A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 25 Sep 2017 3:41

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 12 Août 2016 10:16 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 01 Déc 2013 14:49
Message(s) : 73
Bonjour à tous,

Il s'agit d'une interrogation que je me pose depuis un certain temps maintenant.
Depuis les travaux de Zeev Sternhell, le Boulangisme a été assimilé à un pré-fascisme. Vous me direz qu'il fut aussi considéré comme un pré-gaullisme.

Pourquoi cette théorie du pré-fascisme, tout en sachant, que dans l'histoire politique contemporaine la notion et le concept n'ont toujours pas vu le jour, puisqu'il faut attendre les années 1920 et 1930 pour voir la réalisation concrète et matérielle de cette idéologie politique.

Merci pour vos éclairages.

Antony

_________________
« On n'enseigne pas ce que l'on sait ou ce que l'on croit savoir : on n'enseigne et on ne peut enseigner que ce que l'on est. » (Jean Jaurès)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Août 2016 10:35 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9914
Localisation : Région Parisienne
Et pourquoi pas un post-bonapartisme ? Il faut arrêter de détourner le sens des mots. Il y a une situation donnée qui ne peut pas correspondre, l'époque n'est pas la même, les situations économiques et sociales non plus. Le boulangisme est et demeure le fruit de son époque.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Août 2016 11:12 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5986
antonyyy a écrit :
Depuis les travaux de Zeev Sternhell, le Boulangisme a été assimilé à un pré-fascisme.

là c'est tordre la réalité pour la faire rentrer dans la boite.
Zeev Sternhell a une théorie et il utilise tout ruisseau pour faire tourner son moulin.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Août 2016 11:29 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2156
Localisation : Versailles
Jean-Marc Labat a écrit :
Et pourquoi pas un post-bonapartisme ? Il faut arrêter de détourner le sens des mots. Il y a une situation donnée qui ne peut pas correspondre, l'époque n'est pas la même, les situations économiques et sociales non plus. Le boulangisme est et demeure le fruit de son époque.


J'approuve entièrement le point de vue exprimé par M Labat. Je pense que le boulangisme est un maillon d'une chaîne qui mène du bonapartisme au gaullisme et qui allie patriotisme, militarisme, autorité et suffrage universel. Un alliage presqu'unique au monde et qui n'a qu'un très lointain rapport avec le fascisme.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Août 2016 12:50 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 01 Déc 2013 14:49
Message(s) : 73
Jean-Marc Labat a écrit :
Et pourquoi pas un post-bonapartisme ? Il faut arrêter de détourner le sens des mots. Il y a une situation donnée qui ne peut pas correspondre, l'époque n'est pas la même, les situations économiques et sociales non plus. Le boulangisme est et demeure le fruit de son époque.


Merci oui, mais c'est bien ce que je précisais dans mon commentaire. Il s'agissait de le lire.
Vous semblez tout de même bien catégorique. Si un livre tel que "Fascisme Français ? La Controverse" parait en 2015, c'est que ce débat n'est absolument pas tranché, au contraire de ce que vous semblez penser.

Citer :
J'approuve entièrement le point de vue exprimé par M Labat. Je pense que le boulangisme est un maillon d'une chaîne qui mène du bonapartisme au gaullisme et qui allie patriotisme, militarisme, autorité et suffrage universel. Un alliage presqu'unique au monde et qui n'a qu'un très lointain rapport avec le fascisme.


Je suis bien d'accord avec vous.

_________________
« On n'enseigne pas ce que l'on sait ou ce que l'on croit savoir : on n'enseigne et on ne peut enseigner que ce que l'on est. » (Jean Jaurès)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Août 2016 16:47 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7177
Localisation : Provinces illyriennes
Lorsqu'on observe les soutiens du boulangisme et la temporalité très réduite (à peine deux années...) sur laquelle il s'étend, cela ressemble à tout sauf à quelque chose de cohérent. Il s'agit d'un vaste syndicat de mécontents à l'encontre d'un régime républicain encore maladroit et relativement impopulaire, cherchant le plus souvent ses marques, sur fond d'une énième crise franco-allemande.
Ce "mouvement" n'a jamais théorisé (tant par la pratique que par les faits) quelque chose d'analogue au fascisme ou je ne sais trop quoi de postérieur. Il n'a pas résisté à la piteuse déchéance de son champion et s'est disloqué aussi rapidement qu'il s'était formé.
Ce n'est pas parce que quelqu'un prétend y percevoir une hypothétique analogie avec le fascisme - d'usage largement et dangereusement anachronique pour 1886-1889 ! - qu'il faut en voir forcément une.
On peut aussi appréhender un "pré-mussolinien" en la personne de Cola di Rienzo, mais à l'étude des faits ce rapprochement ne peut que se limiter à un jeu de l'esprit. La théorie de Sternhell me semble du même aloi.

On pourrait aussi avancer de nombreux faits pouvant illustrer que Bismarck a fabriqué le "général revanche" depuis Berlin pour contraindre un Reichstag qui s'obstinait à refuser le vote des crédits militaires à le faire et provoquer la stasis en France.

Quoiqu'il en soit, le boulangisme mériterait une véritable étude - qui lui fait toujours défaut... - et non pas ces raccourcis fallacieux et malhonnêtes.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Août 2016 8:49 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 04 Mai 2010 14:51
Message(s) : 663
La duchesse d'Uzes ,monarchiste convaincue, a soutenu financièrement Boulanger (on parle de 3 millions).Effectivement il faudrait une étude de ce mouvement politique.Boulanger est trop souvent réduit au mot féroce de Clémenceau à la nouvelle de sa mort.
le mot fasciste n'a rien à voir à cette époque.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Août 2016 15:16 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15378
Localisation : Alsace, Colmar
En fait, dans ces amalgames, il y a souvent une méconnaissance profonde de ce qu'étaient les sociétés d'anciens régimes. On les présente souvent comme des périodes où règne un certain absolutisme et où le noble qui commande décide de tout et régit tout. A l'époque romantique, il y eut une mode du roman médiéval. En fait, des romans qui se plaçaient à l'époque médiévale et qui en présentaient une vision idyllique. Le roi, le prince était le maître suprême qui décidait de tout. Il avait parfois un ou deux conseiller, et souvent son âme noire était le mauvais conseiller qu'il fallait éliminer pour que les yeux du souverain se décillent et que règne l'harmonie.

Or, nous savons que la réalité n'est pas celle-là. Dans les mouvement totalitaires, on cherche a revenir à cette période idéale rêvée où un chef en prenant des décisions pertinentes va rendre gloire et prospérité à la nation toute entière. Le bonapartisme se coule aussi, en partie dans ce moule. J'insiste sur le fait qu'il se moule "en partie". Car s'il faut un homme providentiel, cet homme providentiel doit fédérer la société et être à son écoute. Tandis que dans les mouvements totalitaire, le chef impose sa volonté au peuple. Dans les détails c'est plus compliqué, mais la différence d'essence se situe globalement à ce niveau-là.

Le boulangisme semble plus être un mouvement bonapartiste que totalitaire. Il fédère des mécontents, dont le seul point d'accord est justement ce mécontentement, mais qui ne sont pas d'accord sur les solutions. Ils se trouvent donc en position de devoir compter seulement sur leur point commun le jour où ils arriveraient au pouvoir. Le mouvement mussolinien commença ainsi, Mussolini a fédéré de nombreux mécontentements, et une partie de ceux qui participèrent à la marche sur Rome furent déçus de l'évolution ultérieure du régime. Cela est d'ailleurs l’argument du film La Marche sur Rome de Dino Risi avec Victorio Gassman et Ugo Tognazzi dans les rôles principaux. Dans les années 60, j'ai connu des gens qui ressassaient encore cette trahison qui a fait que ce mouvement populaire s'est transformé en mouvement totalitaire (ressentiment qui a été effacé ensuite de la mémoire collective des italiens).

Si Boulanger avait vécu et si son mouvement avait pris le pouvoir, personne n'est en mesure de prédire quelle voie il aurait choisie. Un retour vers une société d'Ancien Régime ? Une voie vers un Empire bonapartiste voulant garantir l'Ordre ? Une dérive vers un pouvoir personnel et totalitaire ? On ne peut rien prédire à partir des prémisses, car toutes les voies sont ouvertes.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Août 2016 13:21 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 01 Déc 2013 14:49
Message(s) : 73
Merci pour cette réponse !!!

_________________
« On n'enseigne pas ce que l'on sait ou ce que l'on croit savoir : on n'enseigne et on ne peut enseigner que ce que l'on est. » (Jean Jaurès)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB