A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Mars 2017 1:18

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Sacre de Charles X
Message Publié : 24 Août 2016 20:07 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 20 Mai 2014 22:12
Message(s) : 242
est ce vrai que le sacre du roi Charles X aurait tourné selon les mots de Jean Tulard " à la rigolade"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: sacre charle X
Message Publié : 24 Août 2016 20:38 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 933
Je crois que l'épisode du toucher des écrouelles a été assez cocasse. Le roi n'avait pas du tout envie de toucher des centaines de pouilleux et ceux-ci n'étaient pas du tout impressionnés par le caractère magique ou religieux du rite. Mais ils sont cependant venus nombreux attirés par l'appât du gain. En effet il était de coutume de donner en cette occasion, outre l'espoir d'une incertaine guérison, une bonne pièce de monnaie au pouvoir d'achat, lui, tout à fait certain.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: sacre charle X
Message Publié : 26 Août 2016 18:56 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1836
Localisation : Versailles
Voici que le cortège à pas égaux s’avance.
Le pontife aux guerriers demande CHARLES DIX.
L’autel de Reims revoit l’oriflamme de France
Retrouvée aux murs de Cadix.
Les cloches dans les airs tonnent ; le canon gronde ;
Devant l’aîné des rois du monde
Tout un peuple tombe à genoux ;
Mille cris de triomphe en sons confus se brisent ;
Puis le roi se prosterne, et les évêques disent :
- "Seigneur, ayez pitié de nous !


"Celui qui vient en pompe à l’autel du Dieu juste,
C’est l’héritier nouveau du vieux droit de Clovis,
Le chef des douze pairs, que son appel auguste
Convoque en ces sacrés parvis.
"Ses preux, quand de sa voix leur oreille est frappée,
Touchent le pommeau de l’épée,
Et l’ennemi pâlit d’effroi ;
Lorsque ses légions rentrent après la guerre,
Leur marche pacifique ébranle encore la terre :
O Dieu ! prenez pitié du roi !


Car vous êtes plus grand que la grandeur des hommes !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: sacre charle X
Message Publié : 26 Août 2016 20:20 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5616
Ah elle est propre l'oriflamme de France "retrouvée aux murs de Cadix" !

Cadix, c'est là que s'est terminée, par le siège de la ville, l'expédition militaire française de 1823, destinée à écraser les libéraux qui avaient réussi à imposer une constitution au roi Ferdinand VII.

On était assez peu sûrs de l'obéissance des soldats français - écraser le parti de la liberté faisait râler dans les casernes - et encore moins des compétences des généraux royalistes, qu'on a donc placés en second de maréchaux et de généraux expérimentés de l'Empire, qui sauraient à la fois combattre et se faire obéir.

Ainsi, cette expédition écrasa sans surprise les maigres effectifs des libéraux espagnols, laissant l'Espagne aux mains d'un roi parfaitement réactionnaire et de ses soutiens, qui allaient faire rater le coche de la révolution industrielle à l'Espagne et la plonger dans des décennies d'obscurantisme.

Tandis que Chateaubriand, peu soucieux des réalités militaires, se pâmait d'admiration pour "cette armée royale qui avait réussi en trois mois une conquête de l'Espagne que Napoléon n'avait pu réussir en sept ans."

C'est donc ainsi que les royalistes avaient retrouvé leur honneur militaire "aux murs de Cadix". :rool:

Quant à "l'aîné des rois du monde" il allait avoir la malchance de lancer "ses pairs devant lesquels le monde tremble" à la conquête de l'Algérie (tiens, en voila encore, une sainte et glorieuse campagne !) l'année même où les Parisiens le jetteraient comme un malpropre, et en trois jours montre en main, un record dans l'histoire des révolutions françaises. *

Jérôme, vous avez oublié de préciser qui est l'auteur de ce fracassant florilège d'âneries royalistes ?

* Ah non, j'ai oublié le 4 septembre 1870, mais c'est un cas particulier où, comme disait De Gaulle à propos de Mai 58, "le pouvoir n'était pas à prendre, il était à ramasser ! "

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: sacre charle X
Message Publié : 26 Août 2016 20:39 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1836
Localisation : Versailles
Je suis bien d'accord avec Pierma. Ce poème dont je vous laisse chercher l'auteur est bien ridicule !

Je crois que Chateaubriand avait noté que les victoires de la Révolution et de l'empire avait touché l'ancienne monarchie au cœur : la gloire militaire qui était la raison d'être de la monarchie et de la noblesse. Or jamais depuis les croisades la monarchie n'avait réussi le quart des exploits accomplis entre 1792 et 1812!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: sacre charle X
Message Publié : 26 Août 2016 22:21 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5616
J'ai trouvé et j'en suis affligé !

En plus "Ses preux, quand de sa voix leur oreille est frappée" c'est d'un lourd...

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: sacre charle X
Message Publié : 26 Août 2016 23:02 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Oct 2007 9:34
Message(s) : 3607
Localisation : Myrelingues la brumeuse
Pierma a écrit :
J'ai trouvé et j'en suis affligé !

En plus "Ses preux, quand de sa voix leur oreille est frappée" c'est d'un lourd...



Il est vrai que Totor a fait de bien meilleurs vers. A sa décharge, il était encore dans sa phase royaliste.

Un autre génie, mais de la musique, a commémoré le sacre de Reims. Il s'agit de Rossini et de son opéra "Le voyage de Reims"

https://fr.wikipedia.org/wiki/Il_viaggio_a_Reims

https://www.youtube.com/watch?v=f3uXedY_ROA

_________________
C'est l'ambition qui perd les hommes. Si Napoléon était resté officier d'artillerie, il serait encore sur le trône.

Mr Prudhomme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: sacre charle X
Message Publié : 28 Août 2016 22:12 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1647
Pierma a écrit :
C'est donc ainsi que les royalistes avaient retrouvé leur honneur militaire "aux murs de Cadix". :rool:

à noter que Talleyrand déconseillait cette expédition, au souvenir de 1808, et appréciait la formule de Thiers
l'Espagne est une Vendée éteinte

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: sacre charle X
Message Publié : 29 Août 2016 3:41 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5616
bourbilly21 a écrit :
à noter que Talleyrand déconseillait cette expédition, au souvenir de 1808, et appréciait la formule de Thiers
l'Espagne est une Vendée éteinte

Jolie formule, et parfaitement exacte, mais qui négligeait le nouveau contexte : le mouvement libéral ne touchait guère que les villes, et les paysans et le clergé n'avaient pas bougé : tant que le roi - Ferdinand VII - pour lequel ils s'étaient tant battus restait sur le trône...

Tout de même, réussir à se faire imposer une Constitution, dans le pays le plus rétrograde d'Europe, sans même réussir à faire appel aux forces qui avaient combattu Napoléon avec tant d'ardeur, c'est un record ! L'Espagne de 1820 n'est pas la France de 1789, on s'en doute. Le risque de dérive révolutionnaire y est objectivement nul. Ce roi est un lourdaud.

Mais on le savait depuis que son père et lui-même avaient demandé à Napoléon, en 1807, de décider lequel des deux était le vrai roi d'Espagne. 8-|

Le fils reprochait au père de ne pas gouverner et de laisser le premier ministre s'occuper du pays et de la reine, et l'abdication du père rencontrait l'approbation des Cortès. Donc une querelle de famille, que Napoléon avait tranchée en les attirant en France pour une conférence, où "Raminagrobis, le bon apôtre, mit les plaideurs d'accord en les croquant l'un et l'autre." En l'occurrence il les mit en résidence surveillée à Valençay, chez Talleyrand, et colla Murat sur le trône d'Espagne. Il dira à Sainte-Hélène :"J'embarquai fort mal cette affaire-là." C'est peu dire... (Le roi et son fils rebelle continuèrent donc à se quereller à Valençay. Castelot n'a pas de mots assez durs pour dénoncer la veulerie de ces bourbons d'Espagne.)

C'est Napoléon, alors qu'il manquait de troupes en 1814, qui finalement désigna Ferdinand, en demandant aux Cortès s'ils l'acceptaient pour roi. Les Cortès votèrent pour la forme : ils acceptaient. On s'en serait douté... Exit Joseph, "Don José Primero", qui avait échangé sur ordre sa casquette de roi de Naples contre celle de Murat - la formule est de Talleyrand, disant en se marrant que Napoléon échangea leurs deux couronnes "comme deux conscrits dont on échange les shakos" - Don José qui écrivait lucidement à son frère, depuis Madrid :"Sire, ma situation ici est incroyable : je n'ai pas un seul sujet qui me soit favorable !")

Et donc Ferdinand, cet incapable, se sent brimé en 1820 par cette Constitution, il veut le pouvoir absolu, et transmet à la Sainte Alliance ses plaintes et ses appels au secours : il est en but à de dangereux révolutionnaires.

La Sainte Alliance est cette entente entre les vainqueurs de Napoléon, dont la sainteté douteuse se borne à l'engagement de massacrer toute révolution qui pourrait advenir chez l'un d'entre eux, et tant qu'à faire, dans n'importe quel pays d'Europe, la France en tout premier lieu.

Pour des raisons géographiques, les puissances délèguent la corvée à la France, ce qui donne aussi à Louis XVIII l'occasion de prouver que la France est redevenue fréquentable.

Pour éviter toute méprise avec le peuple espagnol, dont on peut craindre qu'il sursaute en revoyant des soldats français, l'armée française est désignée en toute simplicité comme "les cent mille fils de Saint-Louis" et le clergé espagnol transmet la consigne de faire bon accueil aux "100 000 hijos de Santo Luis", consigne qui sera généralement suivie par les paysans. (Les vétérans de la guerre d'Espagne ont dû halluciner !)

Aucun risque donc de voir cette Vendée éteinte se rallumer, et Ferdinand VII sortira de l'aventure comme le roi le plus absolu et le plus ridicule d'Europe. (Il est vrai, comme je l'ai raconté, qu'il avait montré des dispositions précoces.)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: sacre charle X
Message Publié : 29 Août 2016 6:27 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1836
Localisation : Versailles
Je remercie Pierma de ce bon résumé. Mais je ne crois pas que Charles IV ait été exilé à Valençay avec ses fils. Il me semble plutôt qu'il soit allé à Marseille où existe toujours un quartier dit du Roi d'Espagne.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: sacre charle X
Message Publié : 29 Août 2016 6:54 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3765
Jerôme a écrit :
Il me semble plutôt qu'il soit allé à Marseille où existe toujours un quartier dit du Roi d'Espagne.


A Marseille, il fut dans un premier temps accueilli chez le maire Anthoine, en son château Saint-Joseph (à présent hôtel de ville des 13e et 14e arrondissements). Il occupa ensuite l'hôtel Samatan, aujourd'hui disparu).
Comme autres lieux de résidence on peut citer Compiègne, Fontainebleau et Rome.

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Sacre de Charles X
Message Publié : 29 Août 2016 6:58 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9667
Localisation : Région Parisienne
Pour ceux que ça intéresse:

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4 ... rk=21459;2

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Sacre de Charles X
Message Publié : 29 Août 2016 7:04 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5616
Bien noté. C'est intéressant que le nom soit resté, à Marseille.

Pourquoi avais-je en tête le château de Valençay ? Simple confusion, ou était-ce là qu'a eu lieu l'embuscade ?

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Sacre de Charles X
Message Publié : 29 Août 2016 7:05 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3765
A noter que l'épisode des scrofuleux évoqué plus haut ne s'est pas déroulé lors du sacre mais le surlendemain.

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Sacre de Charles X
Message Publié : 29 Août 2016 7:08 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1836
Localisation : Versailles
Pierma a écrit :
Bien noté. C'est intéressant que le nom soit resté, à Marseille.

Pourquoi avais-je en tête le château de Valençay ? Simple confusion, ou était-ce là qu'a eu lieu l'embuscade ?



Je crois que Ferdinand et ses frères (ou son frère ?) ont bien été exilés à Valençay mais séparés de leurs parents ! Il faut dire que dans cette famille l'ambiance était un peu ... Tendue !

Et à Marseille aujourd'hui

https://fr.mappy.com/poi/50ad1c0384ae5f ... .24062/Z8/


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB