sous la Restauration et fait pleurer le pays n'a pas donné une image flatteuse de cette époque.



Pas sûr que beaucoup de monde sache "placer" chronologiquement l'oeuvre d'Eugène Le Roy. ;)

_________________
[...] Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants...

Renaud, Mistral gagnant, 1985.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Déc 2011 0:48 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1701
Localisation : Nanterre
Cap a écrit :
Il me semble que Louis XVI a également eu droit, pendant la révolution, au sobriquet de "gros cochon".
Effectivement. Je reste donc persuadé que l'imagerie populaire a confondu Louis XVI et Louis XVIII, prêtant au premier la corpulence du second, et peut-être prêtant au second l'indécision du premier.
A-t-on d'autres exemples de caricatures communes aux deux monarques ?

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Juin 2012 16:07 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 06 Juin 2012 8:29
Message(s) : 16
On se prendra aisément d'intérêt pour l'époque à la lecture de l'épais classique "La Restauration" par Berthier de Sauvigny, Flammarion, 1955 : tous les aspects historiques, politiques, religieux, sociologiques, industriels, financiers, culturels. Le lecteur n'ignorera plus rien du milliard des émigrés ni de la loi du sacrilège, ainsi que des débats parlementaires afférents. L'auteur descend d'une victime de la guillotine et d'un ardent activiste royaliste des derniers temps de l'Empire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Fév 2013 13:51 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mai 2005 12:40
Message(s) : 3258
Cuchlainn a écrit :
Très court et méconnu, je pense. Ce régime a l'image d'une transition qui n'est ni une chose ni une autre et qui n'a rien laissé. C'est aussi une France vaincue, petit-bras... dans l'ombre de l'épopée napoléonienne.

Je suis tout à fait d'accord. Du XIXe siècle, l'on a surtout tendance à retenir la période Napoléon Ier et la période Napoléon III... entre les deux il s'est passé des événements... mais qui sont bien plus dans l'ombre que les périodes napoléoniennes. Ces périodes ont connues leurs heures de gloire... l'entre deux est une France vaincue. De même, Napoléon III est lui même dans l'ombre de son oncle plus connu. Pourtant, même si avec Napoléon Ier la France a connu ses heures de gloire, le 1er Empire s'est achevé sur un bilan sévère au niveau du nombre de morts qu'il a provoqué.

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Mai 2013 10:01 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 07 Fév 2013 20:14
Message(s) : 155
C'est très simple, étant à la fac c'est une période que l'on passe volontiers sous silence !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Mai 2013 12:49 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
On comprend d 'autant moins le désintérêt général pour la Restauration qu'elle a réalisé le tour de force de ne pas trop pénaliser la France en dépit de son comportement extérieur lors des traités et que la période a été marquée par la paix, à peu d'exceptions et la prospérité économique dont les historiens font souvent peu de cas comme si la vie d'un pays était avant tout politique.
L'histoire des années qui ont suivi 1815 aurait pu être dramatique, faite de guerres civiles, tant la France de la Révolution aurait pu ne pas accepter un roi.
Sur le plan constitutionnel, l'époque est capitale, c'est là que se forge après un apprentissage, la tradition parlementaire française avec des élections, deux chambres, un gouvernement renversable, un chef d'Etat un peu particulier il est vrai. Mais tout est en place et fonctionne avec des débats de bon niveau.
La 3è République n'aura plus qu'à reprendre ce parlementarisme en réduisant le pouvoir monarchique. La continuité est remarquable sur le plan constitutionnel entre Restauration et République.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Juin 2013 20:57 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 19 Déc 2007 18:08
Message(s) : 120
Citer :
L'histoire des années qui ont suivi 1815 aurait pu être dramatique, faite de guerres civiles, tant la France de la Révolution aurait pu ne pas accepter un roi.
Sur le plan constitutionnel, l'époque est capitale, c'est là que se forge après un apprentissage, la tradition parlementaire française avec des élections, deux chambres, un gouvernement renversable, un chef d'Etat un peu particulier il est vrai. Mais tout est en place et fonctionne avec des débats de bon niveau.
La 3è République n'aura plus qu'à reprendre ce parlementarisme en réduisant le pouvoir monarchique. La continuité est remarquable sur le plan constitutionnel entre Restauration et République.


C'est vrai que la Restauration fut une étape essentielle dans la mutation politique de la France. On pourrait aussi citer la production littéraire de très grande qualité de l'époque : le romantisme a donné lieu a un véritable feu d'artifices.

Mais tout de même

Citer :
Pourquoi préferer Robespierre ou Napoléon à Louis XVIII ?


Pour moi la réponse est évidente. Qu'on les apprécie ou non, Robespierre et Napoléon, mais aussi Fouché, Dumouriez, Barras, Danton, ont eu des vies romanesques et extraordinaires. Je pense que si l'époque de la Révolution et de l'Empire a fasciné tant de gens à travers le monde (pas seulement des français, loin s'en faut), c'est parce que les immenses enjeux politiques et idéologiques qu'elle comporte intéressent ce qu'il y a d'adulte en nous, et que les événements spectaculaires et les destins individuels enchantent l'enfant qui reste au fond de notre petit coeur lol

Tout de même, de ces deux citations : "De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace, et la France sera sauvée" (Danton), et "enrichissez-vous" (Guizot, fameuse citation arrangée, certes), on peut dire que l'une est plus sexy que l'autre non ? lol

Un mot doux de Talleyrand sur Louis XVIII : sa majesté sait très bien qu'en dépit de sa forme sphérique elle ne peut regagner les Tuileries par la voie aérienne lol


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Juin 2013 5:57 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4268
Localisation : Allemagne
On a beaucoup daubé - et on continue à le faire - sur la citation de Guizot. L'ennui c'est qu'on l'a tronquée pour la rendre critiquable et immorale. La citation complète est : " Enrichissez-vous par le travail, l'épargne et l'honnêteté ". Ce qui , à mes yeux, n'a rien de répréhensible et est dans la droite ligne de la morale protestante de Guizot, qui était protestant.

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 51 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB