A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 28 Mai 2017 9:34

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 51 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 19 Juin 2013 10:24 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Guizot, historien par ailleurs, était sensible à la détérioration de la condition ouvrière et il est l'inventeur du concept de la lutte des classes repris par Marx.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Juin 2013 12:30 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1384
Localisation : Vienne (86)
Alain.g a écrit :
Guizot, historien par ailleurs, était sensible à la détérioration de la condition ouvrière et il est l'inventeur du concept de la lutte des classes repris par Marx.


A ce titre je recommande la biographie de Laurent Theis.

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Août 2013 21:10 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 06 Août 2009 23:05
Message(s) : 50
Localisation : Sarreguemines
L'ombre néfaste de Charles X, contre-révolutionnaire notoire, plane sur la Restauration qui, par réaction, entraîne une mauvaise impression sur cette période et donc un certain désintérêt. Renforcé encore par la mise en place postérieure de la République.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Août 2013 9:03 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Sep 2007 9:29
Message(s) : 495
Je pense, comme d'autres, que la République a tué la Restauration ; l'Empire aussi puisqu'il s'agissait de se démarquer de l'Ancien Régime...

La Restauration a également été amalgamé à l'Ancien Régime, c'est censé être une monarchie comme une autre, ce qu'elle n'est précisément pas. Et tant qu'on utilisera le mot de "Restauration" pour désigner les "monarchies postrévolutionnaires" (titre du très bon livre de B. Goujon) qui sont des monarchies parlementaires (quand la France a cru pouvoir être l'Angleterre), on cautionnera l'amalgame et l'oubli de cette période décisive...

_________________
"Si ton labeur est dur et que tes résultats sont maigres, n'oublie pas qu'un jour le chêne a été un gland"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Août 2013 11:18 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2551
J'ai tendance à penser que le pire (les commentaires précédents le montrent bien, qui l'oublient franchement) est que la période de Louis-Philippe est soit englobée dans la "Restauration, soit dans les prémices du second empire, mais jamais traitée en elle-même, avec ce qu'elle a apporté (ou modifié) sur le plan social, technique, "colonial", international, artistique ou institutionnel. C'est comme un trou dans l'histoire du 19ème siècle.

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Août 2013 15:40 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 06 Août 2009 23:05
Message(s) : 50
Localisation : Sarreguemines
On a tendance quand même à séparer assez nettement la Monarchie de Juillet de la Restauration (1815-1830).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Août 2013 22:22 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7117
Localisation : Provinces illyriennes
Citer :
qui sont des monarchies parlementaires

Monarchie constitutionnelle, oui, parlementaire non. Il n'y a pas de responsabilité des ministères devant le pouvoir législatif, gage du parlementarisme.
Une amorce sans aucun doute, mais laborieuse et non acceptée pleinement par Louis-Philippe. Je ne parle même pas de ses deux prédécesseurs, pour qui le parlementarisme relève de la chimère, dans un royaume où le corps électoral représente 100 000 individus...
Une évolution institutionnelle est notable entre les deux régimes, mais nous demeurons dans le cadre d'une monarchie pour le moins conservatrice et encore loin du modèle anglais.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Août 2013 14:55 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2526
Allmen67 a écrit :
On a tendance quand même à séparer assez nettement la Monarchie de Juillet de la Restauration (1815-1830).



Je ne sais pas qui est "on" : les historiens sérieux sans doute mais malheureusement pas notre forum qui continue de nier la monarchie de Juillet en l'englobant dans la "Restauration".

Il me semble que les programmes scolaires du secondaire font de même, ce qui est déplorable évidemment.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Août 2013 14:58 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2551
C'était aussi mon constat.

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Août 2013 15:07 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7117
Localisation : Provinces illyriennes
D'un autre côté ce choix avait été réalisé pour deux raisons : éviter les rubriques à profusion qui prennent de la place et amoindrissent la lisibilité du forum, ainsi que pour scinder un "long XIXème siècle", opération fort délicate.
Il y a tout de même une restauration monarchique des Bourbons (de la branche aînée, puis cadette) en France entre 1815 et 1848, non ? A ce titre - et malgré les évolutions que l'on peut remarquer entre la Restauration et la monarchie de Juillet -, la césure me semble adaptée.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Août 2013 15:16 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2551
Oui, mais en comparant la durée des règnes, Louis Philippe est en seconde position derrière Napoléon III. Et, pour ce qui est du style, de l'influence sur la société et les arts, il en est de même. De toute façon, l'expression (consacrée) de "monarchie de juillet" est stupide.

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Août 2013 21:55 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7117
Localisation : Provinces illyriennes
L'influence sociétale de Louis-Philippe comparée à celle de Napoléon III me parait délicate à mettre en balance. Bon, ce n'est qu'un avis...
L'historiographie des deux périodes est aussi fort inégale. Napoléon III me semble remporter la mise.
Enfin, la monarchie de Juillet ne me semble pas péjorative comme titre. L'allusion aux Trois glorieuses est plutôt flatteuse, non ?

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Sep 2013 12:54 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 729
Duc de Raguse a écrit :
Citer :
qui sont des monarchies parlementaires

Monarchie constitutionnelle, oui, parlementaire non. Il n'y a pas de responsabilité des ministères devant le pouvoir législatif, gage du parlementarisme.
Une amorce sans aucun doute, mais laborieuse et non acceptée pleinement par Louis-Philippe. Je ne parle même pas de ses deux prédécesseurs, pour qui le parlementarisme relève de la chimère, dans un royaume où le corps électoral représente 100 000 individus...
Une évolution institutionnelle est notable entre les deux régimes, mais nous demeurons dans le cadre d'une monarchie pour le moins conservatrice et encore loin du modèle anglais.


La Charte institue un système qui annonce le régime parlementaire, dans lequel le pouvoir législatif est exercé à la fois par le roi, la Chambre des Pairs et la Chambre des députés. Le roi dépose des propositions de loi indifféremment sur le bureau de l'une ou l'autre assemblée (exceptée la loi de finances, examinée d'abord par la Chambre des députés). Ainsi se confirme l'un des traits permanents de nos institutions : le bicamérisme, associant une Haute Assemblée à une Chambre d'élection directe.
Paradoxalement, c'est le parti ultra-royaliste qui contribue à infléchir le régime issu de la Charte vers un régime parlementaire. Ministre de Charles X (qui, à la mort de son frère Louis XVIII, en septembre 1824, hérite du trône), Villèle en fera l'amère expérience. En 1827, il tente de réduire au silence l'opposition parlementaire en prononçant la dissolution de la Chambre des députés et en faisant nommer soixante-seize nouveaux pairs. Sa tentative échoue et il est renversé.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Sep 2013 18:37 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Liber censualis a écrit :
La Charte institue un système qui annonce le régime parlementaire.
Il va y avoir au long de l'application de la charte, un glissement progressif vers un régime parlementaire comme en GB dont l'évolution inspire l'élite française.
"Sans l'accord des chambres, le roi ne peut gouverner" (Prélot), une dyarchie s'installe. La monarchie limitée de la charte qualifiée de charte constitutionnelle, se transforme en monarchie représentative.
Progressivement se forge le controle parlementaire, les électeurs élisent, les chambres discutent effectivement le budget, les lois. Tout est réel. la France rode son futur parlementarisme qui s'esquisse de plus en plus nettement.
Après 1820, "le cabinet étant en accord avec la Chambre, et sa politique en accord avec la majorité, la condition essentielle du régime parlementaire se trouve réalisée" (Prélot). Même Charles X s'incline tout en luttant contre l'évolution. Puis il y a les ordonnances dont la dernière qui voit le roi statuer sans les chambres dans le domaine de la loi, une violation inacceptable de la charte.
Cette évolution continuera avec Louis-Philippe malgré son comportement autoritaire: il use 19 ministères, dissous 7 fois la chambre.
S'institue sous L-Ph. en effet: l'interpellation, typique du parlementarisme, le Roi se targue de ne pas intervenir dans l'administration, l'autorité des chambres s'accroit: elles partagent l'initiative des lois avec le roi, une novation capitale.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Sep 2013 21:31 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7117
Localisation : Provinces illyriennes
Personne ne nie "l'amorce" au parlementarisme pendant cette période, mais tant que l'exécutif demeure irresponsable devant le législatif, il n'y a pas de parlementarisme.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 51 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB