Forum Histoire - Passion Histoire
http://passion-histoire.net/

Marie Cappelle, devenue veuve Lafarge
http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=42&t=4268
Page 1 sur 1

Auteur :  Dédé [ 18 Fév 2005 10:30 ]
Sujet du message :  Marie Cappelle, devenue veuve Lafarge

En 1839, Marie Cappelle, élevée avec les jeunes princes de la famille d’Orléans (dont elle aurait été cousine illégitime ?) , est mariée à Charles Lafarge, maitre de forges au Glandier, commune de Beyssac (dont il est le maire) en Corrèze.
En 1840, Lafarge meurt dans d’affreuses douleurs. Marie est accusée de l’avoir empoisonné à l’arsenic.

Charles Martel, dans un autre forum plus général, a écrit :
Marie Capelle, épouse de Charles Lafarge. MC est accusé d'avoir empoisonné son mari à l'arsenic, mort le 13/01/1840. Condamnée le 19/09/1840 aux travaux forcés à perpétuité, peine commuée en réclusion à perpétuité compte tenu de son Etat de santé. Libérée en 1852, décède le 06/09/1852. Une enquête pour l'émission télévisée "de mémoire d'homme" du 09/02/1978, laisse à penser que l'époux serait mort de typhoïde.

Dans les différents livres et émissions de télévision sur cette affaire, les deux thèse s’opposent : celle de l’empoisonneuse et celle de la typhoïde. On ne va sans doute pas résoudre cette énigme aujourd’hui.
A noter qu’un des 5 procès de Marie cCappelle concernait un vol de diamants à l’une de ses cousines, vol qui aurait amené son éloignement d’urgence par le mariage à un bourgeois du Limousin.

(Cette affaire, aujourd’hui, en serait-elle une ? les expertises d’empoisonnement à l’arsenic sont-elles aujourd’hui plus au point ? et dans le cas où l’empoisonnement serait avéré, cette jeune femme aurait-elle des circonstances atténuantes ?)

Marie Cappelle a passé 12 ans en prison, et a beaucoup écrit. Ses textes ont-ils été édités ?

Un livre "La rebelle du Glandier"de S et D Decaux, (éditions Dessagne, Limoges) très documenté sur le contexte local de cette affaire, évoque tout ce qu'a pu vivre cette femme, qui, changeant brutalement de monde (au Glandier, on parlait la langue d'OC qu'elle ignorait), passant du monde des princes à celui des bourgeois,au milieu des forêtes limousines (quand on passe au Glandier, on imagine son désarroi) est tombée dans un profond désespoir, et à (peut-être) tenté de se libérer en devenant veuve (le divorce n'existait pas à l'époque)

(à vous, Elie Dufaure :? , Allassac est proche de Beyssac, je parie que cette ambiance et cette époque vous sont familières )

Auteur :  Elie Dufaure [ 18 Fév 2005 21:17 ]
Sujet du message :  Le Glandier...

Une légende - familiale du vingtième siècle - voulait que je compte au nombre des défenseurs de Marie Cappelle-Lafarge lors de son procès !
Il y avait bien quelque jeune avocat parmi ses défenseurs... mais ce n'était pas moi ! Plutôt mon illustre aîné Charles Lachaud, Corrèzien de Treignac... qui restera du reste "empoisonné du coeur" éternel amoureux transi de l'héroine ! :wink:
Moi j'étais encore à Brive en train de faire mes études secondaires - ou plutot mes humanités - à l'époque du procès qui se déroulait à Tulle...

:arrow: Que dire de bien nouveau sur l'affaire Lafarge ?
Une page web de Juillet 2004 s'y essaye ! Est-elle bien convaincante ???
Pour ma part je reste largement sceptique... :?
Les rebondissements de l'affaire Lafarge, 160 ans après
http://www.village-justice.com/cgi-bin/ ... 1090397854

Les expertises des viscères exposés à l'arsenic demeurent toujours sujettes à caution... Un siècle après l'affaire Lafarge, l'affaire Marie Besnard montrera que le doute demeure en la matière... Je ne parle même pas des analyses - plus récentes - des cheveux de Napoléon 1er !
En revanche le thème de "l'empoisonnement" demeure toujours "porteur" et d'actualité dans les rubriques "faits divers" contemporaines ( Affaire de la Josacine, affaire du sang contaminé, ... et affolements médiatiques en tout genre par rapport à la sécurité alimentaire ESB, dioxine, hormones )

Avant de proposer quelques illustrations je vous signale que Frederick Boucher, journaliste de Radio Pac, originaire de Benayes a mis en ligne un petit article sur l'affaire :
http://www.18heures.org/Ecrire/Almanach/2004/cpe04.htm
mais au dela il envisage un plus large approfondissement du sujet :
http://www.affaire-lafarge.com/
Bon courage à lui ! Parce qu'il y a du travail !!!! Avec tout ce qui a été écrit, interprété - au cinéma - l'affaire tient du mythe désormais !
[[ nostalgique de la correze vous pouvez aussi visiter les sites de F Boucher http://18heures.skynetblogs.be/ et http://www.18heures.org/index.htm ] ]

Pour finir quelques illustrations :

Le glandier vers 1840 au moment de l'affaire

Image

Le glandier aujourd'hui ! quand il fait soleil on n'y est pas neurasthénique

Image

Tombe de Madame Lafarge au cimetière d'Ornolac près USSAT

(Croquis pris le 22 Août 1890)
Image

Auteur :  Dédé [ 20 Oct 2010 9:06 ]
Sujet du message :  Re: Marie Cappelle, devenue veuve Lafarge

(Tous les liens ci-dessus sont morts)

Auteur :  Gardiendelombre [ 20 Oct 2010 16:03 ]
Sujet du message :  Re: Marie Cappelle, devenue veuve Lafarge

Pour les assassinats à l'Arsenic,mis à part l'assassinat "brutal",généralement,ça se fait "à petites doses".
Dans ce cas les ongles et les poils fixent de façon irreversible et datable l'arsenic en circulation .
Et à l'heure actuelle,on sait analyser et dater ces traces dans les cheveux .
(C'est pourquoi bon nombre de sportifs professionels aujourd'hui sont soit rasés,soit teints... ça évite de pouvoir retrouver quoique ce soit comme trace d'anabolisant dans les cheveux ....).

Mais il y a le problème que , à l'époque l'arsenic servait à beaucoup de médications,et que donc il était fort facile de trouver de l'arsenic dans un cadavre .
Si on ne le trouvait pas "tout le temps",c'est prcq les dosages "fins" n'existaient pas .

Rechercher des traces d'Arsenic à l'époque,celà n'avait pas plus de signification que de trouver des traces d'antibiotiques aujourd'hui .





Si qq sait me dire comment on stabilise le forum avec IE ...
Merci ...
>:(

Auteur :  Gardiendelombre [ 20 Oct 2010 16:41 ]
Sujet du message :  Re: Marie Cappelle, devenue veuve Lafarge

Ce que je vous disais c'était "de mémoire" .

Je viens de rechercher sur le net les analyses d'arsenic actuellement .

Je suis tombé sur une intoxication "curieuse" et toute récente : une femme qui avait pour habitude de prendre de hautes doses de vitamines C est morte en mangeant des cervettes,parceque le changement métabolique induit par les Vit C a libéré des dérivés arsenicaux contenus dans les carapaces de crevettes ...

Auteur :  Res publica [ 20 Oct 2010 19:57 ]
Sujet du message :  Re: Marie Cappelle, devenue veuve Lafarge

Gardiendelombre a écrit :
Je suis tombé sur une intoxication "curieuse" et toute récente : une femme qui avait pour habitude de prendre de hautes doses de vitamines C est morte en mangeant des cervettes,parceque le changement métabolique induit par les Vit C a libéré des dérivés arsenicaux contenus dans les carapaces de crevettes ...


L'équation crevettes+vitamine C = arsenic , est un hoax pas si récent , puisque les sites anti-hoax l'ont notifié il y a quelques années déjà;
exemple :http://www.snopes.com/medical/toxins/shrimp.asp

Auteur :  Gardiendelombre [ 20 Oct 2010 20:03 ]
Sujet du message :  Re: Marie Cappelle, devenue veuve Lafarge

Res publica a écrit :
L'équation crevettes+vitamine C = arsenic , est un hoax



Effectivement ,1000 excuses ....

Pour ce que je disais parcontre plus haut,c'est du sur et certain ...

Auteur :  Res publica [ 20 Oct 2010 22:43 ]
Sujet du message :  Re: Marie Cappelle, devenue veuve Lafarge

Dédé a écrit :
En Marie Cappelle a passé 12 ans en prison, et a beaucoup écrit. Ses textes ont-ils été édités ?


Oui, on peut les consulter en ligne: ses mémoires sur gallica, ici et Heures de prison

Auteur :  Dédé [ 03 Nov 2013 8:53 ]
Sujet du message :  Re: Marie Cappelle, devenue veuve Lafarge

Le Glandier, après avoir été sanatorium à l'époque de la tuberculose, est aujourd'hui un établissement d'accueil d'enfants handicapés.
Il faut vraiment passer en ces lieux boisés pour comprendre ce qu'a pu ressentir un jeune parisienne qui y a été plongée au début du XIXe siècle.

Auteur :  Barak Obamo [ 03 Jan 2014 14:30 ]
Sujet du message :  Re: Marie Cappelle, devenue veuve Lafarge

Dédé a écrit :
Le Glandier, après avoir été sanatorium à l'époque de la tuberculose, est aujourd'hui un établissement d'accueil d'enfants handicapés.
Il faut vraiment passer en ces lieux boisés pour comprendre ce qu'a pu ressentir un jeune parisienne qui y a été plongée au début du XIXe siècle.


Je l'ai vu récemment. Impressionnant. Mais il risque d'être abandonné (d'après ce que disait notre guide).

Plus d'informations sur l'histoire de ce lieu : http://www.orgnac-sur-vezere.com/glandier/
(et de nombreuses photographies) :wink:

Auteur :  Dédé [ 23 Jan 2014 15:40 ]
Sujet du message :  Re: Marie Cappelle, devenue veuve Lafarge

Citer :
Plus d'informations sur l'histoire de ce lieu : http://www.orgnac-sur-vezere.com/glandier/
(et de nombreuses photographies) :wink:

A la lecture de ce site et des nombreux témoignages d'anciens pensionnaires de ce sanatorium, Nous nous éloignons de notre sujet, mais tombons sur un nouveau sujet jamais abordé ici (?) : comment ont été traités, au cours de l'histoire, les enfants placés dans des "maisons d'enfants" et autres "lieux de vie", loin de leurs parents ? Étant personnellement trop proche du sujet (nous étions jusqu'à récemment famille d'accueil) , je n'ai pas la force d'aborder cette discussion, mais pourtant il y aurait à dire ...

Auteur :  Barbetorte [ 03 Fév 2014 23:20 ]
Sujet du message :  Re: Marie Cappelle, devenue veuve Lafarge

Dédé a écrit :
comment ont été traités, au cours de l'histoire, les enfants placés dans des "maisons d'enfants" et autres "lieux de vie", loin de leurs parents ? Étant personnellement trop proche du sujet (nous étions jusqu'à récemment famille d'accueil) , je n'ai pas la force d'aborder cette discussion, mais pourtant il y aurait à dire ...
Je pense en effet que si vous êtes sensible il vaudrait mieux que vous ne cherchiez pas trop à savoir.
Dans son roman Les mystères de Paris, Eugène Sue fait employer par deux des personnages, des enfants trouvées, le terme de prison pour désigner le lieu où elles avaient été élevées.

Auteur :  Dédé [ 04 Fév 2014 7:29 ]
Sujet du message :  Re: Marie Cappelle, devenue veuve Lafarge

Citer :
Je pense en effet que si vous êtes sensible il vaudrait mieux que vous ne cherchiez pas trop à savoir.

J'ai (nous avons, avec ma compagne) beaucoup cherché à savoir, et même à agir.
je propose d'en discuter ici : viewtopic.php?f=78&t=35458

Page 1 sur 1 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/