A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 17 Nov 2018 10:21

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 81 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Juin 2003 9:21 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Mai 2003 15:53
Message(s) : 718
Localisation : N France / Paris / Seine
Cher Florian,
A propos d'article sur Maurras, j'ai reproduit dans mon dernier message sur ce forum, un éditorial que j'avais écrit dans la revue "le Vert Galant" au moment du cinquantenaire de sa mort (triste époque pour moi : je n'avais pas encore découvert Passion-Histoire !!), cet édito me parrait répondre a ce que vous réclamez, non ?
Je connais bien Maurras par la fréquentation du groupe de jeunes intellectuels qui écrivent dans la revue Les Epees,(Antoine Clapas, Basile de Kocq, Elisabeth Lévy...) dont certains sont a la fois tres modernes et tres maurassiens, le point de vue que j'ai de Maurras est donc tres branché "pensée actuelle", j'ai donc effectivement du mal à répondre sur les aspects les plus noirs de la pensée de Maurras, mais je ne crois pas, (malgré la pensée réductrice qui n'en eclaire que cet aspect) que ce soit la le fond de la pensée de Maurras, je crois beaucoup a sa sincérité... il ne faut pas se laisser illusionner par un antisémitisme que je ne nie pas mais qui est loin, tres loin d'etre central.
Lisez mon édito, et dites-moi ce que vous en pensez.

_________________
"Le droit du Prince nait du besoin du peuple." (Pierre BOUTANG)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Juin 2003 9:28 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Mai 2003 22:05
Message(s) : 266
Localisation : N France / Lorient / Morbihan / Bretagne
Citer :
Elisabeth Lévy

C'est bien la même que celle qui passe dans "culture et dépendance" ?
Vous la connaissez bien ?
Mais je croyais qu'elle était Chevenementiste, vous voulez dire qu'elle est royaliste ?

_________________
Le sage n'affirme rien qu'il ne puisse prouver. proverbe latin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Juin 2003 9:32 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Juil 2002 22:33
Message(s) : 597
Localisation : N France / Marseille / Bouches-du-Rhône / Provence
lamy a écrit :
Cher Florian,
A propos d'article sur Maurras, j'ai reproduit dans mon dernier message sur ce forum, un éditorial que j'avais écrit dans la revue "le Vert Galant" au moment du cinquantenaire de sa mort (triste époque pour moi : je n'avais pas encore découvert Passion-Histoire !!), cet édito me parrait répondre a ce que vous réclamez, non ?
Je connais bien Maurras par la fréquentation du groupe de jeunes intellectuels qui écrivent dans la revue Les Epees,(Antoine Clapas, Basile de Kocq, Elisabeth Lévy...) dont certains sont a la fois tres modernes et tres maurassiens, le point de vue que j'ai de Maurras est donc tres branché "pensée actuelle", j'ai donc effectivement du mal à répondre sur les aspects les plus noirs de la pensée de Maurras, mais je ne crois pas, (malgré la pensée réductrice qui n'en eclaire que cet aspect) que ce soit la le fond de la pensée de Maurras, je crois beaucoup a sa sincérité... il ne faut pas se laisser illusionner par un antisémitisme que je ne nie pas mais qui est loin, tres loin d'etre central.
Lisez mon édito, et dites-moi ce que vous en pensez.



Oui,l'antisémitisme de Maurras ne fut en rien racial mais plus spirituel "le juif crucifié" et de lobby.D'ailleurs il avait quelques amis juifs.L'antisémitisme de gauche est beaucoup plus virulent!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Juin 2003 9:38 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Mai 2003 15:53
Message(s) : 718
Localisation : N France / Paris / Seine
Non je ne paux pas dire que je conaisse bien E Levy, je l'ai vu 2 ou 3 fois dans des receptions organisées dans le milieu intellectuel des" Epees", mais en fait je suis tres ami depuis 4ou5 ans avec le rédacteur en chef Antoine Clapas, on se fait des bouffes régulierement et a ces occasions-la j'en apprend pas mal sur tout ce petit monde.
Pour en revenir a E Levy : oui elle est chevenementiste, non je ne crois pas qu'elle soit royaliste (pas encore !), mais Les Epees est une revue plus neo-maurassienne et souverainiste que royaliste, elle y a donc toute sa place.

_________________
"Le droit du Prince nait du besoin du peuple." (Pierre BOUTANG)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Juin 2003 13:06 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2150
Localisation : Paris
Elisabeth Levy est surtout l'auteur du décapant Les maîtres censeurs, disponible en livre de poche. Elle y dresse un réquisitoire en règle contre la "pensée unique" à dominance gauchiste, dans la même lignée que le dernier livre de Minc.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Juin 2003 13:22 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Mai 2003 15:53
Message(s) : 718
Localisation : N France / Paris / Seine
Oui, c'est meme apres lecture de ce livre qu'elle a été contactée par David Foubert (Qui lui aussi est un de mes ami assez proche) le directeur des Epees, j'étais la, c'était au bicentenaire de Dumas organisé par la revue (oui, encore une revue anticonformiste !) "Depeche de la Compagnie d'Artagnan et Planchet "...
Je crois qu'avec Dantec, Soral et d'autres ils forment ce qu'on appelle les nouveaux réacs..., ils exagerent souvent, mais leurs propos sont parfois d'une fraicheur et d'une liberté reposante...
(Comme je disait aulleurs sur ce forum : je n'adhere pas a tout mais je me réjouis qu'il existe encore un débat apres le passage de BHL et Cohn-Bendit...C'est aussi la, la vrai liberté)

_________________
"Le droit du Prince nait du besoin du peuple." (Pierre BOUTANG)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Juin 2003 14:04 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Mai 2003 22:05
Message(s) : 266
Localisation : N France / Lorient / Morbihan / Bretagne
Citer :
Elisabeth Levy est surtout l'auteur du décapant Les maîtres censeurs, disponible en livre de poche. Elle y dresse un réquisitoire en règle contre la "pensée unique" à dominance gauchiste, dans la même lignée que le dernier livre de Minc.


Je n'ai pas encore acheté son livre mais je le ferai sans faute, elle m'a séduit par son esprit d'analyse, son intelligence, son non conformisme, et son souverainisme.

Quand à Alain Minc il peut toujours d'énoncer la pensée unique dans ces livres, vu qu'il en est le principal artisan dans le journal "le monde", où ils utilisent lapidations médiatiques, contre-vérités, et trafic d'influence avec ses amis Jean-Marie Colombani et Edwy Plenel pour museler toute opposition.

_________________
Le sage n'affirme rien qu'il ne puisse prouver. proverbe latin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Juin 2003 14:15 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2150
Localisation : Paris
Si vous voulez évoquer ces sujets, creez un nouveau fil sur le forum Histoire de la pensée ou Histoire contemporaine, afin d'éviter de mélanger les sujets.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Mai 2011 21:05 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Mai 2009 20:03
Message(s) : 144
Excusez moi de remonter ce vieux sujet, mais cela m'évitera d'en créer un nouveau pour une seule question:

Maurras étant le tenant du nationalisme intégral, j'ai du mal à comprendre pourquoi son mouvement défend l'orléanisme, alors que dans son optique contre-révolutionnaire et traditionaliste le légitimisme paraitrait plus logique, les Orléans n'étant pas légitime du point de vue des lois fondamentales du royaume, et représentant plutôt les royalistes libéraux.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Mai 2011 22:09 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7357
Localisation : Provinces illyriennes
N'oubliez pas qu'après la mort du comte de Chambord, il n'y a plus de légitimistes en France... :wink:

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Mai 2011 22:46 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet

Inscription : 04 Juin 2006 12:47
Message(s) : 3284
Localisation : Centre
Citer :
Maurras étant le tenant du nationalisme intégral, j'ai du mal à comprendre pourquoi son mouvement défend l'orléanisme, alors que dans son optique contre-révolutionnaire et traditionaliste le légitimisme paraitrait plus logique, les Orléans n'étant pas légitime du point de vue des lois fondamentales du royaume, et représentant plutôt les royalistes libéraux.


Maurras n'était qu'un royaliste de raison, 'un royalisme raisonné sans contenu affectif ou métaphysique" écrit Michel Winock. A la limite, peu importe à Maurras qu'il y ait un roi Bourbon ou Orléans, pourvu qu'il y en ait un qui ait assez de légitimité pour être l'incarnation vivante de la nation.
Les Orléans ayant l'avantage d'être français, alors que les Bourbons d'Espagne... sont espagnols;


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Mai 2011 8:43 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 505
Sur la question des prince d'Orléans, la prise de position de Maurras en leur faveur n'était pas de tout repos et même encombrante parfois;
- dans les années où Maurras pesait le plus lourd sur la droite conservatrice et monopolisait purement et simplement la pensée royaliste, les princes d'Orléans composaient avec lui et calquaient leurs déclarations sur ses positions (il y a eu notamment une entrevue entre Maurras et le duc de Guise à Bruxelles où ce dernier, s'il reçoit moult marque de respect dû à son rang, s'aplatit tout de même sur le fond devant les instructions de Maurras. Pas moyen de me souvenir à propos de quoi, cela va peut-être me revenir).

- dans les années où l'Action Française était condamnée par Rome. Pas facile à gérer quand les royalistes sont catholiques pour une majorité écrasante d'entre eux.

- après-guerre et dans les années 50, où le comte de Paris, quoique en théorie toujours en prise directe avec l'Action Française, avait bien du mal à gérer sa partition: gaulliste, rallié à l'Algérie indépendante, mais pourtant devant gérer l'héritage d'un condamné à l'indignité nationale.

Néanmoins, les Orléans sont globalement reconnaissants à Maurras qui leur a donné une base -ténue certes- idéologique qui leur permette simplement d'exister et d'avoir une raison d'être.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Mai 2011 10:56 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Mai 2009 20:03
Message(s) : 144
Duc de Raguse a écrit :
N'oubliez pas qu'après la mort du comte de Chambord, il n'y a plus de légitimistes en France... :wink:


Comme le rappelle Tonnerre, j'ai pensé aux Bourbons d'Espagne dont l'un des membres se revendique aujourd'hui successeurs des rois de France sous le titre de Louis XX (il est français par sa grand-mère paternelle).

Tonnerre a écrit :
assez de légitimité pour être l'incarnation vivante de la nation.
Les Orléans ayant l'avantage d'être français, alors que les Bourbons d'Espagne... sont espagnols;


Effectivement, après recherche, comme je l'écris plus haut, j'ai lu que l'actuel prétendant légitimiste est français par sa grand-mère et non par son grand-père paternel, j'avais bêtement pensé qu'il le tenait de son ascendance Bourbon

Ainsi la position de Maurras se justifierait aussi du point de vue des lois fondamentales, puisque les Bourbons d'Espagne ayant régné sur l'Espagne, où étant espagnols sont normalement exclu de la succession pour "vice de pérégrinité".

L'actuelle querelle dynastique serait donc de savoir si le "vice de pérégrinité" touche également un descendant français de roi étranger si je ne me trompe pas ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Mai 2011 13:51 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 505
Comme l'a dit Tonnerre, la doxa maurrassienne se soucie finalement assez peu du prétendant.
A partir du moment où le système monarchique est le meilleur en lui-même, vous pouvez mettre à peu près n'importe qui à sa tête. (Je pousse le raisonnement jusqu'à l'absurde car en vérité la notion de pérennité par la filiation et l'éducation, la constance de l'Etat matérialisée par l'enracinement d'une dynastie etc. sont des points capitaux pour Maurras)

Sur la question des légitimistes:
- sauf erreur de ma part, le parti "espagnol" ne représentait pas grand chose à l'époque. Les Bourbons d'Espagne s'entre déchiraient depuis la succession de Ferdinand VII, on les voyait mal avoir des prétentions sur la France
- comme l'a souligné le Duc de Dubrovnik, le débat avait été temporairement clos par le comte de Chambord qui avant sa mort avait désigné son cousin d'Orléans comme successeur à la prétention
- et surtout: Maurras exerçait une telle domination sur la pensée royaliste de son temps que l'on peut se demander quelle est la meilleure source de légitimité d'un prétendant: sa filiation ou... le fait d'être soutenu par Maurras!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Mai 2011 7:04 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2760
Vézère a écrit :
Comme l'a dit Tonnerre, la doxa maurrassienne se soucie finalement assez peu du prétendant.
A partir du moment où le système monarchique est le meilleur en lui-même, vous pouvez mettre à peu près n'importe qui à sa tête. (Je pousse le raisonnement jusqu'à l'absurde car en vérité la notion de pérennité par la filiation et l'éducation, la constance de l'Etat matérialisée par l'enracinement d'une dynastie etc. sont des points capitaux pour Maurras)

!


Sans bien connaître Maurras, j'ai cru comprendre que sa doctrine reposait aussi sur le refus des changements de cap brutaux qui résultait des changements imposés par la volonté politique (comme en 1789) : Maurras est un "traditionnaliste" c'est-à-dire qu'il accorde une grande confiance aux idées et aux pratiques façonnées par le temps et non inventées par uintellectuel et un politicien et justifiée par la seule raison (il doit s'isnpirer de Burke sur ce point ?). De ce point de vue "n'importe qui" ne peut devenir Roi mais uniquement l'héritier d'une grande famille faisant consensus.

En passant la meilleure critique de Maurras me semble être celle d'Alain qui souligne qu'en 1920, la République parlementaire est devenue le régime traditionnel en France (nul n'en a connu un autre) - rétablir la royauté au nom des théories de Maurras reviendrait à faire une révolution fondée sur les concepts d'un intellectuel et san senracinement dans le passé récent ni les moeurs du pays...

Je n'ai jamais compris comment Maurras voyait en pratique sa restauration - si vous pouviez me l'expliquer , merci !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 81 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB