A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 10 Déc 2018 3:06

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Le comte de Chambord
Message Publié : 30 Juin 2014 16:48 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 30 Juin 2014 16:33
Message(s) : 1
Bonjour !

Mon meilleur ami et moi sommes allés visiter récemment le musée de la Légion d'honneur à Paris. On peut y découvrir la plupart des décorations militaires et civiles existantes à travers le monde. Mais il y a aussi des toiles et sur l'une d'entre elles, on peut voir le comte de Chambord que mon ami ne semblait pas connaître.

Donc je lui ai expliqué l'histoire du drapeau blanc, etc, etc.

Mon ami m'a posé une question par rapport au comte de Chambord qui m'a mis dans l'embarras et donc que je vous soumets: Est-il envisageable de penser que le comte de Chambord ne voulait pas monter sur le trône pour des raisons très personnelles ? Il aurait su dès le départ que le drapeau blanc serait inacceptable. Son insistance à vouloir le conserver n'aurait été qu'un prétexte pour ne pas à avoir à monter sur le trône sans avoir à révéler ses véritables motivations. (C'est le fait de ne pas suffisamment bien connaître la vie du comte de Chambord qui m'a mis dans l'embarras pour répondre à mon ami).

Cordialement.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le comte de Chambord
Message Publié : 30 Juin 2014 18:47 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7028
Sans en avoir la preuve - je ne l'ai pas eu sur un divan.... - j'ai toujours pensé à un acte manqué, c'est à dire un acte déterminé par l'inconscient sans que la personne ait conscience de ce blocage interne. Le contexte se prête à ce genre d'explication : cette espèce d'obsession sur "le drapeau de nos pères"...

Donc en apparence un parfait imbécile, en réalité un homme empêché, pour des raisons intimes qu'on ne peut deviner.

Mais peut-être après tout existe-t-il un motif secret parfaitement objectif ?

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le comte de Chambord
Message Publié : 30 Juin 2014 22:58 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4864
Localisation : Allemagne
Oui, une petite tête qui n'avait aucune envergure politique.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le comte de Chambord
Message Publié : 01 Juil 2014 17:33 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Joachix a écrit :
... penser que le comte de Chambord ne voulait pas monter sur le trône pour des raisons très personnelles ? Il aurait su dès le départ que le drapeau blanc serait inacceptable.
Non, l'affaire de Chambord n'est pas dans le drapeau blanc, qui est un symbole mis en avant, mais dans le refus du prince de se couler dans un type de monarchie qu'il réprouve absolument, en se résignant notamment à un parlementarisme dont il ne voulait pas.
Chambord, droit dans ses principes, écrit dans son manifeste du 5 juillet 1871, qu'il refuse de négocier un compromis. Pas question d'accepter plus ou moins la Révolution.
Ce sont ses principes que Chambord affirme, le drapeau est une image, un raccourci.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le comte de Chambord
Message Publié : 01 Juil 2014 18:15 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4864
Localisation : Allemagne
Quand on lit la biographie du comte de Chesnelong, député légitimiste béarnais qui fut le négociateur à Salzburg auprès du comte de Chambord, on s'aperçoit que dans un premier temps , il y a eu un accord mais il fut suivi d'une reculade qui a tout fait capoter.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le comte de Chambord
Message Publié : 31 Oct 2014 12:09 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Oct 2014 18:30
Message(s) : 12
Joachix a écrit :
Bonjour !

Mon meilleur ami et moi sommes allés visiter récemment le musée de la Légion d'honneur à Paris. On peut y découvrir la plupart des décorations militaires et civiles existantes à travers le monde. Mais il y a aussi des toiles et sur l'une d'entre elles, on peut voir le comte de Chambord que mon ami ne semblait pas connaître.

Donc je lui ai expliqué l'histoire du drapeau blanc, etc, etc.

Mon ami m'a posé une question par rapport au comte de Chambord qui m'a mis dans l'embarras et donc que je vous soumets: Est-il envisageable de penser que le comte de Chambord ne voulait pas monter sur le trône pour des raisons très personnelles ? Il aurait su dès le départ que le drapeau blanc serait inacceptable. Son insistance à vouloir le conserver n'aurait été qu'un prétexte pour ne pas à avoir à monter sur le trône sans avoir à révéler ses véritables motivations. (C'est le fait de ne pas suffisamment bien connaître la vie du comte de Chambord qui m'a mis dans l'embarras pour répondre à mon ami).

Cordialement.


Ce n'est pas l'histoire du drapeau blanc qui empéché de monter sur le trône le prétendant légitime à savoir le fils de Charles X. Mais une raison plus obscure elle a été mise en avant par un historien reconnu, certes polémiste mais d'une autre trempe que Zemmour, c'est Henri Guillemin. En fait ce n'est pas le drapeau blanc il aurait pu faire une croix dessus, mais ce sont les affairistes, qui ont compris que s'il faisait monter sur le trône le comte de chambord, Henri V, ce serait l'avênement des lois sociales, il l'avait proclamé que le roi ferait une meilleure cohésion sociale dans son royaume pourvu qu'il y en ait un. Alors les affairistes voulurent autre chose un régime à eux, ou il pourrait avoir leur entreprises, Thiers et Léon Say l'ont trouvé la république et du petit groupe des 70 libéraux en 1871 ils en ont gagné 30 en septembre grâce aux partielles dont la majorité royaliste s'en est sorti affaibli et on réussi à convaincre le centre droit orléaniste de se rallier. Broglie va faire tomber Thiers en 73 mais va se rallier au final ayant compris la subtilité de l'intrigant Thiers, que la fortune en serait plus préservé sous une république conservatrice que sous un royaume socialiste. D'ailleurs ce fut un orléaniste Wallon qui déposa l'amendement de la république certes voté à une voix de majorité mais voté quand même et c'est ainsi que Thiers eut accompli son "coup" contre le roi.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le comte de Chambord
Message Publié : 31 Oct 2014 15:32 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 04 Mai 2010 14:51
Message(s) : 663
Un livre est sorti de P Saint Robert il ya qque années...Intrigues de Thiers et la puissance industriellle montante/ Influence de l'Allemagne qui après l'annexion de l'ALsace/Lorraine craignait une reprise de la guerre si un Roi de la branche ainée revenait.
A signaler les interrogations de De Gaulle sur le refus du Comte de Chambord,hors de ses lectures maurassiennes ,mais qu'il évoquera à l'occasion de reflexions sur un retour au pouvoir du Comte de Paris .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le comte de Chambord
Message Publié : 31 Oct 2014 15:49 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7366
Localisation : Provinces illyriennes
Citer :
Ce n'est pas l'histoire du drapeau blanc qui empéché de monter sur le trône le prétendant légitime à savoir le fils de Charles X.

C'est tout autant valide comme argument qu'un complot "d'affairistes". :wink:
Au passage, Chambord n'est pas le fils, mais le petit-fils de Charles X...

Citer :
mais ce sont les affairistes, qui ont compris que s'il faisait monter sur le trône le comte de chambord, Henri V, ce serait l'avênement des lois sociales

Ses prédécesseurs, au XIXème siècle, n'ont pas été des exemples au niveau des lois sociales. D'ailleurs, nous ne savons rien de ce qu'il aurait vraiment fait s'il avait été restauré.
Par contre, j'aime bien votre raccourci dans l'explication de l'évolution qui mène à l'amendement Wallon ! lol

Citer :
Intrigues de Thiers et la puissance industriellle montante/ Influence de l'Allemagne qui après l'annexion de l'ALsace/Lorraine craignait une reprise de la guerre si un Roi de la branche ainée revenait.

Effectivement, Thiers a évolué dans sa pensée entre 1871 et 1872. Il pense que la restauration n'est plus possible au risque de provoquer une guerre civile en France sur la nature du régime. Aussi, comme d'autres membres du centre-droit et du centre-gauche, il s'oriente vers un régime républicain conservateur.
Au début de 1873 cela n'échappe plus aux députés monarchistes qui le remplacent par Mac-Mahon à la tête de l'exécutif.
Au sujet de l'Allemagne, oui, Bismarck a tout fait pour qu'une restauration se révèle impossible afin que la France demeure isolée dans le concert européen des grandes puissances, qui étaient toutes des monarchies. A ce titre aucune entente/alliance personnelle entre souverains ne viendrait bouleverser le cordon sanitaire qu'il construit dès le milieu des années 1870 autour de la France.
Il misait sur l'instabilité gouvernementale pour que rien de sérieux ne fut tissé entre la République française et d'autres puissances. Il n'a eu qu'à moitié raison ! :mrgreen:

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le comte de Chambord
Message Publié : 31 Oct 2014 16:05 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Oct 2014 18:30
Message(s) : 12
Le comte de Chambord a dit dans une déclaration que s'il était roi, dans son royaume il y rêgnerait une meilleure cohésion sociale. Donc impôt sur le revenu (violation du secret des fortunes selon Thiers) et lois sociales, après est ce qu'il aurait fait ? Peut être mais il s'était tiré une balle dans le pied en déclarant cela, surtout de la part des orléaniste qui étaient plus des bourgeois que des nobles


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le comte de Chambord
Message Publié : 31 Oct 2014 19:08 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2809
Localisation : Versailles
Existe t il des textes témoignant d'une véritable engagement social du Prince ? Et d'une peur réelle des " affairistes" à l'égard d'une restauration ?

C'est possible mais je serais étonné que les projets du Comte de Chambord aient été plus loin que ceux de Napoléon III ...en revanche il est probable qu il aut condamné les malversations commises sous le second empire - mais soyons sérieux les républicains avaient fait la même chose et avec une plus grande crédibilité me semble t il.

Ne s'agit il pas d'une reconstitution faite ultérieurement quand la question sociale a pris la première place du débat public ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le comte de Chambord
Message Publié : 31 Oct 2014 23:53 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7366
Localisation : Provinces illyriennes
Charles Tarocci a écrit :
Le comte de Chambord a dit dans une déclaration que s'il était roi, dans son royaume il y rêgnerait une meilleure cohésion sociale. Donc impôt sur le revenu (violation du secret des fortunes selon Thiers) et lois sociales, après est ce qu'il aurait fait ? Peut être mais il s'était tiré une balle dans le pied en déclarant cela, surtout de la part des orléaniste qui étaient plus des bourgeois que des nobles

Je ne suis pas persuadé que le terme "cohésion sociale" (passage précis et dans quel Manifeste ?) signifie une volonté égalitaire ou même l'équité dans une utopique redistribution des richesses dans la société française, totalement anachronique pour l'époque. L'impôt sur le revenu est un serpent de mer des radicaux, puis des radicaux-socialistes. Ces derniers n'existaient pas en 1870-1875 et franchement cela ne constituait nullement les préoccupations de l'Assemblée. La question du régime politique se posait effectivement, tout comme le paiement des indemnités allemandes, l'évacuation du territoire ou encore la réforme de l'armée et c'était déjà très "occupant".
Pour paraphraser Gambetta, il n'y a pas de question sociale à cette date.

Quant au terme "affairistes", il est pour le moins suspect, car ancré dans une idéologie certaine. Je ne perçois pas bien où ces derniers se trouvent entre 1870 et 1875, en dehors de l'emblématique Léon Say (à son égard, l'utilisation de ce terme est un peu facile).

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB